Vélo/Cap et transmission du coronavirus...

Que faire quand ça va pas?
Z_orglub
Messages : 829
Inscription : 16 juin 2015 22:52

Re: Vélo/Cap et transmission du coronavirus...

Message non lu par Z_orglub »

Don a écrit :
15 avr. 2020 15:01
On peut aussi penser que quand tu croises un jogger en revenant de faire tes courses, celui-ci génère un courant d’air dont tu vas tranquillement profiter. Flux d’air qui sera plus que pour une activité normale chargée en rejet.
Donc courir en ville je pense que c’est très égoïste.
Par ailleurs dire que sauver 180 vies par jour ne compte pas.... tout ça pour excuser et permettre son activité physique.... bah faudrait peut être aller jogger dans un funérarium histoire de rencontrer les 180 familles dont le drame ne compte pas :roll:
Contrairement à toi, je ne pense pas que le jogger en ville cause la mort de qui que ce soit. Même en ville, j'arrive à sortir sans toucher une autre porte que la mienne, et sans m'approcher à moins de 2m d'un autre humain. Tu ne mettras aucun mort sur ma conscience.

Par ailleurs, c'est autorisé.

Trapanelle en nat
Messages : 548
Inscription : 26 août 2018 18:06

Re: Vélo/Cap et transmission du coronavirus...

Message non lu par Trapanelle en nat »

Don a écrit :
15 avr. 2020 15:01
On peut aussi penser que quand tu croises un jogger en revenant de faire tes courses, celui-ci génère un courant d’air dont tu vas tranquillement profiter. Flux d’air qui sera plus que pour une activité normale chargée en rejet.
Donc courir en ville je pense que c’est très égoïste.
Par ailleurs dire que sauver 180 vies par jour ne compte pas.... tout ça pour excuser et permettre son activité physique.... bah faudrait peut être aller jogger dans un funérarium histoire de rencontrer les 180 familles dont le drame ne compte pas :roll:
On peut aussi suggérer aux débitants de tabacs, au responsables des rayons alcool des supermarché, aux vendeurs de chez Nicolas, aux gars qui bossent chez renault ou peugeot, etc... d'aller faire un tour dans les funérariums, en réa ou dans les services de cancérologie tant qu'on y est. Tu ne serais pas un peu excessif des fois ?

Je courre en ville, je fais bien attention à croiser les gens en m'écartant d'au moins 3 mètres et j'y vais aux heures creuses. On ne peut pas en dire autant des gens qui téléphonent ou promènent leur clébard ou les 2 en même temps.

Et que dire des gens qui en temps normal fument leur clope en t'envoyant négligemment leur fumée dans la gueule !! --> des meurtriers en puissance

Trapanelle en nat
Messages : 548
Inscription : 26 août 2018 18:06

Re: Vélo/Cap et transmission du coronavirus...

Message non lu par Trapanelle en nat »

Z_orglub a écrit :
15 avr. 2020 15:10
Don a écrit :
15 avr. 2020 15:01
On peut aussi penser que quand tu croises un jogger en revenant de faire tes courses, celui-ci génère un courant d’air dont tu vas tranquillement profiter. Flux d’air qui sera plus que pour une activité normale chargée en rejet.
Donc courir en ville je pense que c’est très égoïste.
Par ailleurs dire que sauver 180 vies par jour ne compte pas.... tout ça pour excuser et permettre son activité physique.... bah faudrait peut être aller jogger dans un funérarium histoire de rencontrer les 180 familles dont le drame ne compte pas :roll:
Contrairement à toi, je ne pense pas que le jogger en ville cause la mort de qui que ce soit. Même en ville, j'arrive à sortir sans toucher une autre porte que la mienne, et sans m'approcher à moins de 2m d'un autre humain. Tu ne mettras aucun mort sur ma conscience.

Par ailleurs, c'est autorisé.
Tout à fait !

Alex6
Messages : 77
Inscription : 26 nov. 2018 11:14

Re: Vélo/Cap et transmission du coronavirus...

Message non lu par Alex6 »

Perso j'habite en ville en appart, en temps normal je cours 4fois /semaine et dans mon quartier je croise très peu de coureur j'en croise beaucoup plus dans les parcs, pistes cyclable et bord de lac. Depuis le confinement je ne cours qu'une fois par semaine et cela tôt le matin et je croise plus de 10 coureurs en moins d'une heure. Donc cette semaine je pars 30' plus tôt pour essayer de croiser le moins de monde possible. Car l'hôpital ici est déjà bie' chargé.
Si j'habitai en campagne je n'aurai certainement pas pris les mêmes mesures et que je sortirai beaucoup plus.

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7217
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Vélo/Cap et transmission du coronavirus...

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Z_orglub a écrit :
15 avr. 2020 12:41
Thierry *OnlineTri* a écrit :
09 avr. 2020 00:57
Une étude vient d'être faite par les universités de KU Leuven (Belgique) and TU Eindhoven (Pays Bas) elle montre que les 1 ou 2m d'écart que l'on nous demande de respecter entre nous ne sont pas forcement suffisant lorsqu'on marche, coure ou roule "dans le vent" d'une autre personne.

Les distances à respecter peuvent alors aller jusqu'à 20m en vélo!

https://medium.com/@jurgenthoelen/belgi ... df19c77d08

Le papier (préliminaire) sera publié demain soir normalement. Les tests ont été effectués en soufflerie.

une animation : https://twitter.com/i/status/1247540735001251841

T.

ps: l'interdiction du semi de Paris était peut-être rétrospectivement une bonne décision...
Il ne faut pas conclure trop vite. C'est une étude menée par des ingénieurs en soufflerie. Ils montrent que le virus peut se balader à plus d'1m d'une personne. Ils ne montrent pas qu'on risque d'attraper le virus en doublant un jogger à moins d'1m50. Ils le disent dans la FAQ de l'article. Ce ne sont pas des virologues, juste des ingénieurs.

...

Bref, perso je vais trop psychoter en croisant un jogger.
Certes ce n'est que "théorique" on peut cependant noter que beaucoup d'inconnues entourent encore le mode de contamination pour ce virus.

On a pris conscience ces dernières années que nous rejetions tous bien plus de micro-goutelettes y compris sans tousser, ni éternuer qu'on ne l'imaginait et que les plus petites ne retombaient pas simplement au sol comme ça.

Forcement les contaminations dans la "vraie vie" ne sont pas simples à étudier. Cela a été fait dans les avions pour certains virus où les passagers assis dans un rayon de 2m autour d'un malade (env. 2 rangées) avaient un risque légèrement accru d'être contaminé (après c'est en restant assez longtemps à coté d'un malade).

Notre "chance" est d'être un sport d'extérieur l'air est donc brassé en permanence, ça devrait réduire les risques par rapport aux sportifs en milieu clos (ex. salle de fitness). Le coureur/cycliste devrait donc être exposé à une charge virale moindre. Après dans le cadre d'une compétition, on perçoit aussi que d'avoir été précédé par un malade est accru et c'est aussi propice aux regroupements parfois en milieu fermé avant/après l'épreuve.

Les études sur le sujet vont être intéressantes à suivre pour trouver une juste parade si le risque s'avère réel. J'avoue que je n'ai pas encore songé à courir avec un masque... ça risque d'être relativement contraignant et peu efficace en fin de marathon par exemple.

A écouter radiolab sur la distance sociale de 2m (anglais).

T.

Avatar de l’utilisateur
eric d
Messages : 10583
Inscription : 11 sept. 2012 20:52
Contact :

Re: Vélo/Cap et transmission du coronavirus...

Message non lu par eric d »

en courant ou en velo il suffit de retenir sa respiration quand on croise quelq'un.
https://www.energieazoteliquide.com
www.nterk.com site sur le stockage d'énergie

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7217
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Vélo/Cap et transmission du coronavirus...

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

eric d a écrit :
16 avr. 2020 08:52
en courant ou en velo il suffit de retenir sa respiration quand on croise quelq'un.
Tu nous feras un retour d'expérience sur le half de Nice ;)

T.

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7217
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Vélo/Cap et transmission du coronavirus...

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Une étude qui tend à montrer que le SARS-COV-2 est bien persistant dans les airs à des doses contaminantes. Le design de l'étude prévoyait des tests jusqu'à une durée de 16h ils ne sont pas allé au dela mais le virus était toujours présent:

https://www.medrxiv.org/content/10.1101 ... 20063784v1

Il faut avouer qu'en plein air hormis lorsqu'on suit qq le risque est relativement faible car l'air est brassé en permanence mais dans un espace clos c'est sans doute autre chose... La distance d'1m que l'on recommande est sans doute assez illusoire.

T.

Don
Messages : 485
Inscription : 02 nov. 2008 11:12

Re: Vélo/Cap et transmission du coronavirus...

Message non lu par Don »

Trapanelle en nat a écrit :
15 avr. 2020 15:19
Z_orglub a écrit :
15 avr. 2020 15:10
Don a écrit :
15 avr. 2020 15:01
On peut aussi penser que quand tu croises un jogger en revenant de faire tes courses, celui-ci génère un courant d’air dont tu vas tranquillement profiter. Flux d’air qui sera plus que pour une activité normale chargée en rejet.
Donc courir en ville je pense que c’est très égoïste.
Par ailleurs dire que sauver 180 vies par jour ne compte pas.... tout ça pour excuser et permettre son activité physique.... bah faudrait peut être aller jogger dans un funérarium histoire de rencontrer les 180 familles dont le drame ne compte pas :roll:
Contrairement à toi, je ne pense pas que le jogger en ville cause la mort de qui que ce soit. Même en ville, j'arrive à sortir sans toucher une autre porte que la mienne, et sans m'approcher à moins de 2m d'un autre humain. Tu ne mettras aucun mort sur ma conscience.

Par ailleurs, c'est autorisé.
Tout à fait !
Quand j’achète des clop ou de l’alcool je suis active j’ai fais un choix... quand un Jogger me frôle sur un trottoir en ville je suis passive... Et même si le jogger « m’évite » à 1 mètres je ressens systématiquement un flux d’air qui me parviens au visage... si on part du principe que lorsqu’on court on expulse / réalise plus d’échange avec l’ extérieur, le jogger si il est vecteur, à toute les chance de me contaminer. Moi ou le petit vieux qui est derrière ou tout autre personne fragile. Don oui je maintient Fair son jogging n’est pas en phase avec applaudir les soignant le soir. De toute façon on est sur un mode chacun pour sa gueule...

Z_orglub
Messages : 829
Inscription : 16 juin 2015 22:52

Re: Vélo/Cap et transmission du coronavirus...

Message non lu par Z_orglub »

Don a écrit :
19 avr. 2020 10:27
Quand j’achète des clop ou de l’alcool je suis active j’ai fais un choix... quand un Jogger me frôle sur un trottoir en ville je suis passive... Et même si le jogger « m’évite » à 1 mètres je ressens systématiquement un flux d’air qui me parviens au visage... si on part du principe que lorsqu’on court on expulse / réalise plus d’échange avec l’ extérieur, le jogger si il est vecteur, à toute les chance de me contaminer.
On sait qu'une personne contaminée en contamine une autre en moyenne en 5 jours (on le voit sur la courbe des cas avant le confinement, doublement tous les 5 jours). C'est à la fois beaucoup (l'exponentielle grimpe vite), et peu dans la mesure où il faut se dire qu'une personne moyenne, avec toutes les interactions qu'elle peut avoir pendant 5 jours (à commencer par son foyer) ne va contaminer que une personne.

On a pas encore de certitude sur les modes de transmission, mais on peut dire d'emblée qu'on ne contamine pas toutes les personnes que l'on croise à 1m de distance ! Les autorités sanitaires parlent de contact rapproché pendant 15 min, et ont fixé la règle de 1m considérant qu'elle était suffisante.

Certes, peut-être que le mode de transmission par "jogger" a été sous-estimé, et qui si vraiment t'as pas de chance, un jogger bien malade va éternuer au moment où il te double et ça suffira pour te contaminer. Mais il n'y a sous doute pas de raison de s'inquiéter.

FAYARD
Messages : 24584
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: Vélo/Cap et transmission du coronavirus...

Message non lu par FAYARD »

Z_orglub a écrit :
19 avr. 2020 11:23
Don a écrit :
19 avr. 2020 10:27
Quand j’achète des clop ou de l’alcool je suis active j’ai fais un choix... quand un Jogger me frôle sur un trottoir en ville je suis passive... Et même si le jogger « m’évite » à 1 mètres je ressens systématiquement un flux d’air qui me parviens au visage... si on part du principe que lorsqu’on court on expulse / réalise plus d’échange avec l’ extérieur, le jogger si il est vecteur, à toute les chance de me contaminer.
On sait qu'une personne contaminée en contamine une autre en moyenne en 5 jours (on le voit sur la courbe des cas avant le confinement, doublement tous les 5 jours). C'est à la fois beaucoup (l'exponentielle grimpe vite), et peu dans la mesure où il faut se dire qu'une personne moyenne, avec toutes les interactions qu'elle peut avoir pendant 5 jours (à commencer par son foyer) ne va contaminer que une personne.

On a pas encore de certitude sur les modes de transmission, mais on peut dire d'emblée qu'on ne contamine pas toutes les personnes que l'on croise à 1m de distance ! Les autorités sanitaires parlent de contact rapproché pendant 15 min, et ont fixé la règle de 1m considérant qu'elle était suffisante.

Certes, peut-être que le mode de transmission par "jogger" a été sous-estimé, et qui si vraiment t'as pas de chance, un jogger bien malade va éternuer au moment où il te double et ça suffira pour te contaminer. Mais il n'y a sous doute pas de raison de s'inquiéter.
Quand on voit la vitesse de transmission sur le CDG, j’ai comme l’impression qu’on sous estime la contagiosité. On aimerait bien avoir des résultats concernant la sérologie des gens, mais apparemment ça pas encore d’actualité.
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP

Z_orglub
Messages : 829
Inscription : 16 juin 2015 22:52

Re: Vélo/Cap et transmission du coronavirus...

Message non lu par Z_orglub »

FAYARD a écrit :
19 avr. 2020 11:41
Z_orglub a écrit :
19 avr. 2020 11:23
Don a écrit :
19 avr. 2020 10:27
Quand j’achète des clop ou de l’alcool je suis active j’ai fais un choix... quand un Jogger me frôle sur un trottoir en ville je suis passive... Et même si le jogger « m’évite » à 1 mètres je ressens systématiquement un flux d’air qui me parviens au visage... si on part du principe que lorsqu’on court on expulse / réalise plus d’échange avec l’ extérieur, le jogger si il est vecteur, à toute les chance de me contaminer.
On sait qu'une personne contaminée en contamine une autre en moyenne en 5 jours (on le voit sur la courbe des cas avant le confinement, doublement tous les 5 jours). C'est à la fois beaucoup (l'exponentielle grimpe vite), et peu dans la mesure où il faut se dire qu'une personne moyenne, avec toutes les interactions qu'elle peut avoir pendant 5 jours (à commencer par son foyer) ne va contaminer que une personne.

On a pas encore de certitude sur les modes de transmission, mais on peut dire d'emblée qu'on ne contamine pas toutes les personnes que l'on croise à 1m de distance ! Les autorités sanitaires parlent de contact rapproché pendant 15 min, et ont fixé la règle de 1m considérant qu'elle était suffisante.

Certes, peut-être que le mode de transmission par "jogger" a été sous-estimé, et qui si vraiment t'as pas de chance, un jogger bien malade va éternuer au moment où il te double et ça suffira pour te contaminer. Mais il n'y a sous doute pas de raison de s'inquiéter.
Quand on voit la vitesse de transmission sur le CDG, j’ai comme l’impression qu’on sous estime la contagiosité. On aimerait bien avoir des résultats concernant la sérologie des gens, mais apparemment ça pas encore d’actualité.
Le CDG est un environnement très particulier. On ne connait pas encore le fin mot de cette histoire. Ni les conditions de vie des marins (certains parlent de dortoir avec 20 personnes dedans, d'autres disent qu'ils respectaient des gestes barrières), ni même la courbe des cas. J'avais fait le calcul avec les données que j'ai trouvé et je trouvais un taux de reproduction compatible à ce qu'on observait ailleurs.

Pour la sérologie, ça ne nous informera pas sur le taux de propagation, mais sur le taux d'asymptomatiques. Dans le CDG et dans le bateau de croisière, c'était 50%. Mais le taux de propagation (qu'on voit sur les courbes de cas) est le même avec 99% d'asymptomatiques, ou 0%. Je pense que c'est assez fiable de dire que ça double en 5 jours sans confinement. Après, si on a sous-estimé un mode de contagion (genre le jogging), peut-être qu'on en a sur-estimé d'autre.

Moi j'aimerais bien avoir des retours sur les gens qui tombent malade dans le confinement. Un simple questionnaire sur le type d'interaction qu'ils ont eu. Ça pourrait justement nous aider à comprendre les modes de transmission et cibler les mesures efficaces.

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7217
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Vélo/Cap et transmission du coronavirus...

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

S'il s'avère que la contamination aérienne par le virus en suspension est bien le facteur de contamination privilégié, alors ce ne sont pas des joggers et des cyclistes qu'il faudra s'inquiéter! Certes on ventile bcp mais sauf à suivre un autre athlète pendant un moment on respire peu l'air des uns des autres et le virus se dissipera rapidement dans l'air... On en revient à l'article initial qui conseille juste d'éviter le drafting.

Pour les espaces clos ou beaucoup de monde circule (ex métro) ou reste ensemble (ex. église à Mulhouse, CdG) par contre c'est plus inquiétant!

La politique de fermer les marchés ouverts (ça fait bizarre de le dire) et de laisser les super-marchés ouverts serait juste alors contre productive... (en plus d'être débile dans une perspective de favoriser les circuits courts).

phpBB [video]


T.

Trapanelle en nat
Messages : 548
Inscription : 26 août 2018 18:06

Re: Vélo/Cap et transmission du coronavirus...

Message non lu par Trapanelle en nat »

Don a écrit :
19 avr. 2020 10:27
Trapanelle en nat a écrit :
15 avr. 2020 15:19
Z_orglub a écrit :
15 avr. 2020 15:10


Contrairement à toi, je ne pense pas que le jogger en ville cause la mort de qui que ce soit. Même en ville, j'arrive à sortir sans toucher une autre porte que la mienne, et sans m'approcher à moins de 2m d'un autre humain. Tu ne mettras aucun mort sur ma conscience.

Par ailleurs, c'est autorisé.
Tout à fait !
Quand j’achète des clop ou de l’alcool je suis active j’ai fais un choix... quand un Jogger me frôle sur un trottoir en ville je suis passive... Et même si le jogger « m’évite » à 1 mètres je ressens systématiquement un flux d’air qui me parviens au visage... si on part du principe que lorsqu’on court on expulse / réalise plus d’échange avec l’ extérieur, le jogger si il est vecteur, à toute les chance de me contaminer. Moi ou le petit vieux qui est derrière ou tout autre personne fragile. Don oui je maintient Fair son jogging n’est pas en phase avec applaudir les soignant le soir. De toute façon on est sur un mode chacun pour sa gueule...
On peut aussi vivre confiné toute sa vie, comme ça plus de risques. On peut également avoir peur de tout.

Don
Messages : 485
Inscription : 02 nov. 2008 11:12

Re: Vélo/Cap et transmission du coronavirus...

Message non lu par Don »

La question n’est pas d’avoir peur c’est HS.... encore que tu te permets d’écrire cela parce que probablement ni âgé ni en surpoids. Facile d’être courageux quand on ne risque rien.... et si en plus cela argumente pour faire ce que l’on veut... banco.
Le sujet est de limiter la durée du confinement. Pour cela il faut qu’il soit efficace. Si personne ne respecte les preco émises par le personnel médical et que tout le monde devient subitement spécialiste ou médecin et édicte ses règles bah c’est le bordel. Comme la loi qui protège le plus faible, le confinement protège les plus à risque. Un jour ou l’autre dans notre vie la règle, la loi nous protège...
Ça me fait penser à mon voisin qui en canicule et période de restriction arrose ses géraniums : « j’ai juste 4-5 plantes... » sauf que j’ai beaucoup de voisin qui ont beaucoup de voisins... avec des géraniums eux aussi. Et à la fin ces petits ruisseaux assèche la nappe.
Je maintien : chacun pour sa gueule.

Répondre