Disqualifications aux Chpts de France X-Triathlon

Bonne humeur de rigueur, pour les sujets ne concernant pas le monde sportif merci de poster dans "...et plus si affinité".
FAYARD
Messages : 20888
Enregistré le : 18 juin 2007 08:53

Re: Disqualifications aux Chpts de France X-Triathlon

Message non lu par FAYARD » 05 sept. 2018 13:09

jul56 a écrit :
05 sept. 2018 13:05
willy a écrit :
05 sept. 2018 10:29
Bonjour à tous,

Comme certains, d'accord pour l'application du règlement, quel qu'il soit. C'est juste le respect des règles (aussi ridicule qu'elles peuvent être, cf limitation à 80km/h sur les routes). Sinon, c'est la porte ouverte à tous les abus.
Je pense qu'on est tous d'accord la dessus. Tout concurrent doit respecter les règles. La problématique vient plus du fait que la sanction doit être proportionnée au non respect de la règle.

Ici, quel est le bénéfice pour le coureur ? Qui a été lezé ? Je me demande bien. Et je comprends que ca en dégoute certains qui préfèrent après cela changer de sport.
En conclusion, l'arbitre n'est pas responsable, il est là pour faire appliquer le réglement, on en revient donc toujours aux neuneus qui ont établit la régle.
Clermont en finale du Top 14 :sm2: :sm2:

Vank
Messages : 1941
Enregistré le : 01 avr. 2010 20:40

Re: Disqualifications aux Chpts de France X-Triathlon

Message non lu par Vank » 05 sept. 2018 14:01

willy a écrit :
05 sept. 2018 10:29
Bonjour à tous,

Comme certains, d'accord pour l'application du règlement, quel qu'il soit. C'est juste le respect des règles (aussi ridicule qu'elles peuvent être, cf limitation à 80km/h sur les routes). Sinon, c'est la porte ouverte à tous les abus.
Vous me faites bien marrer les ayatollahs (ayatollah n'étant pas un compliment…) de l'application de la règle à tout prix. C'est tellement confortable surtout appliqué à autrui. Mais encore faut-il que la règle soit précise et non sujette à interprétation.

Réglementation sportive 2018. Tableau 4.3 - Liste des sanctions page33:
disqualification automatique en cas d'absence de dossard à l'arrivée. Effet: pas de classement

Réglementation sportive 2018. Paragraphe 5.6 - Remise et port des dossards page 45:
Un concurrent qui franchit l’arrivée sans dossard lisible de face ne sera pas classé

Déjà le doute s'installe: un dossard absent est de fait non lisible de face mais un dossard non lisible de face est-il forcément absent?

Et ce n'est pas fini:

Règlementation des épreuves nationales 2018 (donc applicable dans ce cas). Article 1.2.2.6:
La Disqualification est une pénalité appropriée pour les fautes graves, répétées, entraînant un danger ou un comportement antisportif.

Un dossard qui a tourné une fois constitue-t'il une faute grave, répétée ayant entraîné un danger ou un comportement antisportif?

Il est grand temps que le bon sens reprenne ses droits…. :roll:
Pain is inevitable, suffering is optionnal.

Gadagne
Messages : 5697
Enregistré le : 02 juin 2015 14:28

Re: Disqualifications aux Chpts de France X-Triathlon

Message non lu par Gadagne » 05 sept. 2018 14:25

Tu as raison, mais le mal est fait :?

Avatar de l’utilisateur
willy
Messages : 453
Enregistré le : 12 déc. 2003 08:51

Re: Disqualifications aux Chpts de France X-Triathlon

Message non lu par willy » 05 sept. 2018 16:10

Vank a écrit :
05 sept. 2018 14:01
willy a écrit :
05 sept. 2018 10:29
Bonjour à tous,

Comme certains, d'accord pour l'application du règlement, quel qu'il soit. C'est juste le respect des règles (aussi ridicule qu'elles peuvent être, cf limitation à 80km/h sur les routes). Sinon, c'est la porte ouverte à tous les abus.
Vous me faites bien marrer les ayatollahs (ayatollah n'étant pas un compliment…) de l'application de la règle à tout prix. C'est tellement confortable surtout appliqué à autrui. Mais encore faut-il que la règle soit précise et non sujette à interprétation.

Réglementation sportive 2018. Tableau 4.3 - Liste des sanctions page33:
disqualification automatique en cas d'absence de dossard à l'arrivée. Effet: pas de classement

Réglementation sportive 2018. Paragraphe 5.6 - Remise et port des dossards page 45:
Un concurrent qui franchit l’arrivée sans dossard lisible de face ne sera pas classé

Déjà le doute s'installe: un dossard absent est de fait non lisible de face mais un dossard non lisible de face est-il forcément absent?

Et ce n'est pas fini:

Règlementation des épreuves nationales 2018 (donc applicable dans ce cas). Article 1.2.2.6:
La Disqualification est une pénalité appropriée pour les fautes graves, répétées, entraînant un danger ou un comportement antisportif.

Un dossard qui a tourné une fois constitue-t'il une faute grave, répétée ayant entraîné un danger ou un comportement antisportif?

Il est grand temps que le bon sens reprenne ses droits…. :roll:
Bonjour Vank,

Ma réponse d'Ayatollah :D,

Tu as tout dit. Si elle n'a pas été classée par les officiels, c'est à cause du paragraphe 5.6 : Un concurrent qui franchit l’arrivée sans dossard lisible de face ne sera pas classé.
Ne le prends pas mal, mais je pense que tu te fais des noeuds au cerveau. Dossard non lisible de face ne veut pas dire absent, ça veut juste dire non lisible de face (on lui reprocherait que son dossard était trop de côté).

Maintenant, merci de lire mon post en entier, et ne pas prendre qu'une partie du commentaire pour orienter un avis :
willy a écrit :
05 sept. 2018 10:29
Maintenant, au vu de la photo de derrière de Joel/Lapierre, je ne comprends pas la décision, car le dossard ne sembre vraiment pas de côté et le marqueur (en bleu turquoise) ne semble pas être gêné pour lire son n° de dossard...
Bonne soirée.

@+, Willy.
"La différence entre la Théorie et la Pratique, c'est qu'en théorie, il n'y a pas de différence entre la Théorie et la Pratique, mais qu'en pratique, il y en a une."
Jan van de Sneptscheut

Vank
Messages : 1941
Enregistré le : 01 avr. 2010 20:40

Re: Disqualifications aux Chpts de France X-Triathlon

Message non lu par Vank » 05 sept. 2018 16:58

willy a écrit :
05 sept. 2018 16:10
Vank a écrit :
05 sept. 2018 14:01
willy a écrit :
05 sept. 2018 10:29
Bonjour à tous,

Comme certains, d'accord pour l'application du règlement, quel qu'il soit. C'est juste le respect des règles (aussi ridicule qu'elles peuvent être, cf limitation à 80km/h sur les routes). Sinon, c'est la porte ouverte à tous les abus.
Vous me faites bien marrer les ayatollahs (ayatollah n'étant pas un compliment…) de l'application de la règle à tout prix. C'est tellement confortable surtout appliqué à autrui. Mais encore faut-il que la règle soit précise et non sujette à interprétation.

Réglementation sportive 2018. Tableau 4.3 - Liste des sanctions page33:
disqualification automatique en cas d'absence de dossard à l'arrivée. Effet: pas de classement

Réglementation sportive 2018. Paragraphe 5.6 - Remise et port des dossards page 45:
Un concurrent qui franchit l’arrivée sans dossard lisible de face ne sera pas classé

Déjà le doute s'installe: un dossard absent est de fait non lisible de face mais un dossard non lisible de face est-il forcément absent?

Et ce n'est pas fini:

Règlementation des épreuves nationales 2018 (donc applicable dans ce cas). Article 1.2.2.6:
La Disqualification est une pénalité appropriée pour les fautes graves, répétées, entraînant un danger ou un comportement antisportif.

Un dossard qui a tourné une fois constitue-t'il une faute grave, répétée ayant entraîné un danger ou un comportement antisportif?

Il est grand temps que le bon sens reprenne ses droits…. :roll:
Bonjour Vank,

Ma réponse d'Ayatollah :D,

Tu as tout dit. Si elle n'a pas été classée par les officiels, c'est à cause du paragraphe 5.6 : Un concurrent qui franchit l’arrivée sans dossard lisible de face ne sera pas classé.
Ne le prends pas mal, mais je pense que tu te fais des noeuds au cerveau. Dossard non lisible de face ne veut pas dire absent, ça veut juste dire non lisible de face (on lui reprocherait que son dossard était trop de côté).

Maintenant, merci de lire mon post en entier, et ne pas prendre qu'une partie du commentaire pour orienter un avis :
willy a écrit :
05 sept. 2018 10:29
Maintenant, au vu de la photo de derrière de Joel/Lapierre, je ne comprends pas la décision, car le dossard ne sembre vraiment pas de côté et le marqueur (en bleu turquoise) ne semble pas être gêné pour lire son n° de dossard...
Bonne soirée.

@+, Willy.
Hello Willy.

Ne te fais pas de nœud au cerveau toi non plus; c'est toi que j'ai quoté car tu as été le dernier des ayatollahs à exprimer ce genre d'opinion :lol: J'aurais pu en choisir un autre :wink:

Et si toi aussi tu as lu mon post en entier tu dois bien voir qu'il n'y a pas une grande cohérence entre les éléments de règlementations que j'ai cités (je parle de la cohérence des articles, pas de la mienne hein!).

Bonne soirée à toi également.
Pain is inevitable, suffering is optionnal.

Pullboy
Messages : 1
Enregistré le : 05 sept. 2018 14:09

Re: Disqualifications aux Chpts de France X-Triathlon

Message non lu par Pullboy » 06 sept. 2018 09:14

Juste pour répondre aux messages précédents sur la réglementation en vigueur.

Il est clairement énoncé en page 3 de la Reglementation Sportive 2018 : "Les règles relatives aux épreuves nationales font l'objet d'un règlement spécifique, indépendant de la règlementation sportive".

Ca me semble on ne peut plus clair, sur ce championnat de France de Cross Triathlon qui est une épreuve nationale, la règlementation qui doit s'appliquer est celle des epreuves nationales 2018 et non la règlementation sportive 2018. L'article 4.3 et 5.6 n'ont en aucun cas lieu d'etre examiné sur cette course.

La question est donc de savoir ce que prévoit la règlementation des Epreuves Nationales 2018. Et là on se rend compte que cette règlementation ne fait pas de référence explicite à la position du dossard à l'arrivée. Donc la disqualification est selon moi contestable sur un point de règlement inexistant.

Pour moi, l'arbitre a appliqué un point de la règlementation sportive à une épreuve nationale sans l'avoir notifié au préalable (règlement de course ou briefing). On est donc dans une situation caduque que les athlètes ont le droit de contester. Sinon c'est la porte ouverte à n'importe quel type de sanction sur une course si l'arbitre peut appliquer des pénalités non définies dans le règlement.

Si la FFTRI avait voulu être intransigeante sur ce point, elle aurait dû dupliquer l'article 5.6 dans la règlementation des Epreuves Nationales. Celà n'a pas été fait et la décision de l'arbitre me semble contestable.

matafan
Messages : 3425
Enregistré le : 19 janv. 2007 11:29
Localisation : Echirolles

Re: Disqualifications aux Chpts de France X-Triathlon

Message non lu par matafan » 06 sept. 2018 10:15

Très intéressant ton message Pullboy !


pain&gain
Messages : 264
Enregistré le : 20 mai 2018 19:52

Re: Disqualifications aux Chpts de France X-Triathlon

Message non lu par pain&gain » 06 sept. 2018 16:21

coleopt a écrit :
04 sept. 2018 21:02
Arreter une discipline juste à cause d'une mauvaise experience quelle qu'elle soit, c'est dommage :(
Tu sais quand tu as tout fait bien pour obtenuir un titre, tout l’investissement que cela représente, les sacrifices que tu as fait durant des années avec comme but ce genre de victoire, et que l’on te la vole avec une injustice car en rien tu n’as fauté, je comprends l’envie de tout plaquer. Quand tu perds même avec une logique sportive,mécanique, médicale, c’est déjà compliqué des fois. Mais quand tu perds comme ceux du x-triathlon c’est beaucoup plus dur à encaisser car c’est de l’injustice. Et l’injustice est plus difficilement digerable car non métrisable, on ne peut ni la prévoir ni la contrecarrer. J’entends déjà ceux qui disent , il y a plus grave dans la vie. Dans un sens ce n’ai pas faux, mais chacun a son curseur pour ses sentiments, valeurs. Il faut être directement concerné par ce genre de chose pour comprendre le ressenti que cela induit.
Je comprends tout à fait l'envie de tout planquer sur le moment, je trouve justement dommage de tout arreter en ayant fait tous ces sacrifices auparavant.
Tu disais que c'etait un jeune, je lui souhaite d'avoir surpassé cette epreuve pour etre revenu encore plus fort.

Avatar de l’utilisateur
mister dope
Messages : 972
Enregistré le : 08 juil. 2004 09:24

Re: Disqualifications aux Chpts de France X-Triathlon

Message non lu par mister dope » 06 sept. 2018 16:35

Pullboy a écrit :
06 sept. 2018 09:14
Juste pour répondre aux messages précédents sur la réglementation en vigueur.

Il est clairement énoncé en page 3 de la Reglementation Sportive 2018 : "Les règles relatives aux épreuves nationales font l'objet d'un règlement spécifique, indépendant de la règlementation sportive".

Ca me semble on ne peut plus clair, sur ce championnat de France de Cross Triathlon qui est une épreuve nationale, la règlementation qui doit s'appliquer est celle des epreuves nationales 2018 et non la règlementation sportive 2018. L'article 4.3 et 5.6 n'ont en aucun cas lieu d'etre examiné sur cette course.

La question est donc de savoir ce que prévoit la règlementation des Epreuves Nationales 2018. Et là on se rend compte que cette règlementation ne fait pas de référence explicite à la position du dossard à l'arrivée. Donc la disqualification est selon moi contestable sur un point de règlement inexistant.

Pour moi, l'arbitre a appliqué un point de la règlementation sportive à une épreuve nationale sans l'avoir notifié au préalable (règlement de course ou briefing). On est donc dans une situation caduque que les athlètes ont le droit de contester. Sinon c'est la porte ouverte à n'importe quel type de sanction sur une course si l'arbitre peut appliquer des pénalités non définies dans le règlement.

Si la FFTRI avait voulu être intransigeante sur ce point, elle aurait dû dupliquer l'article 5.6 dans la règlementation des Epreuves Nationales. Celà n'a pas été fait et la décision de l'arbitre me semble contestable.

démonstration séduisante!

Avatar de l’utilisateur
Bardamu
Messages : 4189
Enregistré le : 06 déc. 2013 19:18

Re: Disqualifications aux Chpts de France X-Triathlon

Message non lu par Bardamu » 07 sept. 2018 10:34

Pullboy a écrit :
06 sept. 2018 09:14
Juste pour répondre aux messages précédents sur la réglementation en vigueur.

Il est clairement énoncé en page 3 de la Reglementation Sportive 2018 : "Les règles relatives aux épreuves nationales font l'objet d'un règlement spécifique, indépendant de la règlementation sportive".

Ca me semble on ne peut plus clair, sur ce championnat de France de Cross Triathlon qui est une épreuve nationale, la règlementation qui doit s'appliquer est celle des epreuves nationales 2018 et non la règlementation sportive 2018. L'article 4.3 et 5.6 n'ont en aucun cas lieu d'etre examiné sur cette course.

La question est donc de savoir ce que prévoit la règlementation des Epreuves Nationales 2018. Et là on se rend compte que cette règlementation ne fait pas de référence explicite à la position du dossard à l'arrivée. Donc la disqualification est selon moi contestable sur un point de règlement inexistant.

Pour moi, l'arbitre a appliqué un point de la règlementation sportive à une épreuve nationale sans l'avoir notifié au préalable (règlement de course ou briefing). On est donc dans une situation caduque que les athlètes ont le droit de contester. Sinon c'est la porte ouverte à n'importe quel type de sanction sur une course si l'arbitre peut appliquer des pénalités non définies dans le règlement.

Si la FFTRI avait voulu être intransigeante sur ce point, elle aurait dû dupliquer l'article 5.6 dans la règlementation des Epreuves Nationales. Celà n'a pas été fait et la décision de l'arbitre me semble contestable.
Très juste, et c'est aussi ce que sous-entend le rédacteur de l'article de Trimes, la Réglementation Sportive ne s'applique pas aux Grandes épreuves Nationales puisque ces épreuves disposent d'une réglementation spéciale exclusive de la Réglementation Sportive, comme elle le rappelle elle-même:
"Principales évolutions 2018
Les règles relatives aux épreuves nationales font l’objet d’un règlement spécifique, indépendant de la Réglementation Sportive. "


En droit, il y a un principe général d'airain et de bon sens qui dit que "Les lois spéciales dérogent aux lois générales" (Specialia generalibus derogant). C'est pile notre cas !

Bien plus, pour ceux qui penseraient que la RGS aurait vocation à s'appliquer de façon subsidiaire (à savoir pour régler les cas non réglés par la Réglementation spécifique), je répondrais que cette observation ne tient pas puisque le terme "indépendant" a vocation à exclure la RGS et surtout la réglementation des Épreuves Nationales fait expressément référence à sa source, à savoir la Réglementation Sportive Internationale :
"1.3 Arbitrage
La Réglementation des Épreuves Nationales s’appuie sur la Réglementation Sportive Internationale (WT/ITU)
amendée par la Fédération Française de Triathlon."

Dès lors, même si la réglementation spéciale dispose que le dossard "Doit être lisible verticalement", la disqualification ne sanctionne pas cette obligation. La décision des arbitres ajoute à la réglementation et est donc entachée d'illégalité.

Je pense que, au sujet de la disqualification en tout cas, c'est l'axe argumentaire à développer et à ne surtout pas lâcher, par Morgane Riou, au delà du bon sens et du discernement dans son cas...

olivemiller
Messages : 635
Enregistré le : 19 nov. 2010 22:16

Re: Disqualifications aux Chpts de France X-Triathlon

Message non lu par olivemiller » 07 sept. 2018 10:38

Pullboy a écrit :
06 sept. 2018 09:14
Si la FFTRI avait voulu être intransigeante sur ce point, elle aurait dû dupliquer l'article 5.6 dans la règlementation des Epreuves Nationales. Celà n'a pas été fait et la décision de l'arbitre me semble contestable.
Bardamu a écrit :
07 sept. 2018 10:34
Je pense que, au sujet de la disqualification en tout cas, c'est l'axe argumentaire à développer et à ne surtout pas lâcher, par Morgane Riou, au delà du bon sens et du discernement dans son cas...
+1 et valable sans doute pour les autres sportifs disqualifiés sur les mêmes éléments.

Avatar de l’utilisateur
Bardamu
Messages : 4189
Enregistré le : 06 déc. 2013 19:18

Re: Disqualifications aux Chpts de France X-Triathlon

Message non lu par Bardamu » 07 sept. 2018 10:46

olivemiller a écrit :
07 sept. 2018 10:38
Pullboy a écrit :
06 sept. 2018 09:14
Si la FFTRI avait voulu être intransigeante sur ce point, elle aurait dû dupliquer l'article 5.6 dans la règlementation des Epreuves Nationales. Celà n'a pas été fait et la décision de l'arbitre me semble contestable.
Bardamu a écrit :
07 sept. 2018 10:34
Je pense que, au sujet de la disqualification en tout cas, c'est l'axe argumentaire à développer et à ne surtout pas lâcher, par Morgane Riou, au delà du bon sens et du discernement dans son cas...
+1 et valable sans doute pour les autres sportifs disqualifiés sur les mêmes éléments.
Oui, c'est valable pour tous ceux qui ont été disqualifiés pour la lisibilité du dossard...
La loi est générale et impersonnelle :wink:

jul56
Messages : 277
Enregistré le : 03 déc. 2013 01:30

Re: Disqualifications aux Chpts de France X-Triathlon

Message non lu par jul56 » 07 sept. 2018 10:58

Reglementation sportive
Réglementation epreuves nationales
Attention la fftri, vous avez oublié de créer:
Règlementation épreuves regionales.
Reglementation sportive pour épreuves labellisées.
Reglementation sportives pour épreuves qui se disent internationales, etc...
Comment compliquer un truc qui devrait être simple et applicable à tous. On sait enfin ou part l’argent de notre licence. Je suis soulagé

Vank
Messages : 1941
Enregistré le : 01 avr. 2010 20:40

Re: Disqualifications aux Chpts de France X-Triathlon

Message non lu par Vank » 07 sept. 2018 11:15

Bardamu a écrit :
07 sept. 2018 10:34
Pullboy a écrit :
06 sept. 2018 09:14
Juste pour répondre aux messages précédents sur la réglementation en vigueur.

Il est clairement énoncé en page 3 de la Reglementation Sportive 2018 : "Les règles relatives aux épreuves nationales font l'objet d'un règlement spécifique, indépendant de la règlementation sportive".

Ca me semble on ne peut plus clair, sur ce championnat de France de Cross Triathlon qui est une épreuve nationale, la règlementation qui doit s'appliquer est celle des epreuves nationales 2018 et non la règlementation sportive 2018. L'article 4.3 et 5.6 n'ont en aucun cas lieu d'etre examiné sur cette course.

La question est donc de savoir ce que prévoit la règlementation des Epreuves Nationales 2018. Et là on se rend compte que cette règlementation ne fait pas de référence explicite à la position du dossard à l'arrivée. Donc la disqualification est selon moi contestable sur un point de règlement inexistant.

Pour moi, l'arbitre a appliqué un point de la règlementation sportive à une épreuve nationale sans l'avoir notifié au préalable (règlement de course ou briefing). On est donc dans une situation caduque que les athlètes ont le droit de contester. Sinon c'est la porte ouverte à n'importe quel type de sanction sur une course si l'arbitre peut appliquer des pénalités non définies dans le règlement.

Si la FFTRI avait voulu être intransigeante sur ce point, elle aurait dû dupliquer l'article 5.6 dans la règlementation des Epreuves Nationales. Celà n'a pas été fait et la décision de l'arbitre me semble contestable.
Très juste, et c'est aussi ce que sous-entend le rédacteur de l'article de Trimes, la Réglementation Sportive ne s'applique pas aux Grandes épreuves Nationales puisque ces épreuves disposent d'une réglementation spéciale exclusive de la Réglementation Sportive, comme elle le rappelle elle-même:
"Principales évolutions 2018
Les règles relatives aux épreuves nationales font l’objet d’un règlement spécifique, indépendant de la Réglementation Sportive. "


En droit, il y a un principe général d'airain et de bon sens qui dit que "Les lois spéciales dérogent aux lois générales" (Specialia generalibus derogant). C'est pile notre cas !

Bien plus, pour ceux qui penseraient que la RGS aurait vocation à s'appliquer de façon subsidiaire (à savoir pour régler les cas non réglés par la Réglementation spécifique), je répondrais que cette observation ne tient pas puisque le terme "indépendant" a vocation à exclure la RGS et surtout la réglementation des Épreuves Nationales fait expressément référence à sa source, à savoir la Réglementation Sportive Internationale :
"1.3 Arbitrage
La Réglementation des Épreuves Nationales s’appuie sur la Réglementation Sportive Internationale (WT/ITU)
amendée par la Fédération Française de Triathlon."

Dès lors, même si la réglementation spéciale dispose que le dossard "Doit être lisible verticalement", la disqualification ne sanctionne pas cette obligation. La décision des arbitres ajoute à la réglementation et est donc entachée d'illégalité.

Je pense que, au sujet de la disqualification en tout cas, c'est l'axe argumentaire à développer et à ne surtout pas lâcher, par Morgane Riou, au delà du bon sens et du discernement dans son cas...
:sm6:

C'est bon de lire ça :sm3: :sm3:
Pain is inevitable, suffering is optionnal.

Répondre