Au suivant du suivant...

Des infos pas des ragots!
braziou
Messages : 12321
Enregistré le : 16 avr. 2005 02:04
Localisation : La Réunion

Re: Au suivant du suivant...

Message non lu par braziou » 12 mai 2019 04:04

francky48 a écrit :
09 mai 2019 16:32
Je ne sais pas si c'est un tâchon et je ne pense pas que tous les culturistes soient des tâchons mais c'est vrai qu'il a un physique qui ne respire pas vraiment le naturel
bien sur
marrant cette publication de 2016 sur leur facebook :
MESSAGE IMPORTANT - IMPORTANT ANNOUNCEMENT

DANS LE CADRE DES DISPOSITIONS DE LA NOUVELLE LOI EUROPEENNE CONTRE LE DOPAGE ET L'ENGAGEMENT FORMEL DE LA MARQUE ERIC FAVRE DANS LA LUTTE ANTI-DOPAGE NOUS INFORMONS TOUS LES PARTICIPANTS DES ERIC FAVRE SPORT GAMES QUE DES CONTRÖLES INOPINES PEUVENT ËTRE FAITS LORS DE NOS SHOWS.


Léon Skardu
Messages : 152
Enregistré le : 07 févr. 2008 07:57

Re: Au suivant du suivant...

Message non lu par Léon Skardu » 13 mai 2019 05:57

Kenzo a écrit :
12 mai 2019 20:43
(Pauvre gosse )
Quel est le rapport avec ce fil de discussion ?

Avatar de l’utilisateur
abdo_kassou
Messages : 1196
Enregistré le : 27 juil. 2006 16:16
Localisation : le sud, les montagnes...

Re: Au suivant du suivant...

Message non lu par abdo_kassou » 13 mai 2019 06:56

Pauvre Léon.
Tout simplement que à 16 ans c'est une vraie chaudière
Atteindre son but... Est-il dans la vie pire désenchantement ?

IRONMAN04
Messages : 1149
Enregistré le : 09 août 2015 18:48

Re: Au suivant du suivant...

Message non lu par IRONMAN04 » 13 mai 2019 12:57

Oui, sans compter des conséquences sur son squelette et son corps en général dans quelques années. Se muscler ainsi sans avoir fini sa croissance. :!:

prechet
Messages : 1051
Enregistré le : 31 mars 2011 20:50

Re: Au suivant du suivant...

Message non lu par prechet » 14 mai 2019 14:56

Pour les germanophones, Danilo Hondo s'exprime par rapport à sa mise en cause par le docteur Schmidt. Courageux de venir devant la caméra et de s'expliquer, de tirer un trait sur sa carrière actuelle (même s'il aurait pu y penser avant):
https://www.sportschau.de/doping/video- ... --100.html

en rapport avec cet article de l'Equipe: https://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-rou ... dt/1018113

IRONMAN04
Messages : 1149
Enregistré le : 09 août 2015 18:48

Re: Au suivant du suivant...

Message non lu par IRONMAN04 » 14 mai 2019 15:37

Allez, le colombien Milano écarte du Giro par son équipe UAE pour des valeurs inhabituelles :!: Un ancien de Mandzana Postobon, surprenant :!: :!:
L'éclosion de tous ces cyclistes colombiens depuis 2-3 ans va bien finir par s’expliquer,,, et pas que par le relief de ce pays....
Attendons quand même les conclusions des analyses à venir au cas où ils aient eux aussi de bons experts et surtout avocats....

Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 8979
Enregistré le : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: Au suivant du suivant...

Message non lu par Boulegan » 14 mai 2019 15:54

IRONMAN04 a écrit :
14 mai 2019 15:37
Allez, le colombien Milano écarte du Giro par son équipe UAE pour des valeurs inhabituelles :!: Un ancien de Mandzana Postobon, surprenant :!: :!:
L'éclosion de tous ces cyclistes colombiens depuis 2-3 ans va bien finir par s’expliquer,,, et pas que par le relief de ce pays....
Attendons quand même les conclusions des analyses à venir au cas où ils aient eux aussi de bons experts et surtout avocats....
Dis-moi, tu t'intéresses au vélo depuis combien de temps en fait :?: :roll: :roll:
T'as entendu parler de Luis Herrara, de Fabio Parra, de Francisco Rodriguez, d'Alvaro Mejia ?
Depuis les années 80, la Colombie a toujours sorti des top coureurs.
Le cyclisme est sport national en Colombie, les départements et les régions financent des équipes de haut-niveau pour former des jeunes et les faire briller sur les plus grandes épreuves du monde.
Y a pas une génération spontanée de cyclistes colombiens comme tu sembles l'imaginer.
Alors oui, peut-être se chargent-ils, mais pas plus pas moins que les coureurs d'autres nationalités.
Et les résultats des Colombiens en montagne, ça s'explique en partie par le relief et les altitudes rencontrées dans leur pays ! :arrow: :arrow:
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

débutant
Messages : 9664
Enregistré le : 01 sept. 2009 21:38

Re: Au suivant du suivant...

Message non lu par débutant » 14 mai 2019 20:49

prechet a écrit :
14 mai 2019 14:56
Pour les germanophones, Danilo Hondo s'exprime par rapport à sa mise en cause par le docteur Schmidt. Courageux de venir devant la caméra et de s'expliquer, de tirer un trait sur sa carrière actuelle (même s'il aurait pu y penser avant):
https://www.sportschau.de/doping/video- ... --100.html

en rapport avec cet article de l'Equipe: https://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-rou ... dt/1018113
http://www.cyclismactu.net/news-dopage- ... 83030.html

prechet
Messages : 1051
Enregistré le : 31 mars 2011 20:50

Re: Au suivant du suivant...

Message non lu par prechet » 15 mai 2019 07:14

débutant a écrit :
14 mai 2019 20:49
prechet a écrit :
14 mai 2019 14:56
Pour les germanophones, Danilo Hondo s'exprime par rapport à sa mise en cause par le docteur Schmidt. Courageux de venir devant la caméra et de s'expliquer, de tirer un trait sur sa carrière actuelle (même s'il aurait pu y penser avant):
https://www.sportschau.de/doping/video- ... --100.html

en rapport avec cet article de l'Equipe: https://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-rou ... dt/1018113
http://www.cyclismactu.net/news-dopage- ... 83030.html
Petacchi est moins courageux que Hondo, mais comme il n'y a pas encore prescription, ceci explique peut-être cela....

Avatar de l’utilisateur
Kenzo
Messages : 14075
Enregistré le : 07 sept. 2006 14:03
Localisation : Sûrement pas sur un rond point

Re: Au suivant du suivant...

Message non lu par Kenzo » 15 mai 2019 07:39

Le Monde (article complet)

L’information devrait occuper les conversations ces prochains jours, sur le Tour d’Italie cycliste parti samedi 11 mai de Bologne. Alessandro Petacchi, légende du cyclisme italien, ancien maillot vert du Tour de France et commentateur du Giro à la télévision publique, est soupçonné d’avoir pratiqué des transfusions sanguines à la fin de sa carrière professionnelle.
Selon les informations du Monde et du Corriere della Sera, l’ancien sprinteur, retiré des pelotons en 2015, fut durant deux ans un client prestigieux du médecin allemand Mark Schmidt, arrêté dans son cabinet d’Erfurt (Allemagne) le 27 février. Le réseau de dopage sanguin qu’il dirigeait depuis la Thüringe et concernait surtout les sports d’hiver et le cyclisme a été démantelé par les polices allemande et autrichienne, qui continuent de dérouler la pelote.
De sources concordantes, les enquêteurs de l’opération « Aderlass » reprochent à Alessandro Petacchi d’avoir pratiqué des transfusions sanguines autologues durant les saisons 2012 et 2013. Cette pratique, interdite par le code mondial antidopage et relevant du délit pénal en Italie, consiste à se réinjecter son propre sang précédemment prélevé afin d’augmenter le nombre de globules rouges dans l’organisme et d’ainsi améliorer le transport de l’oxygène.
Contacté à l’issue de la quatrième étape du Tour d’Italie, celui qui commente pour la première fois la course sur l’antenne de la Rai, a démenti connaître le docteur Schmidt : « Je ne l’ai jamais vu, je ne le connais pas. Je ne suis jamais allé dans son cabinet, ni en Allemagne ni ailleurs. Je n’ai jamais pratiqué de transfusions sanguines. Et je n’ai aucune idée de la raison pour laquelle mon nom apparaît dans le dossier. »

Aveux du docteur

Petacchi fait pourtant partie de la grosse vingtaine de sportifs d’ores et déjà identifiés comme clients de Mark Schmidt par les enquêteurs allemands et autrichiens. Ces derniers ont pu s’appuyer sur les aveux du docteur, qui a aidé à identifier ses clients passés et les propriétaires des poches de sang saisies chez lui. D’autres noms ont émergé de la surveillance physique, téléphonique et bancaire autour du docteur Schmidt.
Jusqu’à présent, les enquêteurs ont eu peu de raisons de douter des aveux de Mark Schmidt. Deux cyclistes autrichiens dénoncés par le docteur – Stefan Denifl et Georg Preidler – ont rapidement avoué avoir eu recours à ses services. Dimanche, l’ancien sprinteur allemand Danilo Hondo, également cité par l’ancien médecin dopeur, s’est confessé dans un entretien à la chaîne allemande ARD, informée d’une enquête ouverte en Suisse.
Danilo Hondo a reconnu avoir pratiqué « trois ou quatre » transfusions sanguines en 2011 sur les conseils du docteur Schmidt, à Milan-San Remo, pendant les classiques de printemps en Belgique et sur le Tour de France. Il aurait interrompu la relation au début de l’année 2012.

Dans son interview à ARD, Hondo affirme n’avoir jamais parlé de ces faits à quiconque et ne connaître aucun autre client du docteur Schmidt. C’est pourtant lui, selon les enquêteurs, qui a mis en contact Alessandro Petacchi et Mark Schmidt.
Hondo et Petacchi sont proches : entre 2010 et 2012, chez Lampre, le premier est le poisson-pilote du second, son équipier principal pour les sprints. « J’ai toujours considéré Hondo comme un ami, nous nous sommes échangé des messages il y a quelques semaines et il n’y a aucune raison qu’il ait voulu se venger de quoi que ce soit », s’interroge Alessandro Petacchi. Ce n’est pourtant pas Danilo Hondo qui a dénoncé son ami italien, puisque le nom de Petacchi est apparu dans le dossier dès les premiers jours de l’enquête, bien avant que l’Allemand soit interrogé.

« Courir plus longtemps »

Tous deux nés en 1974, Hondo et Petacchi partagent le même souci lié à leur âge : les résultats ne sont plus si bons. Hondo explique avoir cédé aux avances de Mark Schmidt « dans l’espoir de courir plus longtemps ou à plus haut niveau, pour décrocher un meilleur contrat, simplement pour compenser l’argent perdu dans le passé » en raison des pratiques de ses adversaires.
Hondo, comme Petacchi, ne retrouveront jamais leur niveau passé durant leur collaboration présumée avec le médecin allemand.
A l’époque où les faits se seraient produits, Petacchi est loin de ses grandes années et pense achever sa carrière sous le maillot de l’équipe italienne Lampre. Il annonce sa retraite subitement en avril 2013, avant de reprendre la compétition sous les couleurs de l’équipe Quick-Step, à la demande de Patrick Lefevere, patron de l’équipe belge. Il la poursuivra jusqu’en juin 2015.
La victoire finale au classement par points du Tour de France 2010, qui vaut à l’Italien de porter le maillot vert sur les Champs-Elysées, constitue son ultime fait d’armes, hormis une victoire d’étape sur le Giro l’année suivante.

Meilleur sprinteur

Son palmarès le situe au panthéon des sprinteurs : 22 victoires d’étapes sur le Tour d’Italie, 20 en Espagne et 6 sur le Tour de France. Avec 48 victoires d’étapes sur les grands tours, il n’est devancé que par Eddy Merckx (64), Mario Cipollini (57) et Mark Cavendish (51).
Au début des années 2000, Alessandro Petacchi est le meilleur sprinteur du peloton, sous les couleurs blanches et bleues de la Fassa Bortolo. En 2003, il dispute les trois grands tours et remportent 15 étapes, dont quatre en autant de sprints disputés sur le Tour de France. Deux ans plus tard, consécration : il remporte Milan-San Remo devant… Danilo Hondo.

Petacchi incarne la relève alors que la carrière de Mario Cipollini et Erik Zabel s’achève. Les deux sprinteurs rois des années 1990 furent chacun cités, après leur carrière, dans des affaires de dopage.
L’Allemand a avoué s’être dopé de 1996 à 2003, après la publication de son nom dans un rapport du Sénat français comme ayant pris de l’EPO en 1998. Cipollini, de son côté, a réfuté avoir été client du docteur espagnol Eufemiano Fuentes après la publication, par la Gazzetta dello Sport, de documents saisis dans le cadre de l’affaire Puerto et semblant l’identifier.

Alessandro Petacchi, lui aussi, a déjà été cité dans plusieurs affaires de dopage. Sur le Giro 2007, il est contrôlé positif au salbutamol, un bronchodilatateur dont l’utilisation est encadrée par l’Agence mondiale antidopage (AMA). Au-dessus de la limite autorisée, il est suspendu un an par le Tribunal arbitral du sport et perd ses cinq victoires d’étapes sur le Giro, bien que les arbitres estiment qu’il n’a pas cherché à améliorer ses performances. En 2018, Petacchi avait eu le sentiment que la victoire juridique de Christopher Froome dans un cas similaire l’avait rétrospectivement réhabilité.

Prescription

Durant le Tour de France 2010, dont il portait le maillot vert, il avait été inquiété par la justice italienne dans le cadre d’une enquête tentaculaire tournant autour de son équipe Lampre. Il était soupçonné de prise de perfluorocarbone (PFC) et d’albumine. Le premier accélère le transport d’oxygène sans modifier l’hématocrite, le taux de globules rouges dans le sang. Le second permet de diluer l’hématocrite afin de tromper les contrôles antidopage. Aucun élément à charge contre Alessandro Petacchi n’a pu être allégué et l’affaire a finalement été classée.

Il n’est pas exclu qu’Alessandro Petacchi puisse échapper à toute sanction sportive dans l’affaire Aderlass – sanction qui serait quoi qu’il en soit symbolique, au vu de ses performances modestes sur la période concernée. D’abord en raison de la prescription des faits : le code mondial antidopage de l’époque la fixait à huit ans. Si Alessandro Petacchi continuait de clamer son innocence, il faudrait une procédure très rapide pour sanctionner l’ancien coureur avant la prescription.
Ensuite, les suspensions sur la base d’éléments non-analytiques, c’est-à-dire qui ne relèvent pas d’un contrôle positif ou d’un passeport biologique anormal, sont difficiles à obtenir pour les autorités antidopage.
La justice italienne aura davantage de latitude. La prescription pour les faits de dopage, qui relèvent du délit en Italie, est de dix ans.

Avatar de l’utilisateur
Kenzo
Messages : 14075
Enregistré le : 07 sept. 2006 14:03
Localisation : Sûrement pas sur un rond point

Re: Au suivant du suivant...

Message non lu par Kenzo » 15 mai 2019 07:47

L’opération « Aderlass » (« saignée », en allemand), qui a mis au jour un réseau de transfusions sanguines, livre sa vérité au compte-gouttes. Avec l’ancien coureur Italien Alessandro Petacchi, le Croate Kristijan Durasek et le Slovène Kristjan Koren, tous deux en activité dans le peloton cycliste, ce sont treize sportifs qui ont désormais été identifiés comme ayant, selon l’enquête, fait partie des clients de Mark Schmidt, le médecin d’Erfurt (Allemagne) arrêté le 27 février.

Pour info
:arrow: Kristijan Durasek (UAE) est sur le Tour de Californie et Kristjan Koren (Bahrain-Merida) est sur le Giro


FAYARD
Messages : 20898
Enregistré le : 18 juin 2007 08:53

Re: Au suivant du suivant...

Message non lu par FAYARD » 17 mai 2019 07:57

J’ai toujours pensé que Roglic avait eu une ascension trop fulgurante, j’ai un vrai doute sur ce coureur qui est monté très haut, trop vite.
Clermont en finale du Top 14 :sm2: :sm2:

geraud
Messages : 4257
Enregistré le : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Correze

Re: Au suivant du suivant...

Message non lu par geraud » 17 mai 2019 10:36

FAYARD a écrit :
17 mai 2019 07:57
J’ai toujours pensé que Roglic avait eu une ascension trop fulgurante, j’ai un vrai doute sur ce coureur qui est monté très haut, trop vite.
Tu vas un peu vite... l article dit qu il y a une recrudescence de dopage en Slovénie, que ce soit dans l approvisionnement ou les cas de sportifs dopés. Ils ne disent pas que 100% des coureurs slovènes de haut niveau le sont, ni specifiquement que Roglic l est.
Depuis 20 ans, il y a une suspicion systématique envers les cyclistes qui marchent, mais pour le moment je ne vois pas plus de raison de douter de Roglic que des autres.

Répondre