L'ACTUALITE DU CYCLISME

Bonne humeur de rigueur, pour les sujets ne concernant pas le monde sportif merci de poster dans "...et plus si affinité".
shamar0
Messages : 101
Inscription : 21 nov. 2016 16:25

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par shamar0 »

Sur l'étape où Lucho perds le maillot, il peche aussi par orgueil, quand Bugno attaque et qu'on est loin de l arrivée, il suit direct, alors qu'il pouvait temporisé et laisser les Banesto faire le boulot.
Avatar de l’utilisateur
abdo_kassou
Messages : 1587
Inscription : 27 juil. 2006 16:16
Localisation : le sud, les montagnes...

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par abdo_kassou »

geraud a écrit : 14 mai 2020 10:14 Mouais... j aimerais bien avoir d autres avis avant de juger.
Fignon le flingue alors qu il venait de lui dire qu il n etait pas bien. Moi j ai aussi le souvenir de Gerard Rue en passe de gagner un championnat de France avant que ce ne soit Leblanc qui rentre sur lui, et de Virenque en colere à l arrivee du championnat du monde parce que Leblanc avait attaqué juste après que Virenque lui ait dit qu il allait le faire.
Donc la différence c est que dans ces 2 cas la Leblanc gagne, donc ça passe. Mais pour ce qui est de ne pas être très clair avec ses coequipiers, il n est peut être pas le mieux placé pour se plaindre.
Il allait gagner le Tour... ça c est juste son avis. Mais quand tu fais une fringale, c est aussi souvent que tu es un peu dans les cordes, et ça fait partie de la course.
Il faut aussi se rappeler que 91, c etait un peu tendu entre Guimard et Fignon, avec l arrivee de Leblanc au milieu de tout ça. Donc forcément un climat pas au top.

Apres, personnellement je ne suis pas forcément fan de Guimard (cote Dopage sa carrière de coureur n a pas été très clean, et quand on voit son recrutement et les pratiques quand il était à la tête de Cofidis, c est pas genial), mais on ne peut pas lui enlever qu il a fait éclore des gars comme Fignon, Lemond, Madiot, Bernaudeau, Mottet...
Les années precedent l EPO, le cyclisme était quand même dominé par des gars passés pro chez Guimard. Donc de la chance, sans doute (et il en faut) mais pas que...
Je plussoie, j'ai aussi écrit que ce sont là les déclarations du seul Lucho.
Je me suis aussi souvenu des courses que tu cites, mais c'était plus tard, et puis au championnat du monde, franchement, il n'y a rien à redire, il fait un énorme boulot et il est une jambe (la bonne dans son cas) au dessus. Pour le championnat de France, c'est finement joué à mon sens, s'il n'attaque pas là, Rué se fait reprendre plus tard (il était cuit), et trop prêt de l'arrivée, sur un terrain moins favorable, pas sûr qu'il arrive à s'isoler (l'an passé les coureurs de la Française des jeux ont super mal joué dans un contexte comparable). Et puis il gagne.
Car Fignon il flingue pour flinguer, rien à foutre de l'équipe, il ne court pas pour gagner.
Guimard, côté dopage, c'était très clair quand tu rentrais dans son équipe: tu signes, tu fais le nécessaire pour marcher (autrement dit tu te charges sinon tu ne cours pas), si tu es pris tu es licencié (autrement dit, jamais je ne t'ai demandé quoique ce soit et tu t'es chargé de ta propre initiative et en cachette). "On" m'a dit qu'il faisait même signer un document à ce sujet, mais je n'en suis pas sûr, car le Guimard était trés malin et super prudent. Je pense que tous les DS faisait de même, et les coureurs avait tout intérêt à la fermer (à l'époque les suspensions c'était d'abord du sursis, parfois du 6 mois, du 2 ans quand c'était du lourd ou récidive) si il voulait retravailler dans une autre équipe ensuite.
Perso en terme de DS, c'est pas évident pour moi d'en trouver un autre meilleur que l'autre.
J'aimais bien De Gribaldy, lui, avec 3 fois rien s'est bâti un palmarès incroyable: une sorte de gourou, pour le coup, un vrai sorcier. Koechli, ses reflexions étaient bien pensées, et à priori sans dopage, a réussi à bien mener sa barque.
Ensuite, les meilleurs DS se furent les médecins...
Le seul que je mettrais en avant ensuite, c'est Roussel finalement, mis devant le fait du dopage, a voulu structurer le truc pour être plus efficace et plus protecteur (en terme de prise de risque sanitaire) pour les coureurs.
Des années 2000, seul le nom de Portal me vient à l'esprit, ses consignes en course étaient incroyablement justes. Les autres sont pas bons (y a qu'à voir les schémas de course maintenant que les oreillettes se sont généralisées...)
Atteindre son but... Est-il dans la vie pire désenchantement ?
geraud
Messages : 6457
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par geraud »

Entièrement d'accord. Koechli j'aimais beaucoup aussi.
Et Roussel, je le vois plus comme une "victime colatérale" que comme un coupable. Je ne nie pas qu'il a eu tors et qu'il a sa part de responsabilité; je dis juste que contrairement à d'autres, qui ont clairement été instigateurs du système, lui a plutôt essayé de "faire avec", à un moment ou de toute façon, si tu ne l'organisais pas, les coureurs le faisaient de leur coté. (et où, comme souvent dans les équipes, le pouvoir appartenait autant voire plus au leader qu'au DS. Quand Virenque exige d'avoir ce qu'il faut pour gagner le Tour, c'est comme quand Armstrong veut ce qui se fait de mieux; ce n'est déjà plus une simple question au DS, c'est une exigence) Pour moi, de tous ceux qui ont joué un rôle clé à cette époque en tant que coureur ou DS, c'est le seul que j'aurais aimé revoir au volant d'une voiture, car je pense qu'il fait partie des quelques uns qui se sont perdus dans un système mais étaient récupérables. Mais c'est un des seuls que cette période a définitivement écarté du cyclisme (alors qu'on retrouvait les Riis & Co en direction d'équipe)

Après, pour Guimard le "pris=licencié" n'a pas toujours été vrai. Fignon justement s'est fait prendre en 87 et 89. Par contre c'était effectivement de ta seule responsabilité personnelle.
Pour l'attaque de Fignon, je ne sais pas s'il en voulait à Leblanc en particulier, mais je pense qu'à l'été 91, le seul fait que faire ch... Guimard était peut-être une motivation suffisante pour attaquer :wink:

Et pour les 2 courses, comme je disais: à partir du moment ou Leblanc gagne, on ne peut pas lui donner tors. C'est juste dans l'attitude: quand Virenque te dis qu'il compte attaquer, tu peux aussi faire autrement que ne rien dire et attaquer juste derrière (après, ce sont aussi les dires de Virenque…). Mais globalement, en terme d'attitude, Leblanc a quand même souvent été critiqué durant sa carrière.
warp1977
Messages : 1588
Inscription : 13 avr. 2012 10:36

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par warp1977 »

Froome pourrait quitter Ineos avant le tour. 2 équipes dont Bahreïn serait sur le coup... :think:
Israël startup nation pourrait être la seconde.
Avatar de l’utilisateur
kent 7
Messages : 2162
Inscription : 05 mai 2010 14:12

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par kent 7 »

Quand tu revois les étapes avant EPO généralisée,moteurs , dopage sanguin, hormones de croissance , Aicar , corps cétoniques ... et oreillettes , c'était quand même un autre cyclisme plus offensif avec des vrais écarts , des défaillances spectaculaires ( Lucho peut pleurer sur l'étape Val Louron : que Fignon , que j'admirais , l'attende ou pas , il prenait un tir terrible !) une forme de "romantisme" , des cols montés à une vitesse "humaine" avec des braquets plus gros d'ailleurs et une cadence plus faible ...
Bien entendu , j'ai toujours envie de regarder des grandes étapes montagneuses des différents Tours mais si c'est pour voir des Froome , Bernal ou Thomas suivre un équipier qui" étouffe "les attaques d'autres leaders à 420 watts pendant 45 mn , quel intérêt ?
Je confirme ce qu'a écrit abdo kassou pour Guimard .
geraud
Messages : 6457
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par geraud »

Quand y en a plus, y en a encore...
https://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-rou ... pn/1134525

Dix ans après sa fin de carriere, des livres, des enquêtes, des contre-enquête, les aveux chez Opra Winfrey, des interviews post aveux, on pourrait légitimement penser avoir fait le tour (à défaut de l avoir encore à son palmares :mrgreen: )

Mais l histoire reste hyper bankable, et le documentaire sur Jordan a peut-être donné des idées aussi. Donc on en remet une couche et on nous promet des vérités !!
Je sens que pour ceux qui ont déjà suivi toute l histoire ça va faire pschitt... peut-être juste une ou deux polémiques histoire de faire le buzz (JM Leblanc ou Hein Verbruggen qu Armstrong n a pas trop évoqués jusque la, pourraient en faire les frais) mais je doute qu on apprenne grand chose de nouveau.
geraud
Messages : 6457
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par geraud »

kent 7 a écrit : 14 mai 2020 17:39 Quand tu revois les étapes avant EPO généralisée,moteurs , dopage sanguin, hormones de croissance , Aicar , corps cétoniques ... et oreillettes , c'était quand même un autre cyclisme plus offensif avec des vrais écarts , des défaillances spectaculaires ( Lucho peut pleurer sur l'étape Val Louron : que Fignon , que j'admirais , l'attende ou pas , il prenait un tir terrible !) une forme de "romantisme" , des cols montés à une vitesse "humaine" avec des braquets plus gros d'ailleurs et une cadence plus faible ...
Bien entendu , j'ai toujours envie de regarder des grandes étapes montagneuses des différents Tours mais si c'est pour voir des Froome , Bernal ou Thomas suivre un équipier qui" étouffe "les attaques d'autres leaders à 420 watts pendant 45 mn , quel intérêt ?
Je confirme ce qu'a écrit abdo kassou pour Guimard .
Sur la course elle-même, il y a l impact du dopage, mais il y a aussi les oreillettes et le sport-business qui ont beaucoup changé la donne.
Dans les années 80, les enjeux financiers étaient bien moindres. Pour beaucoup, ça tenait plus de l elite du sport amateur que d un vrai professionnalisme. Donc l argent influençait moins, et si tu étais 5ème, tu pouvais tenter ton va-tout; de toute façon 5ème ou 10ème on t oublierait vite et ça ne changerait pas grand chose.
Apres il y a eu l arrivee des points UCI qui conditionnent la participation des équipes aux grandes épreuves, et donc la valeur d un coureur. Tu avais même des coureurs qui prenaient pas mal de points en multipliant les résultats sur les petites épreuves qui décrochaient de beaux contrats dans des équipes en manque de points.
Et il y a eu la montée en puissance des budgets, qui fait que quand tu demandes des millions à un sponsor, il faut des resultats chiffrés.
Aujourd hui on voit des équipes manœuvrer pour sauvegarder des 8ème ou 9ème places bien plus qu avant. Et que dire des 2eme ou 3eme qui cherchent souvent plus à rester sur le podium qu a aller chercher la gagne.
Les enjeux ont fait qu il vaut parfois mieux préserver ses acquis que prendre des risques.
Et malheureusement cette annee, vu la situation financière des équipes, on ne risque pas d etre dans l offensive a tout va. Il faudra sécuriser.

On a d ailleurs surtout parle des équipes en difficulté (CCC notamment) mais il va y avoir une difficulté supplémentaire sur les contrats: d habitude les contrats de sponsors, et du coup ceux des coureurs, se signent beaucoup pendant l ete. Arrivé en septembre, si tu n as pas de sponsors sûrs, tu commences à libérer tes coureurs.
La non seulement beaucoup de sponsors sont dans l incertitude économique. Mais en plus tu ne pourras t appuyer sur aucun résultat majeur avant le mois de septembre. Pas une classique, pas un GT, donc pas grand chose à vendre.
Ca va être chaud pour trouver des sponsors et ça risque de se signer très très tard. On risque d avoir des coureurs dans l incertitude pratiquement jusqu au début 2021.
Avatar de l’utilisateur
abdo_kassou
Messages : 1587
Inscription : 27 juil. 2006 16:16
Localisation : le sud, les montagnes...

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par abdo_kassou »

Plus que le sort des pros, celui des jeunes m'inquiète beaucoup plus.
Je rappelle des études sociologiques (grippe espagnole, virus ebola) qui montrent que les classes d'âge des jeunes scolarisés au moment de l'épidémie ont ensuite payé un lourd tribut tout au long de leur vie en terme d'intégration socio économique en raison de leur retard scolaire.
Il en ira de même dans le monde du sport, si le virus impose sa loi encore 6 mois: moins de jeunes vont s'impliquer dans les activités physiques, ceux qui voudraient le faire n'auront pas les moyens (en terme d'encadrement, financier et en l'absence de repère que sont les compétitions) et ils ne seront plus compétitifs au niveau international. Je plains les jeunes de 12-18 ans qui avaient un peu en ligne de mire le HN. Ça doit être vraiment démoralisant pour eux, à leur place c'est une part de rêve qui s'effrite et le dilemme de ne pas perdre ses forces et son temps dans une activité sans avenir (déjà car économiquement en quasi faillite mais aussi que les places pour s'insérer vont être plus difficiles d'accès, cf études cités précédemment)
En conséquence, le niveau dans 4 ans va globalement baisser (moins de renouvellement) et les vieux vont rester au "pouvoir" plus longtemps...
Atteindre son but... Est-il dans la vie pire désenchantement ?
geraud
Messages : 6457
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par geraud »

Pas sur. Si le sport en compétition reprend en septembre ils auront moins perdu qu avec une blessure. Et en plus tout le monde aura été concerné donc tu ne perds pas plus que les autres.
Par contre il faudra que les clubs aient pu survivre économiquement. Mais à mon avis il peut même y avoir des impacts positifs.
Et bien sur il ne faudrait pas que l on reste en mode alternatif pendant un an encore et que d autres pays puissent reprendre des maintenant une pratique libre, sinon l ecart se créera.
Avatar de l’utilisateur
abdo_kassou
Messages : 1587
Inscription : 27 juil. 2006 16:16
Localisation : le sud, les montagnes...

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par abdo_kassou »

Oui, peut-être.
Mais, si à la rentrée prochaine il y a toujours le virus, à coup sûr le nombre de licenciés va en prendre un coup.
Et moins de pratiquants jeunes, ça veut dire moins d'émulation et d'ambiance, et quelques futurs champions qui n'y viendront pas, entre autre en raison de la crise économique qui va rendre le monde du travail hyper sélectif, et là plus question de mettre ses études entre parenthèses ou même simplement en parallèle pour une pratique sportive ultra prenante.
J'ai un peu peur pour la survie de notre modèle sportif. L'état et les collectivités prises à la gorge par ce même état, ne vont plus pouvoir nous soutenir. Seuls l'extrême élite sera aidée (et encore les emplois protégés aux douanes, armée etc vont sauter), et nous on va revenir aux années 50 ou 60 où faire du sport était du luxe (et vu comme une activité égoïste car l'heure était à la reconstruction)
Atteindre son but... Est-il dans la vie pire désenchantement ?
warp1977
Messages : 1588
Inscription : 13 avr. 2012 10:36

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par warp1977 »

warp1977 a écrit : 14 mai 2020 17:04 Froome pourrait quitter Ineos avant le tour. 2 équipes dont Bahreïn serait sur le coup... :think:
Israël startup nation pourrait être la seconde.
Finalement, ce serait plutôt la movistar...
Avatar de l’utilisateur
Kenzo
Messages : 15480
Inscription : 07 sept. 2006 14:03
Localisation : ABC NEWS !!!

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par Kenzo »

warp1977 a écrit : 15 mai 2020 17:28
warp1977 a écrit : 14 mai 2020 17:04 Froome pourrait quitter Ineos avant le tour. 2 équipes dont Bahreïn serait sur le coup... :think:
Israël startup nation pourrait être la seconde.
Finalement, ce serait plutôt la movistar...

Allez je vais te répondre...

Les rumeurs ne datent pas d’aujourd’hui, le sentiment qu’Ineos essaie gentillement de le pousser vers la sortie pour laisser logiquement la place aux jeunes (et puis son accident n'a pas du arranger les choses :oops: )
On voit bien avec les déclarations d'Egan Bernal que leur nouvelle génération est en train de prendre le pouvoir.
Mais j’imagine qu’un coureur avec son statut peut avoir une certaine influence sur le reste de l’effectif donc il faut essayer de ne pas titiller le bonhomme.

Alors quelles équipes seraient susceptibles de l’accueillir :?: :think: Sa venue ne collerait pas avec la nouvelle politique du “tout jeunes” chez UAE. Barhain et Astana ont des problèmes financiers. Bon si Bahrain est vraiment dans le coup,ça serait comique, il retrouverait son grand pote Wout Poels et j'imagine pas la tête de Mikel Landa :mrgreen: Après oui pourquoi pas Movistar (mais faudra qu'il supporte José Vicente Garcia-Acosta :whistle: :violin: ) il y aussi Trek qui serait une bonne équipe le sponsor ne doit pas être en difficulté avec les ventes de vélos actuellement... Il y a du choix !! (Et pourquoi pas Arkéa-Samsic non ? Bon ok je :arrow: ) :sm8:
I don't ride a bike to add days to my life. I ride a bike to add life to my days !!!
geraud
Messages : 6457
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par geraud »

Et le décès de Nicolas Portal a du jouer aussi. Ils avaient une relation très proche manifestement. Sans Nicolas Portal, ca redevient la relation d'un excellent coureur en fin de carrière avec la meilleure équipe du peloton dans laquelle il ne représente pas l'avenir.

On ne peut pas dire qu'il rentre dans le rang, car quand tu as un tel palmarès, tu as forcément un statut a part; mais le lien n'est plus le même.
geraud
Messages : 6457
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par geraud »

Kenzo a écrit : 15 mai 2020 18:17
warp1977 a écrit : 15 mai 2020 17:28
warp1977 a écrit : 14 mai 2020 17:04 Froome pourrait quitter Ineos avant le tour. 2 équipes dont Bahreïn serait sur le coup... :think:
Israël startup nation pourrait être la seconde.
Finalement, ce serait plutôt la movistar...

Allez je vais te répondre...

Les rumeurs ne datent pas d’aujourd’hui, le sentiment qu’Ineos essaie gentillement de le pousser vers la sortie pour laisser logiquement la place aux jeunes (et puis son accident n'a pas du arranger les choses :oops: )
On voit bien avec les déclarations d'Egan Bernal que leur nouvelle génération est en train de prendre le pouvoir.
Mais j’imagine qu’un coureur avec son statut peut avoir une certaine influence sur le reste de l’effectif donc il faut essayer de ne pas titiller le bonhomme.

Alors quelles équipes seraient susceptibles de l’accueillir :?: :think: Sa venue ne collerait pas avec la nouvelle politique du “tout jeunes” chez UAE. Barhain et Astana ont des problèmes financiers. Bon si Bahrain est vraiment dans le coup,ça serait comique, il retrouverait son grand pote Wout Poels et j'imagine pas la tête de Mikel Landa :mrgreen: Après oui pourquoi pas Movistar (mais faudra qu'il supporte José Vicente Garcia-Acosta :whistle: :violin: ) il y aussi Trek qui serait une bonne équipe le sponsor ne doit pas être en difficulté avec les ventes de vélos actuellement... Il y a du choix !! (Et pourquoi pas Arkéa-Samsic non ? Bon ok je :arrow: ) :sm8:
Je pensais a la même chose pour Bahrein 😁 en meme temps, Landa qui n allait pas se mettre dans une équipe ou la concurrence ne lui était pas favorable, c etait louche :mrgreen:
Bon, ceci dit, j en ai profité pour revoir l effectif de la Bahrein. Il a un peu été extrême dans le changement, Landa. Il est passé d equipes surchargées en leaders à une équipe ou il n y a plus d autre leader, mais pas vraiment d equipiers non plus. A part Poels, qui est supposé l aider dans les dernières ascensions sur le Tour?
Deja une équipe qui a deux sprinters comme Cavendish et Colbrelli, ça ne sent pas le "tout pour le general"
geraud
Messages : 6457
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par geraud »

En fait moi je le verrais bien chez Sunweb.
Des équipiers expérimentés (Keldermann, Roche) suffisamment bons pour t accompagner loin mais pas assez pour prétendre te disputer la place de leader, des jeunes à très gros potentiel mais qui ne peuvent pas te disputer le Leadership des cette annee... et la Sunweb a perdu Dumoulin cet hiver sans réussir à le remplacer.
Sachant qu il ne retrouvera nulle part une équipe aussi forte qu Ineos a sa disposition, la Sunweb me semble a la fois une des meilleures équipes pour lui, et celle qui aurait le plus intérêt à le prendre.

Apres la question c est est ce qu il doit viser le Tour? Malheureusement pour lui, il risque d etre aimanté par le Tour. Pourtant il n avait déjà qu une infime chance de le gagner, mais en se retrouvant face à Ineos et Jumbo, ça devient impossible. Par contre un Giro ou une Vuelta sachant que les tout meilleurs auront tout donné sur le Tour, ce serait jouable. Et vu d ou il revient gagner le Giro ou la Vuelta ce serait déjà énorme (et pour le coup, il pourrait même prétendre à un rôle de leader sans forcément changer d equipe).
Perso je pense qu il devrait se focaliser sur un des 2 autres GT.
Répondre