Le début de l'EPO

Des infos pas des ragots!
Waingro
Messages : 487
Enregistré le : 22 janv. 2010 15:47

Le début de l'EPO

Message non lu par Waingro » 04 juil. 2013 10:49

1990, les 1ères prises d'epo chez les coureurs à une époque où on maîtrisait mal le produit...

http://www.lemonde.fr/sport/article/201 ... _3242.html

Il y aurai eu de nombreux morts chez les coureurs ayant des équipes "médicales" pas à la hauteur.

A la lecture de cette article on comprend que Lemond en a sans doute pris lui aussi. Je doute que Fignon n'y est pas touché... Seulement avec les nouveaux produits, ce ne sont plus les m^me coureurs qui sont devant... Pour chaque type de dopage des organismes réagissent mieux que d'autres à la fois en tolérance et en performance.

La réflexion de Jalabert consultant qd un coureur marche très fort: "il a la santé ! " Autrement dit son organisme supporte les doses massives et y réagit très bien, c'était sans doute son cas.

cycliste perdu
Messages : 168
Enregistré le : 22 nov. 2008 09:09
Localisation : montmédy
Contact :

Re: Le début de l'EPO

Message non lu par cycliste perdu » 04 juil. 2013 11:31

C'est bizarre les conclusions que tu en tires quant à la réaction de Fignon et Lemond!
Je pense le contraire...
Voir de jeunes collègues tomber comme des mouches ne donnent pas envie!

Il y eut plus de morts que les sept hollandais.
Pour être à l'époque encore un peu dans le "milieu", je sais qu'il y a eut aussi pas mal de jeunes coureurs belges, morts de façon inexpliquée...
Dont notamment le fils de l'ancien champion Eric De Vlaeminck.

La conclusion que j'en tire surtout : les apprentis sorciers ne sont pas inquiétés, les coureurs sont souvent des cobayes, des victimes pour certain.

Il faut "taper" les sportifs (pas que les coureurs...), leur faire peur et les suspendre, MAIS PAS SEULEMENT!
Il y a tout un encadrement "médical" qui s'apparente aux trafiquants de drogue, à traquer et punir comme tels.
Et les fédérations sont parfois encore trop timides. Quand ls t^tes tombent vraiment, c'est via la justice.
y a love dans vélo, tout est dit (Merckx!)
Merci Marka

Avatar de l’utilisateur
Christian Robin
Messages : 6067
Enregistré le : 10 juin 2005 12:13
Localisation : V6 BEST St Nazaire /La Turballe

Re: Le début de l'EPO

Message non lu par Christian Robin » 05 juil. 2013 23:02

Waingro a écrit :1990, les 1ères prises d'epo chez les coureurs à une époque où on maîtrisait mal le produit...

http://www.lemonde.fr/sport/article/201 ... _3242.html

Il y aurai eu de nombreux morts chez les coureurs ayant des équipes "médicales" pas à la hauteur.

A la lecture de cette article on comprend que Lemond en a sans doute pris lui aussi. Je doute que Fignon n'y est pas touché... Seulement avec les nouveaux produits, ce ne sont plus les m^me coureurs qui sont devant... Pour chaque type de dopage des organismes réagissent mieux que d'autres à la fois en tolérance et en performance.

La réflexion de Jalabert consultant qd un coureur marche très fort: "il a la santé ! " Autrement dit son organisme supporte les doses massives et y réagit très bien, c'était sans doute son cas.
1) l'expression "avoir la santé" est bien antérieure à la découverte de l'EPO, et n'a jamais signifié "supporter des doses massives de produits"
2) L'EPO ( Eprex, par exemple) est un médicament, administré: aux dialysés, aux grands brûlés, aux cancéreux, pour leur permettre de remonter la pente: son administration est très simple, les dosages connus: suffit de potasser un Vidal. une personne dialysée que je connais et qui a été traitée à l'EPO aurait bien eu du mal à faire des pompes la nuit..
Bref, les rumeurs qu' évoque cet article du Monde sont parfaitement connues depuis des années, et constituent un "marronnier" , qui fleurit à chaque TDF comme les régimes minceurs dans chaque BIBA ou "femmes actuelles" au mois de juin....
Il y a des gens qui génétiquement ont des malformations cardiaques ( hypertrophie du cœur, dites vulgairement " cœur de vache")
Sur cette population, certains sont des coureurs cyclistes.
Sur ces coureurs cyclistes, certains se sont dopés à l'EPO...qui effectivement, en augmentant l'hématocrite, augmente les risques de thrombose.

Donc, la gars qui est à risque, qui pratique le vélo, et qui se dope à l'EPO (ce qui signifie entre autres que ce gars est relativement professionnel,)a quelques risques de clamecer, sans que sa mort soit due à la seule prise d'EPO.
Si on en croit la kiné d'Armstrong, elle raconte qu'en début de saison, il avait un hématocrite de 43 ou 45. "comment vas-tu faire ?" lui dit elle
Réponse, "comme tout le monde"
Ce qui signifie que la prise d'EPO ne se fait pas de façon chronique, mais ciblée: et la question est: en combien de temps de prise à jet continu d'EPO un cœur normal deviendrait-il hypertrophié....
Bref, il est quasi certain aujourd'hui qu'on ne peut pas gagner un TDF à l'eau claire, que cela est choquant et répréhensible, mais qu'il ne aut pas pour autant colporter n'importe quoi...Cela dessert notre cause.
un exemple: entendu à France INFO à 18 h aujourd'hui:" Nicolas Sarkozy démissionne du Conseil Constitutionnel, pour protester contre le refus de celui ci de rembourser les 11 milliards de frais de campagne"
Voilà, AMHA le niveau du buz que tu évoques....
le husky

merry123
Messages : 1
Enregistré le : 21 oct. 2013 11:24

Re: Le début de l'EPO

Message non lu par merry123 » 21 oct. 2013 11:31

Good job on the construction sheet image is good! I'm looking forward to the next update on this page.... it maybe that was a bad idea for you but hope you will try .

Répondre