Dopage dans les sports majeurs

Des infos pas des ragots!
Avatar de l’utilisateur
Richie
Messages : 4669
Enregistré le : 30 janv. 2005 08:34
Localisation : Sur mes cannes anglaises...

Dopage dans les sports majeurs

Message non lu par Richie » 27 oct. 2010 09:55

A ceux qui comme Braziou pensent que le dopage dans certains sports (foot, tennis...) n'est pas un élément principal de la performance finale, voici une nouvelle qui les contredit...
Aux enjeux "politiques" de l'époque ont succédé les enjeux financiers.
D'autres études Italie avaient déjà révélé une proportion de footeux dopés en Italie dans les années 60, également énorme.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html

Football : les champions du monde allemands de 1954 étaient dopés
LEMONDE.FR avec AFP | 26.10.10 | 16h32 • Mis à jour le 26.10.10 | 17h54

Et si le "miracle de Berne", surnom de la finale du Mondial 1954, n'était qu'une supercherie ? La légende de l'équipe de RFA, victorieuse de la Coupe du monde en Suisse après un succès renversant contre les favoris Hongrois, risque en tout cas de prendre du plomb dans l'aile après les révélations d'une étude universitaire commandée par le Comité olympique allemand. Selon ce rapport, les footballeurs de la Mannschaft auraient reçu au cours du tournoi des injections de pervitine, un produit dopant.

Etrillés sur le score de 8-3 en match de poule par le onze d'or de la grande équipe de Hongrie, les Allemands et leur buteur Helmut Rahn avaient déjoué en finale tous les pronostics en infligeant aux coéquipiers de Ferenc Puskas leur première défaite depuis quatre ans, à l'issue d'une finale à rebondissements (3-2). Mais les "héros de Berne", qui croyaient bénéficier d'un traitement à base de vitamine C, recevaient en fait des injections de méthamphétamine. Une substance donnée notamment aux troupes allemandes lors de la seconde guerre mondiale et figurant depuis cette date sur la liste des produits dopants.

Cette information est issue d'une étude baptisée "Dopage en Allemagne" et financée par le Comité olympique allemand, qui se penche sur le dopage dans le sport ouest-allemand. Les premiers résultats de cette étude, dont les travaux définitifs seront publiés en 2012, révélent que le dopage était utilisé dans le sport de haut niveau en RFA dès 1949. :idea:

Image

braziou
Messages : 12071
Enregistré le : 16 avr. 2005 02:04
Localisation : Cote d'Azur

Re: Dopage dans les sports majeurs

Message non lu par braziou » 31 oct. 2010 10:35

il y a du dopage ça et là , maintenant , c'est pas systématique et indispensable pour gagner comme en vélo
en Foot quand certains franchissent la ligne blanche , comme Moggi à la Juve ( corruption d'artbitre , dopage organisé) , on les vire du milieu
Tapie a été viré aussi suite à l'affaire OM-VA
en Cyclisme , malgré toutes les affaires, les mecs restent dans le milieu( Riis , Bruyneel et compagnie) , faut pas s'étonner si ça continue
contrairement à ce que certains croient, le vélo est bcp plus protégé ( v encore Sarko avec Contador et Armstrong cette année) que les autres sports par les politiques et médias , sinon ça ferait longtemps que ce sport aurait disparu , avec toutes ses affaires
si Messi ou Ronaldo se fait choper , ça ferait un buzz terrible et les mecs seraient pas pret de recommencer
en vélo , ça recommence tout le temps , les mecs font 2 ans et hop , comme avant...
en vélo , on sait ce qui se passe depuis le temps , il suffit de lire les livres de repentis
Fignon a avoué aussi , est ce qu'on retire ses 2 Tour ? que nenni...

alors si comme la rumeur le dit , les Bleus de 98 étaient chargés , pourquoi personne le dit clairement ?
certains ont parlé , le doc etc...pour dire quoi ? rien de bien concret...paramètres suspects , oui , sans plus
alors qu'ils aient bidouillé pour etre à 50 d'hématocrite , peut-etre...
maisen 1/8ème on passe en prolong contre le Paraguay , en Quarts aux pénos contre l'Italie , le dopage...
avec tout le monde qui gravite autour s'il y avait du dopage organisé comme en vélo , ça se saurait
l'affaire Anelka a montré que tout sortait d'un vestiaire , surtout maintenant

Avatar de l’utilisateur
DJJJJJ
Messages : 3012
Enregistré le : 24 mai 2006 22:16

Re: Dopage dans les sports majeurs

Message non lu par DJJJJJ » 31 oct. 2010 12:08

braziou a écrit :il y a du dopage ça et là , maintenant , c'est pas systématique et indispensable pour gagner comme en vélo
[...]
mais en 1/8ème on passe en prolong contre le Paraguay , en Quarts aux pénos contre l'Italie , le dopage...
C'est qu'il faut tenir la distance physiquement pour ne pas craquer sur des matchs de cette durée...
Et évidemment tenir une saison en enchaînant les rencontres c'est un peu éprouvant aussi.

Après je ne sais pas si les footeux en général et les bleus de 98 en particulier sont un peu, beaucoup ou pas du tout dopés (et je m'en badigeonne le nombril) mais dire que le dopage n'apporte rien au foot :roll:

braziou
Messages : 12071
Enregistré le : 16 avr. 2005 02:04
Localisation : Cote d'Azur

Re: Dopage dans les sports majeurs

Message non lu par braziou » 31 oct. 2010 12:28

j'ai pas dit qu'il n'apporte rien , je dis que c'est pas indispensable pour gagner en Foot , il y a bcp d'autres paramètres , donc le dopage a moins d'importance
qu'en Foot les meilleurs jouent déjà au haut niveau à 17-18 ans : Pelé , Maradona , Zidane etc...
qu'en Foot quand tu es fatigué , tu sors , tu joues pas tous les matchs , non plus...
sur un Tour , t'as pas le droit d'etre fatigué...

benjamin42
Messages : 255
Enregistré le : 11 déc. 2008 14:57

Re: Dopage dans les sports majeurs

Message non lu par benjamin42 » 31 oct. 2010 13:01

braziou a écrit :j'ai pas dit qu'il n'apporte rien , je dis que c'est pas indispensable pour gagner en Foot , il y a bcp d'autres paramètres , donc le dopage a moins d'importance
qu'en Foot les meilleurs jouent déjà au haut niveau à 17-18 ans : Pelé , Maradona , Zidane etc...
qu'en Foot quand tu es fatigué , tu sors , tu joues pas tous les matchs , non plus...
sur un Tour , t'as pas le droit d'etre fatigué...
ppppffff tes footeux que ta cité n'ont pas etait bien claire dans leurs club
maradona le roi de la ligne blanche
et zidane histoire avec juventus , le real et france 98 alors arrete avec quand ils sont fatiguer ils sortent
ils se charger et sa change tout par rapport a un mec pas dopé dutout
maintenant ca reste des grand footeux

Avatar de l’utilisateur
Richie
Messages : 4669
Enregistré le : 30 janv. 2005 08:34
Localisation : Sur mes cannes anglaises...

Re: Dopage dans les sports majeurs

Message non lu par Richie » 31 oct. 2010 17:25


Avatar de l’utilisateur
Richie
Messages : 4669
Enregistré le : 30 janv. 2005 08:34
Localisation : Sur mes cannes anglaises...

Re: Dopage dans les sports majeurs

Message non lu par Richie » 31 oct. 2010 17:28


Avatar de l’utilisateur
BART26
Messages : 3394
Enregistré le : 31 oct. 2010 16:28
Localisation : VALENCE

Re: Dopage dans les sports majeurs

Message non lu par BART26 » 31 oct. 2010 17:32

Commençons déjà en bas de l'échelle , alors que ce n'est même pas pour vivre , juste pour "sa" gloire .

Alors quant il s'agit de revenus et de son avenir ... :sm1:

Et pour le combattre , est ce vraiment possible ? :?
Avec l'âge ... on fait moins le malin en sport ... quand on l'a fait étant jeune !

Avatar de l’utilisateur
ufoot
Messages : 297
Enregistré le : 23 déc. 2009 16:04
Localisation : Argenteuil
Contact :

Re: Dopage dans les sports majeurs

Message non lu par ufoot » 31 oct. 2010 17:55

Le dopage est une limite administrative. Il y a une liste de produits interdits, des quantités. C'est un règlement. Comme en moto on a le droit, par exemple, dans certaines catégories, à 500cm3, on considère qu'on est dopé au delà de 50% d'hématocrites. Pourquoi 50,0%? Pourquoi à 49,9% on est innocent et à 50,1% coupable? Parce qu'une décision administrative estime que c'est la limite. De même que sur un grand prix moto il ne viendrait à l'idée de personne d'aligner une bécane de 400cm3 sur un GP500, les "préparateurs" qui conditionnent les sportifs les poussent aux limites de l'acceptable, ou plutôt, de l'accepté, et visent, par exemple pour le taux d'hématocrites, 49%. Idem pour le reste, la plupart des produits dopants ne le sont qu'à partir d'une certaine dose, on peut AMHA sans hésitation supposer qu'une véritable équipe de pros motivée (via son sponsor) par la gagne va mettre le paquet pour être juste en dessous de la limite sur tous les paramètres. Or il arrive qu'on fasse des erreurs, personne n'est parfait et parfois en visant 49% on se gourre on tombe sur 51%. Parfois on pense qu'un comprimé de machin mettra 1 journée à diffuser et finalement il est absorbé plus lentement et on est au-delà de la limite le jour J. C'est la dose qui fait le poison. Elle est fine la limite entre le blanc et le noir lorsqu'on est sur le fil d'une préparation optimale. Et par ailleurs, comme le dopage est une limite purement légale, cette limite change selon les pays, les époques. Les dopés d'aujourd'hui sont les innocents de demain, les salauds de là-bas sont des héros ici. Et inversement. Moi qui écrit ces lignes, j'ai déjà pris le départ d'une course avec, potentiellement, un contrôle positif à la clé. J'avais pris une crème à la cortisone pour soulager une piqûre de bestiole. Sans ordonnance. Alors, dopé? Légalement, oui. Dans l'esprit, je ne pense pas. J'ai fait ce que j'aurais fait si je n'avais pas eu une course en vue, j'ai traité le problème car la douleur m'empêchait de dormir. Je recommande la lecture de "Tour de France, tour de Souffances", d'Albert Londres. Où l'on apprend qu'au début du XXème siècle certaines cyclistes tournaient à la cocaïne. On ne peut pas le leur reprocher, l'AFLD n'existait pas (enfin, je crois). La notion de dopage est surtout une construction artificielle pour faire croire que le sport de haut niveau continue à être une grande fête où l'important est de participer. La vérité c'est qu'en haut niveau l'important est de gagner, et que tous les coups non interdits sont autorisés, y compris les plus bas. Que le dopage existe dans d'autres sports, vraisemblablement, oui, dans tous ceux où il est important d'avoir une bonne condition physique. Même si ce paramètre ne compte que d'une manière marginale dans le résultat final, si on peut gratter quelques pouillèmes dessus, c'est toujours ça de pris. Une organisation qui vise la gagne sérieusement ne peut pas négliger ce paramètre. En toute légalité, en respectant le règlement dans sa lettre et pas dans son esprit, tous les paramètres sont poussés au top du top.

A+

ufoot.
Qui veut aller loin ménage sa monture.

braziou
Messages : 12071
Enregistré le : 16 avr. 2005 02:04
Localisation : Cote d'Azur

Re: Dopage dans les sports majeurs

Message non lu par braziou » 01 nov. 2010 14:32

Richie a écrit :La veille d'un match...

http://www.dailymotion.com/video/xpnhq_ ... dope_sport
Cannavaro a fait cette vidéo pour déconner

marmaduke
Messages : 2
Enregistré le : 10 déc. 2010 21:00

Re: Dopage dans les sports majeurs

Message non lu par marmaduke » 10 déc. 2010 21:40

Salut à tous...
Bon faut pas se leurer, du dopage, il y en a partout et dans tous les sports et il y en a toujours eu (avant, maintenant et ap), même ceux qu'on entend pas car pas trop médiatiser (voile, golf, tennis de table, les échecs....). Des médicaments pour lutter contre le sommeil (interdit : voile), pour la concentration (les échecs, le golf...). Certes se n'est pas le dopage tel que nous le voyons, c à d pour des performances physiques et donc chronos (quoi que la voile, sur le plan physique c pas mal non plus). tant qu'il y aura qlq chose au bout (argent, la gloire, l'honneur d'etre le 1er, champion du monde d'europe, de France, de ligue voir mm de canton...), du dopage y en aura. Moi je pense qu'il faut que ça soit un métier qu'ils aient un salaire et point, pas de sponsor, rien...Bon ok tt le monde ne va pas etre d'accord avec moi.....là je v me faire taper sur les doigts.... :? :wink:

Avatar de l’utilisateur
Richie
Messages : 4669
Enregistré le : 30 janv. 2005 08:34
Localisation : Sur mes cannes anglaises...

Re: Dopage dans les sports majeurs

Message non lu par Richie » 16 févr. 2011 01:02

Pour les rêveurs, où la technique est "roi" :

des données chiffrées sur "l'industrie du dopage", industrie qui ne peut exister que par ce que les sports majeurs collectifs à enjeux financiers importants sont touchés par le fléau :idea:
Le nombre des clients par clubs génèrent le volume, le volume engendre l'intérêt financier, lequel génère la spécialisation de certains médecins pu scrupuleux, lesquels participent la mise en place d'une industrie...etc...l'intérêt des labos d'avoir des cobayes à deux jambes...

Rapport de 2006 et ensuite article d'Alernatives Economiques de 2009.

Image
Image
Image
Image
Image

100km
Messages : 3033
Enregistré le : 29 sept. 2010 13:39

Re: Dopage dans les sports majeurs

Message non lu par 100km » 16 févr. 2011 07:50

Rien de nouveau sous le soleil :roll:
Faîtes de la douleur une amie et vous ne serez plus jamais seul

geraud
Messages : 2565
Enregistré le : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Correze

Re: Dopage dans les sports majeurs

Message non lu par geraud » 14 mars 2011 19:16

Ambiance en Espagne... Enfin heureusement, le ministre des sports l'a dit: "nous avons pris très au sérieux la lutte contre le dopage dans tous les sports et suivi toutes les règles" :wink:

Enfin en attendant, si l'affaire monte vite en epingle, ca pourrait au moins peut etre faire les affaires de Lyon (qui aura bien besoin de ca)



Liga - Le Real et les "cocktails" du Barçalun, 14 mars 18:46:00 2011
Le Real Madrid suspecte le FC Barcelone d'avoir recours au dopage, plus précisément à des "cocktails" douteux, selon Cadena Cope, et aurait demandé à la Fédération de renforcer les contrôles. Le club catalan se dit "indigné" et le Ministre des Sports évoque un football "propre". Ambiance.

.Il ne se passe pas une semaine sans polémique entre Barcelone et le Real Madrid. Mais les révélations de dimanche soir ont littéralement mis le feu à la Liga. La radio Cadena Cope a affirmé, citant un "interlocuteur" du Real non identifié, que le club madrilène allait prochainement "demander à la Fédération espagnole qu'il y ait des contrôles antidopage sérieux" dans tout le championnat. Selon Cadena Cope, le Real "va même un peu plus loin" et "ne comprend pas qu'Eufemiano Fuentes (médecin cité dans les affaires de dopage Puerto et Galgo, NDLR) ait travaillé par le passé pour un club de première division, concrètement Valence, curieusement quand il a gagné deux championnats" (ndlr : 2002 et 2004).

"Le Real Madrid ne comprend pas non plus que d'autres médecins à la réputation douteuse travaillent pour le FC Barcelone" a poursuivi le présentateur de la Cadena Cope. Le club de la capitale aurait ainsi évoqué des "cocktails" douteux pris après l'entraînement par les joueurs de Pep Guardiola. Évidemment, les réactions ne se sont pas fait attendre lundi. Dans un communiqué, le Barça a exprimé "publiquement sa totale indignation pour ces allusions qui lient le club à des pratiques de dopage" tandis que Valence a qualifié de "fausses" les informations de la Cadena Cope.

Piqué: "On prend des vitamines comme tout le monde"

Barcelone a donc demandé "une rectification immédiate" et annonce que son département juridique étudie déjà les actions possibles pour défendre l'honneur du club. Valence a assuré de son côté n'avoir "jamais travaillé" avec Fuentes ou avoir été "conseillé directement ou indirectement" par lui. Même Gérard Piqué s'est fendu d'un commentaire en conférence de presse lundi après-midi. "Nous prenons des vitamines comme tout le monde, a dit le défenseur blaugrana. Nous avons un expert en nutrition qui nous dit ce qui est bon. Personne ne peut en douter. Celui qui dit que nous prenons des produits interdits joue avec le feu".

La polémique est remontée jusqu'au Secrétaire d'Etat aux Sports Jaime Lissavetzky. Celui-ci a défendu le système antidopage de son pays expliquant que le football espagnol était "propre". "En Espagne, nous avons pris très au sérieux la lutte contre le dopage dans tous les sports et suivi toutes les règles. Je n'ai pas parlé avec Florentino Perez de ces informations", a-t-il ajouté. De son côté, le Real Madrid n'a pas encore réagi. Un porte-parole du club s'est refusé à commenter les informations de Cadena Cope. Mais il n'est pas impossible que le sujet soit abordé mardi lors de la conférence d'avant match de Ligue des champions, Real-Lyon mercredi.

Avatar de l’utilisateur
Richie
Messages : 4669
Enregistré le : 30 janv. 2005 08:34
Localisation : Sur mes cannes anglaises...

Re: Dopage dans les sports majeurs

Message non lu par Richie » 26 avr. 2011 20:01

15 millions d'euros...

http://www.boursorama.com/lifestyle/det ... 58e5a0dcfe

L'équipe.fr le 26/04/2011 à 20:17

Ferrari voit rouge :

Le préparateur physique Michele Ferrari, visé par une vaste enquête sur le dopage, a demandé à être entendu par le procureur de Padoue.

Dans un communiqué émanant de son avocat, il s'élève contre «les violations du secret de l'instruction, qui ne proviennent certainement pas du magistrat qui conduit l'enquête». Il «attaquera en justice et sans préavis toute forme de diffamation, qu'elle vienne des médias ou de particuliers». Le 15 avril dernier, des perquisitions menées dans le cadre d'une enquête dirigée à Padoue par le procureur Benedetto Roberti ont visé deux coureurs de l'équipe Lampre, Michele Scarponi et Leonardo Bertagnolli. D'autres perquisitions, à Lonato, ont concerné des cyclistes russes (Gusev, Ignatiev, Karpets, Kolobnev, Petrov) soupçonnés d'avoir été en contact avec Ferrari.

«Anachronique et injuste»
Depuis 2002, le Comité olympique italien a interdit à ses coureurs en activité toute collaboration avec lui sous peine de suspension. Une décision qualifiée d' «anachronique et injuste» par l'avocat de Ferrari. Ce dernier a longtemps été le préparateur de Lance Armstrong. Selon un récent article de la Gazzetta dello Sport à propos du volet financier européen de l'enquête visant le septuple vainqueur du Tour de France, les ramifications internationales du système - qui aurait à sa tête le docteur italien - génèreraient des sommes de l'ordre de quinze millions d'euros.

L'argent proviendrait du dopage proprement dit mais aussi des contrats obtenus à partir de résultats sportifs "gonflés" illicitement. - Rédaction (avec AFP)

Répondre