A quoi on reconnaît un pimpim du tri ?

Bonne humeur de rigueur, pour les sujets ne concernant pas le monde sportif merci de poster dans "...et plus si affinité".
Avatar de l’utilisateur
bédéhème
Messages : 1477
Enregistré le : 23 sept. 2010 16:13
Localisation : Phare Ouest

Re: A quoi on reconnaît un pimpim du tri ?

Message non lu par bédéhème » 20 avr. 2018 08:30

Rien à voir :mrgreen:

En deux mots : j'ai passé ces dernières années à investir dans l'immobilier locatif.
Avec les taux bas, l'effet de levier est énorme pour se bâtir un joli patrimoine et une belle rente.
Bien renseigné, c'est accessible à tout le monde.

Il me reste quelques - petites - années de boulot et hop ! retraite avant 50 ans. Mais dès aujourd'hui, j'ai pu bcp ralentir le rythme et m'offrir d'avantage de temps. C'est ça le plus précieux.

JeanMoulu
Messages : 237
Enregistré le : 31 mai 2016 15:21

Re: A quoi on reconnaît un pimpim du tri ?

Message non lu par JeanMoulu » 20 avr. 2018 08:49

bédéhème a écrit :
20 avr. 2018 08:30
En deux mots : j'ai passé ces dernières années à investir dans l'immobilier locatif.
C'est de moins en moins possible.
Et ca le sera de moins en moins.
Dès que les mouvements sociaux commenceront à réfléchir un peu avec un modèle ricardien, tous ces modèles vont disparaître.
J'espère rapidement... mais bon si le peuple réfléchissait on le saurait depuis longtemps...

Avatar de l’utilisateur
bédéhème
Messages : 1477
Enregistré le : 23 sept. 2010 16:13
Localisation : Phare Ouest

Re: A quoi on reconnaît un pimpim du tri ?

Message non lu par bédéhème » 20 avr. 2018 08:55

C'est ton point de vue. Tout roule pour moi. Faut bien connaître les rouages.

Les grands-parents de ma femme ont débuté dans les années 60-70.
Un copain de lycée a commencé en 1996.

A ces époques, c'était moins cher mais les taux d'emprunt étaient élevés.
Chaque période a ses avantages et ses inconvénients.

Mais ceux qui sont sûrs de ne pas réussir, c'est ceux qui ne tentent rien :wink:

JeanMoulu
Messages : 237
Enregistré le : 31 mai 2016 15:21

Re: A quoi on reconnaît un pimpim du tri ?

Message non lu par JeanMoulu » 20 avr. 2018 09:42

bédéhème a écrit :
20 avr. 2018 08:55
C'est ton point de vue. Tout roule pour moi. Faut bien connaître les rouages.
On avait l'autre jour un débat avec un ami sur le concept d'héritage suite à une échange sur les politiques de retraites, j'en ai fait un rapide edito dont une partie traite de ça. Je te C/C la partie qui traite du sujet presque telle quelle si jamais mon point de vue t’intéresse (il est sourcé pour que tu vois que c'est appuyé sur des faits et non des suppositions) :
Si on consulte le site de l'INSEE pour observer la répartition du patrimoine en fonction de l'âge des ménages, on constate que le patrimoine diminue passé 70 ans. (on retrouve ces chiffres de façon plus claire ici https://www.inegalites.fr/Le-patrimoine ... d_theme=21). A cela plusieurs raisons, les décès des conjoints et les donations.
Il y a 2,6 millions de millionnaires en France pour 37 millions de ménages, soit près d'un Francais adulte sur 14 qui est millionnaire.

On peut lire dans "les structures sociales de l'économie" de Bourdieu que nos retraités actuels ont pu bénéficier de politiques publiques favorisant le placement immobilier et l'inflation des prix de l'immobilier que ca soit par des crédits d'impôts, des subventions ou des effets plus pervers comme la distribution d'aides aux plus pauvres, qui leur offre la possibilité de payer plus cher de loyer, les propriétaires se disent qu'ils peuvent en profiter pour augmenter les loyer, les appartements locatifs devenant très rentables les prix immobiliers augmentent, aujourd'hui on se retrouve avec des loyers hallucinants, des prix immobiliers parmi les plus élevés d’Europe et grâce à des aides distribués aux plus démunis. L'inflation immobilière est estimée à environ 60% des APL versés (jusqu'à 80% dans certains cas)(https://www.insee.fr/fr/statistiques/1521337#consulter). On se retrouve donc avec des retraités qui ont du patrimoine, mais pas de revenus.

Le cycle est dont le suivant État => Pauvre => rentier => Banque. qui paye l’État? Toujours les classes moyennes et supérieures. Qui gagne? Pas les pauvres, ni les classes moyennes. l’inflation prends tout le fric aux premiers, l'Etat taxe pour financer la mesure aux seconds, l'argent des loyers alimente rentiers et établissement financiers via les ventes immobilières.
A cause de notre déficit commercial, la relance keynésienne par la consommation fonctionne de manière très limitée (si on verse des aides aux pauvres/retraités pour qu’ils consomment); sur les fonds investit la majorité ira à des entreprises étrangères via la consommation de produits importés. Le problème est justement que ça déjà été tenté sans succès ces 20 dernières années; les allègement fiscaux pour les plus pauvres et aides par le bas fuitent lourdement dehors.

La patrimoine culturel et sociétal est déjà transmis par les parents. On jouit de l'éducation, du milieu socio-culturel, de leurs moyens.
L'argument "acquis au cours d'une longue vie de labeur", n'a de pertinence que dans une société ou la transmission héréditaire du patrimoine est vouée en culte. Si les transmissions n'étaient plus ce qu'elles sont et n'avaient plus un intérêt stratégique si majeur on n'aurait pas à sacrifier "une longue vie de labeur" pour un maison miteuse au fin fond de la creuse et rendrait son utilité à la taxation du revenu plutôt que la taxation du capital.

C'est injuste, certainement (ça pénalise effectivement les pauvres), mais c'est pas spécialement con de vouloir supprimer les APL. Justement parce que diminuer les loyers et prix de l'immobilier doit passer par là. C'est douloureux (il existera une période de transition pendant lesquels les proprios préfèreront garder des logements vides plutôt que les louer et les pauvres sans logement), c'est évitable (c'est pour ça que ça a pas été fait et que la baisse est modeste) mais à un moment faut se réveiller, ça sert principalement à enrichir rentiers et banquiers.
l'inflation immobilière est estimée à environ 60% des APL versés (jusqu'à 80% dans certains cas), ce qui laisse 40% d'aides "correctement" versées. Si c'était aussi con que tout versé aux proprios, ça aurait disparu depuis longtemps, faut pas non plus déconner. Cependant, le sujet portait sur les inégalités. Une mesure d'aide publique qui revient versés aux plus pauvres qui reviens à 60% aux rentiers, même si elle aide les plus pauvres, creuse les inégalités.

Logement :
Selon l'INSEE, il y avait en 2016 2,9 de logements vacants et 3,3m de logement secondaire, donc inoccupés la majorité du temps. Si on ne prend que les logements vacants, qu'on part sur une moyenne de 20m² par logement et de 1000e le m² (et c'est une estimation très basse), on parle déjà de prêt de 60 milliard qui dorment.
Sans le moindre rapport au fait, selon la fondation Abbé Pierre, 4 millions de personnes en France sont mal logée.

Il est donc primordial de taxer les résidences secondaires et les logements vacants (non meublés et non occupés) fortement pour qu’ils ne puissent plus (au moins en zone tendue) être rentables.

Pour conclure, comparons : https://www.inegalites.fr/Les-inegalite ... d_theme=21 et https://www.inegalites.fr/Le-patrimoine ... d_theme=21

Un phrase que je trouve intéressante et qui est selon moi à mettre en perspective est celle ci : "les générations plus récentes ont en moyenne un niveau de vie plus élevé que ne l’était celui de leurs parents ou grands-parents. Mais ce phénomène est de moins en moins vrai, alors que les jeunes sont mieux formés". Cette extrait laisse entendre que les nouvelles générations ne sont pas à plaindre puisque "ont en moyenne un niveau de vie plus élevé" mais si on la compare aux travaux de Boudon dans "L'inégalité des chances" on s'aperçoit que c'est une constante de la société peu importe la catégorie sociale de nos ainés c'est un phénomène normal et qu'on se doit de faire en sorte d'entretenir pour qu'on arrive pas à une perte lente et générale des acquis sociaux.

Malgré de moins en moins de gens qui travaillent, il est de moins en moins "rentable" de travailler : 35% environ aujourd'hui (En 2015, selon l’ enquête Emploi , la population active au sens du Bureau international du travail (BIT) est estimée à 28,7 millions de personnes de 15 ans ou plus en France métropolitaine. Elle regroupe 25,8 millions d’actifs ayant un emploi et 2,9 millions de personnes au chômage. On arrive donc à une proportion où 65% de la population en France ne travaille pas ou plus)
Les chiffres des patrimoines medians, des revenus medians, les chiffres de l'âge de la primo-accession n'ont de cesse de reculer et qu'il faut de plus en plus de temps pour se constituer un patrimoine malgré l'inflation des salaires.

https://www.insee.fr/fr/statistiques/2533533
http://www.fondation-abbe-pierre.fr/nos ... ort%202017
Modifié en dernier par JeanMoulu le 20 avr. 2018 09:46, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
bédéhème
Messages : 1477
Enregistré le : 23 sept. 2010 16:13
Localisation : Phare Ouest

Re: A quoi on reconnaît un pimpim du tri ?

Message non lu par bédéhème » 20 avr. 2018 09:45

Merci, je prendrai le temps de bien tout lire. Le sujet est, quoi qu'il en soit, passionnant.

JeanMoulu
Messages : 237
Enregistré le : 31 mai 2016 15:21

Re: A quoi on reconnaît un pimpim du tri ?

Message non lu par JeanMoulu » 20 avr. 2018 09:47

bédéhème a écrit :
20 avr. 2018 09:45
Merci, je prendrai le temps de bien tout lire. Le sujet est, quoi qu'il en soit, passionnant.
C'est vrai.
En tout cas, bravo a toi d'avoir su tirer ton epingle du jeu.

Avatar de l’utilisateur
bédéhème
Messages : 1477
Enregistré le : 23 sept. 2010 16:13
Localisation : Phare Ouest

Re: A quoi on reconnaît un pimpim du tri ?

Message non lu par bédéhème » 20 avr. 2018 09:51

Oh, tu sais, le monde change, c'est vrai, mais lentement en réalité.
Il y a encore de belles opportunités !

EDIT : j'ai commencé à lire tes documents. J'en suis un peu éloigné car j'investi dans l'immobilier pro (commerces + bureaux). Donc des locataires qui n'ont pas d'aides au loyer.

Bon on est total HS :lol:

Avatar de l’utilisateur
L'indien
Messages : 4840
Enregistré le : 17 mai 2008 08:32
Localisation : La Rochelle

Re: A quoi on reconnaît un pimpim du tri ?

Message non lu par L'indien » 21 avr. 2018 22:11

Sur les swimrun il leur manque quelque chose ;)

Fafa44
Messages : 168
Enregistré le : 25 sept. 2016 19:28

Re: A quoi on reconnaît un pimpim du tri ?

Message non lu par Fafa44 » 14 mai 2018 15:17

JeanMoulu a écrit :
20 avr. 2018 09:42

On avait l'autre jour un débat avec un ami sur le concept d'héritage suite à une échange sur les politiques de retraites, j'en ai fait un rapide edito dont une partie traite de ça. Je te C/C la partie qui traite du sujet presque telle quelle si jamais mon point de vue t’intéresse (il est sourcé pour que tu vois que c'est appuyé sur des faits et non des suppositions) :
Merci pour les articles, je suis tout à fait d'accord, tous ces dispositifs fiscaux ou sociaux visant l'immobilier mènent invariablement à une augmentation des loyers ou du prix. Par exemple avec la loi Pinel les promoteurs n'ont pas hésiter à vendre plus chers (aux investisseurs) les logements éligibles.
Supprimer les APL seraient en effet très "audacieux".
Je suis proprio bailleur, j'ai acheté dans le neuf (mais pas en Pinel), quand tu fais la somme des taxes (TVA sur la construction, émoluments de notaire, taxe foncière, impôt sur le revenu), on peut dire que l’état se gave aussi. Si je fais la somme des charges, je dois gagner a peu près 60% de mes loyers (ce qui est a peu près la différence entre un salaire net et brut).
Les "rentiers" prennent des risques et c'est de l'activité économique qui génère des retombées et permettent aussi à des gens de se loger.
Pour avoir une rente qui permette de vivre confortablement, il faut un sacré parc immo et à mon avis on est pas loin de l'IFI...

Gadagne
Messages : 5424
Enregistré le : 02 juin 2015 14:28

Re: A quoi on reconnaît un pimpim du tri ?

Message non lu par Gadagne » 14 mai 2018 18:03

Et franchement investir dans la location avec tous les mauvais payeurs, je me suis fait un rbnb, rentabilité inégalée :sm2:

Avatar de l’utilisateur
Mathdok
Messages : 1763
Enregistré le : 24 oct. 2008 12:36
Localisation : Hell

Re: A quoi on reconnaît un pimpim du tri ?

Message non lu par Mathdok » 14 mai 2018 20:10

vous nous faites ch... avec vos histoires de baraques!
"Les kilomètres abattus sont le plus grand trésor qu'un homme peut amasser" Sylvain Tesson

Gadagne
Messages : 5424
Enregistré le : 02 juin 2015 14:28

Re: A quoi on reconnaît un pimpim du tri ?

Message non lu par Gadagne » 14 mai 2018 20:17

On te dit comment se faire du fric pour pouvoir faire les pimpins :wink:

Choupix
Messages : 974
Enregistré le : 28 nov. 2008 17:26

Re: A quoi on reconnaît un pimpim du tri ?

Message non lu par Choupix » 17 mai 2018 09:37

Il paraît que ceux qui se font tatouer le logo Ironman© sont des pimpins.
Mais cela s'applique-t-il aussi à ceux qui gagnent lesdites courses et même en battent le “temps record” ?
Vous avez 4 heures.
https://triathlonworld.com/training/q-a ... son-144975

Gadagne
Messages : 5424
Enregistré le : 02 juin 2015 14:28

Re: A quoi on reconnaît un pimpim du tri ?

Message non lu par Gadagne » 17 mai 2018 12:24

Bien sur :idea: être pimpin est un état d esprit :wink:

Avatar de l’utilisateur
L'indien
Messages : 4840
Enregistré le : 17 mai 2008 08:32
Localisation : La Rochelle

Re: A quoi on reconnaît un pimpim du tri ?

Message non lu par L'indien » 17 mai 2018 14:55

Gadagne a écrit :
17 mai 2018 12:24
Bien sur :idea: être pimpin est un état d esprit :wink:
:lol:

Comme tout !! :wink:

Répondre