Les dopés convaincus qui continuent à gagner après leur suspension, normal ou pas ?

Des infos pas des ragots!
kestrel
Messages : 722
Enregistré le : 13 sept. 2011 16:30
Localisation : Pays Basque

Re: Les dopés convaincus qui continuent à gagner après leur suspension, normal ou pas ?

Message non lu par kestrel » 22 avr. 2016 17:24

Boubou Balboa a écrit :les organisations n'ont jamais cherché des athlètes dopés (le tour de france est un business pour aso..), même les fédérations (fifa, uci, itf, nba).

les top athlètes ne sont pas souvent attrapés et contrôlés positifs, et même là, hop, l'organisation et/ou la fédération se font complice du dopé en ne révélant pas le controle positif, donc en ne sanctionnant pas l'athlète!
2 athlètes en ont bénéficié au début de leur 'superbe' carrière: carl lewis et lance armstrong.

après, si les effets des produits continuent des années après, la suspension doit être de 4 ans, puis si récidive, interdiction à vie?

@abdo-kassou: même chez les amateurs il y a du dopage..
Qu'est ce qu'a avoir un organisateur avec la lutte contre le dopage?
Je suis organisateur (Triathlons de Saint Jean de Luz), il y a déjà eu des contrôles, ça ne m'a jamais dérangé et si demain on me disait que l'AFLD serait présente de façon systématique, ça me dérangerait encore moins.
Seulement ce n'est pas l'organisateur qui impose le contrôle, c'est l'AFLD qui décide de venir ou pas, mais vu le peu de moyens qu'ils ont et l'avance qu'a le dopage sur les contrôles, c'est compliqué.
L'organisateur connaît la liste des gens contrôlés, mais les résultats des tests ne sont pas communiqués aux organisateurs.

Il ne faut pas être dupe, il y aura toujours des dopés, pour lesquels je n'appliquerai qu'une décision, radiation à vie de toutes les fédérations sportives.
Radical- efficace- persuasif

En Europe, nous avons des critères de qualités: Bon-Acceptable-Rebuté
Au Japon c'est bon ou pas bon.
Alors, je suis Japonais :)

Désolé mais à chaque fois que le dopage est pointé du doigt je monte dans les tours, car après 30 ans de triathlon propre, ça me fout les boules d'être traité de dopé par des connards en voiture à cause de tricheurs qui discréditent l'ensemble des vrai sportifs que nous sommes.


Thierry
http://www.urkirolaktriathlon-saintjeandeluz.com/

FAYARD
Messages : 19605
Enregistré le : 18 juin 2007 08:53

Re: Les dopés convaincus qui continuent à gagner après leur suspension, normal ou pas ?

Message non lu par FAYARD » 22 avr. 2016 17:38

kestrel a écrit :
Boubou Balboa a écrit :les organisations n'ont jamais cherché des athlètes dopés (le tour de france est un business pour aso..), même les fédérations (fifa, uci, itf, nba).

les top athlètes ne sont pas souvent attrapés et contrôlés positifs, et même là, hop, l'organisation et/ou la fédération se font complice du dopé en ne révélant pas le controle positif, donc en ne sanctionnant pas l'athlète!
2 athlètes en ont bénéficié au début de leur 'superbe' carrière: carl lewis et lance armstrong.

après, si les effets des produits continuent des années après, la suspension doit être de 4 ans, puis si récidive, interdiction à vie?

@abdo-kassou: même chez les amateurs il y a du dopage..
Qu'est ce qu'a avoir un organisateur avec la lutte contre le dopage?
Je suis organisateur (Triathlons de Saint Jean de Luz), il y a déjà eu des contrôles, ça ne m'a jamais dérangé et si demain on me disait que l'AFLD serait présente de façon systématique, ça me dérangerait encore moins.
Seulement ce n'est pas l'organisateur qui impose le contrôle, c'est l'AFLD qui décide de venir ou pas, mais vu le peu de moyens qu'ils ont et l'avance qu'a le dopage sur les contrôles, c'est compliqué.
L'organisateur connaît la liste des gens contrôlés, mais les résultats des tests ne sont pas communiqués aux organisateurs.

Il ne faut pas être dupe, il y aura toujours des dopés, pour lesquels je n'appliquerai qu'une décision, radiation à vie de toutes les fédérations sportives.
Radical- efficace- persuasif

En Europe, nous avons des critères de qualités: Bon-Acceptable-Rebuté
Au Japon c'est bon ou pas bon.
Alors, je suis Japonais :)

Désolé mais à chaque fois que le dopage est pointé du doigt je monte dans les tours, car après 30 ans de triathlon propre, ça me fout les boules d'être traité de dopé par des connards en voiture à cause de tricheurs qui discréditent l'ensemble des vrai sportifs que nous sommes.


Thierry
http://www.urkirolaktriathlon-saintjeandeluz.com/

Les organsisateurs des grandes épreuves devraient refuser tous les coureurs ayant été contrôlés positif, peu importe qu'ils aient fini leur période de suspension....ça aurait de la gueule et ça montrerait leur volonté de faire un sport sans dopage...
Fin des travaux sur le topic Ericd. Les modos bossent même le dimanche !!! :mrgreen:

shika
Messages : 2104
Enregistré le : 20 sept. 2015 14:51

Re: Les dopés convaincus qui continuent à gagner après leur suspension, normal ou pas ?

Message non lu par shika » 22 avr. 2016 19:02

En fait si je vous suis le problème c'est la professionnalisation du sport parce que qui dit gagne-pain dit obligation de résultat et donc loi de Machiavel, la fin justifie les moyens...

Le cas du dopage au niveau amateur est peut-être plus complexe mais pourrait s'expliquer par la volonté de percer et d'être repéré. Dès lors, comment ne pas suspecter tout le monde?

Et donc personne n'a de mérite à atteindre un classement dans une épreuve. Pourquoi continuer à regarder et commenter une épreuve sportive si le vainqueur est forcément pas clean ?

Ce sont de vraies questions hein, je cherche à comprendre la démarche qui consiste à légitimer ou discréditer la victoire d'un tel ou tel autre. Si Dan Martin gagne LBL faut-il s'en réjouir parce que lui ne traîne pas de casseroles ou commencer à le suspecter?

Boubou Balboa
Messages : 3346
Enregistré le : 24 juin 2011 21:43

Re: Les dopés convaincus qui continuent à gagner après leur suspension, normal ou pas ?

Message non lu par Boubou Balboa » 22 avr. 2016 23:30

kestrel a écrit :
Boubou Balboa a écrit :les organisations n'ont jamais cherché des athlètes dopés (le tour de france est un business pour aso..), même les fédérations (fifa, uci, itf, nba).

les top athlètes ne sont pas souvent attrapés et contrôlés positifs, et même là, hop, l'organisation et/ou la fédération se font complice du dopé en ne révélant pas le controle positif, donc en ne sanctionnant pas l'athlète!
2 athlètes en ont bénéficié au début de leur 'superbe' carrière: carl lewis et lance armstrong.

après, si les effets des produits continuent des années après, la suspension doit être de 4 ans, puis si récidive, interdiction à vie?

@abdo-kassou: même chez les amateurs il y a du dopage..
Qu'est ce qu'a avoir un organisateur avec la lutte contre le dopage?
Je suis organisateur (Triathlons de Saint Jean de Luz), il y a déjà eu des contrôles, ça ne m'a jamais dérangé et si demain on me disait que l'AFLD serait présente de façon systématique, ça me dérangerait encore moins.
Seulement ce n'est pas l'organisateur qui impose le contrôle, c'est l'AFLD qui décide de venir ou pas, mais vu le peu de moyens qu'ils ont et l'avance qu'a le dopage sur les contrôles, c'est compliqué.
L'organisateur connaît la liste des gens contrôlés, mais les résultats des tests ne sont pas communiqués aux organisateurs.

Il ne faut pas être dupe, il y aura toujours des dopés, pour lesquels je n'appliquerai qu'une décision, radiation à vie de toutes les fédérations sportives.
Radical- efficace- persuasif

En Europe, nous avons des critères de qualités: Bon-Acceptable-Rebuté
Au Japon c'est bon ou pas bon.
Alors, je suis Japonais :)

Désolé mais à chaque fois que le dopage est pointé du doigt je monte dans les tours, car après 30 ans de triathlon propre, ça me fout les boules d'être traité de dopé par des connards en voiture à cause de tricheurs qui discréditent l'ensemble des vrai sportifs que nous sommes.


Thierry
http://www.urkirolaktriathlon-saintjeandeluz.com/
alors je précise, alors que c'est évident, les organisations collaboratrices du dopage sont les organisations qui jouent avec de très/trop hauts niveaux financiers!
les organisations modestes et géniales (celle de nouatre) ne sont pas concernées comme le sont l'uci, la fifa, le cio!

Avatar de l’utilisateur
Jaginho
Messages : 2412
Enregistré le : 14 nov. 2009 11:29

Re: Les dopés convaincus qui continuent à gagner après leur suspension, normal ou pas ?

Message non lu par Jaginho » 23 avr. 2016 07:27

kestrel a écrit :
Jaginho a écrit :
kestrel a écrit :Bonjour,

la, les réponses sont dans votre titre: après leur suspension, normal ou pas?

- suspension=> donc peine effectuée
- normal=> oui si il est le plus fort
- ou pas=> non si il continu de se doper

Le problème ne se situe pas qu'au niveau du sport, on est dans le pas vu pas pris.
Je milité pour qu'un athlète convaincu de dopage, ne puisse plus être accepté dans aucune fédération sportive et ne puisse prendre le départ d'aucune compétition fusse t elle le cross du quartier sous peine d'encourir une condamnation au pénal.
Il en va de même pour le dopage moderne, moteur électrique.

Mais bon quand un gouvernement veut lâcher du lest sur la consommation du cannabis alors qu'il est prouvé scientifiquement que l'on est bien en face d'une drogue néfaste pour la santé, je me dis que le bout du tunnel n'est pas encore atteint.
Aux partisans des drogues douces qui me diront que l'alcool s'est pareil, je leur répondrais que je suis en phase, donc pas la peine de me chatouiller sur le sujet.

Thierry
Lol du pénal pour du dopage... P'tete pas pousser. Une radiation auprès de la fede internationale et nationale suffira. Sans gagné pain, le mec est mal.

Pr éradiquer dopage, faut taper où ça fait mal: PORTEFEUILLE. Crois moi, si les gains sur 2 dernières années sont à rembourser (gain = prime et salaire) + amende allant jusqu'à doubler les gains, tu en freineras plus d'un.
Malheureusement mon expérience me laisse à penser que lorsque on laisse le moindre filet d'une porte entre ouverte, on a tendance à vouloir l'ouvrir

Thierry
Avec "ma" solution, la porte est fermée, je ne vois pas où il pourrait y avoir le moindre trou. T dopé ou non, si oui tu es viré et paies, si non...

Mais qd tu vois Armstrong ou il a fallu attendre xx années, Jaja qui était propre car jamais pris, le vrai débat est d'abord dans la (volonté) de lutte non ? Car tu peux avoir le meilleur système répressif, si t pas foutu de choper les tricheurs, Il ne sert à rien
« L'entraineur médiocre parle, le bon explique, le super démontre et le meilleur inspire. » (John Kessel)

kestrel
Messages : 722
Enregistré le : 13 sept. 2011 16:30
Localisation : Pays Basque

Re: Les dopés convaincus qui continuent à gagner après leur suspension, normal ou pas ?

Message non lu par kestrel » 23 avr. 2016 07:54

Jaginho a écrit :
kestrel a écrit :
Jaginho a écrit : Lol du pénal pour du dopage... P'tete pas pousser. Une radiation auprès de la fede internationale et nationale suffira. Sans gagné pain, le mec est mal.

Pr éradiquer dopage, faut taper où ça fait mal: PORTEFEUILLE. Crois moi, si les gains sur 2 dernières années sont à rembourser (gain = prime et salaire) + amende allant jusqu'à doubler les gains, tu en freineras plus d'un.
Malheureusement mon expérience me laisse à penser que lorsque on laisse le moindre filet d'une porte entre ouverte, on a tendance à vouloir l'ouvrir

Thierry
Avec "ma" solution, la porte est fermée, je ne vois pas où il pourrait y avoir le moindre trou. T dopé ou non, si oui tu es viré et paies, si non...

Mais qd tu vois Armstrong ou il a fallu attendre xx années, Jaja qui était propre car jamais pris, le vrai débat est d'abord dans la (volonté) de lutte non ? Car tu peux avoir le meilleur système répressif, si t pas foutu de choper les tricheurs, Il ne sert à rien
Tout est défendable y compris les tricheurs, c'est pour cela que j'aurais toujours une position excessivement tranchée sur le sujet: Radiation à vie, et le coupable tombe dans les oubliettes.
Toucher au portefeuille ça c'est après, mais plus dans le cadre du sport, mais au pénal, j'insiste ;)
Mais bon, ce sujet sera malheureusement encore d'actualité année après année.

Thierry

kestrel
Messages : 722
Enregistré le : 13 sept. 2011 16:30
Localisation : Pays Basque

Re: Les dopés convaincus qui continuent à gagner après leur suspension, normal ou pas ?

Message non lu par kestrel » 23 avr. 2016 07:58

FAYARD a écrit :
kestrel a écrit :
Boubou Balboa a écrit :les organisations n'ont jamais cherché des athlètes dopés (le tour de france est un business pour aso..), même les fédérations (fifa, uci, itf, nba).

les top athlètes ne sont pas souvent attrapés et contrôlés positifs, et même là, hop, l'organisation et/ou la fédération se font complice du dopé en ne révélant pas le controle positif, donc en ne sanctionnant pas l'athlète!
2 athlètes en ont bénéficié au début de leur 'superbe' carrière: carl lewis et lance armstrong.

après, si les effets des produits continuent des années après, la suspension doit être de 4 ans, puis si récidive, interdiction à vie?

@abdo-kassou: même chez les amateurs il y a du dopage..
Qu'est ce qu'a avoir un organisateur avec la lutte contre le dopage?
Je suis organisateur (Triathlons de Saint Jean de Luz), il y a déjà eu des contrôles, ça ne m'a jamais dérangé et si demain on me disait que l'AFLD serait présente de façon systématique, ça me dérangerait encore moins.
Seulement ce n'est pas l'organisateur qui impose le contrôle, c'est l'AFLD qui décide de venir ou pas, mais vu le peu de moyens qu'ils ont et l'avance qu'a le dopage sur les contrôles, c'est compliqué.
L'organisateur connaît la liste des gens contrôlés, mais les résultats des tests ne sont pas communiqués aux organisateurs.

Il ne faut pas être dupe, il y aura toujours des dopés, pour lesquels je n'appliquerai qu'une décision, radiation à vie de toutes les fédérations sportives.
Radical- efficace- persuasif

En Europe, nous avons des critères de qualités: Bon-Acceptable-Rebuté
Au Japon c'est bon ou pas bon.
Alors, je suis Japonais :)

Désolé mais à chaque fois que le dopage est pointé du doigt je monte dans les tours, car après 30 ans de triathlon propre, ça me fout les boules d'être traité de dopé par des connards en voiture à cause de tricheurs qui discréditent l'ensemble des vrai sportifs que nous sommes.


Thierry
http://www.urkirolaktriathlon-saintjeandeluz.com/

Les organsisateurs des grandes épreuves devraient refuser tous les coureurs ayant été contrôlés positif, peu importe qu'ils aient fini leur période de suspension....ça aurait de la gueule et ça montrerait leur volonté de faire un sport sans dopage...
Fayard, homme de loi?
Qu'est-ce-qui autorise un organisateur à refuser un coupable qui a purgé sa peine?
Le droit Français est fait pour contre carrer les lois et défendre l'indéfendable

Thierry

IRONMAN04
Messages : 1009
Enregistré le : 09 août 2015 18:48

Re: Les dopés convaincus qui continuent à gagner après leur suspension, normal ou pas ?

Message non lu par IRONMAN04 » 23 avr. 2016 08:32

Salut,
Comme Kestrel, je suis pour une suspension à vie de tout sportif convaincu de dopage avéré, comment imaginer que le scandale actuel du Meldonium n'est pas un dopage généralisé, voire d'état!!! Quasi tous les sportifs de disciplines différentes seraient tous victimes de la même maladie??? Le tout avec la caution des instances fédérales internationales par la validation des autorisait thérapeutiques!!!
Je suis pour un délai légal court, 3 à 6 mois en comptant l'appel, pour que la sanction soit en phase avec l'actualité de la discipline, le sportif suspendu à vie le serait au cours de la saison ce qui ferait certainement réfléchir les copains.... :wink:
Puis, selon les disciplines et donc les salaires et primes versées, recours de la fédération sportive (internationale, nationale) envers le sportif pour récupérer les sommes versées, notamment les primes des courses, à charge pour l'employeur / sponsor de faire une procédure ou perdre les sommes versées au coureur. Dans le même temps, on verrait si toute la chaine lutte réellement contre le dopage :wink: :wink: :wink:
Voila comme je le sens, comment dans le vélo, a t on pu laisser exercer, ou revenir des types comme Di Luca, Ricco,,,,,,, et qu'une équipe comme Astana aux multiples cas positifs ne soit même pas suspendue???
Après, lorsque la politique s'invite dans ce fléau, comme en Espagne et l'affaire Puerto (cyclisme, football, tennis,)), la partie est perdue d'avance. Valverde multiplie les victoires à 36 ans malgré "l'épisode positif" en mentionnant que quoi qu'il en soit, cela reste un grand champion qui a gagné des titres nationaux et internationaux chez les jeunes, il ne vient pas de nulle part!!!
Enfin, pour en revenir au sujet, si positif et peine effectuée, reprise normale de l'activité et si victoire, rien a ajouter!!! :(
Ciao

FAYARD
Messages : 19605
Enregistré le : 18 juin 2007 08:53

Re: Les dopés convaincus qui continuent à gagner après leur suspension, normal ou pas ?

Message non lu par FAYARD » 23 avr. 2016 12:10

kestrel a écrit : Qu'est-ce-qui autorise un organisateur à refuser un coupable qui a purgé sa peine?
Le droit Français est fait pour contre carrer les lois et défendre l'indéfendable

Thierry
Voilà ce que j'ai trouvé sur une des courses organisés par ASO:

21.1. A.S.O. tient pour essentielle la préservation de son image, de sa réputation et de celles de l'épreuve.
A.S.O. se réserve expressément la faculté de refuser la participation à – ou d'exclure de – l'épreuve, une équipe ou l'un de ses membres, dont la présence serait de nature à porter atteinte à l'image et/ou à la réputation d’A.S.O. et/ou de l'épreuve.

21.2. En outre, A.S.O. pourra récuser ou exclure de l'épreuve une équipe ou l'un de ses membres dans les cas suivants:

infraction aux règles de l’épreuve, y compris celles concernant la discipline interne à l’épreuve (règles concernant l’hébergement par exemple) ;
infraction grave à la loi française ;
acte de vandalisme perpétré en course ou hors course ;
tenue indécente ou comportement inconvenant ;
tout autre acte ou fait qui serait de nature à porter atteinte à l’image et/ou à la réputation d’A.S.O. et/ou de l’épreuve.
21.3. Le droit de récusation ou d'exclusion visé aux articles 21.1 et 21.2 ci-dessus s’exercera dans les conditions suivantes :

a) A.S.O. avisera l'équipe de sa décision par écrit, notifié soit par lettre recommandée avec accusé de réception, soit par lettre remise en mains propres avec reçu, soit par télécopie ou par e-mail.

Cette lettre devra :

spécifier si la récusation ou l’exclusion est liée à la présence de l’ensemble de l’équipe ou à la présence de certains de ses membres nommément désigné(s) ;
préciser que, dans le cas où la récusation ou l’exclusion serait liée à la présence de tel(s) de ses membres nommément désigné(s), l’équipe devra, en sa qualité d’employeur, le ou les retirer de son effectif pour l’épreuve ou, à défaut, renoncer de plein droit à toute participation de l’ensemble de l’équipe à l’épreuve ;
indiquer les motifs sur lesquels elle se fonde ;
mentionner que, pour contester cette décision, l’équipe disposera d’un délai de 24 (vingt-quatre) heures à compter de la réception de la lettre de récusation ou d’exclusion pour saisir le Tribunal arbitral du sport («TAS») à Lausanne ; qu’à défaut, l’équipe sera réputée avoir définitivement accepté la récusation ou l’exclusion.
b) S’il est saisi d’un appel par l'équipe, le TAS désignera aussitôt un arbitre unique dans le cadre d'une procédure accélérée en application du règlement de procédure du TAS. Après avoir appelé chaque partie à développer ses moyens, l’arbitre décidera, dans les délais imposés par l’urgence, s’il y a lieu de récuser ou d'exclure l’ensemble de l'équipe ou tel(s) de ses membres.

La langue de l'arbitrage sera le français.

L'arbitre tranchera le litige conformément aux règles de droit français.

La sentence arbitrale ne pourra faire l’objet d’aucun recours.

Article 22. Droit à l’image
Fin des travaux sur le topic Ericd. Les modos bossent même le dimanche !!! :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Jaginho
Messages : 2412
Enregistré le : 14 nov. 2009 11:29

Re: Les dopés convaincus qui continuent à gagner après leur suspension, normal ou pas ?

Message non lu par Jaginho » 23 avr. 2016 20:09

Je maintiens que sans preuve et dc contrôle positif, c du blabla. Tu peux avoir les meilleures lois du monde, si tu ne chopes personnes... Jaja est le meilleur exemple, tous les indicateurs sont du mauvais côtés (perf, changement de profil, médecins, équipes, période...) mais il a une seule chance: être français car s'il était d'une nation mineure (d'un pays plus petit pr dire le fond de ma pensée), il aurait été rattrapé par patrouille.

Ai-je besoin de parler D'Hindurain ?

On fait quoi pr ces 2 exemples sans preuves... Rien ! Donc faisons une vraie lutte contre dopage avec de vraies sanctions mais l'un va obligatoirement avec l'autre.
« L'entraineur médiocre parle, le bon explique, le super démontre et le meilleur inspire. » (John Kessel)

Boubou Balboa
Messages : 3346
Enregistré le : 24 juin 2011 21:43

Re: Les dopés convaincus qui continuent à gagner après leur suspension, normal ou pas ?

Message non lu par Boubou Balboa » 23 avr. 2016 20:41

Jaginho a écrit :Je maintiens que sans preuve et dc contrôle positif, c du blabla. Tu peux avoir les meilleures lois du monde, si tu ne chopes personnes... Jaja est le meilleur exemple, tous les indicateurs sont du mauvais côtés (perf, changement de profil, médecins, équipes, période...) mais il a une seule chance: être français car s'il était d'une nation mineure (d'un pays plus petit pr dire le fond de ma pensée), il aurait été rattrapé par patrouille.

Ai-je besoin de parler D'Hindurain ?

On fait quoi pr ces 2 exemples sans preuves... Rien ! Donc faisons une vraie lutte contre dopage avec de vraies sanctions mais l'un va obligatoirement avec l'autre.
jalabert a été auditionné par le sénat en 2013, séance privée, donc son témoignage n'a pas été rendu public.
1 mois après et la polémique avec, jalabert se retire du tour de france, en tant que consultant francetv sport!
il a bien joué le coup (sic), son image et sa mémoire 'publique' est intacte (sic), en 2016 il est toujours là, à reprendre sur francetvsport thierry adam dans ses conneries!

Avatar de l’utilisateur
Jaginho
Messages : 2412
Enregistré le : 14 nov. 2009 11:29

Re: Les dopés convaincus qui continuent à gagner après leur suspension, normal ou pas ?

Message non lu par Jaginho » 24 avr. 2016 07:41

Boubou Balboa a écrit :
Jaginho a écrit :Je maintiens que sans preuve et dc contrôle positif, c du blabla. Tu peux avoir les meilleures lois du monde, si tu ne chopes personnes... Jaja est le meilleur exemple, tous les indicateurs sont du mauvais côtés (perf, changement de profil, médecins, équipes, période...) mais il a une seule chance: être français car s'il était d'une nation mineure (d'un pays plus petit pr dire le fond de ma pensée), il aurait été rattrapé par patrouille.

Ai-je besoin de parler D'Hindurain ?

On fait quoi pr ces 2 exemples sans preuves... Rien ! Donc faisons une vraie lutte contre dopage avec de vraies sanctions mais l'un va obligatoirement avec l'autre.
jalabert a été auditionné par le sénat en 2013, séance privée, donc son témoignage n'a pas été rendu public.
1 mois après et la polémique avec, jalabert se retire du tour de france, en tant que consultant francetv sport!
il a bien joué le coup (sic), son image et sa mémoire 'publique' est intacte (sic), en 2016 il est toujours là, à reprendre sur francetvsport thierry adam dans ses conneries!
Oui donc moralité, tu peux faire toutes les lois du monde (pénal ou pas, amende de folie ou pas...), si tu ne veux pas lutter contre le dopage, cela ne sert à rien. Ce mec m'écoeure et le comportement de la fédé (il est (ou a été) DTN et entraineur national) des médias (consultant TdF) sont inadmissibles ! Virenque a cette image de dopé alors que Jaja n'a certainement rien à lui envier et profite de son aura pour gagner du pognon. Heureusement que sa marque de fringue a été un échec, c'est deja cela !
« L'entraineur médiocre parle, le bon explique, le super démontre et le meilleur inspire. » (John Kessel)

Avatar de l’utilisateur
Jaginho
Messages : 2412
Enregistré le : 14 nov. 2009 11:29

Re: Les dopés convaincus qui continuent à gagner après leur suspension, normal ou pas ?

Message non lu par Jaginho » 24 avr. 2016 07:49

Voici un article très intéressant pour nous les amateurs concernant le dopage et surtout les labels anti-dopages : http://www.nicolas-aubineau.com/dopage- ... ntidopage/

Bon, on est d'ac que concernant le sujet du topic, ce n'est pas leur problème aux Jaja... mais au moins, cela permettrait d'éviter le cas de Mamadou SAKHO qui va prendre cher car il aurait consommer un produit séchage venant d'on ne sait où ;-)
D'ailleurs, dans son cas, si c'est avéré que c'est ce produit, on fait quoi : suspension à vie comme pour un cycliste qui s'est dopé volontairement pour gagner ? (question non provoc, perso, je pense qu'il doit y avoir une échelle)
« L'entraineur médiocre parle, le bon explique, le super démontre et le meilleur inspire. » (John Kessel)

claude
Messages : 3096
Enregistré le : 02 juil. 2005 19:55
Localisation : Sud Ouest

Re: Les dopés convaincus qui continuent à gagner après leur suspension, normal ou pas ?

Message non lu par claude » 24 avr. 2016 10:42

C'est comme pour Aurier (pour une autre raison)
Un footeux un tant soit peu connu (et lui il l'est un peu plus qu' Aurier dont je n'avais jamais entendu parler avant qu'il fasse son "intéressant") représente plusieurs M€ voire dizaines de M€ de capital / investissement / valeur marchande pour son club...
Celui-ci ne va pas le laisser tomber comme le premier triathlète venu qui se ferait choper à l'arrivée d'une course au saucisson !
Donc en avant les avocats et la défense (des intérêts du club) !
Claude

gigie78
Messages : 84
Enregistré le : 19 mai 2016 19:01

Re: Les dopés convaincus qui continuent à gagner après leur suspension, normal ou pas ?

Message non lu par gigie78 » 28 mai 2016 14:13

Mon ami est cycliste et se tourne de plus en plus vers les cyclos sportives et comme on vient de déménager il met entre parenthèse ce sport qu'il a connu pendant longtemps.
Les cyclistes ne parlent que de dopage, de nanas aussi, et il y a eu trop peu de contrôle dans le milieu amateur pendant longtemps.
Le cyclisme est un sport dur et même si beaucoup on été dégoutté par les hypocrites pendant les années Armstrong, la culture de la triche mettra bien longtemps à disparaître.
Dans le triathlon il y a des contrôles positifs ? C'est pas très médiatisé comme sport, personne ne connait les athlètes, c'est peut être la raison que l'on en parle pas...
...

Répondre