L'ACTUALITE DU CYCLISME

Bonne humeur de rigueur, pour les sujets ne concernant pas le monde sportif merci de poster dans "...et plus si affinité".
geraud
Messages : 6519
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par geraud »

Et sinon la jeune garde Sky continue de maîtriser Nibali et Majka en Autriche.
Pour ceux qui pensaient que l arrêt du sponsor marquerait la fin de l histoire, je pense que l équipe n a jamais été aussi forte et qu on en reprend pour 10 ans. Entre Froome et Geraint Thomas toujours la et geoghegan hart, Sivakov ou Bernal en releve, le tout entouré de Kwiato, Elissonde, Knees, Kyrienka, Poels...on a beaucoup parlé de DQS et Astana,mais avec la fin des classiques et le début des courses à étape, il va y avoir du Sky de partout
laurent B
Messages : 109
Inscription : 04 janv. 2004 10:02
Localisation : Annecy

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par laurent B »

Olive2244 a écrit : 25 avr. 2019 15:43 Que tu dis beaucoup de conneries, mais au contraire de moi c'est pas intentionnel :idea:
Commentaire sans intérêt...
Avatar de l’utilisateur
Tarmac
Messages : 718
Inscription : 14 févr. 2016 13:35

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par Tarmac »

geraud a écrit : 25 avr. 2019 20:01 Et sinon la jeune garde Sky continue de maîtriser Nibali et Majka en Autriche.
Pour ceux qui pensaient que l arrêt du sponsor marquerait la fin de l histoire, je pense que l équipe n a jamais été aussi forte et qu on en reprend pour 10 ans. Entre Froome et Geraint Thomas toujours la et geoghegan hart, Sivakov ou Bernal en releve, le tout entouré de Kwiato, Elissonde, Knees, Kyrienka, Poels...on a beaucoup parlé de DQS et Astana,mais avec la fin des classiques et le début des courses à étape, il va y avoir du Sky de partout
J'ai presque envie de dire que le Team Sky se présente comme l'anti-thèse de la Deceuninck, elle est orientée et dimensionnée courses à étapes et GT. De même, les deux équipes ne sont pas structurées de la même manière, la Sky présente généralement un leader et l'équipe qui gravite autour quand la QS est stucturée par le haut avec plusieurs solutions interchangeables et des points d'appui. Sur le Giro 2018, tu enlèves le Froomey, il n'y a plus rien derrière. Sur Roubaix, tu enlèves Gilbert, tu as Lampeart, Stybar en appui. Je comprends le sens du "il va y avoir du Sky de partout" mais à la fin, ce qu'il faut regarder c'est le taux d'engagement et le ratio de victoire. En cela, la QS est un modèle du genre, d'autant plus si l'on regarde la logistique et le budget alloué
geraud
Messages : 6519
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par geraud »

Tu trouves? Sur le Tour, tu n as même pas besoin d enlever Froome pour avoir Thomas, et si les deux étaient absents, Bernal serait déjà un leader crédible.
Et avant ça, il y a eu Froome qui attendait Wiggins.
Alors ok sur le Giro 2018 il n'y avait pas de deuxième leader.
Mais la différence c est surtout que sur un GT, tu dois davantage te sacrifier en temps qu equipier; tu peux plus difficilement assurer une place. Mais sinon tu pourrais avoir 4 Sky dans les 10 dont 2 sur le podium, à chaque fois que la course est pour eux un gros objectif.
Avatar de l’utilisateur
abdo_kassou
Messages : 1609
Inscription : 27 juil. 2006 16:16
Localisation : le sud, les montagnes...

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par abdo_kassou »

geraud a écrit : 26 avr. 2019 07:44 Tu trouves? Sur le Tour, tu n as même pas besoin d enlever Froome pour avoir Thomas, et si les deux étaient absents, Bernal serait déjà un leader crédible.
Et avant ça, il y a eu Froome qui attendait Wiggins.
Alors ok sur le Giro 2018 il n'y avait pas de deuxième leader.
Mais la différence c est surtout que sur un GT, tu dois davantage te sacrifier en temps qu equipier; tu peux plus difficilement assurer une place. Mais sinon tu pourrais avoir 4 Sky dans les 10 dont 2 sur le podium, à chaque fois que la course est pour eux un gros objectif.
sur le Giro y avait Poels
Ils sont tellement impressionnants, comme dit sur ce fil, on a l'impression que les équipiers maintenant sont aussi forts que les leaders.
Je suis même presque sûr que s'ils le voulaient ils pourraient faire gagner un grand tour à Kwiato
Après faut dire que ça moufte pas, il y a un strict respect de l'ordre établi... Ce n'est pas forcement le cas chez QS, où Lampaert roule sur Gilbert dans PR. Et c'est humain, si tu es costaud, tu as aussi envie de gagner! Là, les egos sont mis de côté, à mon avis pour deux raisons:
- un pognon de dingue et tu la fermes
- une préparation biologique, physiologique, etc etc de tout premier ordre, et tu comprends que si tu vas voir ailleurs tu n'auras pas le même SAV, et puis on te fais comprendre que si tu fais preuve de qualités exceptionnelles, tu auras droit à ton Tour d'un traitement spécial, d'un régime de faveur quoi!
Dernière modification par abdo_kassou le 26 avr. 2019 07:58, modifié 1 fois.
Atteindre son but... Est-il dans la vie pire désenchantement ?
Avatar de l’utilisateur
Tarmac
Messages : 718
Inscription : 14 févr. 2016 13:35

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par Tarmac »

geraud a écrit : 26 avr. 2019 07:44 Tu trouves? Sur le Tour, tu n as même pas besoin d enlever Froome pour avoir Thomas, et si les deux étaient absents, Bernal serait déjà un leader crédible.
Disons que ce que je veux dire c'est le schéma directeur autour duquel est articulée l'équipe. La SkY l'est sur le modèle anglo-saxon, de type Motorola-US-Postal avec à la base un seul et même leader sur une typologie de course auto-centrée Grand Tour. A cet égard, on peut s'interroger sur la présence d'éléments comme Woet Poels ou Kwiatko dans ce type d'équipes. :roll:
Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 10318
Inscription : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par Boulegan »

geraud a écrit : 25 avr. 2019 17:17 je trouve que le doublé "Flandres - Amstel" qu'il réalise en 2017 est tout aussi impressionnant, car très rare (je ne sais même pas si d'autres l'ont fait).
Davide Rebellin il me semble, en 2004, il gagne l'Amstel, la Flèche Wallonne et la LBL en 7 jours (j'ai failli casser la télé comme Mohamed Henni) :roll: :roll:
Faudrait regarder du côté de Michele Bartoli aussi, le triplé pas sûr mais le doublé une Flandrienne et l'Amstel, c'est possible.
Le petit Italien aussi, champion du Monde, ah oui, Bettini, qui avait un profil puncheur-sprinter, qui a du faire des numéros, en tout cas je me souviens d'une année où il avait tout fait exploser sur l'Amstel et sur la Doyenne, début des années 2000.
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde
Pelvoux
Messages : 1283
Inscription : 24 juil. 2007 12:25

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par Pelvoux »

geraud a écrit : 25 avr. 2019 20:01 Et sinon la jeune garde Sky continue de maîtriser Nibali et Majka en Autriche.
Pour ceux qui pensaient que l arrêt du sponsor marquerait la fin de l histoire, je pense que l équipe n a jamais été aussi forte et qu on en reprend pour 10 ans. Entre Froome et Geraint Thomas toujours la et geoghegan hart, Sivakov ou Bernal en releve, le tout entouré de Kwiato, Elissonde, Knees, Kyrienka, Poels...on a beaucoup parlé de DQS et Astana,mais avec la fin des classiques et le début des courses à étape, il va y avoir du Sky de partout
ils s 'y sont mis à 3 pour revenir sur Nibali, et à l'allure où ça roulait, les accélérations de l'italien, étaient impressionnantes. Il compte être à liège, et le parcours lui est désormais beaucoup plus favorable. Si il a récupéré.. ( mais il semble être "préparé" pour...)
Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 10318
Inscription : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par Boulegan »

abdo_kassou a écrit : 26 avr. 2019 07:56 Ils sont tellement impressionnants, comme dit sur ce fil, on a l'impression que les équipiers maintenant sont aussi forts que les leaders.
Je suis même presque sûr que s'ils le voulaient ils pourraient faire gagner un grand tour à Kwiato
Après faut dire que ça moufte pas, il y a un strict respect de l'ordre établi... Ce n'est pas forcement le cas chez QS, où Lampaert roule sur Gilbert dans PR. Et c'est humain, si tu es costaud, tu as aussi envie de gagner! Là, les egos sont mis de côté, à mon avis pour deux raisons:
- un pognon de dingue et tu la fermes
- une préparation biologique, physiologique, etc etc de tout premier ordre, et tu comprends que si tu vas voir ailleurs tu n'auras pas le même SAV, et puis on te fais comprendre que si tu fais preuve de qualités exceptionnelles, tu auras droit à ton Tour d'un traitement spécial, d'un régime de faveur quoi!
Exact.
Tout est question de moyens, une fois encore.
A ce niveau, la Sky est la seule équipe à fonctionner de la sorte. Elle a l'oseille pour recruter les meilleurs potentiels et leur proposer un projet sur plusieurs saisons sinon un plan de carrière. Forcément, elle gagne, nonobstant la "préparation" maison.
La DQS forme et recrute comme la Sky mais à dominante "courses d'un jour".
Derrière, c'est le vide abyssal, pour la plupart des équipes de mercenaires (Astana) ou des équipes typées "courses d'un jour" un peu mieux structurées (Bora) mais un ton en dessous de la DQS.
Pour le TdF, la seule équipe qui essaie de fonctionner comme la Sky - toutes proportions gardées - c'est AG2R qui pose son projet autour de Romain Bardet depuis saisons, et ça fonctionne plutôt bien.
Et la Movistar tu vas me dire ? L'équipe n'est pas assez complète pour épauler Quintana et le recrutement de M. Landa en 2018 a scellé le sort de cette équipe de francs tireurs. :arrow:
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde
geraud
Messages : 6519
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par geraud »

Boulegan a écrit : 26 avr. 2019 08:17
geraud a écrit : 25 avr. 2019 17:17 je trouve que le doublé "Flandres - Amstel" qu'il réalise en 2017 est tout aussi impressionnant, car très rare (je ne sais même pas si d'autres l'ont fait).
Davide Rebellin il me semble, en 2004, il gagne l'Amstel, la Flèche Wallonne et la LBL en 7 jours (j'ai failli casser la télé comme Mohamed Henni) :roll: :roll:
Faudrait regarder du côté de Michele Bartoli aussi, le triplé pas sûr mais le doublé une Flandrienne et l'Amstel, c'est possible.
Le petit Italien aussi, champion du Monde, ah oui, Bettini, qui avait un profil puncheur-sprinter, qui a du faire des numéros, en tout cas je me souviens d'une année où il avait tout fait exploser sur l'Amstel et sur la Doyenne, début des années 2000.
Oui, les coureurs performants sur l'Amstel le sont aussi à Liège (l'inverse n'étant pas toujours vrai, notamment parce que les coureurs de GT s'intéressent beaucoup plus à Liège qu'à l'Amstel). Je me souviens que Rebellin, lorsqu'il avait réalisé le triplé, avait été le premier à le faire. Il n'y a donc que Gilbert et lui. Ceci dit, on s'en offusquait (à juste titre je pense...) mais ces derniers jours, les journalistes français n'attendaient qu'une chose: le triplé d'Alaphilippe. Ce ne sont pas les mêmes coureurs, et j'espère pas les mêmes méthodes, mais on peut difficilement voir le triplé comme quelque chose de suspect un jour, et qu'on espère quelques années plus tard.
Bettini a beaucoup gagné ou fait des podiums dans les ardennaises. Par contre il n'a jamais fait de gros résultat dans les Flandres (7ème au mieux) et encore moins à Paris Roubaix (ou je ne sais même pas s'il l'a couru.)
Pour Bartoli, je ne m'en souvenais plus, mais tu as raison; il a gagné le Tour des Flandres. Mais pas de doublé. C'était sa première grosse victoire; et plus les années passait, plus il gagnait dans les ardennaises, et plus il reculait au classement du Tour des Flandres.
Dans un passé récent, les vainqueurs du Tour des Flandres ce sont les Nuyens, Terpstra, Boonen, Cancellara, Devolder, Tafi, Bortolami, Tchmil, Museuuw… Donc effectivement, le dernier coureur, avant Gilbert, a avoir gagné les Flandres et Liège, ca doit être Bartoli (mais pas la même année). Et avant lui Moreno Argentin (mais pas la même année non plus)
geraud
Messages : 6519
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par geraud »

Boulegan a écrit : 26 avr. 2019 08:35
abdo_kassou a écrit : 26 avr. 2019 07:56 Ils sont tellement impressionnants, comme dit sur ce fil, on a l'impression que les équipiers maintenant sont aussi forts que les leaders.
Je suis même presque sûr que s'ils le voulaient ils pourraient faire gagner un grand tour à Kwiato
Après faut dire que ça moufte pas, il y a un strict respect de l'ordre établi... Ce n'est pas forcement le cas chez QS, où Lampaert roule sur Gilbert dans PR. Et c'est humain, si tu es costaud, tu as aussi envie de gagner! Là, les egos sont mis de côté, à mon avis pour deux raisons:
- un pognon de dingue et tu la fermes
- une préparation biologique, physiologique, etc etc de tout premier ordre, et tu comprends que si tu vas voir ailleurs tu n'auras pas le même SAV, et puis on te fais comprendre que si tu fais preuve de qualités exceptionnelles, tu auras droit à ton Tour d'un traitement spécial, d'un régime de faveur quoi!
Exact.
Tout est question de moyens, une fois encore.
A ce niveau, la Sky est la seule équipe à fonctionner de la sorte. Elle a l'oseille pour recruter les meilleurs potentiels et leur proposer un projet sur plusieurs saisons sinon un plan de carrière. Forcément, elle gagne, nonobstant la "préparation" maison.
La DQS forme et recrute comme la Sky mais à dominante "courses d'un jour".
Derrière, c'est le vide abyssal, pour la plupart des équipes de mercenaires (Astana) ou des équipes typées "courses d'un jour" un peu mieux structurées (Bora) mais un ton en dessous de la DQS.
Pour le TdF, la seule équipe qui essaie de fonctionner comme la Sky - toutes proportions gardées - c'est AG2R qui pose son projet autour de Romain Bardet depuis saisons, et ça fonctionne plutôt bien.
Et la Movistar tu vas me dire ? L'équipe n'est pas assez complète pour épauler Quintana et le recrutement de M. Landa en 2018 a scellé le sort de cette équipe de francs tireurs. :arrow:
La grosse différence entre la Sky et la Movistar, c'est que la Sky avance de façon quasi chirurgicale. Tu as un numéro 1, un numéro 2,... une vraie ruche: chacun a un rôle très précis et doit s'y tenir. Même quand Thomas devance Froome et semble le mieux placé pour gagner, il leur en a fallu du temps avant d'admettre publiquement qu'ils privilégieraient la victoire de Thomas. On aurait dit du Guy Roux quand il disait jouer le maintiens :D
La Movistar, c'est plus ambiance auberge espagnole. Beaucoup plus hétéroclite, on a 3 bonnes cartes, on avance et on verra. Tu sens bien que chez eux, la stratégie de course de chacun est autant basée sur la nécessité de prendre le leadership de l'équipe que sur les adversaires.

AG2R... dans l'idée peut être. Mais à tous les niveaux, c'est quand même un gros cran en dessous. Bardet est jusqu'à présent moins fort que Froome mais aussi que Thomas. Les solutions de rechange en cas de défaillance du leader, sont moins nombreuses et moins fortes... Si Bardet n'est pas la, le leadership revient à Vuillermoz ou a Latour. Ce sont des très bon coureurs, mais sur un GT, il y a au moins 4 Sky qui leurs sont supérieurs.
warp1977
Messages : 1609
Inscription : 13 avr. 2012 10:36

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par warp1977 »

La Movistar, avec un fontionnement façon Sky, ils seraient quasi imbattable sur les GT !
L'année dernière, ils ont : Quintana, Valverde, Landa, Soler, Anacona, Rojas, De la Parte, Carapaz, Betancur, Amador!! :shock:
Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 10318
Inscription : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par Boulegan »

warp1977 a écrit : 26 avr. 2019 09:55 La Movistar, avec un fontionnement façon Sky, ils seraient quasi imbattable sur les GT !
L'année dernière, ils ont : Quintana, Valverde, Landa, Soler, Anacona, Rojas, De la Parte, Carapaz, Betancur, Amador!! :shock:
Imbattable, je ne pense pas.
Poste par poste (sur une équipe-type TdF par exemple), tous les coureurs que tu cites sont un ton en dessous de ceux de la Sky.
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde
geraud
Messages : 6519
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par geraud »

Boulegan a écrit : 26 avr. 2019 10:05
warp1977 a écrit : 26 avr. 2019 09:55 La Movistar, avec un fontionnement façon Sky, ils seraient quasi imbattable sur les GT !
L'année dernière, ils ont : Quintana, Valverde, Landa, Soler, Anacona, Rojas, De la Parte, Carapaz, Betancur, Amador!! :shock:
Imbattable, je ne pense pas.
Poste par poste (sur une équipe-type TdF par exemple), tous les coureurs que tu cites sont un ton en dessous de ceux de la Sky.
Je n'en suis pas si sur... Enfin, je serais entre vos 2 avis.
Un ton en dessous de ceux de la Sky, je ne crois pas. Si on les mettait dans un contexte "Sky" (et je ne parle même pas de préparation médicale, car ce ne sont que des suppositions et elles valent des deux côtés), avec une préparation, un encadrement milimétré, une stratégie d'équipe calée, je pense qu'ils seraient au niveau des Sky.
Il n'y a qu'à voir le cas Landa. Dans le Tour 2017, on avait l'impression de revoir les images du Tour 2012 où Froome attendait Wiggins. La c'était Landa qu'il fallait freiner pour qu'il reste l'équipier de Froome. Les consignes passaient d'ailleurs nettement moins bien qu'avec Froome en 2012, et Landa est parti en fin de saison. Alors qu'il sortait d'un Tour d'Italie ou il remporte le classement de la Montagne et une des dernières étapes !
Si Bardet fini sur le podium pour 1s, c'est aussi parce que Landa a du jouer la course d'équipe pour Froome. Et je ne suis même pas sur que les 2mn21 d'avance de Froome auraient tenu si Landa avait pu jouer sa propre carte. Pour moi, en 2017, le plus fort sur le Tour, c'était Landa.
Et dans une équipe organisée comme la Sky, où tu aurais 1-Landa 2- Quintana (ou l'inverse), Valverde en capitaine de route et les autres grimpeurs qui savent très précisément le rôle qu'ils doivent jouer, jusqu'à quel kilomètre, etc... je pense que ce serait autre chose.

Par contre, je ne pense pas pour autant qu'ils seraient imbattables. Mais je pense que si la Sky et la Movistar étaient gérées de la même façon, il y aurait un gros match entre les deux équipes.

Mais ce que je n'ai pas compris, c'est que la Movistar ait recruté Landa tout en gardant Quintana. C'est quelque chose que la Sky n'a jamais fait.
A la Sky, la hiérarchie est claire. Tu as des jeunes, qui progressent, jusqu'à parfois pouvoir devenir calife à la place du calife (Froome, Thomas, bientôt Bernal,...). Tu as des anciens dont la place n'est pas établie à jamais (Wiggins qu'on n'hésite pas à écarter s'il ne semble pas prêt à respecter la règle). Mais en tout cas si tu veux être leader à la Sky, tu commences en bas et tu montes. Ca te donne une légitimité et c'est aussi pour ça qu'ils arrivent à gérer deux ou trois leaders.

La, tu recrutes Landa, qui est parti d'Astana pour sortir de la concurrence avec Aru, puis de Sky pour éviter celle avec Froome (et Thomas, même si ce n'était pas évident à l'époque). Il est pressé d'être numéro 1, et tu te dis qu'il va accepter d'être numéro 2 ici, ou même de partager avec Quintana?
Et idem pour Quintana. C'est ton leader et il va se mettre sans broncher au service d'un coureur que tu lui mets dans les pattes? C'est ingérable...
Landa serait arrivé il y a 5 ans, aurait grandi dans l'équipe, aurait d'abord aidé Quintana puis pris le pas sur lui, les choses auraient été différentes. Mais la, tu ne peux qu'arriver à une situation tendue. Surtout que les 2 avaient pour ambition de gagner le Tour; tu ne pouvais contenter aucun des deux en lui promettant d'être leader sur la Vuelta ou le Giro comme lot de consolation.
S'ils voulaient absolument Landa, il fallait que Quintana parte. La, le message n'est clair pour personne. Le genre de situation ou tout le monde te dit "oui, oui" quand on te dit que le leader sera celui qui est le plus fort sur le terrain, mais en se disant qu'il est inconcevable que ce soit l'autre.
Chez AG2R, on peut imaginer que Bardet puisse accepter un jour de partager les responsabilités, voir d'aider Latour, lorsque celui ci aura progressé et que Bardet commencera à décliner. Mais comment réagirait-il si du jour au lendemain on recrutait Roglic par exemple?
Pelvoux
Messages : 1283
Inscription : 24 juil. 2007 12:25

Re: L'ACTUALITE DU CYCLISME

Message non lu par Pelvoux »

Dernière explication sur le tour des alpes, avec un dernier col de 10 km environ à 8.5 % de moyenne. ( sommet à 1080 m ).
Sauf qu'après ça descend pas, il faut remonter jusqu'à 1450 m en 9 km, soit une grimpette encore substantielle.
Entre ASO qui répertorie la moindre bosse sur le tour, et les courses italiennes qui sous évaluent la difficulté des parcours..
Répondre