Différence entrainement athlète naturel vs dopé...

Des infos pas des ragots!
yoann-51
Messages : 3404
Enregistré le : 22 nov. 2007 12:19

Re: Différence entrainement athlète naturel vs dopé...

Message non lu par yoann-51 » 05 déc. 2017 20:06

jhr a écrit :
05 déc. 2017 18:14
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q= ... oYe_mF7Oau

A croire que les 30 % restants sont tous sur OLT .... :mrgreen:
C'est hallucinant cette stat, finalement les types dans le canapé sont aussi voir plus chargés que les types qu'ils dénigrent.....
Le sport va chercher
la peur pour la dominer,
la fatigue pour en triompher,
la difficulté pour la vaincre. P de Coubertin

trimarc
Messages : 1045
Enregistré le : 13 sept. 2010 10:09

Re: Différence entrainement athlète naturel vs dopé...

Message non lu par trimarc » 06 déc. 2017 09:02

Fab74ch a écrit :
05 déc. 2017 15:54
On pourrait aussi penser à porter plainte contre les personnes ayant recours à la chirurgie esthétique pour préjudice (et oui, ils ont réussi à attirer l'homme/la femme qui nous était destiné(e) en refaisant leur sale trogne... Ou même attirer le milliardaire à cause d'artifice non naturel, et là on parle de dollars...). Ou s'arrêtera-t-on??
Ce n'est pas une compétition avec des règles....Une belle ineptie ton propos...Juste la vie...

Quand tu t'inscrits à une épreuve, il y a des règles et tu les enfreins si tu te dopes: donc tricherie et préjudice pour les autres qui sont en droit (juridique) de demander réparation.

Par exemple, si ton voisin construit une extension énorme de sa maison qui va déprécier la valeur de ta propriété, tu es en droit de demander l'annulation de son permis de construire (mais cela ne va pas dire que tu vas l'obtenir :sm11: )

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6266
Enregistré le : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Différence entrainement athlète naturel vs dopé...

Message non lu par Thierry *OnlineTri* » 06 déc. 2017 09:34

jhr a écrit :
05 déc. 2017 18:14
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q= ... oYe_mF7Oau

A croire que les 30 % restants sont tous sur OLT .... :mrgreen:
Etrange stat... ça doit inclure la caféine (qui n'est plus considéré dopante je crois) ou alors une grand période de temps durant laquelle les gens ont pu prendre une substance "dopante".

Après peut-on parler de dopage hors du champs de la compétition sportive? C'est d'ailleurs l'un des points délicats des contrôles chez l'amateur qui se soigne comme "monsieur tout le monde" et prend un médoc sans faire gaffe qu'il y a dedans un truc interdit... ballot mais pas franchement de la "tricherie" de haut vol.

On imagines les contrôles chez les artistes (tu crois que Bob Marley était dopé???),

T.

Fab74ch
Messages : 1726
Enregistré le : 21 août 2013 21:20

Re: Différence entrainement athlète naturel vs dopé...

Message non lu par Fab74ch » 06 déc. 2017 10:36

trimarc a écrit :
06 déc. 2017 09:02
Fab74ch a écrit :
05 déc. 2017 15:54
On pourrait aussi penser à porter plainte contre les personnes ayant recours à la chirurgie esthétique pour préjudice (et oui, ils ont réussi à attirer l'homme/la femme qui nous était destiné(e) en refaisant leur sale trogne... Ou même attirer le milliardaire à cause d'artifice non naturel, et là on parle de dollars...). Ou s'arrêtera-t-on??
Ce n'est pas une compétition avec des règles....Une belle ineptie ton propos...Juste la vie...

Quand tu t'inscrits à une épreuve, il y a des règles et tu les enfreins si tu te dopes: donc tricherie et préjudice pour les autres qui sont en droit (juridique) de demander réparation.

Par exemple, si ton voisin construit une extension énorme de sa maison qui va déprécier la valeur de ta propriété, tu es en droit de demander l'annulation de son permis de construire (mais cela ne va pas dire que tu vas l'obtenir :sm11: )

C'était avant tout de l'ironie... :roll:

Mais finalement, le parallèle n'est pas très loin avec l'extension de la maison.
1-Le voisin fait une extension, a priori ce n'est pas interdit.
2-La personne se refait faire les boobs, a priori ce n'est pas interdit.
Préjudice 1 : ta maison perd de la valeur
Préjudice 2 : Avec ses gros boobs elle se tape le millionnaire que tu aurais pu te faire

jhr
Messages : 1661
Enregistré le : 11 sept. 2009 09:40

Re: Différence entrainement athlète naturel vs dopé...

Message non lu par jhr » 06 déc. 2017 16:55

Thierry *OnlineTri* a écrit :
06 déc. 2017 09:34
jhr a écrit :
05 déc. 2017 18:14
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q= ... oYe_mF7Oau

A croire que les 30 % restants sont tous sur OLT .... :mrgreen:
Etrange stat... ça doit inclure la caféine (qui n'est plus considéré dopante je crois) ou alors une grand période de temps durant laquelle les gens ont pu prendre une substance "dopante".

Après peut-on parler de dopage hors du champs de la compétition sportive? C'est d'ailleurs l'un des points délicats des contrôles chez l'amateur qui se soigne comme "monsieur tout le monde" et prend un médoc sans faire gaffe qu'il y a dedans un truc interdit... ballot mais pas franchement de la "tricherie" de haut vol.

On imagines les contrôles chez les artistes (tu crois que Bob Marley était dopé???),

T.
hum hum!! tu sais lire? :roll: rien à voir avec la médicamentation pour ne pas louper un jour pour un rhume ou une grippe. il s'agit bien de dopage dans le but d"augmenter son efficience pro avec les éventuelles retombées positives sur les carrieres. Personne à ma connaissance dans le milieu médical ne fait de différence entre le mileu sportif et le reste! Une addiction reste une addiction quelque soit le milieu. De plus les sportifs pro pratiquent une activité sportive dans un cadre professionnel. En cela ils sont donc très proches des personnes de l'étude

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6266
Enregistré le : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Différence entrainement athlète naturel vs dopé...

Message non lu par Thierry *OnlineTri* » 06 déc. 2017 18:40

jhr a écrit :
06 déc. 2017 16:55
Thierry *OnlineTri* a écrit :
06 déc. 2017 09:34
jhr a écrit :
05 déc. 2017 18:14
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q= ... oYe_mF7Oau

A croire que les 30 % restants sont tous sur OLT .... :mrgreen:
Etrange stat... ça doit inclure la caféine (qui n'est plus considéré dopante je crois) ou alors une grand période de temps durant laquelle les gens ont pu prendre une substance "dopante".

Après peut-on parler de dopage hors du champs de la compétition sportive? C'est d'ailleurs l'un des points délicats des contrôles chez l'amateur qui se soigne comme "monsieur tout le monde" et prend un médoc sans faire gaffe qu'il y a dedans un truc interdit... ballot mais pas franchement de la "tricherie" de haut vol.

On imagines les contrôles chez les artistes (tu crois que Bob Marley était dopé???),

T.
hum hum!! tu sais lire? :roll: rien à voir avec la médicamentation pour ne pas louper un jour pour un rhume ou une grippe. il s'agit bien de dopage dans le but d"augmenter son efficience pro avec les éventuelles retombées positives sur les carrieres. Personne à ma connaissance dans le milieu médical ne fait de différence entre le mileu sportif et le reste! Une addiction reste une addiction quelque soit le milieu. De plus les sportifs pro pratiquent une activité sportive dans un cadre professionnel. En cela ils sont donc très proches des personnes de l'étude
Je te rassure je sais encore lire ;)

L'article part d'une stat racoleuse : 'Vingt des vingt-neuf millions d’actifs en poste ou au chômage sont concernés par des problèmes de dopage sur l’année 2016.'

Le premier truc qui me fait tiquer c'est qu'il n'y a pas de définition du dopage hors du champs sportifs. C'est comme si je disais "69% des cyclistes du dimanche sont de vilains drafteurs"!

Sans définition comment l'article/l'étude fait alors pour distinguer les dopés des non-dopés? Il semble que les auteurs sont assez libéraux avec ce qu'ils considèrent comme "dopant" puisqu'ils citent le tabac par exemple. Hors la nicotine n'est pas dans la liste des produits interdits, c'est juste un produit qui est "surveillé" actuellement.

Tu parles d'augmenter son efficience pro, je me dis que ça fait quand même un sacré paquet de gens surmotivés là... J'aimerais comprendre comment l'alcool (un autre des "dopants" cités) peut aider à l'efficience pro...

D'autre part qu'est ce qui est de l'ordre du "problème"? Car pour arriver à 69% faut quand même ratisser sacrement large!

Après l'abus de psychotropes divers est sans doute trop élevés dans notre pays, mais je trouve que l'article manque globalement de sérieux en mélangeant un peu tout (on va du mal de dos à l'alcool chez les jeunes) sous un titre racoleur.

T.

Répondre