Et le dopage technologique alors ?

Des infos pas des ragots!
AxelA
Messages : 136
Enregistré le : 25 août 2013 17:14
Localisation : Paris-Est
Contact :

Et le dopage technologique alors ?

Message non lu par AxelA » 05 sept. 2013 10:19

Ne trouvez-vous pas normal qu'on aille plus vite, avec du meilleur matériel ?
Les géométries sont pensées au millimètre. Le textile, les accessoires sont étudiés pour aller plus vite plus longtemps.
Le matériel (ex : O'symetric qui atteste apporter 10% de puissance en plus pour 10% de lactique en moins).

Si on va plus vite aujourd'hui qu'hier il n'y a peut être pas que les seringues ? Enfin on peut en parler aussi, sinon à quoi bon mettre autant dans du matos ?

Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 7792
Enregistré le : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: Et le dopage technologique alors ?

Message non lu par Boulegan » 05 sept. 2013 10:41

AxelA a écrit :Ne trouvez-vous pas normal qu'on aille plus vite, avec du meilleur matériel ?
Les géométries sont pensées au millimètre. Le textile, les accessoires sont étudiés pour aller plus vite plus longtemps.
Le matériel (ex : O'symetric qui atteste apporter 10% de puissance en plus pour 10% de lactique en moins).

Si on va plus vite aujourd'hui qu'hier il n'y a peut être pas que les seringues ? Enfin on peut en parler aussi, sinon à quoi bon mettre autant dans du matos ?
:roll: On commence par quoi là ?
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

AxelA
Messages : 136
Enregistré le : 25 août 2013 17:14
Localisation : Paris-Est
Contact :

Re: Et le dopage technologique alors ?

Message non lu par AxelA » 05 sept. 2013 10:44

Lol la question de fond c'était vraiment "pensez-vous qu'il est normal qu'on aille plus vite avec du meilleur (ou plus adapté) matos ?"
Parce que j'ai l'impression que ce n'est pas évident de répondre à cette question...

Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 7792
Enregistré le : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: Et le dopage technologique alors ?

Message non lu par Boulegan » 05 sept. 2013 10:49

AxelA a écrit :Lol la question de fond c'était vraiment "pensez-vous qu'il est normal qu'on aille plus vite avec du meilleur (ou plus adapté) matos ?"
Parce que j'ai l'impression que ce n'est pas évident de répondre à cette question...
Tu fais 180 km avec le vélo de Maurice Garin et tu fais 180 km avec le vélo de Chris Froome... Avec lequel penses-tu aller le plus vite :?: :arrow:
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

AxelA
Messages : 136
Enregistré le : 25 août 2013 17:14
Localisation : Paris-Est
Contact :

Re: Et le dopage technologique alors ?

Message non lu par AxelA » 05 sept. 2013 10:57

Boulegan a écrit :
AxelA a écrit :Lol la question de fond c'était vraiment "pensez-vous qu'il est normal qu'on aille plus vite avec du meilleur (ou plus adapté) matos ?"
Parce que j'ai l'impression que ce n'est pas évident de répondre à cette question...
Tu fais 180 km avec le vélo de Maurice Garin et tu fais 180 km avec le vélo de Chris Froome... Avec lequel penses-tu aller le plus vite :?: :arrow:
Mdr pour moi la réponse est simple "oui".
maintenant j'ai des réponses à mes questions (notamment sur les roues).
Qui me font me dire "Mais alors pour ils ne roulent pas avec des vélos en bois vu que ça ne change rien, d'après eux ?"
Et aussi parce qu'on ne parle que trop peu de l'amélioration du matos dans les performance, pour parler de dopages physiologiques (après je ne suis pas un bisounours j'ose me douter que le dopage est encore bien présent). Je ne comprend pas que dès qu'on améliore des perfs ont ne parle jamais du matos

ravioliv
Messages : 292
Enregistré le : 22 sept. 2012 22:09

Re: Et le dopage technologique alors ?

Message non lu par ravioliv » 13 sept. 2013 19:05

Ben c est quand meme regule , voir les combi de natation qui ont ete interdites ( les speedos qui faisaient tomber les records)
En cyclisme il y a des gardes fous du genre avancee de selle par rapport a l axe de pedalier ( qui ne s applique pas en tri )

Donc si on ecarte la question des combi neoprene a vocation thermiques ( qui pour la plupart d ente nous pietres nageurs nous avantagent....) ben y a que dans le velo ou il y a de quoi discuter ....en cap niveau chaussures et textiles c est insignifiant ( j inclue pas les bas de compression mais bon si il s averait qu on identifiait un gain notable pourquoi pas les interdire.....)

Pour le velo, c est en effet plus discutable......
Bien que je me rappelle avoir vu une retrospective sur les records de l heure, ou , suite a une progression fulgurante avec des velos de plus en plus scientifiques ( indurain, rominger, boardman.....) la fede a impose des contraintes sur la position et les chronos sont retombes assez proches de celui de Mercx avec ses roues a rayon et cales pieds......malgre le probable dopage du mec sur la becane.......
Donc a mediter

AxelA
Messages : 136
Enregistré le : 25 août 2013 17:14
Localisation : Paris-Est
Contact :

Re: Et le dopage technologique alors ?

Message non lu par AxelA » 13 sept. 2013 19:13

Oui ce bon vieux Merckx s'est accorder à dire "on prenait des stimulants", quid de l'origine exact de ces "stimulants".
Ce qui n'était pas connu/interdit, était autorisé hein...

Donc oui, l'heure était de 56,,375 (Boardman) contre 49,441 (pour ce même Boardman battu depuis - 49,700).
Après n'est-il pas plus difficile de s'adapter à un recul technologique (qu'à une avancée technologique) quand on a connu que des vélos comme ceux que boardman a tiré sur les pistes ?

Avatar de l’utilisateur
krasa
Messages : 55
Enregistré le : 05 oct. 2008 12:29
Localisation : suisse

Re: Et le dopage technologique alors ?

Message non lu par krasa » 13 sept. 2013 20:21

Le moteur de Cancellara .... J'en rêve ...
Ok je :arrow:
"c'est en faisant n'importe quoi qu'on deviens n'importe qui"

AxelA
Messages : 136
Enregistré le : 25 août 2013 17:14
Localisation : Paris-Est
Contact :

Re: Et le dopage technologique alors ?

Message non lu par AxelA » 13 sept. 2013 20:24

krasa a écrit :Le moteur de Cancellara .... J'en rêve ...
Ok je :arrow:
On a pas pu le prouver, mais putain si c'est vrai il l'a vraiment trop bien fait.
Mais c'est déjà le plus gros moteur, si il en rajoute un c'est grave mdr

tribuddy
Messages : 2554
Enregistré le : 30 déc. 2010 09:25

Re: Et le dopage technologique alors ?

Message non lu par tribuddy » 13 sept. 2013 21:22

Ce débat n'a pas sa place ici.
Plutôt que de parler de dopage, il faut plutôt parler d'avantage technologique. Alors oui un vélo aero c'est mieux qu'un vélo acier et celui qui peut se l'offrir, eh bien pourquoi pas?
Lors du Tour de France l'an dernier, Wiggins avait gueulé contre l'organisation du Tour (sur le 2ème CLM je crois) parce qu'il portait le maillot jaune (et donc un tissu fourni par l'orga moins facilement adaptable, pas le choix) mais sa combi était bien moins performante que celle de son sponsor habituel.
C'est encore pire dans tous certains sports où le moindre petit détail peut faire la différence, à commencer par la Formule 1. Si on part du principe que tout ce qui n'est pas interdit dans la réglementation est autorisé, alors oui les ingénieurs vont chercher à gratter de ci de là.

AxelA
Messages : 136
Enregistré le : 25 août 2013 17:14
Localisation : Paris-Est
Contact :

Re: Et le dopage technologique alors ?

Message non lu par AxelA » 15 sept. 2013 13:34

tribuddy a écrit :Ce débat n'a pas sa place ici.
Plutôt que de parler de dopage, il faut plutôt parler d'avantage technologique. Alors oui un vélo aero c'est mieux qu'un vélo acier et celui qui peut se l'offrir, eh bien pourquoi pas?
Lors du Tour de France l'an dernier, Wiggins avait gueulé contre l'organisation du Tour (sur le 2ème CLM je crois) parce qu'il portait le maillot jaune (et donc un tissu fourni par l'orga moins facilement adaptable, pas le choix) mais sa combi était bien moins performante que celle de son sponsor habituel.
C'est encore pire dans tous certains sports où le moindre petit détail peut faire la différence, à commencer par la Formule 1. Si on part du principe que tout ce qui n'est pas interdit dans la réglementation est autorisé, alors oui les ingénieurs vont chercher à gratter de ci de là.
Oui enfin s'agissant de technologie, le mot dopage ne me semble pas tant négatif.
J'ai ouvert ce sujet d'une part, parce que bcp de gens me répondaient à mes questions, que ça ne servait à rien d'avoir du bon matos (j'abuse un peu mais presque parfois), que ça ne m'apporterai rien...
Et d'autre part, parce que je trouve fort qu'on n'attribue jamais les performance au matériel pour toujours avoir des suspicions sur la composition physiologique de l'athlète et tjrs entendre des réflexions tels que "il a les bons produits!", mais ça je l'avais déjà dit...

tribuddy
Messages : 2554
Enregistré le : 30 déc. 2010 09:25

Re: Et le dopage technologique alors ?

Message non lu par tribuddy » 19 sept. 2013 20:20

AxelA a écrit :Oui enfin s'agissant de technologie, le mot dopage ne me semble pas tant négatif.
Bien entendu.
Très bon article sur le site internet du journal L'Equipe à ce sujet!
http://www.lequipe.fr/explore/chasseurs ... ps/#CHAP03

AxelA
Messages : 136
Enregistré le : 25 août 2013 17:14
Localisation : Paris-Est
Contact :

Re: Et le dopage technologique alors ?

Message non lu par AxelA » 20 sept. 2013 23:24

tribuddy a écrit :
AxelA a écrit :Oui enfin s'agissant de technologie, le mot dopage ne me semble pas tant négatif.
Bien entendu.
Très bon article sur le site internet du journal L'Equipe à ce sujet!
http://www.lequipe.fr/explore/chasseurs ... ps/#CHAP03
Je l'avais déjà lu, ça donne des frissons ^^

Stefan6874
Messages : 1
Enregistré le : 23 nov. 2013 10:37

Re: Et le dopage technologique alors ?

Message non lu par Stefan6874 » 23 nov. 2013 10:42

Merci pour l'information.

débutant
Messages : 8859
Enregistré le : 01 sept. 2009 21:38

Re: Et le dopage technologique alors ?

Message non lu par débutant » 18 févr. 2016 19:37

Source : http://www.20minutes.fr/lille/1789543-2 ... e-procurer

VIDEO. Cyclisme : On a testé le dopage mécanique (ça envoie et c'est facile à se procurer)

CYCLISME Dans la ville belge de Wevelgem, Christophe Lefebvre vend et installe des moteurs indétectables pour vélo...


Le système de moteur électrique pour vélos Vivax est (presque) totalement indétectable. - M.Libert / 20 Minutes

Texte: François Launay. Vidéo: Mikaël Libert
D Publié le 18.02.2016 à 15:41
Mis à jour le 18.02.2016 à 17:22


L’endroit n’a rien d’une forteresse gardée. Bien au contraire, la boutique de vélos Bike Concept a pignon sur rue dans la commune de Wevelgem. Connue pour accueillir l’arrivée de la célèbre classique Gand-Wevelgem, la cité flamande a aussi un parfum de scandale. Car c’est ici que Christophe Lefebvre s’est spécialisé dans un objet qui suscite la controverse dans le milieu du vélo : le moteur électrique. Mercredi, Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, a même réclamé des contrôles systématiques lors de l’édition 2016 pour lutter contre une nouvelle forme de tricherie : le dopage mécanique.

Un premier cas de dopage mécanique détecté

Après des années de suspicion, le premier cas de dopage mécanique a été mis à jour le 30 janvier. Lors du championnat du monde espoir de cyclo-cross féminin, un petit moteur électrique a été découvert dans le vélo de la Belge Femke Van den Driessche. Exactement le même système que Christophe Lefebvre est le seul à vendre dans le Nord de l’Europe. Il nous présente son fonctionnement dans la vidéo ci-dessous

Un petit moteur à 3000 euros

Fabriqué par la marque autrichienne Vivax, ce système, indétectable à l’œil nu, coûte 3000 euros et est parfaitement légal. Distributeur exclusif de la marque en Belgique, Luxembourg, Pays-Bas, Angleterre, Irlande et France, le magasin de Wevelgem vend et installe environ 2000 moteurs de ce genre par an. Petit et léger (1,8 kg), il s’introduit facilement dans le vélo. Initialement, ce système s’adresse surtout aux amateurs qui rêvent d’imiter leurs idoles.


Le système de moteur électrique est (presque) totalement indétectable. - M.Libert/20 Minutes

Le Mont Ventoux assis sur sa selle


« En Belgique, beaucoup de gens rêvent de faire l’ascension du Mont Ventoux. Et bien, avec ça, ceux qui l’ont monté ne se sont même pas levés de leur selle » sourit Christophe qui prend aussi l’exemple d’un de ses fidèles clients. « A 93 ans, Willy peut continuer à faire du sport. Avec ce système, il peut même faire jusqu’à 60 kilomètres par jour. C’est super ».

S’il ne sert à rien ou presque sur du plat ou en descente, le moteur électrique peut, par contre, être rapidement décisif en montée. « Par exemple, un cycliste professionnel en forme produit en moyenne 350 à 370 watts en puissance dans les jambes. Avec ce moteur, on peut ajouter 200 watts d’un coup, c’est énorme ».

Quand les équipes pros achètent le système…

Aujourd’hui, aucun cas de dopage mécanique n’a encore été révélé dans une grande course sur route comme le Tour de France ou Paris-Roubaix. Pourtant, Christophe Lefebvre ne le cache pas, plusieurs équipes professionnelles « venues de partout » l’ont appelé pour acheter ce système. Il a même appris aux mécanos comment l’installer.

Officiellement, le système est utilisé pour la rééducation de coureurs après blessure. De là à dire que certains s’en sont servis en compétition, il y a un pas que le commerçant ne préfère pas franchir. « On ne sait pas ce qu’ils en font ensuite. Si vous achetez une voiture et qu’ensuite vous décidez ne pas l’immatriculer, ce n’est pas le problème du vendeur ».



« Au lieu de prendre du sang, il aurait mieux valu vérifier les vélos »


Reste que le commerçant n’est pas dupe. « Même si je les vends, je suis pour une compétition propre. Le problème, c’est qu’on s’est trop focalisé sur le dopage dans le corps humain et on ne réagit que maintenant pour les moteurs. Rien n’a été contrôlé avant. Au lieu de prendre du sang, il aurait mieux valu vérifier les vélos. Le seul moyen d’éviter la tricherie, c’est de contrôler tous les vélos et de mettre des scellées ». Et si possible avant, pendant et après la course.

Une autonomie d’une heure et demie maximum

Car la batterie a une autonomie limitée. Au-delà d’une heure et demie, elle s’épuise et le coureur ne peut plus s’aider du moteur. Mais en compétition, on peut aussi changer de vélo à n’importe quel moment. C’est donc sur les voitures des mécanos qu’il faut accroître les contrôles. Quant aux autres coureurs, il est quasiment impossible pour eux de se rendre compte du stratagème.

Après essai du système, on peut vous l’affirmer : le son du moteur est inaudible. Et un coup de frein ou un geste non naturel sur la machine stoppent automatiquement le moteur. Bref, tout est extrêmement bien pensé pour ceux qui veulent tricher en compétition. Le dopage mécanique n’est vraiment plus un fantasme

Répondre