COVID-19, de l'espoir?

Que faire quand ça va pas?
Avatar de l’utilisateur
superyoyo
Messages : 1261
Inscription : 22 juil. 2005 12:39
Localisation : toulon
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par superyoyo »

geraud a écrit : 09 sept. 2020 23:28 licenciement et difficulté à retrouver du travail ne sont pas la même chose.
Marc 4 tri a écrit : 10 sept. 2020 09:58 Tu accepterais toi tous les 2 ans de déménager, changer les enfants d'école, t'éloigner de tes proches etc etc ?
Et c'est pas bon non plus pour les patrons qui doivent reformer à chaque fois les nouveaux arrivants.
Il vaut mieux de la stabilité.
Silver0l
Messages : 7699
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Silver0l »

superyoyo a écrit : 10 sept. 2020 12:22
Silver0l a écrit : 10 sept. 2020 11:52 Le taux de chômage en France est calculé par l'INSEE, qui est un organisme tout ce qu'il y a de plus sérieux, et dont les compétences sont internationalement reconnues pour produire des statistiques fiables.
...
le pauvre Hollande qui avait tout misé sur "l'inversion de la courbe" n'est jamais parvenu à le faire.
Si on regarde la courbe de l'insee, le chômage baisse dès 2015, donc Hollande a bel et bien réussi à inverser la courbe.

Est-ce grâce aux baisses des charges (indirectement avec le CICE) ? Pas sûr du tout.
Ben si, c'est à peu près sûr, et c'est bien pour ça que je dis le "pauvre Hollande". Il avait fait un effort en faveur de la compétitivité des entreprises avec le CICE, mais juste au moment où ça commençait un peu à payer (il y a toujours une inertie entre une mesure et son effet), il n'était plus en position de se représenter...

Sinon, c'est clair qu'il y a des tendances de fond lourdes, pilotées par la compétitivité de l'économie et des entreprises, et après il y a des facteurs exogènes, qui viennent périodiquement tout chambouler.

La crise financière de 2008 était la dernière crise connue, la décennie qui a suivi ayant été ensuite marquée par une très belle période de croissance, de décrue du chômage et de désendettement, à peu près partout sauf en France. Et puis on a eu le COVID, pire que tout ce qu'on a connu depuis la guerre.
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Silver0l
Messages : 7699
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Silver0l »

superyoyo a écrit : 10 sept. 2020 12:32
geraud a écrit : 09 sept. 2020 23:28 licenciement et difficulté à retrouver du travail ne sont pas la même chose.
Marc 4 tri a écrit : 10 sept. 2020 09:58 Tu accepterais toi tous les 2 ans de déménager, changer les enfants d'école, t'éloigner de tes proches etc etc ?
Et c'est pas bon non plus pour les patrons qui doivent reformer à chaque fois les nouveaux arrivants.
Il vaut mieux de la stabilité.
C'est vrai qu'un excès de mobilité peut être nuisible autant aux employés qu'aux patrons, mais face au comportement abusif d'un employeur, il n'y a pas de garantie plus grande que de pouvoir dire "puisque c'est comme ça je me barre", en ayant le coeur serein parce que l'économie marche bien et qu'on sait qu'on n'aura pas de mal à retrouver un emploi. Ça vaut infiniment plus que toutes les conventions collectives et autres codes du travail théoriquement censés te protéger.
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Marc 4 tri
Messages : 600
Inscription : 06 août 2016 19:48

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Marc 4 tri »

Silver0l a écrit : 10 sept. 2020 13:16
superyoyo a écrit : 10 sept. 2020 12:32
geraud a écrit : 09 sept. 2020 23:28 licenciement et difficulté à retrouver du travail ne sont pas la même chose.
Marc 4 tri a écrit : 10 sept. 2020 09:58 Tu accepterais toi tous les 2 ans de déménager, changer les enfants d'école, t'éloigner de tes proches etc etc ?
Et c'est pas bon non plus pour les patrons qui doivent reformer à chaque fois les nouveaux arrivants.
Il vaut mieux de la stabilité.
C'est vrai qu'un excès de mobilité peut être nuisible autant aux employés qu'aux patrons, mais face au comportement abusif d'un employeur, il n'y a pas de garantie plus grande que de pouvoir dire "puisque c'est comme ça je me barre", en ayant le coeur serein parce que l'économie marche bien et qu'on sait qu'on n'aura pas de mal à retrouver un emploi. Ça vaut infiniment plus que toutes les conventions collectives et autres codes du travail théoriquement censés te protéger.
Sauf que l économie ne marche pas bien et que dans la réalité l employé est souvent obligé de subir.
Et ce qui le protège c est ce que tu qualifies de théorique, car c est le réel. Tu vis dans le déni le plus total. Tu ne sembles pas connaître grand chose du monde du travail (à part peut-être le tien) avec tes supercheries et convictions.
Par contre au rythme où on va, avec la destruction du code du travail et des branches professionnelles, dans 20 ans il ne restera plus rien, et donc on vivra dans ton monde qui aboutira certainement à la violence (comme aux US, il n y a pas de prud’hommes, et beaucoup de salariés règlent leurs comptes à leur patron en faisant parler la poudre)
"Je ne dirais pas que c'est un échec : ça n'a pas marché"
Marc 4 tri
Messages : 600
Inscription : 06 août 2016 19:48

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Marc 4 tri »

Silver0l a écrit : 10 sept. 2020 13:16
superyoyo a écrit : 10 sept. 2020 12:32
geraud a écrit : 09 sept. 2020 23:28 licenciement et difficulté à retrouver du travail ne sont pas la même chose.
Marc 4 tri a écrit : 10 sept. 2020 09:58 Tu accepterais toi tous les 2 ans de déménager, changer les enfants d'école, t'éloigner de tes proches etc etc ?
Et c'est pas bon non plus pour les patrons qui doivent reformer à chaque fois les nouveaux arrivants.
Il vaut mieux de la stabilité.
C'est vrai qu'un excès de mobilité peut être nuisible autant aux employés qu'aux patrons, mais face au comportement abusif d'un employeur, il n'y a pas de garantie plus grande que de pouvoir dire "puisque c'est comme ça je me barre", en ayant le coeur serein parce que l'économie marche bien et qu'on sait qu'on n'aura pas de mal à retrouver un emploi. Ça vaut infiniment plus que toutes les conventions collectives et autres codes du travail théoriquement censés te protéger.
Face au comportement abusif d un employeur il y a des combats à mener, et ceux qui ont le courage de le mener (comme chez Orange par ex) obtiennent des victoires.
Pour cela il faut des convictions et du courage, et bien sûr des lois et textes conventionnels protecteurs.
Je suis sûr que tu bénéficies de plein d avantages de branche dans ton secteur et que tu ne le sais même pas ...
"Je ne dirais pas que c'est un échec : ça n'a pas marché"
Silver0l
Messages : 7699
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Silver0l »

Pfiou... j'aurais bien fait une tentative de retour sur le sujet, mais c'est bien vain. Beaucoup trop de passion pour la politique...
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Marc 4 tri
Messages : 600
Inscription : 06 août 2016 19:48

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Marc 4 tri »

Silver0l a écrit : 10 sept. 2020 13:49 Pfiou... j'aurais bien fait une tentative de retour sur le sujet, mais c'est bien vain. Beaucoup trop de passion pour la politique...
Oui car sur la partie sociale du sujet tu t'es déjà bien enfoncé .
Allez silver balance nous un pti tableau, reprends la main mec, struggle for life mate, you are a winner !
"Je ne dirais pas que c'est un échec : ça n'a pas marché"
Z_orglub
Messages : 892
Inscription : 16 juin 2015 22:52

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Z_orglub »

Silver0l a écrit : 10 sept. 2020 11:52 une très belle période de croissance, de décrue du chômage et de désendettement, à peu près partout sauf en France
J'aime bien ces affirmations gratuites lancées avec toujours beaucoup d'autorité mais contredite par la première recherche internet.

Regardons au hasard la dette publique dans quelques pays : USA, UK, Japon...

https://www.statista.com/statistics/187 ... ince-1990/
https://www.ukpublicspending.co.uk/uk_n ... t_analysis
https://www.macrotrends.net/countries/J ... -gdp-ratio

Une très belle période de désendettement en effet (et je n'ai même pas cherché la dette privé, qui est apparemment une grosse inquiétude en Europe)

On peut aussi mettre en correspondance cette "belle période de croissance" avec une belle période des émissions de CO2

https://climate.nasa.gov/vital-signs/carbon-dioxide/

En réalité, une partie de la croissance est artificiellement générée par une croissance de la dette publique, c'est un jeu de chiffres. Et elle est également directement corrélée aux émissions de CO2. Difficile de mettre ça sous le tapis quand même, sauf climato-sceptique.

Cette croissance n'est pas ex nihilo. Elle est la contrepartie d'une dette financière, et environnementale. Il va un jour falloir rembourser ces dettes. Le pari est que la croissance générera plus de gain et d'innovation pour payer ces deux dettes. En réalité, c'est un pyramide de Ponzi, une imposture qui de toute évidence ne peut pas marcher.
Silver0l
Messages : 7699
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Silver0l »

Z_orglub a écrit : 10 sept. 2020 14:26
Silver0l a écrit : 10 sept. 2020 11:52 une très belle période de croissance, de décrue du chômage et de désendettement, à peu près partout sauf en France
J'aime bien ces affirmations gratuites lancées avec toujours beaucoup d'autorité mais contredite par la première recherche internet.

Regardons au hasard la dette publique dans quelques pays : USA, UK, Japon...

https://www.statista.com/statistics/187 ... ince-1990/
https://www.ukpublicspending.co.uk/uk_n ... t_analysis
https://www.macrotrends.net/countries/J ... -gdp-ratio

J'aime bien ces mecs qui prennent des pays "au hasard".
Regarde par rapport à des pays proches des nôtres, dans la zone euro, Espagne, Allemagne, Italie, Pays-Bas, tes chers Suédois etc, et tu verras qu'il n'y a aucun doute sur le sujet, un seul pays dont la dette ne fait qu'augmenter...
Image
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Z_orglub
Messages : 892
Inscription : 16 juin 2015 22:52

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Z_orglub »

Silver0l a écrit : 10 sept. 2020 15:00
Z_orglub a écrit : 10 sept. 2020 14:26
Silver0l a écrit : 10 sept. 2020 11:52 une très belle période de croissance, de décrue du chômage et de désendettement, à peu près partout sauf en France
J'aime bien ces affirmations gratuites lancées avec toujours beaucoup d'autorité mais contredite par la première recherche internet.

Regardons au hasard la dette publique dans quelques pays : USA, UK, Japon...

https://www.statista.com/statistics/187 ... ince-1990/
https://www.ukpublicspending.co.uk/uk_n ... t_analysis
https://www.macrotrends.net/countries/J ... -gdp-ratio

J'aime bien ces mecs qui prennent des pays "au hasard".
Regarde par rapport à des pays proches des nôtres, dans la zone euro, Espagne, Allemagne, Italie, Pays-Bas, tes chers Suédois etc, et tu verras qu'il n'y a aucun doute sur le sujet, un seul pays dont la dette ne fait qu'augmenter...
Image
Ah ok, on est passé de "presque tous" à "presque tous les pays proche de chez nous dans la zone Euro". C'est déjà plus nuancé. Remplace encore une "belle période de désendettement" par "un désendettement modéré ou faible". Et finalement, précise que les dettes publiques sont quasiment toujour supérieures à celle d'avant 2008, et on sera d'accord.

Si on prolonge ta courbe, on voit que par exemple l'Irlande a une dette publique deux fois supérieure maintenant que avant 2008 (malgré la belle période de désendettement).

Ce système de capitalisme non régulé qui selon toi permet à l'Irlande de se désendetter très partiellement est le même système qui a provoqué son endettemement initial. Au passage, l'Irlande a du couper dans ses services publics.

Et des pays qui ont plus de prelevement et moins de regulation (USA/UK) ont eu une dette publique qui a crue plus que celle de la France.

Sérieusement, tu ne fais que choisir les indicateurs qui t'arrangent, sur les dates qui t'arrangent, les pays qui t'arrangent. Et même tes interprétations de ce qui causent ces évolutions sont discutables.

Pourquoi tu ne regardes pas par exemple la qualité des services publiques, les inégalités, l'insécurité, l'accès au soin, l'éducation, le temps de travail, la qualité de l'air, les infrastructures, le taux d'emprisonnement etc.. ? tu ne crois pas que ce serait plus pertinent que la croissance, l'endettement ou le taux de chomage ?
Marc 4 tri
Messages : 600
Inscription : 06 août 2016 19:48

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Marc 4 tri »

Pourquoi passer autant de temps à discuter avec ce barge ?
"Je ne dirais pas que c'est un échec : ça n'a pas marché"
Z_orglub
Messages : 892
Inscription : 16 juin 2015 22:52

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Z_orglub »

Marc 4 tri a écrit : 10 sept. 2020 19:59 Pourquoi passer autant de temps à discuter avec ce barge ?
On doit être aussi barge que lui :(
Silver0l
Messages : 7699
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Silver0l »

Marc 4 tri a écrit : 10 sept. 2020 19:59 Pourquoi passer autant de temps à discuter avec ce barge ?
...dit celui qui n'arrête pas de remettre des pièces dans le nourrain...
A chaque fois qu'on parle d'autre chose, tu relances le sujet. Visiblement t'est accro!
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Trapanelle en nat
Messages : 752
Inscription : 26 août 2018 18:06

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Trapanelle en nat »

Marc 4 tri a écrit : 10 sept. 2020 19:59 Pourquoi passer autant de temps à discuter avec ce barge ?
Ben arrête d'intervenir sur le forum !!
Avatar de l’utilisateur
superyoyo
Messages : 1261
Inscription : 22 juil. 2005 12:39
Localisation : toulon
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par superyoyo »

Petit calcul:
1ère vague (fixée arbitrairement par moi-même jusqu'au 15 juin): 157000 cas / 29400 morts
2ème vague: 197000 cas / 1400 morts
Supposons que le faible nombre de cas de la 1ère vague soit dû au manque de tests, et que les nombres de cas et de morts soient liés par un rapport constant.
Pendant la 1ère vague, à la place de 157000 cas, on aurait donc du en avoir 197000/1400x29400 = environ 4 millions. On est loin de l'immunité collective. Donc ça va surement continuer.
Répondre