COVID-19, de l'espoir?

Que faire quand ça va pas?
Trapanelle en nat
Messages : 752
Inscription : 26 août 2018 18:06

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Trapanelle en nat »

claude a écrit : 26 nov. 2020 16:45
Z__orglub a écrit : 26 nov. 2020 15:09
Dans le même temps, la Suisse voisine annonce un Noël presque « open bar », tant pour ses ressortissants que pour les voyageurs français. «La fermeture n’est pas une option. On mangera et skiera dans les stations à Noël», assure Christophe Darbellay, président du Conseil d’État valaisan.
https://www.lefigaro.fr/voyages/montagn ... l-20201125

Un échappatoire pour les chanceux qui peuvent se payer des vacances en Suisse.
Et comment on fait pour rejoindre Saint-Moritz, dans les conditions actuelles ? :mrgreen:
En jet privé :mrgreen:
FAYARD
Messages : 25337
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par FAYARD »

Trapanelle en nat a écrit : 26 nov. 2020 17:27
Z__orglub a écrit : 26 nov. 2020 15:09
Dans le même temps, la Suisse voisine annonce un Noël presque « open bar », tant pour ses ressortissants que pour les voyageurs français. «La fermeture n’est pas une option. On mangera et skiera dans les stations à Noël», assure Christophe Darbellay, président du Conseil d’État valaisan.
https://www.lefigaro.fr/voyages/montagn ... l-20201125

Un échappatoire pour les chanceux qui peuvent se payer des vacances en Suisse.
Par contre, éviter de tomber, d'avoir une blessure grave avec une évac par hélico et une opération immédiate qui pourrait nécessiter un passage en réa...
Ça c’est vraiment un procès d’intention. Les mecs qui roulent à tombeau ouvert en bagnole, ou bourrés ou ceux qui essayent d’échapper aux FO de l’ordre, on leur fait la morale aussi et que dire des spéléologues qui mobilisent des dizaines de pompiers parce qu’ils sont coincés dans une galerie ou des alpinistes qui mettent la vie des secours en danger tout cela or pandémie, on leur dit quoi ?
Personne ne les juge en tant normal. Alors jeter l’opprobre sur les skieurs, ça me fait bien marrer.
Et je te parle même pas des alcooliques, des gros fumeurs, des mecs qui bouffent mal, des toxicos, des sédentaires...etc.
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP
Trapanelle en nat
Messages : 752
Inscription : 26 août 2018 18:06

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Trapanelle en nat »

FAYARD a écrit : 26 nov. 2020 17:34
Trapanelle en nat a écrit : 26 nov. 2020 17:27
Z__orglub a écrit : 26 nov. 2020 15:09

https://www.lefigaro.fr/voyages/montagn ... l-20201125

Un échappatoire pour les chanceux qui peuvent se payer des vacances en Suisse.
Par contre, éviter de tomber, d'avoir une blessure grave avec une évac par hélico et une opération immédiate qui pourrait nécessiter un passage en réa...
Ça c’est vraiment un procès d’intention. Les mecs qui roulent à tombeau ouvert en bagnole, ou bourrés ou ceux qui essayent d’échapper aux FO de l’ordre, on leur fait la morale aussi et que dire des spéléologues qui mobilisent des dizaines de pompiers parce qu’ils sont coincés dans une galerie ou des alpinistes qui mettent la vie des secours en danger tout cela or pandémie, on leur dit quoi ?
Personne ne les juge en tant normal. Alors jeter l’opprobre sur les skieurs, ça me fait bien marrer.
Et je te parle même pas des alcooliques, des gros fumeurs, des mecs qui bouffent mal, des toxicos, des sédentaires...etc.
Je pense que tu n'as pas compris le sens de ce que je voulais dire (ou alors, je me suis mal exprimé !)

Ce que je veux dire, c'est que vu la tension en réa en Suisse, en AURA, en Italie, celui qui se blesse gravement risque de venir surcharger des réa qui n'en ont pas forcément besoin. Tension des réa en Aura dixit anticovid : 131,1 pour cent. C'est ce qui explique que les stations ne peuvent pas ouvrir rapidement.
Reminox
Messages : 204
Inscription : 03 sept. 2016 18:35

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Reminox »

Trapanelle en nat a écrit : 26 nov. 2020 17:50
FAYARD a écrit : 26 nov. 2020 17:34
Trapanelle en nat a écrit : 26 nov. 2020 17:27

Par contre, éviter de tomber, d'avoir une blessure grave avec une évac par hélico et une opération immédiate qui pourrait nécessiter un passage en réa...
Ça c’est vraiment un procès d’intention. Les mecs qui roulent à tombeau ouvert en bagnole, ou bourrés ou ceux qui essayent d’échapper aux FO de l’ordre, on leur fait la morale aussi et que dire des spéléologues qui mobilisent des dizaines de pompiers parce qu’ils sont coincés dans une galerie ou des alpinistes qui mettent la vie des secours en danger tout cela or pandémie, on leur dit quoi ?
Personne ne les juge en tant normal. Alors jeter l’opprobre sur les skieurs, ça me fait bien marrer.
Et je te parle même pas des alcooliques, des gros fumeurs, des mecs qui bouffent mal, des toxicos, des sédentaires...etc.
Je pense que tu n'as pas compris le sens de ce que je voulais dire (ou alors, je me suis mal exprimé !)

Ce que je veux dire, c'est que vu la tension en réa en Suisse, en AURA, en Italie, celui qui se blesse gravement risque de venir surcharger des réa qui n'en ont pas forcément besoin. Tension des réa en Aura dixit anticovid : 131,1 pour cent. C'est ce qui explique que les stations ne peuvent pas ouvrir rapidement.
Pour la tension des réa ce ne sera surement plus le cas d'ici les vacances de Nöel, d'où la demande des institutions de la montagne française de patienter encore au moins 10 jours pour prendre une décision ferme et définitive, demande accordée lundi matin par le 1er ministre mais contre dite le lendemain par le PR et le 1er ministre le surlendemain. :violin: :violin: :violin: :violin:

D'autre part, c'est toujours la même réflexion : OK pour s'entasser dans le métro/les grandes surfaces, mais s'asseoir 1 siège sur 2 sur les télésièges/limiter le nombre de skieurs dans les télécabines et skier au grand air, PAS OK ?

OK ??????? :lol: :lol: :lol: :lol:

Une affaire mal gérée de plus par ce gvt. Ils ne sont plus à ça près :roll:
Silver0l
Messages : 7684
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Silver0l »

Reminox a écrit : 26 nov. 2020 18:30
Trapanelle en nat a écrit : 26 nov. 2020 17:50
FAYARD a écrit : 26 nov. 2020 17:34

Ça c’est vraiment un procès d’intention. Les mecs qui roulent à tombeau ouvert en bagnole, ou bourrés ou ceux qui essayent d’échapper aux FO de l’ordre, on leur fait la morale aussi et que dire des spéléologues qui mobilisent des dizaines de pompiers parce qu’ils sont coincés dans une galerie ou des alpinistes qui mettent la vie des secours en danger tout cela or pandémie, on leur dit quoi ?
Personne ne les juge en tant normal. Alors jeter l’opprobre sur les skieurs, ça me fait bien marrer.
Et je te parle même pas des alcooliques, des gros fumeurs, des mecs qui bouffent mal, des toxicos, des sédentaires...etc.
Je pense que tu n'as pas compris le sens de ce que je voulais dire (ou alors, je me suis mal exprimé !)

Ce que je veux dire, c'est que vu la tension en réa en Suisse, en AURA, en Italie, celui qui se blesse gravement risque de venir surcharger des réa qui n'en ont pas forcément besoin. Tension des réa en Aura dixit anticovid : 131,1 pour cent. C'est ce qui explique que les stations ne peuvent pas ouvrir rapidement.
Pour la tension des réa ce ne sera surement plus le cas d'ici les vacances de Nöel, d'où la demande des institutions de la montagne française de patienter encore au moins 10 jours pour prendre une décision ferme et définitive, demande accordée lundi matin par le 1er ministre mais contre dite le lendemain par le PR et le 1er ministre le surlendemain. :violin: :violin: :violin: :violin:

D'autre part, c'est toujours la même réflexion : OK pour s'entasser dans le métro/les grandes surfaces, mais s'asseoir 1 siège sur 2 sur les télésièges/limiter le nombre de skieurs dans les télécabines et skier au grand air, PAS OK ?

OK ??????? :lol: :lol: :lol: :lol:

Une affaire mal gérée de plus par ce gvt. Ils ne sont plus à ça près :roll:
Tu as une vision ultra-simpliste de la situation. Quand tu skies, il y a forcément des queues devant les remonte-pentes, devant les télécabines, et les gens n'auront évidemment pas de masque... et les téléskis et télésièges ont quasi-disparus au profit des bennes et télécabines, et puis au déjeuner, les gens voudront aller bouffer quelque part, et si les restos sont fermés... en plus les gens à la montagne en dehors du ski sont souvent dans entassés dans des espaces confinés: galeries commerciales, location des skis, achat des forfaits... tu pourrais essayer de drastiquement réduire tout ça, mais il n'y aurait plus de sens économique à ouvrir une station: tu perds de l'argent si tu dois avoir du personnel dans les magasins, si tu dois faire tourner les remontées etc et qu'il n'y a presque pas de client. Et puis il y a le cas Ischgl, tristement célèbre pour avoir été l'un des principaux foyer de propagation du COVID en Europe...

C'est toujours très facile de dire que les choses sont mal gérées quand on n'est pas en responsabilité et qu'on a une vision superficielle et simpliste de ce qui se passe en réalité sur le terrain, mais heureusement qu'on n'a pas les tringles (© Fayard) du forum au manettes.
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7510
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Ne pas oublier aussi le joli brassage de population venant des 4 coins de la France et l'augmentation locale de population...

T.
FAYARD
Messages : 25337
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par FAYARD »

Silver0l a écrit : 26 nov. 2020 19:01
Reminox a écrit : 26 nov. 2020 18:30
Trapanelle en nat a écrit : 26 nov. 2020 17:50

Je pense que tu n'as pas compris le sens de ce que je voulais dire (ou alors, je me suis mal exprimé !)

Ce que je veux dire, c'est que vu la tension en réa en Suisse, en AURA, en Italie, celui qui se blesse gravement risque de venir surcharger des réa qui n'en ont pas forcément besoin. Tension des réa en Aura dixit anticovid : 131,1 pour cent. C'est ce qui explique que les stations ne peuvent pas ouvrir rapidement.
Pour la tension des réa ce ne sera surement plus le cas d'ici les vacances de Nöel, d'où la demande des institutions de la montagne française de patienter encore au moins 10 jours pour prendre une décision ferme et définitive, demande accordée lundi matin par le 1er ministre mais contre dite le lendemain par le PR et le 1er ministre le surlendemain. :violin: :violin: :violin: :violin:

D'autre part, c'est toujours la même réflexion : OK pour s'entasser dans le métro/les grandes surfaces, mais s'asseoir 1 siège sur 2 sur les télésièges/limiter le nombre de skieurs dans les télécabines et skier au grand air, PAS OK ?

OK ??????? :lol: :lol: :lol: :lol:

Une affaire mal gérée de plus par ce gvt. Ils ne sont plus à ça près :roll:
Tu as une vision ultra-simpliste de la situation. Quand tu skies, il y a forcément des queues devant les remonte-pentes, devant les télécabines, et les gens n'auront évidemment pas de masque... et les téléskis et télésièges ont quasi-disparus au profit des bennes et télécabines, et puis au déjeuner, les gens voudront aller bouffer quelque part, et si les restos sont fermés... en plus les gens à la montagne en dehors du ski sont souvent dans entassés dans des espaces confinés: galeries commerciales, location des skis, achat des forfaits... tu pourrais essayer de drastiquement réduire tout ça, mais il n'y aurait plus de sens économique à ouvrir une station: tu perds de l'argent si tu dois avoir du personnel dans les magasins, si tu dois faire tourner les remontées etc et qu'il n'y a presque pas de client. Et puis il y a le cas Ischgl, tristement célèbre pour avoir été l'un des principaux foyer de propagation du COVID en Europe...

C'est toujours très facile de dire que les choses sont mal gérées quand on n'est pas en responsabilité et qu'on a une vision superficielle et simpliste de ce qui se passe en réalité sur le terrain, mais heureusement qu'on n'a pas les tringles (© Fayard) du forum au manettes.
Perso, je ne critiquerais pas le gvt sur cette action. Je trouve que les sports d’hiver sont une catastrophe écologique entre la neige artificielle, le coût CO2, l’appauvrissement des sols..etc. Tout ça pour satisfaire une toute petite partie de la population de ce pays et celles de nos voisins. Et comme en plus contrairement à ce que disent les professionnels, les gestes barrières sont compliqués , et le brassage de la population énorme, je pense que c’est une bonne chose. Pour info, j’ai fait 15 ans de ski quand j’étais gosse, tous les mercredis d’hiver et des stages dans les alpes tous les ans...Je sais comment cela se passe.
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP
Fab74ch
Messages : 3321
Inscription : 21 août 2013 21:20

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Fab74ch »

Avatar de l’utilisateur
vioqman
Messages : 7454
Inscription : 06 août 2007 16:23
Localisation : sundgau

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par vioqman »

Silver0l a écrit : 26 nov. 2020 19:01
Reminox a écrit : 26 nov. 2020 18:30
Trapanelle en nat a écrit : 26 nov. 2020 17:50

Je pense que tu n'as pas compris le sens de ce que je voulais dire (ou alors, je me suis mal exprimé !)

Ce que je veux dire, c'est que vu la tension en réa en Suisse, en AURA, en Italie, celui qui se blesse gravement risque de venir surcharger des réa qui n'en ont pas forcément besoin. Tension des réa en Aura dixit anticovid : 131,1 pour cent. C'est ce qui explique que les stations ne peuvent pas ouvrir rapidement.
Pour la tension des réa ce ne sera surement plus le cas d'ici les vacances de Nöel, d'où la demande des institutions de la montagne française de patienter encore au moins 10 jours pour prendre une décision ferme et définitive, demande accordée lundi matin par le 1er ministre mais contre dite le lendemain par le PR et le 1er ministre le surlendemain. :violin: :violin: :violin: :violin:

D'autre part, c'est toujours la même réflexion : OK pour s'entasser dans le métro/les grandes surfaces, mais s'asseoir 1 siège sur 2 sur les télésièges/limiter le nombre de skieurs dans les télécabines et skier au grand air, PAS OK ?

OK ??????? :lol: :lol: :lol: :lol:

Une affaire mal gérée de plus par ce gvt. Ils ne sont plus à ça près :roll:
Tu as une vision ultra-simpliste de la situation. Quand tu skies, il y a forcément des queues devant les remonte-pentes, devant les télécabines, et les gens n'auront évidemment pas de masque... et les téléskis et télésièges ont quasi-disparus au profit des bennes et télécabines, et puis au déjeuner, les gens voudront aller bouffer quelque part, et si les restos sont fermés... en plus les gens à la montagne en dehors du ski sont souvent dans entassés dans des espaces confinés: galeries commerciales, location des skis, achat des forfaits... tu pourrais essayer de drastiquement réduire tout ça, mais il n'y aurait plus de sens économique à ouvrir une station: tu perds de l'argent si tu dois avoir du personnel dans les magasins, si tu dois faire tourner les remontées etc et qu'il n'y a presque pas de client. Et puis il y a le cas Ischgl, tristement célèbre pour avoir été l'un des principaux foyer de propagation du COVID en Europe...

C'est toujours très facile de dire que les choses sont mal gérées quand on n'est pas en responsabilité et qu'on a une vision superficielle et simpliste de ce qui se passe en réalité sur le terrain, mais heureusement qu'on n'a pas les tringles (© Fayard) du forum au manettes.
Tu devrais aller voir aux 3 vallées si les télésièges ont quasi disparu, la proportion est 1/3 Télécabine et 2/3 télésiège ou téléski.
De mémoire rien qu'a Méribel, 5 ou 6 Télécabine et 16 télésièges ou téléski.
https://bièrefrakass.fr/
FAYARD
Messages : 25337
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par FAYARD »

vioqman a écrit : 26 nov. 2020 19:34
Silver0l a écrit : 26 nov. 2020 19:01
Reminox a écrit : 26 nov. 2020 18:30

Pour la tension des réa ce ne sera surement plus le cas d'ici les vacances de Nöel, d'où la demande des institutions de la montagne française de patienter encore au moins 10 jours pour prendre une décision ferme et définitive, demande accordée lundi matin par le 1er ministre mais contre dite le lendemain par le PR et le 1er ministre le surlendemain. :violin: :violin: :violin: :violin:

D'autre part, c'est toujours la même réflexion : OK pour s'entasser dans le métro/les grandes surfaces, mais s'asseoir 1 siège sur 2 sur les télésièges/limiter le nombre de skieurs dans les télécabines et skier au grand air, PAS OK ?

OK ??????? :lol: :lol: :lol: :lol:

Une affaire mal gérée de plus par ce gvt. Ils ne sont plus à ça près :roll:
Tu as une vision ultra-simpliste de la situation. Quand tu skies, il y a forcément des queues devant les remonte-pentes, devant les télécabines, et les gens n'auront évidemment pas de masque... et les téléskis et télésièges ont quasi-disparus au profit des bennes et télécabines, et puis au déjeuner, les gens voudront aller bouffer quelque part, et si les restos sont fermés... en plus les gens à la montagne en dehors du ski sont souvent dans entassés dans des espaces confinés: galeries commerciales, location des skis, achat des forfaits... tu pourrais essayer de drastiquement réduire tout ça, mais il n'y aurait plus de sens économique à ouvrir une station: tu perds de l'argent si tu dois avoir du personnel dans les magasins, si tu dois faire tourner les remontées etc et qu'il n'y a presque pas de client. Et puis il y a le cas Ischgl, tristement célèbre pour avoir été l'un des principaux foyer de propagation du COVID en Europe...

C'est toujours très facile de dire que les choses sont mal gérées quand on n'est pas en responsabilité et qu'on a une vision superficielle et simpliste de ce qui se passe en réalité sur le terrain, mais heureusement qu'on n'a pas les tringles (© Fayard) du forum au manettes.
Tu devrais aller voir aux 3 vallées si les télésièges ont quasi disparu, la proportion est 1/3 Télécabine et 2/3 télésiège ou téléski.
De mémoire rien qu'a Méribel, 5 ou 6 Télécabine et 16 télésièges ou téléski.
On sait que le virus s’accroche aux surfaces et qu’il aime le froid, tu fais comment avec ton masque pour t’essuyer le nez qui coule ? Tu passes ton temps à te toucher le visage au ski, ne serait ce que pour enlever la neige. Franchement je pense que ce serait une catastrophe sanitaire et tous les mecs malades qui vont rentrer chez eux vont aller propager la maladie partout en France. Sur ce coup là, Macron a eu du courage. Si tu interdits les sports collectifs pour adultes, si tu laisses les piscines fermées, tu es obligé d’interdire les sports d’hiver sinon cela n’a pas de sens.
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP
ricolecyclo
Messages : 49
Inscription : 03 nov. 2016 15:36

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par ricolecyclo »

Silver0l a écrit : 17 nov. 2020 09:54
FAYARD a écrit : 17 nov. 2020 02:02
superyoyo a écrit : 16 nov. 2020 23:31 Comment savoir si on est complotiste ?
Il suffit de se demander "qu'est ce qui pourrait me faire changer d'avis".
Si la réponse est "rien", on est complotiste.
Silver est complotiste ? :mrgreen:
J'ai changé d'avis. J'étais fan de Raoult comme tout le monde, au début...
Et puis j'ai vu les faits.
la pub du gouv sur les chaines publics reprennent sa première recommandation: tester/isoler/traiter
Z__orglub
Messages : 329
Inscription : 12 nov. 2020 15:08

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Z__orglub »

ricolecyclo a écrit : 26 nov. 2020 19:49
Silver0l a écrit : 17 nov. 2020 09:54
FAYARD a écrit : 17 nov. 2020 02:02

Silver est complotiste ? :mrgreen:
J'ai changé d'avis. J'étais fan de Raoult comme tout le monde, au début...
Et puis j'ai vu les faits.
la pub du gouv sur les chaines publics reprennent sa première recommandation: tester/isoler/traiter
C'est un joli slogan mais les tests ne donnent que des faux positifs, personne n'est contraint de s'isoler, et il n'y a pas de traitement.
Avatar de l’utilisateur
felipe
Messages : 692
Inscription : 23 févr. 2007 16:12
Localisation : Pays du poulet

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par felipe »

Thierry *OnlineTri* a écrit : 26 nov. 2020 19:21 Ne pas oublier aussi le joli brassage de population venant des 4 coins de la France et l'augmentation locale de population...

T.
+1
Le vrai enjeu, c'est l'augmentation de la population (transhumance).

Les accidents ? C'est peanuts...
Les risques de contamination? Ils peuvent être maîtrisés...
La contagion ? Les gens seront rentrés chez eux avant la fin de l'incubation...
Mais par contre, certains arriveront en vacances en étant déjà contaminés mais sans le savoir...

Le vrai enjeu, c'est l'augmentation de la population.
Si tu prends un département comme les hautes-alpes, la population peut être multiplié par 3 l'hiver.
Donc potentiellement 3 fois plus de cas Covid à l'hôpital toutes choses étant égales par ailleurs.

Une solution pourrait être un test covid 2 à 4 jours avant de partir au ski ?
Objectifs : plaisir, santé et pas trop de bide
kestrel
Messages : 1225
Inscription : 13 sept. 2011 16:30
Localisation : Pays Basque

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par kestrel »

felipe a écrit : 26 nov. 2020 22:20
Thierry *OnlineTri* a écrit : 26 nov. 2020 19:21 Ne pas oublier aussi le joli brassage de population venant des 4 coins de la France et l'augmentation locale de population...

T.
+1
Le vrai enjeu, c'est l'augmentation de la population (transhumance).
Le Gvt avait été moins regardant cet été, mais si il ont appris, c'est tant mieux
Reminox
Messages : 204
Inscription : 03 sept. 2016 18:35

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Reminox »

En effet le brassage de population c'est un vrai problème. Mais il aura sans doute lieu. Si ce n'est pas à la montagne ce sera autre part.

Concernant les files d'attentes dans les loc, et tout ce qui m'a été rétorqué plus haut:

1) les stations avaient prévu des protocoles absolument draconiens pour limiter les contaminations (désinfections des cabines à chaque passage, espacement des files d'attente, masques obligatoires dans les remontées et tous les lieux clos, tests massifs à l'arrivée des touristes et des saisonniers, etc etc...)

2) les téléskis et télésièges n'ont absolument pas disparu. Dans les petites et moyennes stations, il n'y a que ça. Et la distanciation est facilement faisable sur ces appareils. Dans les grandes stations, la large majorité des équipements sont égalements des télésièges.

3) "les gens à la montagne en dehors du ski sont souvent dans entassés dans des espaces confinés: galeries commerciales, location des skis, achat des forfaits... " :arrow: Ni plus ni moins qu'ailleurs, en fait. Impatient de voir l'orgie de ce weekend dans les commerces. :lol:

4) une "station" en fait juridiquement, cela n'existe pas. Une station c'est une commune qui vit bien plus souvent que l'on ne le croit à l'année, ce n'est pas un parc d'attraction. Commune à l'intérieur de laquelle il existe tout un tas de différents prestataires de services dont les exploitants de remontées mécaniques. Donc dire que l'on doit "fermer les stations" ça ne rime à rien. Il faut parler des remontées mécaniques, pas des "stations". Donc quand tu me dis économiquement c'est pas viable d'ouvrir une station car il faut du personnel dans les magasins etc etc... Cela montre à quel point tu as une vision "superficielle et simpliste" de la réalité du terrain. :wink: :wink: :wink: :wink:

Une potentielle conséquence de la fermeture des remontées mécaniques que je pressens, ce sont des touristes qui viennent quand même, s'adonnent à la montagne (randonée, ski de randonnée,...) sans aucune maîtrise et connaissance du milieu et sans la sécurité qu'offre le domaine skiable tracé et balisé. Et là des accidents pour des jambes cassées, des gens pris dans les avalanches et j'en passe, on va en avoir une ribanbelle.
Répondre