COVID-19, de l'espoir?

Que faire quand ça va pas?
Avatar de l’utilisateur
felipe
Messages : 740
Inscription : 23 févr. 2007 16:12
Localisation : Pays du poulet

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par felipe »

Vank a écrit : 30 déc. 2020 10:55 Que veux-tu, certains jeunes font preuve de si peu de discernement (pour preuve ton commentaire que je quote ci-dessus) qu'il faut en effet les contraindre.....
Le manque de discernement n'est pas l'apanage des jeunes.
Vank a écrit : 30 déc. 2020 10:55 Plus sérieusement le cliché du retraité qui n'a plus de vie après 18h,
Vous devez vous tromper d'interlocuteur car je n'ai jamais écrit que le retraité n'a pas de vie après 18h.
J'ai écrit que le retraité a la possibilité (qu'il utilise ou non) d'avoir une vie sociale avant 18h, possibilité que les "actifs" n"ont pas car ils sont au boulot.
Merci de ne pas tordre mes propos pour pouvoir ensuite donner libre cours à vos insultes gratuites.

Vous pouvez m'insulter en disant que ce que j'écris sont des âneries, mais vous ne démontrez pas en quoi ce sont des âneries.
J'ai un peu de mal avec les gens qui interviennent en procédant par affirmations et insultes mais sans aucune argumentation, ni démonstration.

Si je compare ma situation personnelle (assez similaire à beaucoup d'actifs), ma future journée, après le 2/01, va se limiter à :
- emmener les gosses à l'école à 8h30
- télé-travailler chez moi jusqu'à 18h
- rester chez moi le soir après 18h.

Cette nouvelle configuration m'est moins favorable que le confinement dur, qui me permettait :
- d'aller faire mes courses après ma journée de TAF après 18h
- d'aller courir à pied à 19h

Je suis donc perdant (ceci est un fait, une donnée, et non pas seulement l'expression d'une frustration, légitime par ailleurs).

En revanche, cette nouvelle configuration (couvre feu 18h est plus favorable aux "retraités" et autres non-actifs que le confinement car ils pourront s'adonner à leurs activités personnelles, quelles qu'elles soient, de 6h à 18h (sans préjuger si ces personnes avaient ou non une vie après 18h).

En gros, le couvre-feu à 18h va priver les actifs (ceux qui bossent) de toute vie sociale.

C'est totalement débile car cela a des conséquences sur le taux de télétravailleurs. Je le constate autour de moi, j'ai plein de collègues qui refusent de continuer à télétravailler car ils veulent sortir un peu de chez eux.
Je suis convaincu qu'avec un couvre-feu à 18h, le ratio de télétravailleurs va encore diminuer. Cette mesure risque d'être contre-productive.


Mais je suis prêt à lire une contre-démonstration qui viendrait montrer que la démonstration ci-dessus qui montre que le couvre-feu à 18h a un côté inique, est une ânerie.
Objectifs : plaisir, santé et pas trop de bide
FAYARD
Messages : 25694
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par FAYARD »

felipe a écrit : 30 déc. 2020 14:17
Vank a écrit : 30 déc. 2020 10:55 Que veux-tu, certains jeunes font preuve de si peu de discernement (pour preuve ton commentaire que je quote ci-dessus) qu'il faut en effet les contraindre.....
Le manque de discernement n'est pas l'apanage des jeunes.
Vank a écrit : 30 déc. 2020 10:55 Plus sérieusement le cliché du retraité qui n'a plus de vie après 18h,
Vous devez vous tromper d'interlocuteur car je n'ai jamais écrit que le retraité n'a pas de vie après 18h.
J'ai écrit que le retraité a la possibilité (qu'il utilise ou non) d'avoir une vie sociale avant 18h, possibilité que les "actifs" n"ont pas car ils sont au boulot.
Merci de ne pas tordre mes propos pour pouvoir ensuite donner libre cours à vos insultes gratuites.

Vous pouvez m'insulter en disant que ce que j'écris sont des âneries, mais vous ne démontrez pas en quoi ce sont des âneries.
J'ai un peu de mal avec les gens qui interviennent en procédant par affirmations et insultes mais sans aucune argumentation, ni démonstration.

Si je compare ma situation personnelle (assez similaire à beaucoup d'actifs), ma future journée, après le 2/01, va se limiter à :
- emmener les gosses à l'école à 8h30
- télé-travailler chez moi jusqu'à 18h
- rester chez moi le soir après 18h.

Cette nouvelle configuration m'est moins favorable que le confinement dur, qui me permettait :
- d'aller faire mes courses après ma journée de TAF après 18h
- d'aller courir à pied à 19h

Je suis donc perdant (ceci est un fait, une donnée, et non pas seulement l'expression d'une frustration, légitime par ailleurs).

En revanche, cette nouvelle configuration (couvre feu 18h est plus favorable aux "retraités" et autres non-actifs que le confinement car ils pourront s'adonner à leurs activités personnelles, quelles qu'elles soient, de 6h à 18h (sans préjuger si ces personnes avaient ou non une vie après 18h).

En gros, le couvre-feu à 18h va priver les actifs (ceux qui bossent) de toute vie sociale.

C'est totalement débile car cela a des conséquences sur le taux de télétravailleurs. Je le constate autour de moi, j'ai plein de collègues qui refusent de continuer à télétravailler car ils veulent sortir un peu de chez eux.
Je suis convaincu qu'avec un couvre-feu à 18h, le ratio de télétravailleurs va encore diminuer. Cette mesure risque d'être contre-productive.


Mais je suis prêt à lire une contre-démonstration qui viendrait montrer que la démonstration ci-dessus qui montre que le couvre-feu à 18h a un côté inique, est une ânerie.
Oui vu comme ça, c’est pas faux. Moi j’ai la chance d’être un travailleur de nuit...de 13h à 18h, je vais pouvoir sortir un peu...
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP
Vank
Messages : 2091
Inscription : 01 avr. 2010 20:40

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Vank »

JeanMoulu a écrit : 30 déc. 2020 12:55
Vank a écrit : 29 déc. 2020 18:47 Tu es un grand comique toi! Lire tes propos en entier? Ton post, que j'ai quoté dans son intégralité, fait à peine plus d'une ligne!

Quand l'état de quelqu'un exige qu'il soit admis en réa cela signifie que le diagnostic vital est engagé. Je n'imagine pas une seconde un toubib dans la situation extrême de choix entre 2 patients (au hasard un papy de 90 ans vacciné et un gamin de 30 ans pas vacciné), le faire sur la base "priorité aux vaccinés". Car in fine, au bout du bout de ta logique, c'est le sens de ce que tu as écrit.

Alors s'il y a des choses qui sont implicites dans tes propos, le mieux aurait été de les rendre explicites.
Tu as une conception de la comédie assez singulière.
Tu sous entendus que je disais qu'il ne fallait pas soigner les non vaccinés, c'est un fait.
J'ai dit ne pas être arrêté sur la question et y réfléchir encore, alors que tu prétends avoir la réponse à une problème philosophique vieux de 60 ans, c'est un fait.

Alors oui c'est vrai que c'est assez comique de constater cette déconnexion avec la réalité.
Finalement non, tu n'es pas comique. Tu ferais plutôt partie de ces trop nombreux individus qui ont érigé la mauvaise foi comme ligne de conduite, qui tentent, toute honte bue et malhonnêteté intellectuelle assumée, de faire dire aux gens ce qu'ils n'ont pas dit.
Car il est évident, (si toi non plus tu n'as lu pas mes propos en diagonale et prêté attention aux sauts de paragraphes), que quand je te traite de comique je fais allusion à ton accusation de ne pas avoir lu la totalité de ton post et non pas à ta proposition de "règle" d'admission en réa (qui est plutôt tragique pour le coup).

************

Ensuite je ne sous-entends rien du tout. Je me contente de te cîter:
JeanMoulu a écrit : 29 déc. 2020 10:51 Osef, par contre je n'y ai pas beaucoup réfléchi mais je crois que je ne serais pas opposé à ce que les gens ayant refusé le vaccin ne soient pas prioritaires dans l'ordre d'admission en réa.
en te faisant remarquer que tu ne comprends pas le sens de tes propres mots, ce qui prouve qu'en effet tu n'as pas beaucoup réfléchi avant de les écrire. La priorisation des admissions en réa, si il advient un jour qu'elle doive être pratiquée quelque part, ne PEUT pas, ne DOIT pas, se faire sur la catégorisation vacciné/pas vacciné.
Fort heureusement une tellement situation est hautement improbable, sauf à présupposer que la vaccination soit largement inefficace et qu'alors un grand nombre de vaccinés puisse se retrouver en nécessité d'être admis en réa pour cause de covid.

************

Enfin, merci d'expliciter le problème philosophique auquel je prétends répondre....... Bon courage car je n'en trouve pas trace!
Pain is inevitable, suffering is optionnal.
FAYARD
Messages : 25694
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par FAYARD »

Vank a écrit : 30 déc. 2020 14:40
JeanMoulu a écrit : 30 déc. 2020 12:55
Vank a écrit : 29 déc. 2020 18:47 Tu es un grand comique toi! Lire tes propos en entier? Ton post, que j'ai quoté dans son intégralité, fait à peine plus d'une ligne!

Quand l'état de quelqu'un exige qu'il soit admis en réa cela signifie que le diagnostic vital est engagé. Je n'imagine pas une seconde un toubib dans la situation extrême de choix entre 2 patients (au hasard un papy de 90 ans vacciné et un gamin de 30 ans pas vacciné), le faire sur la base "priorité aux vaccinés". Car in fine, au bout du bout de ta logique, c'est le sens de ce que tu as écrit.

Alors s'il y a des choses qui sont implicites dans tes propos, le mieux aurait été de les rendre explicites.
Tu as une conception de la comédie assez singulière.
Tu sous entendus que je disais qu'il ne fallait pas soigner les non vaccinés, c'est un fait.
J'ai dit ne pas être arrêté sur la question et y réfléchir encore, alors que tu prétends avoir la réponse à une problème philosophique vieux de 60 ans, c'est un fait.

Alors oui c'est vrai que c'est assez comique de constater cette déconnexion avec la réalité.
Finalement non, tu n'es pas comique. Tu ferais plutôt partie de ces trop nombreux individus qui ont érigé la mauvaise foi comme ligne de conduite, qui tentent, toute honte bue et malhonnêteté intellectuelle assumée, de faire dire aux gens ce qu'ils n'ont pas dit.
Car il est évident, (si toi non plus tu n'as lu pas mes propos en diagonale et prêté attention aux sauts de paragraphes), que quand je te traite de comique je fais allusion à ton accusation de ne pas avoir lu la totalité de ton post et non pas à ta proposition de "règle" d'admission en réa (qui est plutôt tragique pour le coup).

************

Ensuite je ne sous-entends rien du tout. Je me contente de te cîter:
JeanMoulu a écrit : 29 déc. 2020 10:51 Osef, par contre je n'y ai pas beaucoup réfléchi mais je crois que je ne serais pas opposé à ce que les gens ayant refusé le vaccin ne soient pas prioritaires dans l'ordre d'admission en réa.
en te faisant remarquer que tu ne comprends pas le sens de tes propres mots, ce qui prouve qu'en effet tu n'as pas beaucoup réfléchi avant de les écrire. La priorisation des admissions en réa, si il advient un jour qu'elle doive être pratiquée quelque part, ne PEUT pas, ne DOIT pas, se faire sur la catégorisation vacciné/pas vacciné.
Fort heureusement une tellement situation est hautement improbable, sauf à présupposer que la vaccination soit largement inefficace et qu'alors un grand nombre de vaccinés puisse se retrouver en nécessité d'être admis en réa pour cause de covid.

************

Enfin, merci d'expliciter le problème philosophique auquel je prétends répondre....... Bon courage car je n'en trouve pas trace!
Je veux bien croire que jeanmoulu n’ait pas bien réfléchi avant d’écrire une telle chose. Je vais lui laisser le bénéfice du doute parce que c’est un peu trop gros si on y réfléchit deux minutes.
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP
Z__orglub
Messages : 658
Inscription : 12 nov. 2020 15:08

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Z__orglub »

felipe a écrit : 30 déc. 2020 14:17 Si je compare ma situation personnelle (assez similaire à beaucoup d'actifs), ma future journée, après le 2/01, va se limiter à :
- emmener les gosses à l'école à 8h30
- télé-travailler chez moi jusqu'à 18h
- rester chez moi le soir après 18h.

Cette nouvelle configuration m'est moins favorable que le confinement dur, qui me permettait :
- d'aller faire mes courses après ma journée de TAF après 18h
- d'aller courir à pied à 19h
Je suis globalement dans le même cas.

Ce qui est débile dans cette histoire, c'est que le créneau 18h-20h n'est pas spécialement propice à des activités à risque. D'ailleurs, quelle activité à risque reste-t-il ? Les bars/restau/clubs de sport sont fermés de toutes façons.

Beaucoup de gens rentrent simplement du boulot vers 18h-19h. A part quelques courses et un footing, qu'est-ce que ça va empêcher ?

Je suis arrivé au stade où je ne cherche même plus la logique. On est spectateur d'un gouvernement qui ne sait plus bien quoi faire et qui a les plein pouvoirs. Et il n'y a même pas de moyen de contester.

Est-ce qu'il y a une opposition ? des journalistes ? des humoristes ? des artistes ? des manifestations ? peu de voix s'élèvent je trouve. C'est une drôle d'ambiance. C'est le professeur Caumes qui regrettait qu'on n'ait plus aujourd'hui un mec comme Coluche pour pointer du doigt les dérives et les absurdités. C'est incroyable comme nos politiciens se prennent aux sérieux et se pensent tout puissant.
claude
Messages : 4483
Inscription : 02 juil. 2005 19:55
Localisation : Sud Ouest

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par claude »

Z__orglub a écrit : 30 déc. 2020 14:58 ... C'est le professeur Caumes qui regrettait qu'on n'ait plus aujourd'hui un mec comme Coluche pour pointer du doigt les dérives et les absurdités. C'est incroyable comme nos politiciens se prennent aux sérieux et se pensent tout puissant.
Les comiques actuels sont des petites bites... :roll:
Claude
claude
Messages : 4483
Inscription : 02 juil. 2005 19:55
Localisation : Sud Ouest

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par claude »

On se disait aussi...

https://www.lemonde.fr/planete/article/ ... _3244.html

… que le pays qui a donné cette maladie au monde soit officiellement le moins touché, ça faisait un peu bizarre !

:mrgreen:
Claude
Vank
Messages : 2091
Inscription : 01 avr. 2010 20:40

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Vank »

FAYARD a écrit : 30 déc. 2020 14:56
Je veux bien croire que jeanmoulu n’ait pas bien réfléchi avant d’écrire une telle chose. Je vais lui laisser le bénéfice du doute parce que c’est un peu trop gros si on y réfléchit deux minutes.
On est bien d'accord mais c'est devenu pour certains systématique d'écrire des trucs puis de s'étonner qu'on leur explique pourquoi on n'est pas d'accord. Mais les plus irritants restent ceux qui feignent ne pas avoir compris ce que tu leur réponds, déforment tes propos ou t'en prêtent que tu n'as pas tenus...
Pain is inevitable, suffering is optionnal.
JeanMoulu
Messages : 363
Inscription : 31 mai 2016 15:21

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par JeanMoulu »

Vank a écrit : 30 déc. 2020 14:40 Enfin, merci d'expliciter le problème philosophique auquel je prétends répondre....... Bon courage car je n'en trouve pas trace!
Tu prétends apporter une réponse au dilemme du tramway.
FAYARD a écrit : 30 déc. 2020 13:03 Le seul critère qui existe pour faire le tri en réanimation, c’est un critère médical, pas autre chose.
Je n'ai pas la prétention de connaitre les critères qui font qu'on priorise untel ou unetelle quand il n'y a plus de place en réa. Je n'ai pas non plus la prétention de prétendre que ces critères sont immuables.
Qu'aujourd'hui seul le critère médicale exprimé en % de chance de survie ou semblable soit pris en compte, bien. Je n'exclu pas que ca puisse changer cela dit.

Alors oui probablement que c'est une mauvaise idée et un mauvais critère. Mais me faire traiter de comique par Vank c'est assez osé.


Sinon, je suis assez d'accord avec felipe qui résume bien les choses.
D'ailleurs je suis allé à la campagne pour les fêtes, j'ai été assez sidéré du comportement des provinciaux pour qui le virus ne semble pas ou peu exister, les vieux en particulier. Ca me conforte dans l'idée qu'on a vraiment pas tous subit les mêmes confinements.
Vank
Messages : 2091
Inscription : 01 avr. 2010 20:40

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Vank »

JeanMoulu a écrit : 30 déc. 2020 15:42 . Mais me faire traiter de comique par Vank c'est assez osé.
Est-ce que tu n'as réellement pas compris ce qui t'avait valu ce qualificatif de "comique"?

Parce que là c'est limite inquiétant.

Alors je vais te le refaire à "cadence lente avec commentaires": j'ai qualifié de comique le fait que tu m'accuses de ne pas lire "tes propos en entier sans les tronquer" (sic) alors que je répondais à ton post en le quotant intégralement.

Qu'ai-je tronqué JeanMoulu? Que n'aurais-je pas eu le temps de lire d'un post long d'une ligne?
Dernière modification par Vank le 30 déc. 2020 16:32, modifié 1 fois.
Pain is inevitable, suffering is optionnal.
FAYARD
Messages : 25694
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par FAYARD »

JeanMoulu a écrit : 30 déc. 2020 15:42
Vank a écrit : 30 déc. 2020 14:40 Enfin, merci d'expliciter le problème philosophique auquel je prétends répondre....... Bon courage car je n'en trouve pas trace!
Tu prétends apporter une réponse au dilemme du tramway.
FAYARD a écrit : 30 déc. 2020 13:03 Le seul critère qui existe pour faire le tri en réanimation, c’est un critère médical, pas autre chose.
Je n'ai pas la prétention de connaitre les critères qui font qu'on priorise untel ou unetelle quand il n'y a plus de place en réa. Je n'ai pas non plus la prétention de prétendre que ces critères sont immuables.
Qu'aujourd'hui seul le critère médicale exprimé en % de chance de survie ou semblable soit pris en compte, bien. Je n'exclu pas que ca puisse changer cela dit.

Alors oui probablement que c'est une mauvaise idée et un mauvais critère. Mais me faire traiter de comique par Vank c'est assez osé.


Sinon, je suis assez d'accord avec felipe qui résume bien les choses.
D'ailleurs je suis allé à la campagne pour les fêtes, j'ai été assez sidéré du comportement des provinciaux pour qui le virus ne semble pas ou peu exister, les vieux en particulier. Ca me conforte dans l'idée qu'on a vraiment pas tous subit les mêmes confinements.
Je ne suis pas médecin, mais je n’ose imaginer un autre critère que celui du pourcentage de survie quand il y a un tri à faire. On est pas aux USA, c’est pas une histoire d’argent et au cours de ma carrière j’ai vu des médecins, des pompiers, des urgentistes essayer de tout faire pour sauver la plus grosse des raclures, les mecs qui sont surveillés par les FO dans leur chambre en réanimation sont traités de la même manière que n’importe qui. Moi ça me choque pas, ce qui me choquerait par contre serait qu’un jour on fasse un tri parce qu’un tel n’a pas voulu se faire vacciner. Ce jour là on ouvrirait la porte à toutes les dérives...
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP
FAYARD
Messages : 25694
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par FAYARD »

119 français vaccinés en 2 jours, j’ai calculé, il faudra 1800 ans pour vacciner 60% de la population, on est bien là... :mrgreen:
Je déconne Silver... :lol:
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP
Vank
Messages : 2091
Inscription : 01 avr. 2010 20:40

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Vank »

JeanMoulu a écrit : 30 déc. 2020 15:42
Vank a écrit : 30 déc. 2020 14:40 Enfin, merci d'expliciter le problème philosophique auquel je prétends répondre....... Bon courage car je n'en trouve pas trace!
Tu prétends apporter une réponse au dilemme du tramway.
Je suis à 2 doigts du suicide :shock: :shock: :shock:

:lol: :lol:

Tu souhaites donc parler tramway. Je vais te dire ce que j'en sais:

Chez moi, à Villard de Lans, la ligne de tramway GVL (Grenoble-Villard de Lans) a cessé d'être exploitée en 1951. Je ne l'ai pas connue car pas encore né. Il en subsiste néanmoins la gare qui est devenue la gare routière (ainsi qu'à Lans en Vercors). Subsiste également dans la plaine de Lans l'ancien tracé débarrassé de ses rails où tout le monde va se balader, courir, faire du VTT, etc.....
Si tu veux en savoir plus c'est ici

A con, con et demi hein :mrgreen: :mrgreen:
Pain is inevitable, suffering is optionnal.
Z__orglub
Messages : 658
Inscription : 12 nov. 2020 15:08

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Z__orglub »

Pour ceux qui aiment la philo, je recommande la chaine youtube de monsieur phi. Il y en a une sur l'éthique médicale très intéressante :

https://www.youtube.com/watch?v=CaaEGtF ... W&index=24

Et il y en a d'autres sur l'utilitarisme où il explique le dilemme du tramway.

Et en passant, un article de blog sur la genèse des idées de confinement http://www.madore.org/~david/weblog/d.2 ... 12-26.2673 Le confinement n'était pas du tout une solution naturelle dans cette crise. Ce n'était absolument pas ce qui était recommandé dans nos plans épidémie, ni quelque chose que l'on a fait dans le passé récent face à des épidémies similaires. Alors pourquoi en est-on arrivé là ? Bref, je recommande cet article, un cran au dessus de nos discussions de café du commerce.
Les confinementistes ont été très forts sur un point, c'est de réussir à faire largement passer leurs idées comme une évidence, comme un consensus scientifique, comme une pratique bien établie. Il est important de rejeter cette présentation avec d'autant plus de force que l'illusion a été extrêmement bien fabriquée.
Dernière modification par Z__orglub le 30 déc. 2020 16:56, modifié 3 fois.
Z__orglub
Messages : 658
Inscription : 12 nov. 2020 15:08

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Z__orglub »

FAYARD a écrit : 30 déc. 2020 16:21 Je ne suis pas médecin, mais je n’ose imaginer un autre critère que celui du pourcentage de survie quand il y a un tri à faire.
Imagine, tu as un bébé qui a 1/2 chance de survivre, et un mec de 65 ans qui en a 2/3. Tu ne peux traiter que l'un des deux. Lequel choisir ?
Répondre