une francaise pas tres nette?

Des infos pas des ragots!
Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 9328
Enregistré le : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: une francaise pas tres nette?

Message non lu par Boulegan » 11 avr. 2019 13:05

FAYARD a écrit :
11 avr. 2019 11:59
Franchement, je trouve que l’attitude de la fédé n’est pas si mauvaise que ça, elle avait cette athlète dans le colimateur, elle a fait tout son possible pour la contrôler et la mettre sur la touche.
L'AFLD est indépendante, elle n'a pas de rapports et de relations ni de près ni de loin avec les fédérations.
Et c'est très bien comme ça, tant on connait la proximité et les connivences qui existent entre athlètes et fédérations, pour le meilleur et parfois pour le pire.

Je l'ai écrit plusieurs fois ici mais je me permets de redire ce qui se passait à la FFC, dans le VTT, du temps où les Martinez, Dupouey, Chiotti, Pouly opéraient au plus haut niveau mondial, raflant titres européens, mondiaux, olympiques, coupe du Monde et autres trophées.
J'entrainais une athlète qui était en EdF et qui, en stage, assistait au "manège" de certains (elle a d'ailleurs aussitôt arrêté la compétition...), devant le DTN de l'époque et bien d'autres responsables. Tout le monde voyait, tout le monde savait, mais personne ne disait rien et personne ne disait rien parce que ça arrangeait tout le monde, surtout les dirigeants, que leurs athlètes ramènent des titres mondiaux et olympiques ! Ça faisait les gros titres, ça gonflait le tableau des médailles, tout le monde se gargarisait (coureurs, entourage, dirigeants, sponsors, médias) et chacun en tirait profit, la symbiose était idéale. Et tout le monde la fermait parce que tout le monde bouffait sa part du gâteau.
Quant aux dirigeants, DTN et entraineurs, quand les médailles pleuvaient, ils étaient quasi assurés de conserver leur job (très bien rémunérés) pour 4 ans de plus...
Alors comment ne pas imaginer qu'il en soit de même dans d'autres fédérations ? :arrow:
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

Pelvoux
Messages : 814
Enregistré le : 24 juil. 2007 12:25

Re: une francaise pas tres nette?

Message non lu par Pelvoux » 11 avr. 2019 13:08

FAYARD a écrit :
11 avr. 2019 13:00
Pelvoux a écrit :
11 avr. 2019 12:47
Alors pour le coup, j ai bien peur que tu soit assez optimiste.
Si j ai bien compris, depuis le 1 mars, l afld est totalement autonome des federations en matiere de controles, et n est pas tenue de les tenir au courant de ses actions. Et ce qui nous occupe s est passe fin mars...
La fede s est plainte du manque d information de l agence sur cette affaire.
J ai l impression qu il y a une tres grande defiance entre les deux entites ( afld et ffa ), qui s explique: certains athletes sont des icones, des vitrines, une enorme promo pour les clubs. Et les fede misent beaucoup ( trop ) sur eux.
Je deplore pour ma part cette politique, qui est basee sur de l illusion, et non sur la realite de l athle et du sport.
Il existe un veritable lien affectif entre les dirigeants federaux, de clubs, et ces athletes de haut niveau.
Le conflit d interet est evident.
De la a penser que certains cadres federaux ont informe par le passe les athletes des actions de controle envisagees contre eux....
Je comprends mieux pourquoi cela s’est passé aussi mal. Je pensais que l’AFLD n’était pas totalement automne, du coup la FFA n’a rien à voir dans ce dossier, c’est peut-être pour cela qu’elle s’est faite cueillir à 15 j du marathon de Paris.
ce qui est sur, c est que les actions de l afld sont independantes de la ffa.
Pour le reste, j ai peut etre dit une anerie: en matiere de sanctions, il y a une evolution, c est l afld qui decide pour tout les sports desormais.
En matiere de confidentialite des infos, je ne sais pas.si il y a une evolution

Avatar de l’utilisateur
abdo_kassou
Messages : 1265
Enregistré le : 27 juil. 2006 16:16
Localisation : le sud, les montagnes...

Re: une francaise pas tres nette?

Message non lu par abdo_kassou » 11 avr. 2019 13:48

Boulegan a écrit :
11 avr. 2019 13:05
FAYARD a écrit :
11 avr. 2019 11:59
Franchement, je trouve que l’attitude de la fédé n’est pas si mauvaise que ça, elle avait cette athlète dans le colimateur, elle a fait tout son possible pour la contrôler et la mettre sur la touche.
L'AFLD est indépendante, elle n'a pas de rapports et de relations ni de près ni de loin avec les fédérations.
Et c'est très bien comme ça, tant on connait la proximité et les connivences qui existent entre athlètes et fédérations, pour le meilleur et parfois pour le pire.

Je l'ai écrit plusieurs fois ici mais je me permets de redire ce qui se passait à la FFC, dans le VTT, du temps où les Martinez, Dupouey, Chiotti, Pouly opéraient au plus haut niveau mondial, raflant titres européens, mondiaux, olympiques, coupe du Monde et autres trophées.
J'entrainais une athlète qui était en EdF et qui, en stage, assistait au "manège" de certains (elle a d'ailleurs aussitôt arrêté la compétition...), devant le DTN de l'époque et bien d'autres responsables. Tout le monde voyait, tout le monde savait, mais personne ne disait rien et personne ne disait rien parce que ça arrangeait tout le monde, surtout les dirigeants, que leurs athlètes ramènent des titres mondiaux et olympiques ! Ça faisait les gros titres, ça gonflait le tableau des médailles, tout le monde se gargarisait (coureurs, entourage, dirigeants, sponsors, médias) et chacun en tirait profit, la symbiose était idéale. Et tout le monde la fermait parce que tout le monde bouffait sa part du gâteau.
Quant aux dirigeants, DTN et entraineurs, quand les médailles pleuvaient, ils étaient quasi assurés de conserver leur job (très bien rémunérés) pour 4 ans de plus...
Alors comment ne pas imaginer qu'il en soit de même dans d'autres fédérations ? :arrow:
En cyclisme, de mon côté ça fait un moment que je m'en suis retiré même si ça reste mon sport de coeur (mais en solo dans les Pyrénées), il y avait deux types de controles:
- ceux diligentés par la FFC, aucun soucis pour tricher (suffisait d'y aller avec une "poire" pour la soif...), complesence maximale entre toutes les parties
- ceux diligentés par la DDJS (à l'époque), là ça surprenait tout le monde et c'était pas la même histoire... D'ailleurs les mecs se faisaient choper que sur ce type de contrôle. C'était sympa de les voir paniquer les cadors, vite le clignotant et départ le plus vite possible avant que la liste des "nominés" soit affichée (d'ailleurs ça bouleversait les pronostics :lol: )
Atteindre son but... Est-il dans la vie pire désenchantement ?

Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 9328
Enregistré le : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: une francaise pas tres nette?

Message non lu par Boulegan » 11 avr. 2019 15:41

abdo_kassou a écrit :
11 avr. 2019 13:48
En cyclisme, de mon côté ça fait un moment que je m'en suis retiré même si ça reste mon sport de coeur (mais en solo dans les Pyrénées), il y avait deux types de controles:
- ceux diligentés par la FFC, aucun soucis pour tricher (suffisait d'y aller avec une "poire" pour la soif...), complesence maximale entre toutes les parties
- ceux diligentés par la DDJS (à l'époque), là ça surprenait tout le monde et c'était pas la même histoire... D'ailleurs les mecs se faisaient choper que sur ce type de contrôle. C'était sympa de les voir paniquer les cadors, vite le clignotant et départ le plus vite possible avant que la liste des "nominés" soit affichée (d'ailleurs ça bouleversait les pronostics :lol: )
Perso, 8 saisons en 2F, dont 2 saisons en Elite 2, j'ai connu l'époque avant et celle après la mise en place du passeport biologique.
Avant, j'avais du mal à tenir les roues, des pelotons de barjots survitaminés, je finissais entre 5 et 10 mn de la tête, en étant à bloc du début à la fin bien entendu. Des courses en PACA, dans le Lyonnais, en région parisienne, en Bretagne, c'était partout le même chantier, des toxicos.
Après la mise en place du PB, j'étais devant, parfois pour la gagne, ça ressemblait un peu plus à du sport. Y avait toujours des spécimens très très étranges, certains abusaient franchement mais ils se faisaient choper un jour ou l'autre tant c'était no limit, d'autres sont passés pros (comme Kivilev et Vinokourov que j'ai croisés sur qqs épreuves, pour ceux dont je me souviens).
Suis redescendu en Nationale, on courait avec des R1-R2, ça se chargeait pas mal parce qu'il y avait moins sinon quasi aucun contrôle qu'en E2.
J'ai connu tout un tas de toxicos qui ne pouvaient pas aller rouler 1 heure dans prendre une amphet, d'autres du poppers (si si véridique :wink: ), quelques-uns qui se faisaient un rail de coke sur le toit de la voiture juste avant la course, 2-3 fois j'ai vu des gars se "flécher" à 10 km de l'arrivée, pour la gagne (j'allais le dire à l'arrivée aux commissaires de course, mais les types étaient tous à 3gr... d'alcool cette fois, pas de coke).
J'ai vu des no show en pagaille aussi quand un gars de la DDJS venait par hasard sur un championnat régional sans que les organisateurs ne soient au courant...
Il y avait de telles connivences entre les clubs étiquetés "chaudières" et les comités départementaux et régionaux, c'en était écœurant ! Tout le monde fermait les yeux, mieux, les instances locales encourageaient, tellement fières d"avoir un représentant de leur comité faire un championnat de France ou course sauciflard en Italie ou en Pologne. Pathétique...
Mais finalement, le pire dans tout ça, c'est quand 8 ans de course sur route (et qqs épreuves à VTT), j'ai vu 7-8 contrôles sur les +/- 400 courses auxquelles j'ai participées (perso j'ai connu qu'un seul contrôle).
Bon allez, j'arrête, je me fais mal là... :roll: :roll: :arrow:
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

IRONMAN04
Messages : 1196
Enregistré le : 09 août 2015 18:48

Re: une francaise pas tres nette?

Message non lu par IRONMAN04 » 11 avr. 2019 16:00

Salut,
No souci Kenzo :wink:
C’est mon côté naïf qui pense que l’on peut changer les choses :!:
Intéressant tous ces témoignages, l’on voit bien que le sport est vérolé,,, ça ne me rassure pas et c’est à se poser la question de libéraliser le dopage, triste :cry:
Perso, je ne m’y fais pas et j’aimerai qu’un président amoureux du sport mette le paquet au profit de l’afld et que cette instance mitraille en contrôle sur les épreuves sur le sol français.... mais si ce combat n’est pas international, il est perdu et malheureusement je crois que l’on se rapproche de plus en plus des jeux du cirque :x
Bon, je vais quand même regarder le tour du pays basque, je vais faire semblant d’y croire comme les commentateurs....
Heureusement que les gamins de nos écoles de triathlon nous mettent du baume au cœur. :wink:
Ciao

Gus0
Messages : 195
Enregistré le : 26 avr. 2018 17:44

Re: une francaise pas tres nette?

Message non lu par Gus0 » 11 avr. 2019 16:15

Boulegan a écrit :
11 avr. 2019 15:41
abdo_kassou a écrit :
11 avr. 2019 13:48
En cyclisme, de mon côté ça fait un moment que je m'en suis retiré même si ça reste mon sport de coeur (mais en solo dans les Pyrénées), il y avait deux types de controles:
- ceux diligentés par la FFC, aucun soucis pour tricher (suffisait d'y aller avec une "poire" pour la soif...), complesence maximale entre toutes les parties
- ceux diligentés par la DDJS (à l'époque), là ça surprenait tout le monde et c'était pas la même histoire... D'ailleurs les mecs se faisaient choper que sur ce type de contrôle. C'était sympa de les voir paniquer les cadors, vite le clignotant et départ le plus vite possible avant que la liste des "nominés" soit affichée (d'ailleurs ça bouleversait les pronostics :lol: )
Perso, 8 saisons en 2F, dont 2 saisons en Elite 2, j'ai connu l'époque avant et celle après la mise en place du passeport biologique.
Avant, j'avais du mal à tenir les roues, des pelotons de barjots survitaminés, je finissais entre 5 et 10 mn de la tête, en étant à bloc du début à la fin bien entendu. Des courses en PACA, dans le Lyonnais, en région parisienne, en Bretagne, c'était partout le même chantier, des toxicos.
Après la mise en place du PB, j'étais devant, parfois pour la gagne, ça ressemblait un peu plus à du sport. Y avait toujours des spécimens très très étranges, certains abusaient franchement mais ils se faisaient choper un jour ou l'autre tant c'était no limit, d'autres sont passés pros (comme Kivilev et Vinokourov que j'ai croisés sur qqs épreuves, pour ceux dont je me souviens).
Suis redescendu en Nationale, on courait avec des R1-R2, ça se chargeait pas mal parce qu'il y avait moins sinon quasi aucun contrôle qu'en E2.
J'ai connu tout un tas de toxicos qui ne pouvaient pas aller rouler 1 heure dans prendre une amphet, d'autres du poppers (si si véridique :wink: ), quelques-uns qui se faisaient un rail de coke sur le toit de la voiture juste avant la course, 2-3 fois j'ai vu des gars se "flécher" à 10 km de l'arrivée, pour la gagne (j'allais le dire à l'arrivée aux commissaires de course, mais les types étaient tous à 3gr... d'alcool cette fois, pas de coke).
J'ai vu des no show en pagaille aussi quand un gars de la DDJS venait par hasard sur un championnat régional sans que les organisateurs ne soient au courant...
Il y avait de telles connivences entre les clubs étiquetés "chaudières" et les comités départementaux et régionaux, c'en était écœurant ! Tout le monde fermait les yeux, mieux, les instances locales encourageaient, tellement fières d"avoir un représentant de leur comité faire un championnat de France ou course sauciflard en Italie ou en Pologne. Pathétique...
Mais finalement, le pire dans tout ça, c'est quand 8 ans de course sur route (et qqs épreuves à VTT), j'ai vu 7-8 contrôles sur les +/- 400 courses auxquelles j'ai participées (perso j'ai connu qu'un seul contrôle).
Bon allez, j'arrête, je me fais mal là... :roll: :roll: :arrow:
salut , je te comprend bien j'ai eu l'occasion d'aiderdans un club vélo dans le gard , un jour d'organisation de une course sur piste ,un gamin de 15/16 ans pas plus avec un adulte au milieux du vélodrome a fait ses aspirations de ventoline sans se soucier des les gens a côte , je ne sais pas si il est malade ou non ,mais ça m'étonerais . tout le monde sais et tout le monde rigole et tout le monde a des raisons pour que sa continue tout le monde veux son champion de village . du moment que on mette pas les moyennes sera ainsi .

Olive2244
Messages : 641
Enregistré le : 05 févr. 2019 11:00

Re: une francaise pas tres nette?

Message non lu par Olive2244 » 12 avr. 2019 04:53

Je crois qu'on est tous sur la même longueur d'onde, nous avons tous un gros vécu sportif et notre expérience, en comparaison avec l'actualité montre que rien n'a changé .
Oui l'état même encourage au dopage au sein des fédés et des athlètes, dans le contrat sportif haut niveau il y a le fameux PES (parcours d'excellence sportif) avec critère de qualif etc ,avec à la suite si résultats les avantages qui vont avec .Tout ressort au final que SEUL COMPTE LE RESULTAT .

Après des résultats désastreux j'ai vu des officiels se faire remplacer ,bon ça encourage à fermer les yeux sur les athlètes limites, et finalement se faire remplacer par d'anciens coureurs qui ont toujours baigné dans les magouilles .

Vu et ça continue des parents donner des cachetons de doliprane avant un départ de course vélo, si il a moins mal il fera un résultat ça flattera papa ? :roll:

C'est pas interdit qu'on me répond .RIEN NE CHANGE :sm10:

La Calvin n'est que la partie émergée de l'iceberg, comme dit plus haut, que ce soit en athlé, cyclisme ou autre, les stages perdus c'est pas pour rien, on a tout en France pour bien bosser clean .

Apprenons à nos enfants le sport santé, tout simplement, la compétition c'est que pour les naifs finalement :|

Avatar de l’utilisateur
nfkb
Messages : 147
Enregistré le : 30 janv. 2011 18:22
Localisation : LFQO
Contact :

Re: une francaise pas tres nette?

Message non lu par nfkb » 12 avr. 2019 06:32

Olive2244 a écrit :
12 avr. 2019 04:53
Vu et ça continue des parents donner des cachetons de doliprane avant un départ de course vélo, si il a moins mal il fera un résultat ça flattera papa ? :roll:
Je comprends que tu abhorres cet acte. C'est un comportement qu'on pourrait imaginer comme le premier barreau d'une échelle scabreuse. Néanmoins, le dopage c'est une prise de produit interdit (ou une pratique interdite), point. Non ?

Et je fais le parallèle avec la caféine, c'est globalement un bon ergogène pour les sports d'endurance ( http://www.nfkb0.com/2018/10/22/sports- ... t-cafeine/ ). Moi je ne bois pas de café, si je prends un gel à la caféine, je suis sur la même ligne que le gars qui prends un Doliprane ? Rien de naturel dans l'un ni dans l'autre, juste de la chimie et de l'ingénierie développées par l'homme.
--
hic & nunc
http://www.nfkb0.com

Drancis Frake
Messages : 205
Enregistré le : 07 juin 2018 21:11

Re: une francaise pas tres nette?

Message non lu par Drancis Frake » 12 avr. 2019 07:29

nfkb a écrit :
12 avr. 2019 06:32
Olive2244 a écrit :
12 avr. 2019 04:53
Vu et ça continue des parents donner des cachetons de doliprane avant un départ de course vélo, si il a moins mal il fera un résultat ça flattera papa ? :roll:
Je comprends que tu abhorres cet acte. C'est un comportement qu'on pourrait imaginer comme le premier barreau d'une échelle scabreuse. Néanmoins, le dopage c'est une prise de produit interdit (ou une pratique interdite), point. Non ?
Tu n'y es pas nfkb, ce que souligne Olive va bien au-delà du dopage, il s'agit d'une attitude de parents vis à vis de leurs enfants, des parents font mumuse avec leur môme juste pour satisfaire leur égo, c'est pire que le dopage. J'en parlais il y a quelques jours avec une amie orthophoniste qui rencontre quotidiennement depuis 30 ans des enfants en difficulté. Fin du commentaire, puisque cela sort du sujet, mais il y a de quoi dire...

jul56
Messages : 280
Enregistré le : 03 déc. 2013 01:30

Re: une francaise pas tres nette?

Message non lu par jul56 » 12 avr. 2019 07:43

nfkb a écrit :
12 avr. 2019 06:32
Olive2244 a écrit :
12 avr. 2019 04:53
Vu et ça continue des parents donner des cachetons de doliprane avant un départ de course vélo, si il a moins mal il fera un résultat ça flattera papa ? :roll:
Je comprends que tu abhorres cet acte. C'est un comportement qu'on pourrait imaginer comme le premier barreau d'une échelle scabreuse. Néanmoins, le dopage c'est une prise de produit interdit (ou une pratique interdite), point. Non ?

Et je fais le parallèle avec la caféine, c'est globalement un bon ergogène pour les sports d'endurance ( http://www.nfkb0.com/2018/10/22/sports- ... t-cafeine/ ). Moi je ne bois pas de café, si je prends un gel à la caféine, je suis sur la même ligne que le gars qui prends un Doliprane ? Rien de naturel dans l'un ni dans l'autre, juste de la chimie et de l'ingénierie développées par l'homme.
Même si je comprends le fond de ton mmessage, pour moi, il y a une différence entre prendre de la caféine (que tu trouves normallement et tout simplement dans un café) et prendre un doliprane qui est un médicament. Un médicament, tu le prend quand tu es malade. La limite elle commence déjà là...
Je suis attéré par exemple de voir le nombre de mecs qui prennent des anti douleurs avant un ultra trail et certains qui finissent aux urgences pour des problèmes reinaux. La douleur, ca fait parti du sport non ?

geraud
Messages : 4678
Enregistré le : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Correze

Re: une francaise pas tres nette?

Message non lu par geraud » 12 avr. 2019 07:51

IRONMAN04 a écrit :
11 avr. 2019 16:00
Heureusement que les gamins de nos écoles de triathlon nous mettent du baume au cœur. :wink:
Ciao
On parle beaucoup de cyclisme, et c est clair qu il y a beaucoup de dopage. Mais je pense qu il ne faut pas se leurrer: en matière de dopage, cyclisme, ski de fond, athlétisme et triathlon, la situation est quasi identique.

La seule différence c est l argent. Dans un sport qui à moins de moyens, on a un peu moins accès aux protocoles les plus coûteux. Mais avec un coût très raisonnable, tu peux visiblement déjà décoller très haut...

De toute façon l histoire en Autriche l à encore montré. Les cyclistes, fondeurs, triathletes et athlètes fréquentent les mêmes salles d attente. Et ce n est que logique: les besoins physiologiques sont les mêmes.

Attention, je n accuse personne et je ne dis surtout pas que tout le monde est dopé (ce que je ne crois pas, même dans le cyclisme). Je dis juste que ce n est pas parce que c est notre sport, et que les français marchent bien, qu il faut se dire que tout va bien. Le triathlon est très loin d être épargné. Il suffit de voir certains athlètes se rapprocher de personnes qui ont déjà "fait leurs preuves" dans d autres sports.

Avatar de l’utilisateur
nfkb
Messages : 147
Enregistré le : 30 janv. 2011 18:22
Localisation : LFQO
Contact :

Re: une francaise pas tres nette?

Message non lu par nfkb » 12 avr. 2019 08:02

jul56 a écrit :
12 avr. 2019 07:43
nfkb a écrit :
12 avr. 2019 06:32
Olive2244 a écrit :
12 avr. 2019 04:53
Vu et ça continue des parents donner des cachetons de doliprane avant un départ de course vélo, si il a moins mal il fera un résultat ça flattera papa ? :roll:
Je comprends que tu abhorres cet acte. C'est un comportement qu'on pourrait imaginer comme le premier barreau d'une échelle scabreuse. Néanmoins, le dopage c'est une prise de produit interdit (ou une pratique interdite), point. Non ?

Et je fais le parallèle avec la caféine, c'est globalement un bon ergogène pour les sports d'endurance ( http://www.nfkb0.com/2018/10/22/sports- ... t-cafeine/ ). Moi je ne bois pas de café, si je prends un gel à la caféine, je suis sur la même ligne que le gars qui prends un Doliprane ? Rien de naturel dans l'un ni dans l'autre, juste de la chimie et de l'ingénierie développées par l'homme.
Même si je comprends le fond de ton mmessage, pour moi, il y a une différence entre prendre de la caféine (que tu trouves normallement et tout simplement dans un café) et prendre un doliprane qui est un médicament. Un médicament, tu le prend quand tu es malade. La limite elle commence déjà là...
Je suis attéré par exemple de voir le nombre de mecs qui prennent des anti douleurs avant un ultra trail et certains qui finissent aux urgences pour des problèmes reinaux. La douleur, ca fait parti du sport non ?
je comprends que l'on puisse y voir une différence moi je la trouve floue cette différence.
Oui le paracétamol a le statut de médicament, mais
1) il y a bon nombre de médicaments qui sont du pipi de chat (ex caricatural l'homéopathie a un statut de médicament par dérogation/arrangement/lobbying) si je pousse l'analogie, les gens qui prennent Sportenine, c'est quoi comme démarche ?
2) il y a bcp de médicaments de confort, le paracétamol est un très bon analgésique mais il faut bien voir qu'il y a plein de fois où il est utilisé pour de la "bobologie" et donc du confort. Quand le médicament est utilisé pour du confort, ne sort on pas du cadre de la maladie ?

Quant au fait de prendre des anti-inflammatoires pendant une épreuve extrême type ultra-trail, ça c'est effectivement très dangereux, et d'ailleurs je fais de la pub pour une étude d'une collègue sur le sujet : http://www.nfkb0.com/2019/03/26/recherc ... tra-trail/ (la nécessité de ce genre de démarche montre aussi la rareté des cas quand même)
--
hic & nunc
http://www.nfkb0.com

Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 9328
Enregistré le : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: une francaise pas tres nette?

Message non lu par Boulegan » 12 avr. 2019 08:05

Drancis Frake a écrit :
12 avr. 2019 07:29
nfkb a écrit :
12 avr. 2019 06:32
Olive2244 a écrit :
12 avr. 2019 04:53
Vu et ça continue des parents donner des cachetons de doliprane avant un départ de course vélo, si il a moins mal il fera un résultat ça flattera papa ? :roll:
Je comprends que tu abhorres cet acte. C'est un comportement qu'on pourrait imaginer comme le premier barreau d'une échelle scabreuse. Néanmoins, le dopage c'est une prise de produit interdit (ou une pratique interdite), point. Non ?
Tu n'y es pas nfkb, ce que souligne Olive va bien au-delà du dopage, il s'agit d'une attitude de parents vis à vis de leurs enfants, des parents font mumuse avec leur môme juste pour satisfaire leur égo, c'est pire que le dopage.
Tout à fait.
Et comme il est écrit plus haut, ce n'est pas le Doliprane en lui-même qui est condamnable et contestable (vu que ce n'est pas un produit interdit) mais c'est l'attitude, le comportement. C'est le fait de donner un cacheton à son gamin, quel qu'il soit.
C'est lui porter une éducation sportive de la plus désastreuse des manières. En lui faisant croire d'une part que la douleur à l'effort n'est pas acceptable en soi, c'est lui faire croire qu'il faut "prendre" quelque chose sans quoi il ne "réussira" pas (et le corolaire du manque de confiance en soi qui en découlera forcément un jour au l'autre) et c'est aussi et souvent le premier pas vers des drogues plus dures.
Là encore, petite anecdote, du vécu : j'ai entrainé un gamin (VTT), assez doué sur un vélo, que son père a chargé dès les cadets pour briller en cyclo-cross et en BMX. Pas un entrainement sans prendre un cachet et avant les grandes échéances, c'était la "cure"... :roll:
Le gamin est venu s'entrainer avec moi, proprement. Il a fait les coupes de monde de VTT pendant 3 saisons, il tournait pas mal mais le démon du manque de confiance en soi, de la recherche de la performance, le besoin de se rassurer, de briller (il avait été éduqué comme ça :!: ) l'a rattrapé. Il s'est barré du jour au lendemain, laissant femme, chat et appartement pour retourner auprès de son père... Quinze jours plus tard, il était champion de France (après un séjour en Belgique chez le fameux Dr Rickaert) :roll: :roll:
Et autant dire que son père était tout content bien sûr car depuis les juniors, il s'était enrichi sur le dos de son fils et avait investi dans deux commerces grâce aux primes et sponsors arrachés malhonnêtement par son rejeton...
Que dire aussi que la prise de produits dopants l'a conduit à une sévère addiction à d'autres drogues (coke, alcool, amphet) qui le faisait plonger régulièrement dans une dépression assez lourde...

Alors pour en revenir à Clémence Calvin et aux propos de Montel, oui, Montel a raison. Tout le monde est complice, tout le monde ou presque mange sur le système, sur la bête. Et parfois, parfois, les athlètes sont prisonniers de ce miroir aux alouettes et des engrenages tordus du sport de haut niveau.
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 9328
Enregistré le : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: une francaise pas tres nette?

Message non lu par Boulegan » 12 avr. 2019 08:12

nfkb a écrit :
12 avr. 2019 08:02
http://www.nfkb0.com/2019/03/26/recherc ... tra-trail/ (la nécessité de ce genre de démarche montre aussi la rareté des cas quand même)
Euh, la rareté, t'es sûr ? :roll:
En cherchant 30 sec sur Google, tu verras que la prise d'anti-inflammatoires est très inquiétante en trail et ultra-trail.
En 2010 - ça remonte - 12 % des ultra-trailers ont admis (lors d'une étude sur l'automédication) prendre des anti-inflammatoires.
Et ça s'est agravé à mon humble avis vu ce que je vois sur ultra depuis 3-4 ans. :roll:
Tiens, lis ça : https://team.fr.raidlight.com/blogs-art ... ger.44806/
:arrow:
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

Avatar de l’utilisateur
nfkb
Messages : 147
Enregistré le : 30 janv. 2011 18:22
Localisation : LFQO
Contact :

Re: une francaise pas tres nette?

Message non lu par nfkb » 12 avr. 2019 08:21

Boulegan a écrit :
12 avr. 2019 08:12
nfkb a écrit :
12 avr. 2019 08:02
http://www.nfkb0.com/2019/03/26/recherc ... tra-trail/ (la nécessité de ce genre de démarche montre aussi la rareté des cas quand même)
Euh, la rareté, t'es sûr ? :roll:
En cherchant 30 sec sur Google, tu verras que la prise d'anti-inflammatoires est très inquiétante en trail et ultra-trail.
En 2010 - ça remonte - 12 % des ultra-trailers ont admis (lors d'une étude sur l'automédication) prendre des anti-inflammatoires.
Et ça s'est agravé à mon humble avis vu ce que je vois sur ultra depuis 3-4 ans. :roll:
Tiens, lis ça : https://team.fr.raidlight.com/blogs-art ... ger.44806/
:arrow:
Hello, je suis conscient que la prise d'AINS soit fréquente mais je parlais de la rareté des évènements graves menant à une hospitalisation avec des conséquences importantes.
Une "simple" déshydratation est aggravée/potentialisée par la prise d'AINS. Mais l'insuffisance rénale après une épreuve ultra est polyfactorielle et démêler le poids de chaque cause est difficile : rhabdomyolyse, déhydratation, coup de chaleur, prise d'AINS, terrain personnel, lithiase, etc.
--
hic & nunc
http://www.nfkb0.com

Répondre