S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Que faire pour aller plus vite, plus loin, plus longtemps? Ici on débat de tout ce qui touche de près ou de loin à la préparation physique et mentale (y compris les clubs).
Avatar de l’utilisateur
eric d
Messages : 10139
Enregistré le : 11 sept. 2012 20:52
Contact :

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par eric d » 20 déc. 2013 14:39

non . pas du tout. les conditions sont jamais les mêmes: position sur le velo, vent , temperature. le capteur de puissance permet aussi egalement d'aider av avoir un effort plus regulier au cours de la sortie,vue que les conditions exterieur trompent. on peu tres bien se retrouver a 350 watt et a 180 watt avec la même perception d'effort.

amen break
Messages : 46
Enregistré le : 24 avr. 2009 15:17

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par amen break » 20 déc. 2013 15:28

eric d a écrit :non . pas du tout. les conditions sont jamais les mêmes: position sur le velo, vent , temperature. le capteur de puissance permet aussi egalement d'aider av avoir un effort plus regulier au cours de la sortie,vue que les conditions exterieur trompent. on peu tres bien se retrouver a 350 watt et a 180 watt avec la même perception d'effort.
:D :D :D :D :D
n'importe quoi.
Retourne sur ton post et ne vient pas pourrir un des seuls sujets intéressants de ce forum avec tes inepties.

Vank
Messages : 1832
Enregistré le : 01 avr. 2010 20:40
Localisation : Villard de Lans, Lausanne

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par Vank » 22 déc. 2013 11:30

Alexey Stakhanov a écrit :Tout a ete dit :sm6:
Pas tout à fait.

Comme je l'avais déjà sur un autre topic on peut approfondir le mémento de Friel en s'intéressant au "Training and racing with a powermwter" de Allen et Coggan (qui sont, ne l'oublions pas, les inspirateurs de Friel).

Après avoir déterminé leur FTP les plus motivés et les plus curieux pourront s'attaquer au 9 autres étapes des "10 steps to develop a Power-Based training plan" définies à la fin du chapitre 9 de cet ouvrage.
La 3ème étape qui consiste à évaluer ses forces et ses faiblesses en établissant son profil de puissance et son profil de fatigabilité me paraît tout aussi intéressante. Et la période s'y prête!

Sans oublier bien sûr que nous sommes des triathlètes (voir chapitre 11).

PS: ouvrage disponible à pas cher en e-book..........
Pain is inevitable, suffering is optionnal.

Avatar de l’utilisateur
Rocky Rider
Messages : 1686
Enregistré le : 26 mai 2011 09:14
Localisation : Alençon
Contact :

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par Rocky Rider » 22 déc. 2013 12:08

Disponible malheureusement en Anglais :(
Même s'il parait que c'est compréhensible ça me bloque de me plonger dans un livre technique écrit dans une autre langue !
Mon CV Sportif : https://www.t2area.com/cb-profile/502-rocky-rider.html

Le calendrier des triathlons et duathlons longue distance : https://www.t2area.com/calendrier.html

Vank
Messages : 1832
Enregistré le : 01 avr. 2010 20:40
Localisation : Villard de Lans, Lausanne

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par Vank » 22 déc. 2013 12:22

Rocky Rider a écrit :Disponible malheureusement en Anglais :(
Même s'il parait que c'est compréhensible ça me bloque de me plonger dans un livre technique écrit dans une autre langue !
Franchement il n'y a rien de très technique au niveau vocabulaire, si ce n'est des notions que tu maîtrises déjà avec Training Peaks :wink:
Pain is inevitable, suffering is optionnal.

Avatar de l’utilisateur
eric d
Messages : 10139
Enregistré le : 11 sept. 2012 20:52
Contact :

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par eric d » 22 déc. 2013 12:40

amen break a écrit :
eric d a écrit :non . pas du tout. les conditions sont jamais les mêmes: position sur le velo, vent , temperature. le capteur de puissance permet aussi egalement d'aider av avoir un effort plus regulier au cours de la sortie,vue que les conditions exterieur trompent. on peu tres bien se retrouver a 350 watt et a 180 watt avec la même perception d'effort.
:D :D :D :D :D
n'importe quoi.
Retourne sur ton post et ne vient pas pourrir un des seuls sujets intéressants de ce forum avec tes inepties.
pas du tout. suposons tu es a 250 watt sur le plat, survient une descente de 400 metres de longs avec une pente a 4%. tu va aller plus vite, augmenter ta frequence de pedalage et sans que tu ten rende compte ta puissance va descendre a 180 watt. meme dans le virage tu te retrouves a 0 watt pour pas te casser la figure. arriver en bas de la descente tu reprends une position main sur le guidon et tu te retrouve a 400 watt sans meme t'en rendre compte , alors que tu crois etre a 250 watt.

le capteur te permet de mieux reguler ta puissance au cours d'une sortie.

Mathleb
Messages : 289
Enregistré le : 13 févr. 2012 14:41

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par Mathleb » 22 déc. 2013 20:19

La plupart de la littérature scientifique est en anglais car toutes les publications sont en anglais ...
Après il existe plein de francophone compétents ... je connais un coach super calé dans le domaine si besoin.

Avatar de l’utilisateur
TytouneS3
Messages : 1119
Enregistré le : 23 mars 2012 21:06

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par TytouneS3 » 22 déc. 2013 22:11

Je ne comprends pas ce qu'est la NP appelée "puissance normalisé" ?

Avatar de l’utilisateur
Rocky Rider
Messages : 1686
Enregistré le : 26 mai 2011 09:14
Localisation : Alençon
Contact :

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par Rocky Rider » 22 déc. 2013 22:46

TytouneS3 a écrit :Je ne comprends pas ce qu'est la NP appelée "puissance normalisé" ?
Petite recherche sur google et tu trouve ta définition


http://www.endurance-sport-performance. ... ee-24.html
Mon CV Sportif : https://www.t2area.com/cb-profile/502-rocky-rider.html

Le calendrier des triathlons et duathlons longue distance : https://www.t2area.com/calendrier.html

Avatar de l’utilisateur
TytouneS3
Messages : 1119
Enregistré le : 23 mars 2012 21:06

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par TytouneS3 » 22 déc. 2013 23:40

Rocky Rider a écrit :
TytouneS3 a écrit :Je ne comprends pas ce qu'est la NP appelée "puissance normalisé" ?
Petite recherche sur google et tu trouve ta définition


http://www.endurance-sport-performance. ... ee-24.html
Sur STRAVA elle est appelé: Weighted Avg Power ?

C'est bien ça ?

NickTheQuick
Messages : 9399
Enregistré le : 06 déc. 2003 17:09
Contact :

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par NickTheQuick » 23 déc. 2013 01:24

TytouneS3 a écrit :
Rocky Rider a écrit :
TytouneS3 a écrit :Je ne comprends pas ce qu'est la NP appelée "puissance normalisé" ?
Petite recherche sur google et tu trouve ta définition


http://www.endurance-sport-performance. ... ee-24.html
Sur STRAVA elle est appelé: Weighted Avg Power ?

C'est bien ça ?
Je ne suis pas certain que ce soit la même formule (un peu comme le XPower de Goldencheetah qui diffère qq peu du NP) mais oui, ça part du même principe (donner un meilleur indicateur de la performance/effort réel(le)) et fournit la même info (si l'effort avait été linéaire, la moyenne aurait probablement pu être cette valeur là).

Nick

Silver0l
Messages : 6792
Enregistré le : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par Silver0l » 23 déc. 2013 10:03

TytouneS3 a écrit :Je ne comprends pas ce qu'est la NP appelée "puissance normalisé" ?
J'ai donné l'algorithme de calcul de la NP (et les liens qui vont bien) ici:
http://silberblog.graphz.fr/lutter-contre-le-vent/

Silver0l
Messages : 6792
Enregistré le : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par Silver0l » 23 déc. 2013 10:22

amen break a écrit :
eric d a écrit :non . pas du tout. les conditions sont jamais les mêmes: position sur le velo, vent , temperature. le capteur de puissance permet aussi egalement d'aider av avoir un effort plus regulier au cours de la sortie,vue que les conditions exterieur trompent. on peu tres bien se retrouver a 350 watt et a 180 watt avec la même perception d'effort.
:D :D :D :D :D
n'importe quoi.
Retourne sur ton post et ne vient pas pourrir un des seuls sujets intéressants de ce forum avec tes inepties.
Eric n'a pas entièrement tort.

Certes, comme la vitesse ne veut pas dire grand chose à vélo vu la variété des conditions rencontrées, on pourrait penser que s'entraîner au cardio pourrait suffire si l'objectif principal est d'assurer la régularité de l'effort.

Cependant, la principale différence est l'inertie de la variation cardiaque en fonction de l'effort produit. La puissance varie instantanément, le coeur met un peu de temps pour s'adapter et se stabiliser. Il vaut donc mieux se fier à son capteur de puissance qu'à son cardio pour être régulier.

En analyse post-entraînement, la mesure du VI (variability index = NP/AP) est donc certainement plus fiable pour mesurer la régularité de l'effort que l'observation de la variabilité de la FC, même si le lissage sur 30 secondes intervenant dans la formule de calcul du NP le fait se rapprocher quelque peu de la variabilité de la FC. Piste de recherche: il serait intéressant de mesurer la corrélation entre un VI basé sur NP/AP et un VI basé sur NHR/AHR (normalized Heart Rate / average HR, avec normalized HR calculé sur le même modèle que NP).

amen break
Messages : 46
Enregistré le : 24 avr. 2009 15:17

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par amen break » 23 déc. 2013 14:35

Silver0l a écrit :
amen break a écrit :
eric d a écrit :non . pas du tout. les conditions sont jamais les mêmes: position sur le velo, vent , temperature. le capteur de puissance permet aussi egalement d'aider av avoir un effort plus regulier au cours de la sortie,vue que les conditions exterieur trompent. on peu tres bien se retrouver a 350 watt et a 180 watt avec la même perception d'effort.
:D :D :D :D :D
n'importe quoi.
Retourne sur ton post et ne vient pas pourrir un des seuls sujets intéressants de ce forum avec tes inepties.
Eric n'a pas entièrement tort.

Certes, comme la vitesse ne veut pas dire grand chose à vélo vu la variété des conditions rencontrées, on pourrait penser que s'entraîner au cardio pourrait suffire si l'objectif principal est d'assurer la régularité de l'effort.

Cependant, la principale différence est l'inertie de la variation cardiaque en fonction de l'effort produit. La puissance varie instantanément, le coeur met un peu de temps pour s'adapter et se stabiliser. Il vaut donc mieux se fier à son capteur de puissance qu'à son cardio pour être régulier.

En analyse post-entraînement, la mesure du VI (variability index = NP/AP) est donc certainement plus fiable pour mesurer la régularité de l'effort que l'observation de la variabilité de la FC, même si le lissage sur 30 secondes intervenant dans la formule de calcul du NP le fait se rapprocher quelque peu de la variabilité de la FC. Piste de recherche: il serait intéressant de mesurer la corrélation entre un VI basé sur NP/AP et un VI basé sur NHR/AHR (normalized Heart Rate / average HR, avec normalized HR calculé sur le même modèle que NP).
:D :D :D -
Eric sort ses conneries et voila Protagoras qui rapplique pour le defendre.
Franchement si à 180w et à 350w vous avez la meme perception d'effort je suis impressionné.
Je n'ai rien à ajouter car je ne souhaite pas polluer ce post par un débat hors sujet et stérile .

Vank
Messages : 1832
Enregistré le : 01 avr. 2010 20:40
Localisation : Villard de Lans, Lausanne

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par Vank » 23 déc. 2013 15:42

Silver0l a écrit : ................................
En analyse post-entraînement, la mesure du VI (variability index = NP/AP) est donc certainement plus fiable pour mesurer la régularité de l'effort que l'observation de la variabilité de la FC, même si le lissage sur 30 secondes intervenant dans la formule de calcul du NP le fait se rapprocher quelque peu de la variabilité de la FC. Piste de recherche.............................etc
La remarque est intéressante mais pour ne pas dérouter les forumeurs il faudrait peut-être employer une autre expression que "variabilité de la FC", qui aujourd'hui dans le monde de l'entraînement sportif fait référence à tout autre chose.
Voir à ce sujet le site de Aroche.
Pain is inevitable, suffering is optionnal.

Répondre