Dopage : une lutte impossible par design?

Des infos pas des ragots!
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6454
Enregistré le : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Dopage : une lutte impossible par design?

Message non lu par Thierry *OnlineTri* » 28 juin 2016 09:04

Si l'on essaye de poser un regard objectif sur la question on constate que :

1) Le "dopage" n'existe que dans le cadre des règles du jeu sportif.

Sans parler de bien ou de mal ou de dangerosité, le dopage est à prendre comme couper un parcours ou mettre un moteur dans son vélo.

2) Il est impossible en théorie (comme en pratique) de prouver qu'un athlète ne se dope pas.

Autant il suffit de trouver des traces de dopant chez un sportif pour prouver qu'il se dope, autant ne rien trouver prouve ... rien du tout!

3) Personne n'a intérêt à la légalisation du dopage.

Même le "Docteur Mabuse" est fermement contre le dopage (cf son communiqué de presse à la suite du cash investigation le concernant), c'est dire!

Si on supprimait toutes les règles anti dopage, il n'est pas difficile de réaliser que ça serait vite du grand n'importe quoi :
  • 1) Les athlètes devraient prendre des risques de fous pour performer. Ca serait forcement la course à l'armement pharmaceutique et aux expériences les plus folles...
  • 2) Equipes et médecins prescripteurs seraient responsables des conséquences du dopage et vu le 1) les accidents seraient nombreux de toutes façons.
  • 3) Les spectateurs bouderaient tôt ou tard ce genre de "jeu du cirque". Le sport HN n'est qu'un spectacle après tout, sans spectateur il n'y a plus d'intérêt...
Rétablir des sortes de règles la dedans reviendrait à ré-introduire la notion de dopage on serait donc de retour à la case départ.

4) Prendre des dopés coute cher et n'est pas bon pour la discipline.

Tant que l'athlète a peu de moyens ça va, mais comme on a pu le voir avec Lance et d'autres, dès que beaucoup d'argent est en jeu, il faut de gros, très gros moyens pour poursuivre et faire condamné les dopés. Ceux ci ne manque pas d'utiliser toutes les voies judiciaires pour s'en sortir (on ne peut pas les blâmer pour ça). Cela mobilise forcement bcp de moyens financiers et humains que les organismes de lutte anti-dopage n'ont pas toujours.

Plutôt que de considérer comme vertueux les fédérations qui font de réels efforts contre le dopage, c'est l'inverse qui se produit. En trouvant trop de dopés, une discipline se retrouve vite montrée du doigt, c'est clair que ça motive...

5) Un système cynique qui doit donc être maintenu.

On voit bien le "piège" et conflit d'intérêt permanent dans lequel on se trouve. l'intérêt de tout le monde est d'attribuer juste suffisamment de moyens à la lutte anti-dopage pour préserver un peu la crédibilité du spectacle et faire en sorte que seul le sportif puisse être mis en cause en cas de contrôle positif. Un pays n'a aucun intérêt à être trop en avance par rapport aux autres en matière de lutte anti-dopage...

Bref par design les dés sont pipés dans le sport HN et chacun joue finalement sa partition... tous les acteurs du sport ont intérêt à se dire contre le dopage et à faire semblant de tomber des nu quand un scandale sort :cry: Pas de quoi être franchement optimiste pour la suite...

T.

Guitoo14
Messages : 3
Enregistré le : 01 juin 2016 14:45

Re: Dopage : une lutte impossible par design?

Message non lu par Guitoo14 » 28 juin 2016 15:00

Il y a tout de même quelques raisons d’être optimiste:

- Le projet Quartz mis en place par L’ITRA (fédération internationale de trail) qui va suivre 66 marqueurs biologiques VS 17 pour le passeport biologique de l’AMA et avec des limites de variation de paramètres plus réduites..... cela pourrait donner des idées a certaines fédé ou à l’AMA......ou pas!

-Peut-être que le salut s’il ne peut venir de l’intérieur, viendra des journalistes, on voit pas mal de sujets intéressant en ce moment, j’imagine que ça fait de l’audimat... en espérant que ce ne soit pas juste un effet JO....

En attendant effectivement quand on voit les « relations » entre certaines fédé et certains business, quand on voit par qui sont représenté certaines corporation de sportifs, quand on voit les moyens des agences anti-dopages...... effectivement on se dit qu’il ait y avoir un paquet de chaudières qui carburent et on comprend d’ou vient le réchauffement climatique..... (en fait ceux qui qui « tombent" sont ceux qui se sont trompés en lisant leur ordonnance homéopathique avant leur petite piqûre pour dormir.... après 23 heures évidemment..... et ceux qui doivent mettre des pommades pour leurs problèmes d’irritation à l’entre-jambes.....et ceux qui mangent à leur insu un morceaux de cheval de course.... :roll: ).

Alex Schwatzer a été a nouveau contrôlé positif.....triste......

L’interdiction a vie de participer a toute compétition en cas de contrôle positif serait, à mon humble avis, le truc de base a mettre en place, ça en freinerait certains (bon y’en a ça les empêcherait pas de devenir consultant sur des chaines télé nationales.... :lol: )

muffin top
Messages : 96
Enregistré le : 10 juil. 2013 22:43

Re: Dopage : une lutte impossible par design?

Message non lu par muffin top » 28 juin 2016 15:25

Il faut voir la lutte anti-dopage comme une balustrade ou un garde-fou, qui empêche de tomber dans le vide de l'autre côté : ca peut empêcher certains (le plus grand nombre) de tomber par accident, mais pas ceux qui ont l'intention de l'escalader coûte que coût passeront quand même.

Face au "cynisme", j'essaie d'avoir une attitude "réaliste" :
- Le sport pro brasse beaucoup d'argent, suffisamment pour financer des tests
- admettons que le dopage soit autorisé : va t'on inciter des ados performants dans leur sport, à prendre des hormones de croissance ou d'autres merdes ? Voire pire, les droguer sans qu'ils le sachent, puisque ce n'est pas illégal. Créatures et monstres humains à prévoir !
- si les échantillons sont conservés x années, la crainte de se voir découronner un jour alors qu'on pensait tiré d'affaire car retraité me semble être très dissuasive. Je ne pense pas que L.A. soit le plus heureux des hommes, là maintenant.
- on pourrait très bien empêcher les pays qui ne font pas de tests (Jamaique etc), de participer aux compétitions. Il faut juste le vouloir. Il n'y aurait de hussain bolt, mais un autre.
- la lutte ant-dopage aura toujours un temps de retard, mais elle peut être très dissuasive si les sanctions sont totales et définitives (pas de sanction d'un an ou deux, mais à vie). Encore une fois, il faut seulement décider d'appliquer une certaine ligne de conduite. Gare à celui qui se fait attraper et puis c'est tout.

NB : mabuse ne peut pas être pour le "dopage", puisqu'il s'en cache et que c'est son fond de commerce.

FAYARD
Messages : 19330
Enregistré le : 18 juin 2007 08:53

Re: Dopage : une lutte impossible par design?

Message non lu par FAYARD » 28 juin 2016 17:59

muffin top a écrit :Il faut voir la lutte anti-dopage comme une balustrade ou un garde-fou, qui empêche de tomber dans le vide de l'autre côté : ca peut empêcher certains (le plus grand nombre) de tomber par accident, mais pas ceux qui ont l'intention de l'escalader coûte que coût passeront quand même.

Face au "cynisme", j'essaie d'avoir une attitude "réaliste" :
- Le sport pro brasse beaucoup d'argent, suffisamment pour financer des tests
- admettons que le dopage soit autorisé : va t'on inciter des ados performants dans leur sport, à prendre des hormones de croissance ou d'autres merdes ? Voire pire, les droguer sans qu'ils le sachent, puisque ce n'est pas illégal. Créatures et monstres humains à prévoir !
- si les échantillons sont conservés x années, la crainte de se voir découronner un jour alors qu'on pensait tiré d'affaire car retraité me semble être très dissuasive. Je ne pense pas que L.A. soit le plus heureux des hommes, là maintenant.
- on pourrait très bien empêcher les pays qui ne font pas de tests (Jamaique etc), de participer aux compétitions. Il faut juste le vouloir. Il n'y aurait de hussain bolt, mais un autre.
- la lutte ant-dopage aura toujours un temps de retard, mais elle peut être très dissuasive si les sanctions sont totales et définitives (pas de sanction d'un an ou deux, mais à vie). Encore une fois, il faut seulement décider d'appliquer une certaine ligne de conduite. Gare à celui qui se fait attraper et puis c'est tout.

NB : mabuse ne peut pas être pour le "dopage", puisqu'il s'en cache et que c'est son fond de commerce.
Aucun pays n'a intérêt à voir ses sportifs suspendus à vie. Tu crois que la France a envie de rendre la CDM de foot de 1998 ? Alors qu'on sait très bien que les joueurs étaient chargés, comme les autres équipes d'ailleurs. On a clairement dit à Buffet de ne pas fouiller pour ne pas détruire le rêve...y a trop d'intérêts et pas que financier, c'est une vaste hypocrisie. On fait semblant de chercher, on trouve de temps en temps pour faire plaisir aux spectateurs mais c'est tout. Si on le voulait vraiment, on réglerait rapidement le pb...
Fin des travaux sur le topic Ericd. Les modos bossent même le dimanche !!! :mrgreen:

muffin top
Messages : 96
Enregistré le : 10 juil. 2013 22:43

Re: Dopage : une lutte impossible par design?

Message non lu par muffin top » 28 juin 2016 18:27

FAYARD a écrit : Aucun pays n'a intérêt à voir ses sportifs suspendus à vie. Tu crois que la France a envie de rendre la CDM de foot de 1998 ? Alors qu'on sait très bien que les joueurs étaient chargés, comme les autres équipes d'ailleurs. On a clairement dit à Buffet de ne pas fouiller pour ne pas détruire le rêve...y a trop d'intérêts et pas que financier, c'est une vaste hypocrisie. On fait semblant de chercher, on trouve de temps en temps pour faire plaisir aux spectateurs mais c'est tout. Si on le voulait vraiment, on réglerait rapidement le pb...
Exact, mais j'imagine qu'il faut que ca s'accompagne d'un changement de mentalité.
Je ne vois pas comment régler le cas des "vieux" dopés (les footballers, eddy merckxzcrrxz, et toutes les légendes), on les oublie ? on tourne la page on les gracie ? on considère que c'était "avant" ? personne n'est dupe de toutes les facons. On ne peut pas réécrire l'histoire ni faire parler les morts.

Le système actuel n'est pas parfait, mais il attrape du monde. Et il évoluera comme les pratiques de dopage.
Si les interdictions de compétition étaient de >5 ans ou 10 ans ("à vie" est effectivement un peu hardos), exit contador et un certain nombre de gros poissons. On peut aussi imaginer interdire le passage d'un sport à l'autre quand on est condamné, ca évitera que le triathlon se tape les dopés du vélo (sachant qu'on a déjà les drafters...).

Je crois en l'effet des sanctions, pour peu qu'elles soient adaptées : est ce que la russie va retricher (de la même manière) si elle est interdite de participation en athlétisme à rio cet été ?

Il y aura toujours des tricheurs, mais s'il savent qu'ils sont déchus de tout et pour toujours au premier test positif, je pense que ca change la donne. Actuellement, si tu triches et que tu es attrapé, les sanctions sont souvent une blague et ne remettent pas en cause ton passé sportif.

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6454
Enregistré le : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Dopage : une lutte impossible par design?

Message non lu par Thierry *OnlineTri* » 29 juin 2016 10:03

Guitoo14 a écrit :Le projet Quartz mis en place par L’ITRA (fédération internationale de trail) qui va suivre 66 marqueurs biologiques VS 17 pour le passeport biologique de l’AMA et avec des limites de variation de paramètres plus réduites..... cela pourrait donner des idées a certaines fédé ou à l’AMA......ou pas!
Pas si simple, on réduit peut-être tout juste les mailles du filet... Il est de l'intérêt des fédés de communiquer sur leur système "infaillible" de détection des tricheurs. Après tout cela à un coût qui l'assume les athlètes? la fédé? l'AMA? Qui reçoit les résultats? Qui dit ce est normal de ce qui ne l'est pas? Quelle action en suit? C'est comme avec le taux d'hématocrite à 50%, on est plus dans le garde fou finalement qu'autre chose.
Guitoo14 a écrit :Peut-être que le salut s’il ne peut venir de l’intérieur, viendra des journalistes, on voit pas mal de sujets intéressant en ce moment, j’imagine que ça fait de l’audimat... en espérant que ce ne soit pas juste un effet JO....
A voir si une initiative comme SportLeaks peut donner quelque chose. Après c'est délicat pour un média de scier la branche sur laquelle ils sont assis... ils ont besoin du sport et des sportifs pour faire de l'audience. Le sport est un petit milieu tu as vite fait de faire mettre à l'écart.
Guitoo14 a écrit :L’interdiction a vie de participer a toute compétition en cas de contrôle positif serait, à mon humble avis, le truc de base a mettre en place, ça en freinerait certains (bon y’en a ça les empêcherait pas de devenir consultant sur des chaines télé nationales.... :lol: )
La peine de mort n'a jamais empêché les crimes, à partir du moment ou un sportif est persuadé que se doper est sa seule voie vers le succès, il tentera le coup.

T.

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6454
Enregistré le : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Dopage : une lutte impossible par design?

Message non lu par Thierry *OnlineTri* » 29 juin 2016 12:34

muffin top a écrit : - Le sport pro brasse beaucoup d'argent, suffisamment pour financer des tests
Ca c'est clair :) Foot & tennis dépensent des sommes minimales (en % de l'argent généré) dans le contrôle anti-dopage sous prétexte que l'adresse prime dans ces sports donc que le dopage est inutile... ils cherchent peu, trouvent très peu et du coup questionnent même le peu d'argent qu'ils mettent dans la lutte anti-dopage.
Les contrôles antidopage des joueurs de football coûtent chaque année 30 million de dollars, a affirmé M. Dvorak. "Pour attraper un seul tricheur, le monde du football doit dépenser 3 millions de dollars," a-t-il précisé. "Aussi la question se pose réellement de savoir s'il est sensé de continuer ainsi"
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/sport/article/201 ... or4iCGl.99
Bien sûr il y a d'autres sons de cloche concernant le dopage dans le foot:
Une étude datant de 1958 effectuée par Gerardo Ottani, ancien footballeur de Bologne, devenu médecin et même président de la société de médecine du sport italienne est exemplaire à plus d’un titre. Déjà, son enquête révélait des pratiques dopantes en Série A (1ère division italienne NDLR). Il en a conclu que 27% des joueurs prenaient des amphétamines, 62% prenaient des stimulants du cœur et de la respiration et 68% prenaient des stéroïdes anabolisants. C’était en 1958 avec 1 seul match et 2 entraînements par semaine. L’argent était beaucoup moins important et pourtant on voit que tous prenaient quasiment des trucs. Après on essaye de nous faire croire qu’aujourd’hui ils sont tous à la Vittel-Cassis…
En savoir plus sur http://www.france24.com/fr/20121128-dop ... antidopage
muffin top a écrit :- si les échantillons sont conservés x années, la crainte de se voir découronner un jour alors qu'on pensait tiré d'affaire car retraité me semble être très dissuasive. Je ne pense pas que L.A. soit le plus heureux des hommes, là maintenant.
Malheureusement, il est difficile voir impossible de réparer le mal qui a été fait :( Retirer une médaille des années après n'a que peu d'impact et ne rendra pas au second ce qui lui a été volé... Es tu certain qu'aucun cycliste aimerait avoir la position de LA même aujourd'hui?
muffin top a écrit :- on pourrait très bien empêcher les pays qui ne font pas de tests (Jamaique etc), de participer aux compétitions. Il faut juste le vouloir. Il n'y aurait de hussain bolt, mais un autre.
C'est clair qu'il y a de grosse disparité entre pays, après il faut veiller aussi à ne pas créer un clivage pays riches/pays pauvres.

Le dernier Sport & Vie contient un article sur le Meldonium, produit récemment inscrit sur la liste des "interdits" et qui fait tomber plein de sportifs en ce moment (Sharapova en tête). L'auteur ironise sur le fait que ce produit est distribué exclusivement dans les pays baltes et la Russie et que d'autres produits pas forcement moins douteux utilisés à l'Ouest n'ont pas été interdits...

T.

muffin top
Messages : 96
Enregistré le : 10 juil. 2013 22:43

Re: Dopage : une lutte impossible par design?

Message non lu par muffin top » 29 juin 2016 14:05

J'adhère avec ce que tu écris, on trouve des arguments pour les deux positions.
Je vois quand même un gros problème de santé publique potentiel survenir à moyen terme, si aucune limite n'était fixée. Et c'est ce qui me fait choisir mon camp.

L'interdiction fait que les sportifs consomment avec plus prudence à mon avis, personne n'ayant envie de se faire attraper (aouch ! vexant). En acceptant le dopage, le message envoyé est très mauvais. " Vas y mon fils, injecte toi cette hormone de synthèse. En plus d'être fort comme un boeuf, tu auras le même cerveau qu'un boeuf, et tes enfants aussi -s'ils arrivent à naître-". Imaginons les ravages dans les activités type bodybuilding...

Concernant le prix de la lutte anti-dopage dans le foot, 30 Millions d'euros sur un marché de combien de milliards ? C'est probablement négligeable (d'autant qu'il apparaît que uefa & co sont richissimes).

Pour la bonne marche d'un système de lutte, il est à mon avis essentiel que l'agence de contrôle soit internationale, complètement indépendante des fédérations locales, et avec les pleins pouvoirs. Il faut juste le vouloir, et avoir des VRAIES sanctions pour que chacun juge en son âme et conscience ce si le risque est acceptable ou pas... Une lutte efficace implique un changement de système et de mentalité.

Si je me souviens bien des propos des Christophe Basson dans le reportage sur le dopage paru sur arte le mois dernier, L.A. n'a pas vraiment la frite... enfin, moins que Basson !

IRONMAN04
Messages : 984
Enregistré le : 09 août 2015 18:48

Re: Dopage : une lutte impossible par design?

Message non lu par IRONMAN04 » 29 juin 2016 14:23

Salut,
Pour moi le dopage doit être combattu sur 3 points, la prévention et l'information, le droit et la procédure indépendant et enfin les sanctions.
Pour le premier aspect, prévention chez les jeunes et informations pour les adultes,,,,,, qui sont deja bien au fait des choses!!!
Secondo, je placerai les contrôleurs sous "tutelle de la justice", des agents qui se déplaceraient et procéderaient à des controles, puis des enquêtes pour remonter les "filières" où les moyens de s'en procurer, des agents extérieurs aux fédérations, instances et lobby!!! Un peu comme les offices identiques à celles de la gendarmerie sur ce sujet....
Enfin, les sanctions, minimum 5 ans au premier controle positif, puis à vie. 5 ans, la carrière est finie de manière quasi sûre... Et interdiction d'intervenir dans les fédérations sportives en qualité de dirigeant, animateur ou éducateur!!! Ainsi on éradique les "anciennes gloires" de toute mauvaise influence dans le milieu.... Apres, on peut l'exiger de nos politiques en premier lieux!!!
Voila une rapide vision de ce combat...Mais c'est mal barré, Apres le physique on en est à triché sur la mécanique, on touche le fond!!!
Ciao

Avatar de l’utilisateur
Mathdok
Messages : 1741
Enregistré le : 24 oct. 2008 12:36
Localisation : Hell

Re: Dopage : une lutte impossible par design?

Message non lu par Mathdok » 29 juin 2016 15:35

Une aire sportive futuriste imaginée par Enki Bilal voit l'apparition des mécanhumanimals.
http://vazel.blog.lemonde.fr/2013/06/12 ... -du-futur/
"Les kilomètres abattus sont le plus grand trésor qu'un homme peut amasser" Sylvain Tesson

Silver0l
Messages : 6799
Enregistré le : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: Dopage : une lutte impossible par design?

Message non lu par Silver0l » 29 juin 2016 16:16

Pfff.. faut arrêter un peu avec ces histoires d'interdiction à vie. La vérité, c'est que les contrôles sont devenus tellement sensibles que plein de personnes se font chopper alors qu'elles sont de bonne foi. Si on faisait un contrôle systématique sur tous les forumeurs, je suis sûr que l'on trouverait tout plein de dopés, à l'insu de leur plein gré - notamment parmi ceux qui hurlent contre le dopage en demandant des sanctions impitoyables. Il suffit de prendre des gouttes pour le nez, des crèmes pour les hémorroïdes, un supplément alimentaire contaminé, un anti-douleur, de bouffer une viande d'un élevage qui a utilisé du clembuterol pour augmenter ses profits, d'embrasser une nana qui a pris de la coke, de fumer de l'herbe... et hop, dopé - même sans l'avoir voulu, même si ça n'a aucun effet sur les perfs. Il y a tout un système d'évaluation, d'appel et de sanction, pour pouvoir justement distinguer tous ces cas compliqués et variés, et ça sert à rien de promettre la mort sportive systématique pour éradiquer le dopage. Appliquons déjà les règles existantes - qui sont déjà bien sévères.

Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 8341
Enregistré le : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: Dopage : une lutte impossible par design?

Message non lu par Boulegan » 29 juin 2016 16:33

Silver0l a écrit :Pfff.. faut arrêter un peu avec ces histoires d'interdiction à vie. La vérité, c'est que les contrôles sont devenus tellement sensibles que plein de personnes se font chopper alors qu'elles sont de bonne foi.
pffffffffffft tu vas pas nous sortir ton chapelet sur Contador encore :roll: :roll: :arrow:
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

FAYARD
Messages : 19330
Enregistré le : 18 juin 2007 08:53

Re: Dopage : une lutte impossible par design?

Message non lu par FAYARD » 29 juin 2016 17:15

Boulegan a écrit :
Silver0l a écrit :Pfff.. faut arrêter un peu avec ces histoires d'interdiction à vie. La vérité, c'est que les contrôles sont devenus tellement sensibles que plein de personnes se font chopper alors qu'elles sont de bonne foi.
pffffffffffft tu vas pas nous sortir ton chapelet sur Contador encore :roll: :roll: :arrow:
Silver0l a écrit : de bouffer une viande d'un élevage qui a utilisé du clembuterol pour augmenter ses profits
Tu as oublié le retour "propre" de Lance sur le TDF... :mrgreen:
Fin des travaux sur le topic Ericd. Les modos bossent même le dimanche !!! :mrgreen:

Fab74ch
Messages : 2169
Enregistré le : 21 août 2013 21:20

Re: Dopage : une lutte impossible par design?

Message non lu par Fab74ch » 29 juin 2016 17:16

Silver0l a écrit :Pfff.. faut arrêter un peu avec ces histoires d'interdiction à vie. La vérité, c'est que les contrôles sont devenus tellement sensibles que plein de personnes se font chopper alors qu'elles sont de bonne foi. Si on faisait un contrôle systématique sur tous les forumeurs, je suis sûr que l'on trouverait tout plein de dopés, à l'insu de leur plein gré - notamment parmi ceux qui hurlent contre le dopage en demandant des sanctions impitoyables. Il suffit de prendre des gouttes pour le nez, des crèmes pour les hémorroïdes, un supplément alimentaire contaminé, un anti-douleur, de bouffer une viande d'un élevage qui a utilisé du clembuterol pour augmenter ses profits, d'embrasser une nana qui a pris de la coke, de fumer de l'herbe... et hop, dopé - même sans l'avoir voulu, même si ça n'a aucun effet sur les perfs. Il y a tout un système d'évaluation, d'appel et de sanction, pour pouvoir justement distinguer tous ces cas compliqués et variés, et ça sert à rien de promettre la mort sportive systématique pour éradiquer le dopage. Appliquons déjà les règles existantes - qui sont déjà bien sévères.

Ou comment deresponsabiliser les sportifs pro...
T'es pro ou tu l'es pas, et faire attention à ce que tu prends, à ce que tu embrasses, à ce que tu manges, ça fait partie de son job, point. Il se rate, c'est une faite grave, élomination, point, d'aitant que c'est se voiler la face que de penser qu'ils n'essaient pas de tricher par tous les moyens possibles.
D'autant que les limites sont contrairement à ce que tu dis, très large, et quand une dose est détectée, c'est que la pommade pour hemorroide il l'a bouffée au tube :roll:

Silver0l
Messages : 6799
Enregistré le : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: Dopage : une lutte impossible par design?

Message non lu par Silver0l » 29 juin 2016 19:53

Fab74ch a écrit :
Silver0l a écrit :Pfff.. faut arrêter un peu avec ces histoires d'interdiction à vie. La vérité, c'est que les contrôles sont devenus tellement sensibles que plein de personnes se font chopper alors qu'elles sont de bonne foi. Si on faisait un contrôle systématique sur tous les forumeurs, je suis sûr que l'on trouverait tout plein de dopés, à l'insu de leur plein gré - notamment parmi ceux qui hurlent contre le dopage en demandant des sanctions impitoyables. Il suffit de prendre des gouttes pour le nez, des crèmes pour les hémorroïdes, un supplément alimentaire contaminé, un anti-douleur, de bouffer une viande d'un élevage qui a utilisé du clembuterol pour augmenter ses profits, d'embrasser une nana qui a pris de la coke, de fumer de l'herbe... et hop, dopé - même sans l'avoir voulu, même si ça n'a aucun effet sur les perfs. Il y a tout un système d'évaluation, d'appel et de sanction, pour pouvoir justement distinguer tous ces cas compliqués et variés, et ça sert à rien de promettre la mort sportive systématique pour éradiquer le dopage. Appliquons déjà les règles existantes - qui sont déjà bien sévères.

Ou comment deresponsabiliser les sportifs pro...
T'es pro ou tu l'es pas, et faire attention à ce que tu prends, à ce que tu embrasses, à ce que tu manges, ça fait partie de son job, point. Il se rate, c'est une faite grave, élomination, point, d'aitant que c'est se voiler la face que de penser qu'ils n'essaient pas de tricher par tous les moyens possibles.
D'autant que les limites sont contrairement à ce que tu dis, très large, et quand une dose est détectée, c'est que la pommade pour hemorroide il l'a bouffée au tube :roll:
Tu as lu ce que j'ai écrit?

Bien sûr qu'il faut responsabiliser les sportifs pros (et les autres aussi d'ailleurs).

Et bien sûr qu'ils sont responsables s'ils font preuve de négligence. Et ils paient tous les jours le prix pour ça, se faisant suspendre ou disqualifier. Avec la règlementation actuelle. Pros et amateurs.

Mais est-ce que pour autant il faut les radier à vie :roll: ?

Appliquons simplement les procédures existantes.

Aujourd'hui, tu peux prendre 2 ans de suspension pour une simple négligence, si tu as pris par mégarde un complément alimentaire contaminé.

Et tu es complètement à côté de la plaque pour les doses qui doivent être très larges. Visiblement, tu ne connais rien à la règlementation.

La simple présence de certaines substances, quelle que soit la quantité trouvée, même en quantité infinitésimale, sans aucun effet sur la performance, peut suffire à déclarer un contrôle positif. On a plein de cas comme ça.

Pour la pommade aux hémorroïde, non, il ne faut pas avaler le tube. Je n'ai pas pris cette exemple au hasard: regarde le cas Bousquet, admet une seconde que ce qu'il dit est vrai (et aujourd'hui, tout indique dans cette histoire qu'il a dit la vérité), et dis-moi ensuite si ça justifie une suspension à vie, comme certains ayatollah ici le prônent (contrôle positif -> suspension à vie).

http://www.parismatch.com/Actu/Sport/Bo ... des-144487

Je trouve le parallèle avec la peine de mort que faisait Thierry finalement assez juste. C'est là où elle est appliquée qu'il y a le plus de criminalité, et il n'est pas rare que ce soient les pires malfaiteurs qui crient le plus fort pour la sévérité et son application.

Répondre