Les effets du dopage

Des infos pas des ragots!
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6241
Enregistré le : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Les effets du dopage

Message non lu par Thierry *OnlineTri* » 04 mai 2015 11:31

Bryce a écrit :Faudrait inventer un dopant qui mette tout le monde au même niveau physique à entraînement égal, supprimer les différentes de potentiel de départ.
= Film de science fiction
un comprimé de cyanure à chacun au départ et tout le monde sera à égalité... par contre niveau perf ça sera pas ça ;) ;)

T.

Avatar de l’utilisateur
Caillette
Messages : 244
Enregistré le : 17 août 2004 15:29
Localisation : nyc

Re: Les effets du dopage

Message non lu par Caillette » 04 mai 2015 12:13

J'ai trouvé excellent ce reportage!!
Particulièrement sur le fait que cela était justement diffusé dans l'émission la plus regardé.
De plus, le reportage n'a pas vulgarisé le dopage ou donné des idées aux cons (ceux-là n'ont besoin de personne pour agir...) mais à clairement montré que l'équité est impossible si on invite les biologistes dans les séances d'entrainements. Et l'équité sur une ligne de départ est la base du sport!

Mais que c'est dure de secouer le cocotier!!
Je me souviens il y a 10 ans de la naissance de l'AFT (athletes for transparancy - http://www.athletesfortransparency.org/), précurseur du passeport bio. L'équipe autour de P.Sallet, du Zgueg (quand il trainait sur le forum ;) ) et de Bastie a bien avancé depuis mais cela reste encore trop peu visible!!

trimarc
Messages : 1039
Enregistré le : 13 sept. 2010 10:09

Re: Les effets du dopage

Message non lu par trimarc » 04 mai 2015 12:19

Et malheureusement AFT n'ira pas beaucoup plus loin car aucune fédé ne voudra travailler avec eux
Les fédés veulent des médailles...

Avatar de l’utilisateur
Bryce
Messages : 24078
Enregistré le : 22 sept. 2005 09:21
Localisation : Ici et là

Re: Les effets du dopage

Message non lu par Bryce » 04 mai 2015 12:47

Tout à fait, il y a beaucoup de "t'as vu quelque chose toi ? Non moi non plus". C'est comme la voiture électrique ou la répartition de la richesse sur terre, ça pourrait être fait depuis longtemps sauf que ça gênerait pas mal de buisness...
"Se trouver des excuses c'est perdre le temps précieux que l'on pourrait utiliser à persévérer"
"Do not fear death, fear an unlived life"

Avatar de l’utilisateur
abdo_kassou
Messages : 886
Enregistré le : 27 juil. 2006 16:16
Localisation : le sud, les montagnes...

Re: Les effets du dopage

Message non lu par abdo_kassou » 04 mai 2015 13:07

Bryce a écrit :Cédric Fleureton déclare que pour l’expérience ce sont des micro-dosages, grosso modo 1/10ème de la prise réelle en cas de volonté de dopage...
pas sûr, car le risque de contrôle inopiné existe (en vélo au moins) et des doses supérieures rendraient positifs.

1/10éme des doses habituellement prescrites, ce "médecin" me semble bien au courant des us et coutumes ambiantes... donc il devrait le savoir que de se doper apporte un plus indéniable!!

le reportage a clairement occulter les risques sanitaires et la législation qui met les dopés sur un pied d'égalité avec les camés..

le seul intérêt de ce reportage est de faire entrer dans les moeurs l'idée que le dopage doit être légalisé et encadré (c'est d'ailleurs peut-être l'effet recherché)
Atteindre son but... Est-il dans la vie pire désenchantement ?

Avatar de l’utilisateur
abdo_kassou
Messages : 886
Enregistré le : 27 juil. 2006 16:16
Localisation : le sud, les montagnes...

Re: Les effets du dopage

Message non lu par abdo_kassou » 04 mai 2015 13:09

abdo_kassou a écrit :et ce qui est choquant dans cette étude, c'est t qu'il y a 3 formes de dopage cumulés:
1) epo + hormone de croissance (à des microdoses dixit)
2) l'autotransfusion (25 ml c'est pas rien)
3) et les corticoïdes pour "l'effet boost" en fin de test

il parle aussi de test anti dopage au début du reportage: puis après, plus rien à ce sujet (le seul domaine à mon avis qui pourraient faire avancer la lutte anti dopage de cette expérience).
et là, les résultats des contrôles, les ont'ils seulement fait (vu le coût financier)?
Atteindre son but... Est-il dans la vie pire désenchantement ?

Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 7792
Enregistré le : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: Les effets du dopage

Message non lu par Boulegan » 04 mai 2015 13:32

FAYARD a écrit :Je ne me faisais déjà pas beaucoup d'illusion sur les sportifs de haut niveau... :sm10:
C'est tentant effectivement de mettre tout le monde dans le même sac (à merde) mais faut pas non plus faire des généralités.
Le dopage touche les pros et les amateurs, pour x motivations que ce soit (égo, argent, etc), mais tous les pros et tous les amateurs ne se chargent pas.
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

Avatar de l’utilisateur
Bryce
Messages : 24078
Enregistré le : 22 sept. 2005 09:21
Localisation : Ici et là

Re: Les effets du dopage

Message non lu par Bryce » 04 mai 2015 13:38

Comment le savoir vraiment :?:
"Se trouver des excuses c'est perdre le temps précieux que l'on pourrait utiliser à persévérer"
"Do not fear death, fear an unlived life"

Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 7792
Enregistré le : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: Les effets du dopage

Message non lu par Boulegan » 04 mai 2015 13:57

Bryce a écrit :Comment le savoir vraiment :?:
c'est un peu le souci du dopage à vrai dire :oops:
C'est pas toujours écrit sur le front qu'on est propre ou chargé comme une mule.
Dans pas mal de cas - n'en déplaise à Silver - faut se fier à son instinct, à l'expérience, à l'observation.
Dans le cas du cyclisme, sport assez médiatisé, les impressions visuelles et chronométriques sont assez significatives... Mais ce ne sont pas forcément des preuves. Jusqu'au jour où la vérité apparait. En la matière, les "coureurs" de ce que j'appellerais la génération EPO (disons de 1992 à 2008) se sont quasi tous fait choper :roll:
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

vic
Messages : 4077
Enregistré le : 15 avr. 2008 14:23

Re: Les effets du dopage

Message non lu par vic » 04 mai 2015 14:17

Frank a écrit :
vic a écrit :
Frank a écrit :Bonjour!
D'abord, cette étude n'est pas une première: O. HUE en avait suivi un il y a longtemps, et l'a d'ailleurs payé par la suite.

A+!
Peux-tu nous rappeler ce à quoi il a eu à faire face quand tu écris cela ?
Bonjour! Sans vouloir parler à sa place, voici une conversation sur les réseaux sociaux entre cet ancien excellent athlète devenu entretemps enseignant et un candidat de ce protocole:


"Olivier Hue 100 % d'accord avec ce genre de manip et avec les cobayes qui y sont assujettis. fais gaffe quand même, moi ils ne m'avaient pas loupé après, que ce soit la fédération, mon club et même le sélectionneur de l'époque. depuis je pense avoir démontré que mon intérêt de l'époque n'était qu'intellectuel puisque j'ai ensuite passé un doctorat et que je suis maintenant professeur des universités spécialisé en physiologie de l'exercice.

16 · 29 avril, 06:47 · Modifié
..

Frky Mssn Je me souviens de l'article, c'était bref mais intéressant, avec notamment les longueurs de bassin en respiration 7 ou 9 coups de bras...très facilement

1 · 30 avril, 05:14
..

Olivier Hue C'est ça, tu respires parce que mécaniquement faut le faire, physiologiquement t'en a pas super besoin

30 avril, 05:25
..

Olivier Hue Mais l'épo est maintenant la dopé du pauvre...y a mieux mais c'est plus cher."


A+!
Ok.
Instructif.
Merci Frank pour ta réponse !
Fin 2017 ?
Plutôt 2018.
Juste faisons-le.

Silver0l
Messages : 6764
Enregistré le : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: Les effets du dopage

Message non lu par Silver0l » 04 mai 2015 14:44

Boulegan a écrit :
Bryce a écrit :Comment le savoir vraiment :?:
c'est un peu le souci du dopage à vrai dire :oops:
C'est pas toujours écrit sur le front qu'on est propre ou chargé comme une mule.
Dans pas mal de cas - n'en déplaise à Silver - faut se fier à son instinct, à l'expérience, à l'observation.
Dans le cas du cyclisme, sport assez médiatisé, les impressions visuelles et chronométriques sont assez significatives... Mais ce ne sont pas forcément des preuves. Jusqu'au jour où la vérité apparait. En la matière, les "coureurs" de ce que j'appellerais la génération EPO (disons de 1992 à 2008) se sont quasi tous fait choper :roll:
Non, je le redis, on ne peut pas se fier à "son instinct, à l'expérience, à l'observation"...

Et d'abord, on parle de l'instinct, de l'expérience, de l'observation de qui?

Tu vois bien que chacun aura une interprétation très différente des performances des uns ou des autres. Qui aurait raison, qui serait jugé comme ayant le "bon instinct", et à quel titre? Quand Froome se met à mouliner à toute vitesse sur le Ventoux, certains y voient une preuve de dopage, alors que d'autres y voient la simple confirmation que la chose à faire dans ce genre de situation. Si un gars roule avec la bouche fermé, il va se faire accuser de dopage, alors que si ça se trouve il absorbe autant d'oxygène comme ça qu'avec la bouche ouverte.

Encore une fois, en sport comme en droit, la charge de la preuve est à l'accusation, surtout sur un sujet grave comme le dopage, et une condamnation pour dopage ne peut se faire que sur la base de FAITS.

Et on est d'accord que tout doit être mis en oeuvre pour trouver ces faits (et ça va bien au delà des contrôles: écoutes, démantèlement des filières, témoignages divers, incitation à la dénonciation)... mais s'il n'y a pas de fait, on ne peut pas accuser de dopage, même quand un athlète réussit une belle perf, même quand un athlète progresse fortement d'une année ou d'un mois à l'autre. Une perf inhabituelle peut et doit inciter à la vigilance, à accentuer les contrôles ou les enquêtes, mais ne se substituera jamais à des faits prouvant le dopage.

Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 7792
Enregistré le : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: Les effets du dopage

Message non lu par Boulegan » 04 mai 2015 14:55

Silver0l a écrit : Non, je le redis, on ne peut pas se fier à "son instinct, à l'expérience, à l'observation"...
Bah si, en la matière, je fais ce que je veux, je pense, j'observe... Je ne suis pas juge ni procureur, je n'instruis rien. Juste un observateur.
Même en Corée du Nord, on peut se fier à son instinct. :lol:
Quand je vois 5 gaillards de l'US Postal rouler à 35 km/h au pied de l'Alpe d'Huez pour faire péter tout le monde y compris les grimpeurs, mon instinct, mon expérience du cycliste et l'observation de ce sport dont je suis fan - malgré tout - depuis bientôt trente ans me forcent à croire que c'est surnaturel. Les preuves sont tombées quelques années plus tard. :wink:
Quand Astana, la Sky ou récemment la Katusha voltigent sur les toutes les courses (dimanche encore sur le tour de Romandie avec un jeune champion de CLM qui grimpe comme un avion), mon instinct me dicte la plus grande prudence. Et mon expérience me dit que dans quelques temps, quelques années, la vérité apparaîtra.
C'est juste mon instinct. Pas des preuves. Pas encore. C'est juste une question de temps en fait :wink: :wink:
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6241
Enregistré le : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Les effets du dopage

Message non lu par Thierry *OnlineTri* » 04 mai 2015 15:19

Boulegan a écrit :
Bryce a écrit :Comment le savoir vraiment :?:
c'est un peu le souci du dopage à vrai dire :oops:
C'est pas toujours écrit sur le front qu'on est propre ou chargé comme une mule.
Dans pas mal de cas - n'en déplaise à Silver - faut se fier à son instinct, à l'expérience, à l'observation.
Dans le cas du cyclisme, sport assez médiatisé, les impressions visuelles et chronométriques sont assez significatives... Mais ce ne sont pas forcément des preuves. Jusqu'au jour où la vérité apparait. En la matière, les "coureurs" de ce que j'appellerais la génération EPO (disons de 1992 à 2008) se sont quasi tous fait choper :roll:
C'est encore plus pervers que cela, car si l'on peut démontrer qu'un athlète est dopé (via les tests anti-dopages, les aveux, etc...) on ne peut en revanche pas PROUVER qu'un athlète est propre. C'est juste théoriquement impossible, le doute ne peut donc jamais être totalement éliminé :( Pire même si le problème du dopage était résolu, cela ne rendrait pas forcement les compétitions équitables & justes.

Il y a aussi la triche méchanique (ex. les débats autour de Cancellara), la triche en coupant les parcours... Pire l'un des plus gros problèmes dans le sport est le blanchiment d'argent, il y a aura toujours des intérêts financiers à ce qu'X ou Y gagne (ex. le combat de boxe de ce week-end) et donc aucune garantie que les dés ne soient pas pipés à l'avance :(

T.

Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 7792
Enregistré le : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: Les effets du dopage

Message non lu par Boulegan » 04 mai 2015 17:25

Thierry *OnlineTri* a écrit :on ne peut en revanche pas PROUVER qu'un athlète est propre.
+ 1
C'est exactement ça le vrai souci avec le dopage, notamment l'amalgame haut-niveau = dopage
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

USAT
Messages : 1963
Enregistré le : 11 nov. 2014 18:21

Re: Les effets du dopage

Message non lu par USAT » 04 mai 2015 20:03

Merci Thierry pour tes interventions réflechies.

Le dopage c'est chacun face à sa conscience mais quand il y a de l'argent, il n'y plus de conscience. l'argent prends le dessus sur tout ce qui peut exister dans le monde, et sur des choses bien plus importante que le sport, des domaines vitaux.

Bientôt arrivera le dopage génétique, des Hommes OGM, il n'y aura plus aucuns moyens de contrôles!

Répondre