TOUR DE FRANCE 2019

Bonne humeur de rigueur, pour les sujets ne concernant pas le monde sportif merci de poster dans "...et plus si affinité".
geraud
Messages : 5757
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: TOUR DE FRANCE 2019

Message non lu par geraud »

Dépêchez vous… si ce n'est pas déjà fait, il ne vous reste que jusqu'à demain soir pour faire chauffer la carte bleue…
https://www.sportbuzzbusiness.fr/1-999e ... -2019.html

C'est pratique. Pour 2000€, vous pouvez aller vous entrainer tous les jours en maillot jaune et ne faire une machine que toutes les 3 semaines.

Matthieu S.
Messages : 51
Inscription : 15 avr. 2015 08:54

Re: TOUR DE FRANCE 2019

Message non lu par Matthieu S. »

Pelvoux a écrit :
28 juil. 2019 06:45
"C’est peut-être Geraint Thomas qui a le mieux résumé ce Tour : « On nous a pas mal tapé dessus en nous disant que notre façon de gagner était chiante, donc on a fait ce qu’il fallait pour que ce soit un petit peu plus fun, tout en gagnant à la fin. »".

Qu'ajouter de plus?
Idem, je trouve cette phrase très éclairante. Même s'il y a peut-être un peu d'ironie derrière, je suis persuadé qu'il y a un fond de vérité. Les mecs, choisissent comment ils vont gagner. A mettre en perspective avec le Giro de Froome l'année dernière. Et cette année depuis bien longtemps, ils ont peut-être eu un micro doute sur ce tour.

Cette "mutation" a commencé dès 2016. Depuis les séquences surnaturelles de Froome dans le Ventoux en 2013 puis à la Pierre Saint Martin en 2015. Les victoires de la Sky entrainaient des débats sans fin qui devaient un peu gâcher le plaisir des coureurs et sponsors. Ils ont une force collective qui inhibe les concurrents certes mais depuis, il n'y a pas eu de coup d'éclat surnaturel (à part peut-être Bernal dans l'Iseran qui a quand même collé minimum 1 min à tout le monde en 5 km, mais pas convaincu).

Pour revenir à Pinot, c'est un coureur de très très grande classe. Assez tôt dans sa carrière il a montré qu'il avait de vrai aptitude en CLM (en plus de la montagne), avec la maturité il a acquis un caractère et une volonté en acier trempé (les images du Giro 2018... Je sais pas si y'en a 2 dans le peloton qui sont capables d'aller aussi loin dans la douleur...). Bref, j'espère qu'il finira sa carrière avec un ou deux grand tour. Mais il lui faudra des équipiers de très haut niveau, qui devront être encore là et résister quand des mecs comme Benett (c'est quand même fou le tour qu'il fait ce mec), De Plus, Soler ou les équipiers Inéos auront ventilé le peloton. Pour ça il va falloir que Molard rattrape le retard qu'il a pris sur Gaudu, parce que les deux au top, c'est quand même pas mal...

geraud
Messages : 5757
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: TOUR DE FRANCE 2019

Message non lu par geraud »

Matthieu S. a écrit :
30 juil. 2019 11:52
Pelvoux a écrit :
28 juil. 2019 06:45
"C’est peut-être Geraint Thomas qui a le mieux résumé ce Tour : « On nous a pas mal tapé dessus en nous disant que notre façon de gagner était chiante, donc on a fait ce qu’il fallait pour que ce soit un petit peu plus fun, tout en gagnant à la fin. »".

Qu'ajouter de plus?
Idem, je trouve cette phrase très éclairante. Même s'il y a peut-être un peu d'ironie derrière, je suis persuadé qu'il y a un fond de vérité. Les mecs, choisissent comment ils vont gagner. A mettre en perspective avec le Giro de Froome l'année dernière. Et cette année depuis bien longtemps, ils ont peut-être eu un micro doute sur ce tour.

Cette "mutation" a commencé dès 2016. Depuis les séquences surnaturelles de Froome dans le Ventoux en 2013 puis à la Pierre Saint Martin en 2015. Les victoires de la Sky entrainaient des débats sans fin qui devaient un peu gâcher le plaisir des coureurs et sponsors. Ils ont une force collective qui inhibe les concurrents certes mais depuis, il n'y a pas eu de coup d'éclat surnaturel (à part peut-être Bernal dans l'Iseran qui a quand même collé minimum 1 min à tout le monde en 5 km, mais pas convaincu).

Pour revenir à Pinot, c'est un coureur de très très grande classe. Assez tôt dans sa carrière il a montré qu'il avait de vrai aptitude en CLM (en plus de la montagne), avec la maturité il a acquis un caractère et une volonté en acier trempé (les images du Giro 2018... Je sais pas si y'en a 2 dans le peloton qui sont capables d'aller aussi loin dans la douleur...). Bref, j'espère qu'il finira sa carrière avec un ou deux grand tour. Mais il lui faudra des équipiers de très haut niveau, qui devront être encore là et résister quand des mecs comme Benett (c'est quand même fou le tour qu'il fait ce mec), De Plus, Soler ou les équipiers Inéos auront ventilé le peloton. Pour ça il va falloir que Molard rattrape le retard qu'il a pris sur Gaudu, parce que les deux au top, c'est quand même pas mal...
Moi je n'y crois pas une seconde... Pour réussir à reprendre pile le temps que l'on veut, là ou on veut, et écrire le scénario que l'on a décidé, il ne faut pas juste être le plus fort; il faut avoir une marge énorme sur tout le monde !
Si tu te permets de faire exprès d'être à 30s de Pinot à 3 jours de l'arrivée, c'est que tu es sur que tu peux lui coller 3 ou 4mn, parce que tu n'es pas à l'abri d'avoir un incident ou qu'il soit dans un jour exceptionnel.
Et quand on voit l'importance d'une victoire dans le Tour, je ne pense pas que qui que ce soit jouerait trop avec le feu.

Pour faire une comparaison, je dirais que c'est un peu comme au foot. Si tu ne veux pas paraitre arrogant, tu peux arrêter d'attaquer quand tu mènes 3-0 alors que tu pourrais en planter 7 ou 8. Par contre, te dire que tu vas jouer le 0-0 jusqu'à la 80ème et mettre un but sur la fin, c'est très risqué...
Donc que les Ineos lèvent le pied une fois qu'ils sont devant et ne cherchent pas à enfoncer le clou outre mesure, ça oui, j'y crois. Je pense que samedi Thomas et Bernal auraient pu faire sauter tout le monde, aller chercher Nibali et passer la ligne main dans la main (ou au moins essayer); au lieu de ça, ils n'ont pas bougé une oreille.
Mais le grand complot selon lequel ils écriraient le scénario à l'avance, je n'y crois pas. Parce que tout Froome que tu es, le coup du Giro de l'an dernier, il ne marche pas souvent. Et d'ailleurs, il aurait suffit que Carapaz et Miguel Angel Lopez roulent, au lieu de regarder Pinot (et Reichenbach) et Dumoulin, et Froome n'aurait pas pris une avance suffisante.
Il y a trop de paramètres et les écarts sont trop faibles pour jouer à ça.

Je pense que c'était en partie de l'humour britannique, et en partie une manière de chambrer tous ceux qui les critiquent depuis des années. (mais au passage, très méprisant envers les adversaires... )

JeanValjean
Messages : 281
Inscription : 23 oct. 2018 12:22

Re: TOUR DE FRANCE 2019

Message non lu par JeanValjean »

geraud a écrit :
30 juil. 2019 12:53

Je pense que c'était en partie de l'humour britannique, et en partie une manière de chambrer tous ceux qui les critiquent depuis des années. (mais au passage, très méprisant envers les adversaires... )
D'accord avec ça, tout simplement.

pain&gain
Messages : 501
Inscription : 20 mai 2018 19:52

Re: TOUR DE FRANCE 2019

Message non lu par pain&gain »

Je ne vois pas en quoi c'est meprisant envers les autres coureurs...
Quand tu vois comment la Movistar gére ces coureurs, ca donne envie de les pourrir un peu non? :lol:

Ineos / Sky donne une lecon de gestion de collectif et des egos depuis des années. On ne peut pas leur enlever ca

Matthieu S.
Messages : 51
Inscription : 15 avr. 2015 08:54

Re: TOUR DE FRANCE 2019

Message non lu par Matthieu S. »

Vous avez surement tous les deux raisons, mais tu me prêtes des intentions un poil moins nuancées que celles que j'ai, n'étant vraiment pas un adepte du Grand Complot...

Je suis d'accord pour dire qu'ils ne peuvent pas maitriser tout aussi finement. Ce n'est pas mon propos. Par contre, je maintiens, faits à l'appui, qu'ils ont modifié leur façon de gagner après 2013 et 2015 (je ne parle pas de 2012 où Wiggins gagne un tour avec 100 km de CLM) et les images complètement irréelles de Froome. Et avec un peu de mauvais esprit, on pourrait dire que l'hiver 2016 où l'UCI a sifflé la fin de la récré sur les moteurs n'y est pas pour rien. Je ne suis jamais convaincu par des suspicions sans preuve d'ordinaire, c'est ma seule entorse... Avec le recul, maintenant que les vélo à moteur se sont démocratisés et qu'on est plus familier avec l'impression que ça dégage, ça crève les yeux en revoyant les images.

En 2016, Froome prend le maillot dans la descente du Peyresourde et enfonce le clou sur un coup de panache avec Sagan, Thomas et Bodnar. Il suit en montagne et fait la différence sur les CLM avec les grimpeurs. Pas de montées stratosphériques à 110 tours/min dans du 10-12 %. En 2017, il est pas souverain en montagne, il perd le maillot dans les Pyrénées. Il le reprend dans une côte de puncheur grâce à une bourde d'Aru. Puis boom CLM, un Tour de plus toujours sans coup de force. Leur force collective inhibe les concurrents, mais le leader n'écrase pas le tour sur une ou deux arrivées au sommet. C'est plutôt dans ce sens que je dis qu'ils choisissent leur manière de gagner.
geraud a écrit :
30 juil. 2019 12:53
Moi je n'y crois pas une seconde... Pour réussir à reprendre pile le temps que l'on veut, là ou on veut, et écrire le scénario que l'on a décidé, il ne faut pas juste être le plus fort; il faut avoir une marge énorme sur tout le monde !
Elle se réduit surement d'année en année cette marge, mais c'est malheureusement le cas ! Ils ont une marge énorme sur tout le monde. Un coup de pot, je dis pas, mais quand 6/7, la pièce tombe sur la même face, ce n'est pas la théorie du complot, c'est un biais statistique qui interroge. J'ai du mal à croire à l’implacabilité en sport.

Pour aller dans ton sens, je pense que cette année (et sur le Giro 2018 aussi c'est vrai), ils ont peut-être douter. D'ailleurs, ils sont revenus avec des leaders qui explosent tout le monde sur une étape de montagne, mais en fin de tour...

Pelvoux
Messages : 995
Inscription : 24 juil. 2007 12:25

Re: TOUR DE FRANCE 2019

Message non lu par Pelvoux »

Ils font 1 et 2, avec des conditions de preparation deplorable ( chutes pour l un, clavicule cassee pour l autre debut mai).
Froome est absent, thomas continue de tomber, lui et bernal roulent l un sur l autre au galibier...
Que serait il advenu si tout s etait passe disons normalement?
Un carnage pur et simple en toute logique.
Un podium 100 % sky. Une catastrophe pour le tour. La certitude de se faire huer et conspuer.
De grosses polemiques, des enquetes ( encore!), des journalistes qui posent les questions qui fachent....

Poels et van baarle sont etincelants sur le dauphinee, disparaissent en debut de tour pour tout faire peter dans les alpes. Inexplicable sauf si c est prevu.
2 petits cailloux dans la chaussure: alaphilippe mais qui ne pouvait pas tenir 3 semaines, et pinot.

Moi aussi ca me parait hyper risque voire insense de jouer a ce jeu la, mais j ai beau chercher, je ne vois pas d autre explication: une extreme maitrise due a un gros collectif, beaucoup de moyens, une superiorite physique manifeste qu on utilise en temps voulu. Et ca oui, ca interroge.

Avatar de l’utilisateur
loul
Messages : 124
Inscription : 30 mars 2015 15:52

Re: TOUR DE FRANCE 2019

Message non lu par loul »

Ineos/Sky avaient un matériel ou un mécanicien déplorable il n'y a pas si longtemps. On se souvient de Froome contraint de changer régulièrement de monture en pleine étape. N'auraient-ils pas fait de gros gains marginaux de ce point de vue?

geraud
Messages : 5757
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: TOUR DE FRANCE 2019

Message non lu par geraud »

pain&gain a écrit :
30 juil. 2019 13:47
Je ne vois pas en quoi c'est meprisant envers les autres coureurs...
Quand tu vois comment la Movistar gére ces coureurs, ca donne envie de les pourrir un peu non? :lol:

Ineos / Sky donne une lecon de gestion de collectif et des egos depuis des années. On ne peut pas leur enlever ca
Méprisant car si on prend au premier degré ce que dit Thomas, c est la fable du "lièvre et la tortue" qu on nous raconte (avec une fin differente)
C est comme si Djokovic nous disait qu il a fait exprès de maintenir Federer dans le match à Wimbledon pour gagner au tie break du 5ème, ou que le Barca disait avoir fait exprès de perdre 4-0 a Paris pour le plaisir de faire une remontada.
C est considérer que le niveau de l opposition est tellement faible que tu fais ce que tu veux. Comme s ils étaient venus faire une cyclosportive ou pendant 50 bornes ils remontent les pelotons pour faire plaisir aux participants, en sachant qu ils pourront ensuite embrayer pour rejoindre la tête.

Comme tu dis, Sky/Ineos éteint les egos et courir de la sorte, ce serait pour le coup être sacrément pretentieux

FAYARD
Messages : 23411
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: TOUR DE FRANCE 2019

Message non lu par FAYARD »

Pelvoux a écrit :
30 juil. 2019 15:20
Ils font 1 et 2, avec des conditions de preparation deplorable ( chutes pour l un, clavicule cassee pour l autre debut mai).
Froome est absent, thomas continue de tomber, lui et bernal roulent l un sur l autre au galibier...
Que serait il advenu si tout s etait passe disons normalement?
Un carnage pur et simple en toute logique.
Un podium 100 % sky. Une catastrophe pour le tour. La certitude de se faire huer et conspuer.
De grosses polemiques, des enquetes ( encore!), des journalistes qui posent les questions qui fachent....

Poels et van baarle sont etincelants sur le dauphinee, disparaissent en debut de tour pour tout faire peter dans les alpes. Inexplicable sauf si c est prevu.
2 petits cailloux dans la chaussure: alaphilippe mais qui ne pouvait pas tenir 3 semaines, et pinot.

Moi aussi ca me parait hyper risque voire insense de jouer a ce jeu la, mais j ai beau chercher, je ne vois pas d autre explication: une extreme maitrise due a un gros collectif, beaucoup de moyens, une superiorite physique manifeste qu on utilise en temps voulu. Et ca oui, ca interroge.
La chute de Bernal c’est un mal pour un bien sinon il n’aurait pas participé au tour, mais au Giro. La petite galipette de Thomas (au Tour de Suisse je crois ) n’a en rien contrarier sa préparation, faut pas pousser. Quant à Froome, il n’aurait eu de toute façon qu’un rôle d’équipier auprès de Thomas et Bernal. Ils ont eu énormément de chance que Pinot se blesse et sans Bernal, Thomas n’aurait jamais pu le lâcher dans les Alpes. Ça s’est joué à pas grand chose, faut pas non plus penser qu’ils maîtrisent tout de bout en bout, parce que les autres équipes ont progressé. Et dans l'attitude de Poels et les propos de Thomas, on sent beaucoup de méchanceté parce qu’ils ont douté comme jamais. Ils n’ont pas grand chose à envier au Texan question mentalité, il suffit de se rappeler le coup de tête de Froome sur Aru pour ne pas en douter.
Faut pas trop gratter le vernis, parce que dessous c’est pas joli, joli. Cette équipe a trop de casseroles depuis le début, tout transpire la triche.
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP

geraud
Messages : 5757
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: TOUR DE FRANCE 2019

Message non lu par geraud »

Pelvoux a écrit :
30 juil. 2019 15:20
Ils font 1 et 2, avec des conditions de preparation deplorable ( chutes pour l un, clavicule cassee pour l autre debut mai).
Froome est absent, thomas continue de tomber, lui et bernal roulent l un sur l autre au galibier...
Que serait il advenu si tout s etait passe disons normalement?
Un carnage pur et simple en toute logique.
Un podium 100 % sky. Une catastrophe pour le tour. La certitude de se faire huer et conspuer.
De grosses polemiques, des enquetes ( encore!), des journalistes qui posent les questions qui fachent....

Poels et van baarle sont etincelants sur le dauphinee, disparaissent en debut de tour pour tout faire peter dans les alpes. Inexplicable sauf si c est prevu.
2 petits cailloux dans la chaussure: alaphilippe mais qui ne pouvait pas tenir 3 semaines, et pinot.

Moi aussi ca me parait hyper risque voire insense de jouer a ce jeu la, mais j ai beau chercher, je ne vois pas d autre explication: une extreme maitrise due a un gros collectif, beaucoup de moyens, une superiorite physique manifeste qu on utilise en temps voulu. Et ca oui, ca interroge.
Je pense quand même qu ils n avaient pas prévu une telle résistance d Alaphilippe, et que c etait un peu Chiappucci 1990 ou Voeckler 2011. Au départ tu te dis que c est l affaire de quelques jours et qu en une ou deux étapes de montagne ce sera effacé. Et plus les étapes passent sans qu il craque plus tu te demandes si tu n as pas fait une connerie.

Moi je pense plus simplement que c est la combinaison de 2 choses:
- ils savaient que tout se jouerait en 3ème semaine et se sont préservés, alors qu Alaphilippe par exemple s epuisait physiquement et Pinot émotionnellement en jouant les montagnes russes. En plus, ils avaient les Jumbo et les Movistar qui jouaient à la Sky. Eux qui arrivaient en position moins confortable que d habitude ont économisé leurs cartouches. Pas pour gagner le Tour par une faible marge, éviter les critiques,... mais justement parce qu il fallait jouer plus serré cette année.
- la préparation perturbée de Thomas. Il a eu pas mal de déboires en début de saison, un hiver pas forcément aussi sérieux que d habitude, et abandonne le dauphiné. Il manque un peu de rythme en début de Tour. On voit à la planche des belles-filles qu il a de la force, mais il n est pas encore a 100%. Les écarts qu il fait sur le chrono sont d ailleurs inférieur à ce qu on.attendait.
Enfin autant j ai souvent eu des doutes sur cette équipe, autant le fait qu un coureur qui n a pas pu suivre son programme en juin arrivé a 100% après la première semaine me semble plutôt habituel.

geraud
Messages : 5757
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: TOUR DE FRANCE 2019

Message non lu par geraud »

FAYARD a écrit :
30 juil. 2019 16:20

La chute de Bernal c’est un mal pour un bien sinon il n’aurait pas participé au tour, mais au Giro. La petite galipette de Thomas (au Tour de Suisse je crois ) n’a en rien contrarier sa préparation, faut pas pousser. Quant à Froome, il n’aurait eu de toute façon qu’un rôle d’équipier auprès de Thomas et Bernal. Ils ont eu énormément de chance que Pinot se blesse et sans Bernal, Thomas n’aurait jamais pu le lâcher dans les Alpes. Ça s’est joué à pas grand chose, faut pas non plus penser qu’ils maîtrisent tout de bout en bout, parce que les autres équipes ont progressé. Et dans l'attitude de Poels et les propos de Thomas, on sent beaucoup de méchanceté parce qu’ils ont douté comme jamais. Ils n’ont pas grand chose à envier au Texan question mentalité, il suffit de se rappeler le coup de tête de Froome sur Aru pour ne pas en douter.
Faut pas trop gratter le vernis, parce que dessous c’est pas joli, joli. Cette équipe a trop de casseroles depuis le début, tout transpire la triche.
Oui. Il y a 2 choses qu Ineos ne pouvait ni prévoir,ni influencer.

La première c est la météo. Ok, c etait leur terrain, et les étapes réduites ne les ont pas avantagé.
Mais vu dans l autre sens, si le phénomène meteo avait eu lieu 2h plus tôt, et que l organisation avait pu décider et informer les coureurs des le pied de l Iseran que l etape s arreterait au sommet, les écarts auraient sans doute été réduit. Pas sur que Bernal aurait pu monter beaucoup plus vite; par contre Buchmann, Kruijswijk et Alaphilippe n avaient plus a calculer en prévision de la descente et de la montée suivante.
Et s il n y avait eu ne serait ce que 5h d avance dans la météo, l etape aurait sans doute été annulée.
Et la, si le samedi matin, tu te retrouves avec:
- une etape de 50 bornes
- Pinot au départ (qui n aurait pas récupéré en 24h, mais tant qu il est la et que tu ne sais pas qu il est blessé, tu dois en tenir compte)
- Alaphilippe en jaune, avec 1m30 d avance, qui a eu une journée de repos au lieu de craquer dans l Iseran la veille...
Ce n est plus du tout la même histoire.

Et le 2ème, comme tu dis, c est la blessure de Pinot.

Si l etape de l Iseran est annulée et Pinot n est pas blessé, ce n est pas 2 Ineos sur le podium dont un qui gagne, mais probablement 2 francais.
Et dans les 2 cas, c est imprévisible, ça se joue à pas grand chose et le vent a juste tourné dans le sens d Ineos.

geraud
Messages : 5757
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: TOUR DE FRANCE 2019

Message non lu par geraud »

Matthieu S. a écrit :
30 juil. 2019 14:44
Vous avez surement tous les deux raisons, mais tu me prêtes des intentions un poil moins nuancées que celles que j'ai, n'étant vraiment pas un adepte du Grand Complot...

Je suis d'accord pour dire qu'ils ne peuvent pas maitriser tout aussi finement. Ce n'est pas mon propos. Par contre, je maintiens, faits à l'appui, qu'ils ont modifié leur façon de gagner après 2013 et 2015 (je ne parle pas de 2012 où Wiggins gagne un tour avec 100 km de CLM) et les images complètement irréelles de Froome. Et avec un peu de mauvais esprit, on pourrait dire que l'hiver 2016 où l'UCI a sifflé la fin de la récré sur les moteurs n'y est pas pour rien. Je ne suis jamais convaincu par des suspicions sans preuve d'ordinaire, c'est ma seule entorse... Avec le recul, maintenant que les vélo à moteur se sont démocratisés et qu'on est plus familier avec l'impression que ça dégage, ça crève les yeux en revoyant les images.

En 2016, Froome prend le maillot dans la descente du Peyresourde et enfonce le clou sur un coup de panache avec Sagan, Thomas et Bodnar. Il suit en montagne et fait la différence sur les CLM avec les grimpeurs. Pas de montées stratosphériques à 110 tours/min dans du 10-12 %. En 2017, il est pas souverain en montagne, il perd le maillot dans les Pyrénées. Il le reprend dans une côte de puncheur grâce à une bourde d'Aru. Puis boom CLM, un Tour de plus toujours sans coup de force. Leur force collective inhibe les concurrents, mais le leader n'écrase pas le tour sur une ou deux arrivées au sommet. C'est plutôt dans ce sens que je dis qu'ils choisissent leur manière de gagner.
geraud a écrit :
30 juil. 2019 12:53
Moi je n'y crois pas une seconde... Pour réussir à reprendre pile le temps que l'on veut, là ou on veut, et écrire le scénario que l'on a décidé, il ne faut pas juste être le plus fort; il faut avoir une marge énorme sur tout le monde !
Elle se réduit surement d'année en année cette marge, mais c'est malheureusement le cas ! Ils ont une marge énorme sur tout le monde. Un coup de pot, je dis pas, mais quand 6/7, la pièce tombe sur la même face, ce n'est pas la théorie du complot, c'est un biais statistique qui interroge. J'ai du mal à croire à l’implacabilité en sport.

Pour aller dans ton sens, je pense que cette année (et sur le Giro 2018 aussi c'est vrai), ils ont peut-être douter. D'ailleurs, ils sont revenus avec des leaders qui explosent tout le monde sur une étape de montagne, mais en fin de tour...
Non je ne te prête pas de mauvaises intentions :D quand je parle de complot, je ne parle pas juste de tes propos, mais de tout ce qu on lit sur les Sky/Ineos qui feraient exprès de gagner la course de justesse. Dans ce qu on lit, c est quand même un peu Matrix des fois...

Pour 2016, tu oublies que la victoire de Froome est aussi facilitée par le temps qu on lui rend alors qu il fait son footing dans le Ventoux, suite à une réclamation de son équipe.
https://www.google.com/amp/s/www.europe ... 799751.amp
L idee n etait pas vraiment de maintenir le suspens ou d etre populaire (parce que meme avec l incident, il ne perdait pas tant de temps que ça et restait favori du Tour)

Et pour une équipe qui voudrait maintenir le suspens, Ineos est particulièrement vigilante à chaque bordure

Venner192
Messages : 1552
Inscription : 24 juin 2017 17:45

Re: TOUR DE FRANCE 2019

Message non lu par Venner192 »

Pinot a lâché les Ineos à 2 reprises dans les Pyrénées, pourquoi ne l'aurait-il pas fait dans les Alpes, alors qu'il a l'endurance...?
Vous me faites rire avec le contrôle des Ineos, ils gagnent par accident.
BleuBlancRage
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire." Georges Orwell

FAYARD
Messages : 23411
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: TOUR DE FRANCE 2019

Message non lu par FAYARD »

Venner192 a écrit :
30 juil. 2019 21:17
Pinot a lâché les Ineos à 2 reprises dans les Pyrénées, pourquoi ne l'aurait-il pas fait dans les Alpes, alors qu'il a l'endurance...?
Vous me faites rire avec le contrôle des Ineos, ils gagnent par accident.
On ne peut pas dire que c’est un accident. Les blessures font partit du sport, Pinot en a fait les frais, c’est tout. Julian finit par craquer, c’est la loi du plus fort. Y a rien d’accidentelle dans la victoire de Bernal, c'était un des favoris, les circonstances de course lui ont été favorables, et il a tenu son rang, tout simplement.
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP

Répondre