Notre ministre des sports ancienne dopée ...

Des infos pas des ragots!
Gadagne
Messages : 5325
Enregistré le : 02 juin 2015 14:28

Re: Notre ministre des sports ancienne dopée ...

Message non lu par Gadagne » 21 juin 2017 12:01

Merci à Silver et Fabio d expliquer poliment aux pimpins que le haut niveau Ç est vraiment une autre planète , quand bien même qu ils soient triathletes et vus comme des champions par leur entourage .

Avoir un boulot même difficile est à des années des contraintes du sport hn :wink:

FAYARD
Messages : 19470
Enregistré le : 18 juin 2007 08:53

Re: Notre ministre des sports ancienne dopée ...

Message non lu par FAYARD » 21 juin 2017 12:46

Silver0l a écrit :
21 juin 2017 10:36
Il faudra quand même un jour que certains comprennent que l'on peut parfaitement avoir pris un produit considéré comme dopant, et être reconnu dopé, sans avoir jamais eu l'intention de se doper, et sans que ça n'ait eu aucune influence sur la performance. C'est arrivé des dizaines et des dizaines de fois. Et si nous étions contrôlés comme des sportifs de haut niveau, ça nous arriverait en permanence, même ceux d'entre nous qui ont l'impression d'être tout le temps à l'eau claire.

A cela il est souvent répliqué qu'être sportif de haut niveau oblige à une vigilance permanente, mais en vérité, très souvent ces sportifs se concentrent sur l'entraînement, et font confiance à leur staff et leur encadrement (ou à leur boucher!) pour prendre soin de leurs repas, compléments alimentaires, médicaments quand ils sont malades. De temps en temps, ce staff est défaillant, et ils doivent alors payer les pots cassés. Certes ils sont responsables, car la règle générale est que tout athlète est responsable de tout ce qui se trouve dans son corps, et pour cela ils payent en subissant des suspensions plus ou moins longues, puisque la règlementation ne fait pas vraiment la différence entre dopage par négligence ("à l'insu de son plein gré") et par intention, mais ce n'est certainement pas une raison pour les accuser d'intentions coupables, et encore moins pour les empêcher d'exercer quelque fonction que ce soit, dans un gouvernement ou une administration.
C'est le jeu ma pauv' Lucette, c'est le revers de la médaille, c'est comme une contravention au code de la route, tu grilles un feu que tu n'as pas vu, tu n'avais pas l'intention de le faire, mais tu es quand même reconnu coupable de cette infraction et donc verbalisable. L'élément moral n'existe pas dans ce cas là...
T'imagines la complexité de faire le tri entre l'intention coupable d'un athlète de HN et une simple négligence. Ce n'est pas simple, l'affaire Contador que tu connais bien est un excellent exemple.
Aprés, pour l'exercice dans un gouvernement, c'est Macron qui veut l'exemplarité à tout prix, c'est lui qui veut un gouvernement propre de chez propre.
Perso, pour Flessel, c'est une histoire qui a 15 ans, c'est pas une grosse affaire, c'est bon, on va pas en faire un drame.
Fin des travaux sur le topic Ericd. Les modos bossent même le dimanche !!! :mrgreen:

FAYARD
Messages : 19470
Enregistré le : 18 juin 2007 08:53

Re: Notre ministre des sports ancienne dopée ...

Message non lu par FAYARD » 21 juin 2017 12:54

Gadagne a écrit :
21 juin 2017 12:01
Merci à Silver et Fabio d expliquer poliment aux pimpins que le haut niveau Ç est vraiment une autre planète , quand bien même qu ils soient triathletes et vus comme des champions par leur entourage .

Avoir un boulot même difficile est à des années des contraintes du sport hn :wink:
Là, tu t'emballes un peu quand même....as tu une idée des contraintes pour les militaires des unités d'élites, des SP/CRS-Gendarmes de haute montagne, des mecs du RAID, de la BRI..etc. Et eux y a pas le pognon qui les motivent...juste l'amour du métier...dans certaines unités, tu dois être disponible H/24, ne jamais parler de tes missions, ne jamais dire où tu es, ce que tu fais, être au top physiquement... Alors certes, les sportifs de HN ont des contraintes, mais cela reste du sport...
Fin des travaux sur le topic Ericd. Les modos bossent même le dimanche !!! :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 8351
Enregistré le : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: Notre ministre des sports ancienne dopée ...

Message non lu par Boulegan » 21 juin 2017 13:17

FAYARD a écrit :
21 juin 2017 12:46
Perso, pour Flessel, c'est une histoire qui a 15 ans, c'est pas une grosse affaire, c'est bon, on va pas en faire un drame.
"Juste" de la Coramine, effectivement. C'est interdit, c'est clair, il y a faute et peu importe si c'est par négligence ou si la prise de ce cacheton est volontaire. Et a été sanctionné, elle a purgé sa peine.
Perso, j'essaie de distinguer la prise d'un Guronsan et celle de produits dopants beaucoup plus lourds qui ne laissent peu de place à la prise accidentelle et à l'interprétation... :arrow:
En terme d'exemplarité, ça ne me choque pas que Laura Flessel soit Ministre malgré sa suspension d'il y a 15 ans.
Si elle avait été chopée à la nandrolone (cf. Djamel Bourras), aux amphets ou aux corticos, voire à la coke comme le petit Mozart du tennis français, ça m'aurait ennuyé voire beaucoup agacé. :arrow:
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

Avatar de l’utilisateur
Jaginho
Messages : 2412
Enregistré le : 14 nov. 2009 11:29

Re: Notre ministre des sports ancienne dopée ...

Message non lu par Jaginho » 21 juin 2017 13:26

Silver0l a écrit :
21 juin 2017 10:36
Il faudra quand même un jour que certains comprennent que l'on peut parfaitement avoir pris un produit considéré comme dopant, et être reconnu dopé, sans avoir jamais eu l'intention de se doper, et sans que ça n'ait eu aucune influence sur la performance. C'est arrivé des dizaines et des dizaines de fois. Et si nous étions contrôlés comme des sportifs de haut niveau, ça nous arriverait en permanence, même ceux d'entre nous qui ont l'impression d'être tout le temps à l'eau claire.

A cela il est souvent répliqué qu'être sportif de haut niveau oblige à une vigilance permanente, mais en vérité, très souvent ces sportifs se concentrent sur l'entraînement, et font confiance à leur staff et leur encadrement (ou à leur boucher!) pour prendre soin de leurs repas, compléments alimentaires, médicaments quand ils sont malades. De temps en temps, ce staff est défaillant, et ils doivent alors payer les pots cassés. Certes ils sont responsables, car la règle générale est que tout athlète est responsable de tout ce qui se trouve dans son corps, et pour cela ils payent en subissant des suspensions plus ou moins longues, puisque la règlementation ne fait pas vraiment la différence entre dopage par négligence ("à l'insu de son plein gré") et par intention, mais ce n'est certainement pas une raison pour les accuser d'intentions coupables, et encore moins pour les empêcher d'exercer quelque fonction que ce soit, dans un gouvernement ou une administration.
Certains dont je fais parti considère qu'un ministre dans un gouvernement plus blanc que blanc qui plus est se doit d'etre irréprochable. Je suis d'ac avec l'exemple donné par Fayard sur le feu rouge. Perso, dans une ancienne vie j'ai cotoyé (à titre pro, pas en tant que sportif) des champions dont médaillés olympiques français et autres nationalités + champion monde athlé... donc je pense ne pas avoir de leçon à recevoir de ce coté. Certes ce n'est pas une Virenque, certes ce n'est pas de l'EPO mais c'est du dopage. Les mêmes qui enfoncent Sharapova vont défendre Flessel et ce sont les mêmes qui vont m'expliquer peut etre que le shit est moins dangereux que la cocaïne...

Après, elle a purgé sa peine, pas de souci dessus mais être ministre DES SPORTS n'est pas compatible pour moi !
« L'entraineur médiocre parle, le bon explique, le super démontre et le meilleur inspire. » (John Kessel)

FAYARD
Messages : 19470
Enregistré le : 18 juin 2007 08:53

Re: Notre ministre des sports ancienne dopée ...

Message non lu par FAYARD » 21 juin 2017 15:45

Jaginho a écrit :
21 juin 2017 13:26
Silver0l a écrit :
21 juin 2017 10:36
Il faudra quand même un jour que certains comprennent que l'on peut parfaitement avoir pris un produit considéré comme dopant, et être reconnu dopé, sans avoir jamais eu l'intention de se doper, et sans que ça n'ait eu aucune influence sur la performance. C'est arrivé des dizaines et des dizaines de fois. Et si nous étions contrôlés comme des sportifs de haut niveau, ça nous arriverait en permanence, même ceux d'entre nous qui ont l'impression d'être tout le temps à l'eau claire.

A cela il est souvent répliqué qu'être sportif de haut niveau oblige à une vigilance permanente, mais en vérité, très souvent ces sportifs se concentrent sur l'entraînement, et font confiance à leur staff et leur encadrement (ou à leur boucher!) pour prendre soin de leurs repas, compléments alimentaires, médicaments quand ils sont malades. De temps en temps, ce staff est défaillant, et ils doivent alors payer les pots cassés. Certes ils sont responsables, car la règle générale est que tout athlète est responsable de tout ce qui se trouve dans son corps, et pour cela ils payent en subissant des suspensions plus ou moins longues, puisque la règlementation ne fait pas vraiment la différence entre dopage par négligence ("à l'insu de son plein gré") et par intention, mais ce n'est certainement pas une raison pour les accuser d'intentions coupables, et encore moins pour les empêcher d'exercer quelque fonction que ce soit, dans un gouvernement ou une administration.
Certains dont je fais parti considère qu'un ministre dans un gouvernement plus blanc que blanc qui plus est se doit d'etre irréprochable. Je suis d'ac avec l'exemple donné par Fayard sur le feu rouge. Perso, dans une ancienne vie j'ai cotoyé (à titre pro, pas en tant que sportif) des champions dont médaillés olympiques français et autres nationalités + champion monde athlé... donc je pense ne pas avoir de leçon à recevoir de ce coté. Certes ce n'est pas une Virenque, certes ce n'est pas de l'EPO mais c'est du dopage. Les mêmes qui enfoncent Sharapova vont défendre Flessel et ce sont les mêmes qui vont m'expliquer peut etre que le shit est moins dangereux que la cocaïne...

Après, elle a purgé sa peine, pas de souci dessus mais être ministre DES SPORTS n'est pas compatible pour moi !
Ton exemple avec la cocaïne est mauvais.
Regarde la fabrication de la cocaïne et les produits avec lesquelles elle est coupée et compare avec le shit. Si tu ne trouves pas, je peux t'aider.
Fin des travaux sur le topic Ericd. Les modos bossent même le dimanche !!! :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Jaginho
Messages : 2412
Enregistré le : 14 nov. 2009 11:29

Re: Notre ministre des sports ancienne dopée ...

Message non lu par Jaginho » 21 juin 2017 18:42

Fayard, la coc est plus nocif, concernant les dégats direct ou indirect, vu que le moins dangereux est plus consommé, en valeur, il fait plus de dégat... mais je reconnais que je me suis mal exprimé ;-)

J'ai une question dont j'aimerais vraiment votre avis : on entend partout "issu de la société civile" pour les ministres mais outre la définition "officielle", c'est plus la perception qui m'intéresse. La nouvelle ministre de la justice est présentée comme venant de la société civile mais elle était prof et au conseil constitutionnel... Perso, je civile c'est dans le privé, comment voyez-vous la chose ?
« L'entraineur médiocre parle, le bon explique, le super démontre et le meilleur inspire. » (John Kessel)

Silver0l
Messages : 6799
Enregistré le : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: Notre ministre des sports ancienne dopée ...

Message non lu par Silver0l » 21 juin 2017 18:53

Jaginho a écrit :
21 juin 2017 18:42
Fayard, la coc est plus nocif, concernant les dégats direct ou indirect, vu que le moins dangereux est plus consommé, en valeur, il fait plus de dégat... mais je reconnais que je me suis mal exprimé ;-)

J'ai une question dont j'aimerais vraiment votre avis : on entend partout "issu de la société civile" pour les ministres mais outre la définition "officielle", c'est plus la perception qui m'intéresse. La nouvelle ministre de la justice est présentée comme venant de la société civile mais elle était prof et au conseil constitutionnel... Perso, je civile c'est dans le privé, comment voyez-vous la chose ?
On peut aussi dans ce contexte définir la "société civile" comme l'ensemble des personnes n'ayant pas d'affiliation politique marquée. Elle est recrutée pour son expérience professionnelle, pas pour sa position au sein d'un parti, ou en tant que représentant d'un parti, et elle n'est pas titulaire d'un mandat électif.

Avatar de l’utilisateur
Jaginho
Messages : 2412
Enregistré le : 14 nov. 2009 11:29

Re: Notre ministre des sports ancienne dopée ...

Message non lu par Jaginho » 22 juin 2017 04:46

Silver0l a écrit :
21 juin 2017 18:53
Jaginho a écrit :
21 juin 2017 18:42
Fayard, la coc est plus nocif, concernant les dégats direct ou indirect, vu que le moins dangereux est plus consommé, en valeur, il fait plus de dégat... mais je reconnais que je me suis mal exprimé ;-)

J'ai une question dont j'aimerais vraiment votre avis : on entend partout "issu de la société civile" pour les ministres mais outre la définition "officielle", c'est plus la perception qui m'intéresse. La nouvelle ministre de la justice est présentée comme venant de la société civile mais elle était prof et au conseil constitutionnel... Perso, je civile c'est dans le privé, comment voyez-vous la chose ?
On peut aussi dans ce contexte définir la "société civile" comme l'ensemble des personnes n'ayant pas d'affiliation politique marquée. Elle est recrutée pour son expérience professionnelle, pas pour sa position au sein d'un parti, ou en tant que représentant d'un parti, et elle n'est pas titulaire d'un mandat électif.
Elle l'a été car vice pdte région midi Pyrénées, candidate socialiste mairie Toulouse.. c comm une autre qui était directrice ENA...

J'ai l'impression que cette expression est un alibi pr rien
« L'entraineur médiocre parle, le bon explique, le super démontre et le meilleur inspire. » (John Kessel)

Silver0l
Messages : 6799
Enregistré le : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: Notre ministre des sports ancienne dopée ...

Message non lu par Silver0l » 22 juin 2017 08:09

Jaginho a écrit :
22 juin 2017 04:46
Silver0l a écrit :
21 juin 2017 18:53
Jaginho a écrit :
21 juin 2017 18:42
Fayard, la coc est plus nocif, concernant les dégats direct ou indirect, vu que le moins dangereux est plus consommé, en valeur, il fait plus de dégat... mais je reconnais que je me suis mal exprimé ;-)

J'ai une question dont j'aimerais vraiment votre avis : on entend partout "issu de la société civile" pour les ministres mais outre la définition "officielle", c'est plus la perception qui m'intéresse. La nouvelle ministre de la justice est présentée comme venant de la société civile mais elle était prof et au conseil constitutionnel... Perso, je civile c'est dans le privé, comment voyez-vous la chose ?
On peut aussi dans ce contexte définir la "société civile" comme l'ensemble des personnes n'ayant pas d'affiliation politique marquée. Elle est recrutée pour son expérience professionnelle, pas pour sa position au sein d'un parti, ou en tant que représentant d'un parti, et elle n'est pas titulaire d'un mandat électif.
Elle l'a été car vice pdte région midi Pyrénées, candidate socialiste mairie Toulouse.. c comm une autre qui était directrice ENA...

J'ai l'impression que cette expression est un alibi pr rien
Pour ce qui concerne la Ministre de la Justice, effectivement, c'est limite de la considérer comme issue de la société civile.

Mais il faut comprendre que dans le système français, il est fait une nette distinction entre le niveau politique, représenté par le Ministre, et les administrations qu'il supervise, qui sont censées exécuter aveuglément la volonté du politique (du Ministre et de son cabinet).

Donc on peut très bien faire toute une carrière dans l'administration et arriver au plus haut niveau (Préfet, directeur d'administration centrale) sans être un politique (et donc faire partie de la "société civile"). On est dans l'administration censé être au service du politique, du Ministre et de son cabinet, quelle que soit son orientation personnelle.

Evidemment, ceci est souvent remis en question, et beaucoup estiment qu'il serait moins hypocrite de mettre en place un spoil system à l'américaine, dans lequel les grands directeurs d'administration sont remplacés lorsqu'une nouvelle majorité prend le pouvoir, afin d'assurer d'une loyauté sans faille de l'administration vis à vis du pouvoir démocratiquement élu, puisque l'administration est souvent accusé de freiner, voire de s'opposer à la volonté du politique. Mais pour l'instant ce n'est pas encore officiellement le cas, même si Macron pourrait changer les choses.

Répondre