Prémices d'une pratique dopante en Ultra endurance ?

Des infos pas des ragots!
Avatar de l’utilisateur
MarcoTri
Messages : 1573
Enregistré le : 05 août 2004 12:21
Localisation : Paris
Contact :

Re: Prémices d'une pratique dopante en Ultra endurance ?

Message non lu par MarcoTri » 03 sept. 2012 14:03

Prise à dose thérapeutique (c'est à dire normale, selon la posologie du vidal), la ventoline (et ses équivalents) n'a pas d'autre effet que de soigner les asthmatiques, sans effet supplémentaire, donc n'est pas dopante, et n'a aucun effet dopant ou améliorant sur les non asthmatique (aucun effet du tout).

C'est quand même connu ! :evil:

Quand aux antalgiques, je suis bien d'accord pour dire que c'est souvent dangereux et que c'est une "pratique limite". Ce n'est cependant pas interdit... Probablement parce que c'est difficile voire impossible à éliminer de l'alimentation... Mais c'est "pas bon, pas bien"

PS je m'occupe du dopage à la Fédé.

Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 7792
Enregistré le : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: Prémices d'une pratique dopante en Ultra endurance ?

Message non lu par Boulegan » 03 sept. 2012 15:11

Un ami a pu finir le Tor des Géants l'an passé grâce à des anti-inflammatoires pris pour "soulager" une grosse contracture à la cuisse, laquelle avait presque doublé de volume... Ce sont les médecins de la course qui les lui ont filés en lui disant "on n'abandonne pas au TdG 50 bornes de l'arrivée..."
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

débutant
Messages : 8859
Enregistré le : 01 sept. 2009 21:38

Re: Prémices d'une pratique dopante en Ultra endurance ?

Message non lu par débutant » 03 sept. 2012 18:47

MarcoTri a écrit :PS je m'occupe du dopage à la Fédé.
Ils se dopent à la Fédé ? :shock:

Avatar de l’utilisateur
tripatouillle
Messages : 38
Enregistré le : 30 août 2012 18:25

Re: Prémices d'une pratique dopante en Ultra endurance ?

Message non lu par tripatouillle » 03 sept. 2012 19:54

débutant a écrit :
MarcoTri a écrit :PS je m'occupe du dopage à la Fédé.
Ils se dopent à la Fédé ? :shock:
Waouh attention tu vas avoir des problèmes toi !!! :mrgreen: :mrgreen: (cf. SAV des émissions)

crosstriathlete06
Messages : 114
Enregistré le : 06 juin 2012 16:51
Localisation : 06
Contact :

Re: Prémices d'une pratique dopante en Ultra endurance ?

Message non lu par crosstriathlete06 » 03 sept. 2012 20:33

La douleur est un message du corps pour dire qu' il y a un problème. Les antalgiques n'agit que sur la douleur, mais pas sur le problème.

Et souvent , en voulant camoufler la douleur on aggrave le problème pour finir au répos strict et plus long que si on avait écouté simplement son corps.

Mais je le vois souvent ce comportement dans la société " je suis pas bien , vite un médicament!"

Avatar de l’utilisateur
MarcoTri
Messages : 1573
Enregistré le : 05 août 2004 12:21
Localisation : Paris
Contact :

Re: Prémices d'une pratique dopante en Ultra endurance ?

Message non lu par MarcoTri » 05 sept. 2012 22:01

débutant a écrit :
MarcoTri a écrit :PS je m'occupe du dopage à la Fédé.
Ils se dopent à la Fédé ? :shock:
TSSSSSSS :mrgreen:

ste-phanie
Messages : 4
Enregistré le : 09 janv. 2012 15:34

Re: Prémices d'une pratique dopante en Ultra endurance ?

Message non lu par ste-phanie » 16 oct. 2012 17:24

JEANPHILIPPEMARTIN a écrit :
matafan a écrit :A la limite la ventoline c'est mois grave, ça n'améliore pas les perfs chez des sujets sains. Le paracétamol, si.
ça augmente considérablement la capacité respiratoire quand même........
mais chez les asthmatiques, elle l'améliore... nuance

nlimages
Messages : 72
Enregistré le : 01 déc. 2012 14:48

Re: Prémices d'une pratique dopante en Ultra endurance ?

Message non lu par nlimages » 08 déc. 2012 21:31

effectivement, chez les asthmatique elle améliore...

M'enfin quand je fais mes tests d'effort chez l'allergo et qu'il me dit que sans traitement je suis à 50% de ma capacité maxi et après trois bouffées de ventolines je passe à 80%, je prefere être sain et ne pas prendre de ventoline...


ça améliore m'a capacité de base, qui est réduite par rapport à la tienne qui est "normale".


Je suis sur un traitement de fond à base de cortisone (innovair, par exemple) avec pour but d'être à 100% d'ici 4 mois. C'est vrai qu'en en prenant deux bouffées le matin et deux bouffées le soir, je suis bien, je me sens en forme... Mais en fait, je suis "normal", et pour le fun, à midi, j'ai pris une dose de ventoline pour voir si ça améliorerait mes perfs sur mon entrainement "repère" de CàP... Ben rien du tout... Je n'ai ressenti aucun effet, strictement aucun ! (comme me l'avait dit mon allergo).


Par contre, autre experience "intéressante" :

J'avais déjà vu mon allergo en mars 2012, première visite en fait pour contrôles, et différents avis. Je ne me sentais pas géné outre mesure, mais avec mon frère (également asthmatique, ouais, ça se transmet de père en fils... :D) nous avions décidé un peu plus tôt de nous mettre au tri en compet', du coup... Visite chez les doc' ;).

Donc, bilan après premier et second rdv courant avril, je suis en gros à 50% de mes capacités... (pourtant je ne le sentais pas forcement, mais le coeur compense et force bcp !!!)
==> traitement de fond à base de cortisonne jusqu'à mi juillet + ventoline s'il le faut. Je m'execute. Et a côté de ça, je m'entraine, pas trop mal en avril, puis les ponts de mai ont raison de mes efforts diététique :(, rigueur pour juin avec deux entrainement de nat' par semaine, parfois 3, 3-4 de CàP et 2-3 de vélo, la rigueur continue jusqu'à fin juillet.
Nous préparons notre premier tri, l'embrunman CD, ainsi que le CD de Cassis. Mais les deux premieres semaine d'aout ne peuvent etre rigoureuses, début des vac' et obligations familiales.

Du coup, enbrun CD terminé avec douleur pour la partie CàP (qui est notre point faible ceci dit).

Il faut noter que depuis mi juillet je ne prends plus de médicaments.

Après l'embrunman je file 1semaine et demi en savoie à 1800m et fait pas mal de vélo (3 fois l'iseran, du vtt) ainsi que des balades à pied. Pas vraiment d'exces niveau alimentation, hormis une belle tartiflette :)

L'entrainement continue en septembre, de retour sur marseille. Avec rigueur dietetique et physique. Et tjs sans médicaments, car à priori je suis à 100% de mes capacité, dû au traitement du premier semestre.

Avec "l'experience" d'embrun nous avons également pu mieux planifier nos entrainement. Mais étant du coin, nous avons pu reconnaitre le parcours.

Malgré tout, le CD de Cassis est tout de même plus compliqué... Natation en mer (démonté pour le coup), plus de dénivelé et surtout parcours plus hâché pour le vélo et un tracé CàP accidenté avec une grosse montée casse pates et deux autres ( une prise deux fois ) longue et qd même pentue.

Bref, sur ce CD je réalise un meilleur tps, me sens plus en forme à vélo (à parcours égal, j'estime que je m'améliore de 10min), je fini la CàP en gagnant 1.5km/h de moyenne.


Conclusion > à priori dopé pour l'embrunman après une cure de cortisone de 3 mois, j'ai réalisé une moins bonne perf, j'étais bien plus fatigué (pourtant en vacances depuis 2semaines)
Tandis que pour Cassis (fin sept.), avec un effort mieux préparé, une rigueur bien géré pour l'entrainement et surtout sur la diététique, je me suis senti plus à l'aise, et le contre-coup physique était moins rude !

Il faut donc tout d'abord surveiller et écouter son CORPS, en prendre soin et ce de manière naturelle, c'est comme celà que l'on progresse et que cette progression peu s'inscrire dans la durée.
Et la ventoline n'améliore absolument pas les perfs, à partir du moment où le sportif est déjà à 100% de ses capacités.


Pour comprendre le début de mon post, où j'inscrits qu'actuellement je suis de nouveau à 50%. Les effets de ma traitement de fond se sont peu à peu estompé, du coup... Je pars sur une nouvelle duréen un nouveau médoc et un nouveau dosage...

Pour ne pas tout perdre niveau CàP je fais des trails, mi octobre (sans traitement, donc à priori "malade"), sur 14.5km et d300+ je suis à 11,7km/h de moyenne), la semaine passée sur le même type de parcours je suis (avec traitement, mais aussi des températures enormement plus fraiches) je tombe à 11km/h...


Nous verrons bien demain à Ollioules, D600+

Répondre