Pour des contrôles systématiques pour les GA qualifiés à Kona ou à la finale 70.3?

Des infos pas des ragots!
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6455
Enregistré le : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Pour des contrôles systématiques pour les GA qualifiés à Kona ou à la finale 70.3?

Message non lu par Thierry *OnlineTri* » 29 sept. 2017 12:40

Un ami proposait récemment cette idée sur son fil Facebook et s'en est suivie un échange nourri.

Aujourd'hui en prenant le slot dans les petites lignes qu'on signe, on accepte d'être testé avant la course, mais dans la pratique les tests sont rares. Le principe serait simplissime en même temps qu'un athlète prendrait son slot, il serait soumis systématiquement à un test sanguin et/ou urinaire. En cas de test positif bien entendu le slot serait "perdu". Bien sûr ce système ne serait pas parfait mais l'idée est que son caractère systématique fassent "peur" aux tricheurs et limite le dopage. A priori cela semble une bonne une idée... examinons les choses un peu plus en détail:

* Le coût des tests

Pour chaque course offrant des slots, le coût financier de la mesure serait de (nb de slots) x (coûts des tests). 25k€ pour une course offrant 50 slots et des tests coûtants 500€. C'est 10€ de plus sur l'inscription pour une course avec 2500 partants. Cela ne semble pas impossible... Ceux qui sont non-compétiteurs et veulent juste être finishers feront peut-être la tête de devoir payer plus cher leur inscription...

Sur un plan logistique réaliser 40 ou 50 test urinaire/sanguin risque de prendre un peu de temps. Déjà qui a de la queue pour "tester" les cartes bancaires, ça ne va pas arranger les choses. On supposera qu'avec un peu de volonté et de moyens humains ce soucis pourrait-être résolu.

* L'efficacité du dispositif

Un contrôle systématique c'est un peu comme un radar automatique : Il ne faut pas se leurrer, cela gênera peu les "vrais" tricheurs et l'on risque de prendre surtout les étourdis et ceux qui se "soignent" sans faire gaffe. voir le lien en bas de ce post. Au mieux on considérera que ça pourra un peu "limiter" le dopage.

* Quels droits vis à vis d'un amateur?

Autant pour un athlète pro tirant des bénéfices de sa pratique on peut concevoir certaines exigences (suivi longitudinal, localisation, limitation de l'accès aux médicaments lorsqu'il doit se soigner...) autant pour un athlète qui pratique un sport pour son loisir c'est plus compliqué. Jusqu'où peut-on réduire la liberté individuelle? Tous les produits interdits ne sont pas "dopants" en triathlon (le cannabis me vient à l'esprit...).

* La gestion des cas positifs

Si l'on teste c'est bien dans l'espoir de débusquer tôt ou tard quelques tricheurs. Les tests n'étant pas instantanés, il devient difficile de ré-attribuer le slot au roll-down (les personnes n'ayant pas été testées pour le coup). Il ne faut pas compter non plus sur le fait que l'athlète accepte simplement un email lui disant que son test étant positif il est disqualifié (l'athlète n'étant pas forcement licencié dans une fédération, les sanctions possible sont limitées au final). Une bataille juridique va s'engager et là c'est beaucoup plus difficile d'évaluer les coûts surtout si l'athlète est un peu fortuné et procédurier. Quels ont étés les coûts juridiques de la poursuite d'Armstrong? Pour quels bénéfices? Si un prince du Bahrein se fait choper par la patrouille on fait quoi? (au-dela du financier là on peut toucher au géo-politique...).

Si à priori l'idée semble séduisante, mon sentiment est que les résultats en terme de lutte contre le dopage seront très limités et que si la lutte est menée sérieusement que cela expose sur un plan juridique et de l'image de la discipline à des risques indéniables. De manière pragmatique on en revient à l'attitude cynique de nombreux sports : on fait croire que l'on teste pour préserver l'image de la discipline mais on s'assure (y compris par manque de moyens) de trouver le moins de positifs possible...


T.

Interview très instructive avec un AG pris pour dopage avant Kona justement (en anglais)
https://bengreenfieldfitness.com/podcas ... ranscript/

Autre interview instructive datant d'il y a 10 ans d'un responsable de l'USAT sur les tests chez les amateurs (en anglais). Il y a du avoir un copier/coller foireux car des portions de texte sont dupliquées.
http://www.slowtwitch.com/Features/Skip ... iew_3.html

Guiz
Messages : 254
Enregistré le : 30 oct. 2010 11:27

Re: Pour des contrôles systématiques pour les GA qualifiés à Kona ou à la finale 70.3?

Message non lu par Guiz » 29 sept. 2017 13:41

Thierry *OnlineTri* a écrit :
29 sept. 2017 12:40
Si à priori l'idée semble séduisante, mon sentiment est que les résultats en terme de lutte contre le dopage seront très limités et que si la lutte est menée sérieusement que cela expose sur un plan juridique et de l'image de la discipline à des risques indéniables. De manière pragmatique on en revient à l'attitude cynique de nombreux sports : on fait croire que l'on teste pour préserver l'image de la discipline mais on s'assure (y compris par manque de moyens) de trouver le moins de positifs possible...
Sentiment partagé.
Tout cela sans parler du dopage mécanique..

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6455
Enregistré le : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Pour des contrôles systématiques pour les GA qualifiés à Kona ou à la finale 70.3?

Message non lu par Thierry *OnlineTri* » 29 sept. 2017 13:43

Guiz a écrit :
29 sept. 2017 13:41
Thierry *OnlineTri* a écrit :
29 sept. 2017 12:40
Si à priori l'idée semble séduisante, mon sentiment est que les résultats en terme de lutte contre le dopage seront très limités et que si la lutte est menée sérieusement que cela expose sur un plan juridique et de l'image de la discipline à des risques indéniables. De manière pragmatique on en revient à l'attitude cynique de nombreux sports : on fait croire que l'on teste pour préserver l'image de la discipline mais on s'assure (y compris par manque de moyens) de trouver le moins de positifs possible...
Sentiment partagé.
Tout cela sans parler du dopage mécanique..
ni du drafing :) :)

http://www.onlinetri.com/photoIndex/pho ... pg&start=6

T.

claude
Messages : 3097
Enregistré le : 02 juil. 2005 19:55
Localisation : Sud Ouest

Re: Pour des contrôles systématiques pour les GA qualifiés à Kona ou à la finale 70.3?

Message non lu par claude » 29 sept. 2017 17:01

C'est pas idiot comme proposition.

Une qualif pour Kona, aujourd'hui, a un "prix" considérable. Je ne parle pas seulement des efforts pour y arriver, mais des "retombées" orchestrées de plus en plus par les heureux qualifiés, au premier rang desquelles l'estime (donc potentiellement frelatée) que ça leur donne à leurs yeux et à ceux des autres... ainsi que les "levées de fonds" pour financer le voyage et celui de la famille...

Pas trop étonnant que certains soient prêts à franchir la ligne jaune pour y arriver... et pas qu'en se dopant d'ailleurs : on l'a dit aussi.

Evidemment, les contrôles ont un coût... mais là, on parle de la plus grosse épreuve du monde... il y a 2.000 concurrents au départ, mais au moins c'est un nombre "fini", et ça reste imaginable car ce serait étalé dans le temps.

Je m'explique: le cas du triathlète interviewé au début du post n'est pas représentatif... on le teste plusieurs fois et n'importe quand entre sa qualif et Kona, et on ne teste pas spécifiquement sa qualif... évidemment si on généralise ça c'est indépatouillable.

Par contre, instituer un contrôle, après l'épreuve qualificative, sur les concurrents qui viennent de se qualifier et qui viennent prendre leur slot (ça fait un nombre de plus en plus limité à chaque IM qualificatif...), ça aurait un sens... le slot ne serait définitivement validé qu'une fois le résultat du test connu... et en cas de positif il serait annulé, réassigné en supplément aux slots d'une épreuve suivante...ou plus simplement pas du tout, en espérant qu'il n'y ait qu'un petit nombre de pommes pourries ...

Evidemment ça va faire râler... mais il me semble que dans des dossiers d'inscription on signe déjà pour accepter des clauses par lesquelles on s'engage plus ou moins à ne pas contester les décisions d'arbitrage... On pourrait mettre une autre clause disant qu'on accepte le règlement antidopage et son application ( t'es préqualifié, t'es testé, t'es qualifié seulement après), et qu'on exclut tout recours...

En se rappelant que c'est quand même une épreuve sportive, et qu'une annulation du slot aurait moins de conséquence dans une vie que, par exemple, ne pas réussir le concours de Polytechnique...
Claude

stephMan
Messages : 288
Enregistré le : 28 déc. 2008 20:03

Re: Pour des contrôles systématiques pour les GA qualifiés à Kona ou à la finale 70.3?

Message non lu par stephMan » 29 sept. 2017 18:16

Merci Claude, j'ai lancé ce débat sur ma page FB car cela me semble assez simple et pas exorbitant de commencer par contrôler chaque qualifiés. Il faut à mon avis le faire le jour même lors de la remise des slots pour que ce soit réellement dissuasif.
J'espère une chose, c'est qu'il y ai une vraie réflexion sur le sujet par les instances IM car les niveaux ne cessent de progresser en toute impunité et pour certaines performances une trop forte suspicion.
De plus, cela permettrait aux qualifiés, d'être encore plus reconnus et valorisés.

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6455
Enregistré le : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Pour des contrôles systématiques pour les GA qualifiés à Kona ou à la finale 70.3?

Message non lu par Thierry *OnlineTri* » 30 sept. 2017 22:10

stephMan a écrit :
29 sept. 2017 18:16
De plus, cela permettrait aux qualifiés, d'être encore plus reconnus et valorisés.
Questions "valorisation" des amateurs je pense que l'Ironman est déjà à la pointe de ce qui se fait dans le domaine :mrgreen:

T.

IRONMAN04
Messages : 1017
Enregistré le : 09 août 2015 18:48

Re: Pour des contrôles systématiques pour les GA qualifiés à Kona ou à la finale 70.3?

Message non lu par IRONMAN04 » 30 sept. 2017 23:06

Salut,
Je pense que l'idée est bonne, meme si sa mise en œuvre à un coût..... et même si on ne contrôlait qu'un qualifié sur deux, on aurait une idée de la présence du dopage dans notre sport,,,,, et puis peut être que les tricheurs sur les podiums des GA reflechieraient avant d'aller chercher leur slot :wink:
Tout comme il va falloir se pencher sur le dopage mécanique, vu le nombre de "moteur" que l'ingénieur Varjas vend chaque année :(
Ciao

flu
Messages : 578
Enregistré le : 11 août 2006 22:52

Re: Pour des contrôles systématiques pour les GA qualifiés à Kona ou à la finale 70.3?

Message non lu par flu » 01 oct. 2017 09:56

Des médocs comme le smecta ou immodium sont devenus d'usage courant et normal sur du long (certes, ils ne sont pas classés dopants mais prendre des médocs sous ordonnance sans êtes malade, reste toujours surprenant) . Il est légitime de penser que d'autres médocs plus actifs pour la performance soient utilisés même par les groupes d'âge .
Le sport pour les groupes d'age, ce devrait être à l'eau claire et aux sandwichs , a l'ancienne !
Mais comme le dit Thierry, Ironman fait tellement dans la valorisation de l'athlète que celui serait près à tout pour accéder à Kona .

FAYARD
Messages : 19624
Enregistré le : 18 juin 2007 08:53

Re: Pour des contrôles systématiques pour les GA qualifiés à Kona ou à la finale 70.3?

Message non lu par FAYARD » 01 oct. 2017 15:47

flu a écrit :
01 oct. 2017 09:56
Des médocs comme le smecta ou immodium sont devenus d'usage courant et normal sur du long (certes, ils ne sont pas classés dopants mais prendre des médocs sous ordonnance sans êtes malade, reste toujours surprenant) . Il est légitime de penser que d'autres médocs plus actifs pour la performance soient utilisés même par les groupes d'âge .
Le sport pour les groupes d'age, ce devrait être à l'eau claire et aux sandwichs , a l'ancienne !
Mais comme le dit Thierry, Ironman fait tellement dans la valorisation de l'athlète que celui serait près à tout pour accéder à Kona .
Quand on voit le protocole drastique que les sportifs pros sont obligés de suivre pour éviter d'être positif avec des substances qui n'apportent aucun gain, c'est quasiment impossible pour un simple amateur de le reproduire. Le triathlon ne nous fait pas vivre, nous avons un métier. Quand nous sommes malades, nous prenons des médicaments prescris par notre medecin et qui sont probablement sur la liste des produits interdits, alors que doit on faire ? Ne pas se soigner ? C'est pas sérieux.
Ou alors on ne recherche que des produits dopants très précis et qui n'apportent qu'un véritable gain.
Fin des travaux sur le topic Ericd. Les modos bossent même le dimanche !!! :mrgreen:

claude
Messages : 3097
Enregistré le : 02 juil. 2005 19:55
Localisation : Sud Ouest

Re: Pour des contrôles systématiques pour les GA qualifiés à Kona ou à la finale 70.3?

Message non lu par claude » 01 oct. 2017 17:19

FAYARD a écrit :
01 oct. 2017 15:47
...
Ou alors on ne recherche que des produits dopants très précis et qui n'apportent qu'un véritable gain.
En effet... je ne sais pas si c'est possible du point de vue réglementaire... mais si c'était décidé (y a des produits dont sont friands les culturistes ou les haltérophiles et qui ne servent à rien en sport d'endurance, par exemple), il suffirait de le préciser quelque part dans le livret qu'on reçoit avec chaque inscription à un IM. Y a peut-être même déjà une page consacrée aux controles et règlement antidopage ? Qqun pourrait regarder ? (perso mon dernier IM remonte à pas mal d'années).
Claude

IRONMAN04
Messages : 1017
Enregistré le : 09 août 2015 18:48

Re: Pour des contrôles systématiques pour les GA qualifiés à Kona ou à la finale 70.3?

Message non lu par IRONMAN04 » 01 oct. 2017 18:40

+1 FAYARD,,,,
Je pense qu'il faut s'en tenir aux produits dopants averes,,,, mais exclusion à vie......
Faites pisser tous ceux qui récupèrent leur slot,,,, sans savoir lesquels vont être analyser et vous verrez que le rôle domwn risque de s'allonger,,, enfin j'espère que non....
Il faut marquer le coup, trop de laxisme et comme par hasard, comme j'en parlais hier, un premier moteur contrôle dans une course FFC?,, et il ne doit pas être seul le lascar :(
Ciao

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6455
Enregistré le : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Pour des contrôles systématiques pour les GA qualifiés à Kona ou à la finale 70.3?

Message non lu par Thierry *OnlineTri* » 02 oct. 2017 14:37

Quelques points supplémentaires :

- Si tous les GA qualifiés étaient testés cela ferait alors à minima entre 3 et 4000 tests chez les amateurs et reviendrait à s'investir au moins 10x plus dans la lutte contre le dopage chez les amateurs que chez les pros... est-ce logique?

- Du point de vue de la WTC, tout ce que les GA gagnent en se qualifiant c'est le droit de dépenser un peu plus d'argent. Est ce dans l'intérêt de la WTC d'aller contre ses "clients"? (on imagine bien que l'athlète se dopant sera aussi le plus prompt à dépenser).

- Les championnats "amateurs" (WTC ou non) n'ont guère de valeur sportive (comment définir un "amateur"?) et sont surtout des opérations commerciales. Le circuit Ironman est en plus 100% privé et concerne les individus pas les nations. Les moyens ne sont déjà pas suffisants pour tester les pros correctement... Quelle pression y a t il à agir de manière massive & systématique chez les amateurs?

- Si la WTC se mettait à faire des tests massifs chez les GA et si ses tests étaient efficaces et que l'on trouvait effectivement un bon nombre de dopés. (Un sondage sur l'IM Franckfort il y a quelques années avait donné un total de 15% de participants admettant s'être dopés). La WTC aurait un gros soucis d'image à gérer car forcement elle ne serait pas considérer comme #1 dans la lutte anti-dopage mais comme un sport de dopés :?

Si l'idée de tester tous les qualifiés GA peut sembler séduisante sur le papier pour mettre un (léger?) frein au dopage et qu'elle serait sans doute techniquement réalisable, je pense que nous verrons cela après l'adoption moins couteuse et moins problématique du plan "un arbitre tous les 500m" pour limiter le drafting ;)

Pour ceux que ça intéresse Sport & Vie consacre encore une fois un long & intéressant article au dopage dans son dernier numéro ("faut-il légaliser le dopage?").

Avatar de l’utilisateur
kent 7
Messages : 1713
Enregistré le : 05 mai 2010 14:12

Re: Pour des contrôles systématiques pour les GA qualifiés à Kona ou à la finale 70.3?

Message non lu par kent 7 » 02 oct. 2017 15:02

Quand on voit la progression pour le moins spectaculaire de certains mecs après 50 ans bien sonnés ( et des années de pratique ... pas des débutants ) :D alors qu'on est censé régresser sur tous les plans physiologiques :roll:

j'arrive en V5 ...le jour où je taquine les 5h à vélo sur IM vous avez le droit de me balancer :lol:

claude
Messages : 3097
Enregistré le : 02 juil. 2005 19:55
Localisation : Sud Ouest

Re: Pour des contrôles systématiques pour les GA qualifiés à Kona ou à la finale 70.3?

Message non lu par claude » 02 oct. 2017 15:20

Thierry *OnlineTri* a écrit :
02 oct. 2017 14:37
...
- Du point de vue de la WTC, tout ce que les GA gagnent en se qualifiant c'est le droit de dépenser un peu plus d'argent. Est ce dans l'intérêt de la WTC d'aller contre ses "clients"? (on imagine bien que l'athlète se dopant sera aussi le plus prompt à dépenser).
...
Certes mais la WTC n'est quand même pas si indépendante de l'ITU que ça (il me semble même avoir lu ici même qu'il y a eu rapprochement récemment entre les deux), et elle doit quand même je suppose respecter les règlements de l'ITU, y compris ceux sur le dopage ?
Ou alors il faut faire 2 fédérations totalement séparées avec 2 licences à prendre si on veut faire et du court et du long dans la même saison...???
Thierry *OnlineTri* a écrit :
02 oct. 2017 14:37
...
Si l'idée de tester tous les qualifiés GA peut sembler séduisante sur le papier pour mettre un (léger?) frein au dopage et qu'elle serait sans doute techniquement réalisable, je pense que nous verrons cela après l'adoption moins couteuse et moins problématique du plan "un arbitre tous les 500m" pour limiter le drafting ;)
...
Les deux sont nécessaires... mais le dopage des concurrents (ou comme on l'a vu dernièrement la motorisation des vélos) laissent des traces analysables ou expertisables... le drafting c'est beaucoup plus fugitif, ça ne laisse pas de traces tangibles... et un arbitre tous les 500 m sur un IM, ça ferait des centaines d'arbitres... à trouver, recruter, former, véhiculer pendant la course...

Bon, allez, à la remise des slots, on demande aux qualifiés potentiels de venir avec leur vélo... et quand on appelle un heureux élu, pendant qu'on l'emmène faire pipi et/ou prise de sang , en même temps une deuxième équipe jette un coup d'œil sur son vélo... et à défaut d'autre chose, comme déjà dit dans ce fil, ceux qui se sentent/se savent foireux n'oseront pas venir chercher leur slot !
Claude

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6455
Enregistré le : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Pour des contrôles systématiques pour les GA qualifiés à Kona ou à la finale 70.3?

Message non lu par Thierry *OnlineTri* » 03 oct. 2017 08:56

kent 7 a écrit :
02 oct. 2017 15:02
Quand on voit la progression pour le moins spectaculaire de certains mecs après 50 ans bien sonnés ( et des années de pratique ... pas des débutants ) :D alors qu'on est censé régresser sur tous les plans physiologiques :roll:

j'arrive en V5 ...le jour où je taquine les 5h à vélo sur IM vous avez le droit de me balancer :lol:
Les enfants sont plus grands on a plus de temps à consacrer à l'entrainement faut pas voir le mal partout :lol: :lol:

T.

Répondre