COVID-19, de l'espoir?

Que faire quand ça va pas?
Silver0l
Messages : 7502
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Silver0l »

Bardamu a écrit : 20 oct. 2020 20:48
Boulegan a écrit : 20 oct. 2020 14:57
Bardamu a écrit : 20 oct. 2020 14:48 Là par contre t'as tout faux.
Macron est débordé, le monde réel lui arrive en pleine gueule et il est débordé... Le peuple n'est plus dupe des slogans débiles sur le "vivre-ensemble"
Tu parles de quel peuple ?
Celui qui accepte sans broncher un couvre-feu inique, sans se révolter et qui serait (à 78 %) ok pour un reconfinement ?
Faut voir, c'est ce même peuple qui se laisse envahir et humilier tous les jours depuis 50 ans. Là il semble frémir enfin contre la barbarie importée, y a peut-être un espoir qu'il dise un gros fuck à Macron (y a déjà eu un moment avec les tout premiers Gilets Jaunes quand même)
Donc pour toi la solution c'est MLP au pouvoir?
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Charrette
Messages : 149
Inscription : 15 janv. 2020 13:35

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Charrette »

Silver0l a écrit : 20 oct. 2020 20:09 Sinon, si tu t'y connaissais un minimum en édition
Et toi puit de science y'a pas un sujet dans lequel t'es pas expert et tu ne la ramene pas?

C'est rhétorique comme question. :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Bardamu
Messages : 4885
Inscription : 06 déc. 2013 19:18

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Bardamu »

Boulegan a écrit : 20 oct. 2020 16:20
Blueboy a écrit : 20 oct. 2020 15:35Franchement c'est terriblement cynique de penser que le souhait des patrons est de pouvoir licencier
:lol: :lol: :dance: :dance: :clap: :clap:
Ah purée, ça va me faire la semaine je crois !
Dis-toi une chose : en mai 68, les patrons ont eu tellement chaud aux fesses qu'ils se sont jurés de ne plus jamais revivre pareille "révolution".
50 ans après, les patrons (je parle bien sûr des patrons du CAC 40, pas les patrons de PME ou PMI qui survivent comme ils peuvent et font réellement marcher l'économie en réinjectant leurs profits dans leur entreprise ou pour leurs salariés) peuvent licencier comme bon leur semble, tout en faisant des bénéfices (distribués aux actionnaires) et tout en se gavant de crédits d'impôts, de subventions et/ou de niches fiscales.
Les grands patrons arrosent les politiques qui créent des "avantages" sur-mesure pour le patronat, c'est win-win.
Les grands patrons qui ne remercieront jamais assez François Hollande d'avoir pondu le CICE, « l’ambition est de créer un million d’emplois en cinq ans » :roll: :roll: , a dit Pierre Gattaz, le patron du MEDEF, je m'en souviens encore.
Un allègement de charges aux entreprises sans contrepartie, purée le pied absolu ! Le MEDEF en a rêvé, le boss du PS l'a fait :clap: :clap:
En 2019, en cumulé, on en est à plus de 100 milliards de coût pour les finances publiques (pour à peine 100 000 emplois crées :roll: )... de quoi financer quelques lits en réa, non ?
:arrow: :arrow:
Là y a beaucoup de conneries quand même,enfin, disons d'idéologie.
Les salariés des grandes Entreprises sont ultra protégés, ils ont des CE de malades, des Plans d'Epargne Entreprise, des congés payés à gogo et ne sont jamais licenciés (sauf s'ils essaient de violer leur patron avec un tison chauffé au fer rouge). Cette histoire du CICE c'était une espèce d'épouvantail brandie par l'extrême gauche qui faisait semblant d'oublier que toutes les Entreprises de France (même les très grosses) sont étranglées par des charges sociales délirantes... Le CICE c'était une façon de compenser ce délire. L'allègement des charges sociales est une absolue nécessité pour préserver l'emploi en France. Ne pas comprendre ça, c'est soit être un maxi idélogue, soit un ignare total du monde de l'Entreprise.
Quant aux PME, elles n'embauchaient qu'au minimum (parce qu'avant le barème Macron, un licenciement mal ficelé pouvait ruiner une TPE), elles étaient tout autant écrasées par les charges et leurs patrons n'étaient pas moins âpres au gain que les Dirigeants de grands groupes...

Les grands patrons ont été particulièrement nocifs quand ils ont demandé d'ouvrir les vannes de l'immigration pour flinguer les ouvriers français qui, en effet, leur avait pris de grosses augmentations en 68 (à raison d'ailleurs). Mais cet aspect, tu sembles l'avoir oublié. Pourtant ça a fait 268 morts depuis 2012...
Avatar de l’utilisateur
Bardamu
Messages : 4885
Inscription : 06 déc. 2013 19:18

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Bardamu »

Silver0l a écrit : 20 oct. 2020 20:53
Bardamu a écrit : 20 oct. 2020 20:48
Boulegan a écrit : 20 oct. 2020 14:57

Tu parles de quel peuple ?
Celui qui accepte sans broncher un couvre-feu inique, sans se révolter et qui serait (à 78 %) ok pour un reconfinement ?
Faut voir, c'est ce même peuple qui se laisse envahir et humilier tous les jours depuis 50 ans. Là il semble frémir enfin contre la barbarie importée, y a peut-être un espoir qu'il dise un gros fuck à Macron (y a déjà eu un moment avec les tout premiers Gilets Jaunes quand même)
Donc pour toi la solution c'est MLP au pouvoir?
Tout de suite les gros mots :lol:
Marine est une naze mais elle aurait pas faire plus mal que Macron. Au moins ça c'est certain...
Avatar de l’utilisateur
Bardamu
Messages : 4885
Inscription : 06 déc. 2013 19:18

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Bardamu »

Z_orglub a écrit : 20 oct. 2020 17:26
Blueboy a écrit : 20 oct. 2020 16:54
Boulegan a écrit : 20 oct. 2020 16:20

:lol: :lol: :dance: :dance: :clap: :clap:
Ah purée, ça va me faire la semaine je crois !
Dis-toi une chose : en mai 68, les patrons ont eu tellement chaud aux fesses qu'ils se sont jurés de ne plus jamais revivre pareille "révolution".
50 ans après, les patrons (je parle bien sûr des patrons du CAC 40, pas les patrons de PME ou PMI qui survivent comme ils peuvent et font réellement marcher l'économie en réinjectant leurs profits dans leur entreprise ou pour leurs salariés) peuvent licencier comme bon leur semble, tout en faisant des bénéfices (distribués aux actionnaires) et tout en se gavant de crédits d'impôts, de subventions et/ou de niches fiscales.
Les grands patrons arrosent les politiques qui créent des "avantages" sur-mesure pour le patronat, c'est win-win.
Les grands patrons qui ne remercieront jamais assez François Hollande d'avoir pondu le CICE, « l’ambition est de créer un million d’emplois en cinq ans » :roll: :roll: , a dit Pierre Gattaz, le patron du MEDEF, je m'en souviens encore.
Un allègement de charges aux entreprises sans contrepartie, purée le pied absolu ! Le MEDEF en a rêvé, le boss du PS l'a fait :clap: :clap:
En 2019, en cumulé, on en est à plus de 100 milliards de coût pour les finances publiques (pour à peine 100 000 emplois crées :roll: )... de quoi financer quelques lits en réa, non ?
:arrow: :arrow:
Je pense que la vision que tu as du monde de l'entreprise et de l'économie est tellement biaisée et caricaturale qu'elle rend le dialogue impossible. S'offusquer d'allègement de charges sans contreparties après des décennies de hausse sans contrepartie, c'est malhonnête....
Tu peux nous en dire un peu plus ?
Il est clair pourtant.
Silver0l
Messages : 7502
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Silver0l »

Charrette a écrit : 20 oct. 2020 20:57
Silver0l a écrit : 20 oct. 2020 20:09 Sinon, si tu t'y connaissais un minimum en édition
Et toi puit de science y'a pas un sujet dans lequel t'es pas expert et tu ne la ramene pas?

C'est rhétorique comme question. :mrgreen:
Ben je ne doute pas que tu t'y connais mieux que nous tous en édition, alors tu vas nous raconter ton expérience et je suis sûr que tu vas nous éblouir... :lol: :roll:
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Silver0l
Messages : 7502
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Silver0l »

Bardamu a écrit : 20 oct. 2020 21:06
Boulegan a écrit : 20 oct. 2020 16:20
Blueboy a écrit : 20 oct. 2020 15:35Franchement c'est terriblement cynique de penser que le souhait des patrons est de pouvoir licencier
:lol: :lol: :dance: :dance: :clap: :clap:
Ah purée, ça va me faire la semaine je crois !
Dis-toi une chose : en mai 68, les patrons ont eu tellement chaud aux fesses qu'ils se sont jurés de ne plus jamais revivre pareille "révolution".
50 ans après, les patrons (je parle bien sûr des patrons du CAC 40, pas les patrons de PME ou PMI qui survivent comme ils peuvent et font réellement marcher l'économie en réinjectant leurs profits dans leur entreprise ou pour leurs salariés) peuvent licencier comme bon leur semble, tout en faisant des bénéfices (distribués aux actionnaires) et tout en se gavant de crédits d'impôts, de subventions et/ou de niches fiscales.
Les grands patrons arrosent les politiques qui créent des "avantages" sur-mesure pour le patronat, c'est win-win.
Les grands patrons qui ne remercieront jamais assez François Hollande d'avoir pondu le CICE, « l’ambition est de créer un million d’emplois en cinq ans » :roll: :roll: , a dit Pierre Gattaz, le patron du MEDEF, je m'en souviens encore.
Un allègement de charges aux entreprises sans contrepartie, purée le pied absolu ! Le MEDEF en a rêvé, le boss du PS l'a fait :clap: :clap:
En 2019, en cumulé, on en est à plus de 100 milliards de coût pour les finances publiques (pour à peine 100 000 emplois crées :roll: )... de quoi financer quelques lits en réa, non ?
:arrow: :arrow:
Là y a beaucoup de conneries quand même,enfin, disons d'idéologie.
Pour une fois d'accord!
Cette idée de vouloir toujours opposer grandes et petites entreprises... :roll:
C'est ne rien comprendre à tout ce qui fait le dynamisme d'un tissu économique. Il y a besoin de grandes entreprises pour faire vivre les petites et réciproquement. Il y a tout un réseau complexe de sous-traitance, de relation client-fournisseur, de partenariat... entre les grandes et les petites entreprises. Si tu tues les grandes, tu tues aussi les petites et réciproquement. Par ailleurs, le million d'emploi a bien été créé en 5 ans - avant que le COVID ne frappe. Mais aller déterminer ce qui revient au CICE ou aux autres mesures est impossible.
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Avatar de l’utilisateur
vioqman
Messages : 7417
Inscription : 06 août 2007 16:23
Localisation : sundgau

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par vioqman »

Bardamu a écrit : 20 oct. 2020 21:06
Boulegan a écrit : 20 oct. 2020 16:20
Blueboy a écrit : 20 oct. 2020 15:35Franchement c'est terriblement cynique de penser que le souhait des patrons est de pouvoir licencier
:lol: :lol: :dance: :dance: :clap: :clap:
Ah purée, ça va me faire la semaine je crois !
Dis-toi une chose : en mai 68, les patrons ont eu tellement chaud aux fesses qu'ils se sont jurés de ne plus jamais revivre pareille "révolution".
50 ans après, les patrons (je parle bien sûr des patrons du CAC 40, pas les patrons de PME ou PMI qui survivent comme ils peuvent et font réellement marcher l'économie en réinjectant leurs profits dans leur entreprise ou pour leurs salariés) peuvent licencier comme bon leur semble, tout en faisant des bénéfices (distribués aux actionnaires) et tout en se gavant de crédits d'impôts, de subventions et/ou de niches fiscales.
Les grands patrons arrosent les politiques qui créent des "avantages" sur-mesure pour le patronat, c'est win-win.
Les grands patrons qui ne remercieront jamais assez François Hollande d'avoir pondu le CICE, « l’ambition est de créer un million d’emplois en cinq ans » :roll: :roll: , a dit Pierre Gattaz, le patron du MEDEF, je m'en souviens encore.
Un allègement de charges aux entreprises sans contrepartie, purée le pied absolu ! Le MEDEF en a rêvé, le boss du PS l'a fait :clap: :clap:
En 2019, en cumulé, on en est à plus de 100 milliards de coût pour les finances publiques (pour à peine 100 000 emplois crées :roll: )... de quoi financer quelques lits en réa, non ?
:arrow: :arrow:
Là y a beaucoup de conneries quand même,enfin, disons d'idéologie.
Les salariés des grandes Entreprises sont ultra protégés, ils ont des CE de malades, des Plans d'Epargne Entreprise, des congés payés à gogo et ne sont jamais licenciés (sauf s'ils essaient de violer leur patron avec un tison chauffé au fer rouge). Cette histoire du CICE c'était une espèce d'épouvantail brandie par l'extrême gauche qui faisait semblant d'oublier que toutes les Entreprises de France (même les très grosses) sont étranglées par des charges sociales délirantes... Le CICE c'était une façon de compenser ce délire. L'allègement des charges sociales est une absolue nécessité pour préserver l'emploi en France.
On a pas du bosser dans les mêmes grandes entreprises, c'est du vécu tes histoires de CE et si oui dans laquelle, j'y vais de suite.
Dans celle ou j'ai bossé, concernant les congés à gogo dans tu parles, suite à un accord d'entreprise sur l'annualisation du temps de travail, on a continué à bosser 39h, payé 35h et comme RTT de compensation on a eu 11j par an, on a bosser gratos une bonne dizaine de jours par an :shock:
Le reste est du même acabit, je peux continuer dans les exemples si tu veux
https://bièrefrakass.fr/
Avatar de l’utilisateur
Bardamu
Messages : 4885
Inscription : 06 déc. 2013 19:18

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Bardamu »

vioqman a écrit : 20 oct. 2020 22:29
Bardamu a écrit : 20 oct. 2020 21:06
Boulegan a écrit : 20 oct. 2020 16:20

:lol: :lol: :dance: :dance: :clap: :clap:
Ah purée, ça va me faire la semaine je crois !
Dis-toi une chose : en mai 68, les patrons ont eu tellement chaud aux fesses qu'ils se sont jurés de ne plus jamais revivre pareille "révolution".
50 ans après, les patrons (je parle bien sûr des patrons du CAC 40, pas les patrons de PME ou PMI qui survivent comme ils peuvent et font réellement marcher l'économie en réinjectant leurs profits dans leur entreprise ou pour leurs salariés) peuvent licencier comme bon leur semble, tout en faisant des bénéfices (distribués aux actionnaires) et tout en se gavant de crédits d'impôts, de subventions et/ou de niches fiscales.
Les grands patrons arrosent les politiques qui créent des "avantages" sur-mesure pour le patronat, c'est win-win.
Les grands patrons qui ne remercieront jamais assez François Hollande d'avoir pondu le CICE, « l’ambition est de créer un million d’emplois en cinq ans » :roll: :roll: , a dit Pierre Gattaz, le patron du MEDEF, je m'en souviens encore.
Un allègement de charges aux entreprises sans contrepartie, purée le pied absolu ! Le MEDEF en a rêvé, le boss du PS l'a fait :clap: :clap:
En 2019, en cumulé, on en est à plus de 100 milliards de coût pour les finances publiques (pour à peine 100 000 emplois crées :roll: )... de quoi financer quelques lits en réa, non ?
:arrow: :arrow:
Là y a beaucoup de conneries quand même,enfin, disons d'idéologie.
Les salariés des grandes Entreprises sont ultra protégés, ils ont des CE de malades, des Plans d'Epargne Entreprise, des congés payés à gogo et ne sont jamais licenciés (sauf s'ils essaient de violer leur patron avec un tison chauffé au fer rouge). Cette histoire du CICE c'était une espèce d'épouvantail brandie par l'extrême gauche qui faisait semblant d'oublier que toutes les Entreprises de France (même les très grosses) sont étranglées par des charges sociales délirantes... Le CICE c'était une façon de compenser ce délire. L'allègement des charges sociales est une absolue nécessité pour préserver l'emploi en France.
On a pas du bosser dans les mêmes grandes entreprises, c'est du vécu tes histoires de CE et si oui dans laquelle, j'y vais de suite.
Dans celle ou j'ai bossé, concernant les congés à gogo dans tu parles, suite à un accord d'entreprise sur l'annualisation du temps de travail, on a continué à bosser 39h, payé 35h et comme RTT de compensation on a eu 11j par an, on a bosser gratos une bonne dizaine de jours par an :shock:
Le reste est du même acabit, je peux continuer dans les exemples si tu veux
Pour le CE (dans toutes, la dotation est un pourcentage de la masse salariale) : c'est la Loi
Pour les horaires de travail ce que tu dis est nécessairement faux, ce serait parfaitement illégal. Mais si ce que tu dis est vrai, je te file mes coordonnées en mp et je me pointe dans ton entreprise, je fais une convention d'honos avec tous tes collègues volontaires et je te garantis qu'on va tous se faire un paquet d'oseille !!!
Je suis d'accord pour avoir d'autres exemples, mais des trucs sérieux s'il te plaît...
Avatar de l’utilisateur
superyoyo
Messages : 1209
Inscription : 22 juil. 2005 12:39
Localisation : toulon
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par superyoyo »

Fab74ch a écrit : 20 oct. 2020 10:33
Très intéressant, merci!
Oui, très intéressant.
On voit la différence entre un article posé et les déclarations de Raoult-Perronne-Toussaint.
- Il faut se laver les mains.
- Il faut mettre un masque, y compris à l'extérieur quand il y a trop de monde.
- Dans les bars et les restos ça craint.
Cela confirme les décisions du gouvernement.
FAYARD
Messages : 25013
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par FAYARD »

superyoyo a écrit : 21 oct. 2020 00:32
Fab74ch a écrit : 20 oct. 2020 10:33
Très intéressant, merci!
Oui, très intéressant.
On voit la différence entre un article posé et les déclarations de Raoult-Perronne-Toussaint.
- Il faut se laver les mains.
- Il faut mettre un masque, y compris à l'extérieur quand il y a trop de monde.
- Dans les bars et les restos ça craint.
Cela confirme les décisions du gouvernement.
Et concernant les masques, quand le gvt disait qu’ils ne servaient à rien en mars, tu confirmes qu’il avait raison aussi ?
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP
Charrette
Messages : 149
Inscription : 15 janv. 2020 13:35

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Charrette »

Silver0l a écrit : 20 oct. 2020 21:24
Charrette a écrit : 20 oct. 2020 20:57
Silver0l a écrit : 20 oct. 2020 20:09 Sinon, si tu t'y connaissais un minimum en édition
Et toi puit de science y'a pas un sujet dans lequel t'es pas expert et tu ne la ramene pas?

C'est rhétorique comme question. :mrgreen:
Ben je ne doute pas que tu t'y connais mieux que nous tous en édition, alors tu vas nous raconter ton expérience et je suis sûr que tu vas nous éblouir... :lol: :roll:
Hein? Mais de quoi tu parles? Qui a dit que j'y connais quelque chose en edition? Tu sais Silver contrairement a toi il y a des gens qui n'ont pas peur d'avouer qu'ils n'y connaissent rien. (Et accessoirement qui n'ont pas un avis sur tout)

Quelque chose a te prouver peut etre? La aussi c'est rhetorique.

Tu veux faire le coq en parlant de l'edition ? Ouvre un sujet ;)
Evisims
Messages : 396
Inscription : 25 oct. 2014 09:16

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Evisims »

Bardamu a écrit : 20 oct. 2020 21:06 Cette histoire du CICE c'était une espèce d'épouvantail brandie par l'extrême gauche qui faisait semblant d'oublier que toutes les Entreprises de France (même les très grosses) sont étranglées par des charges sociales délirantes...
Et donc, tu proposerais de supprimer ces « charges délirantes » ? Mais augmenterais-tu les salaires en conséquence ?
IRONMAN04
Messages : 1375
Inscription : 09 août 2015 18:48

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par IRONMAN04 »

Hello,
Je ne suis pas un spécialiste de l’économie mais avec (je crois) 56-57% du PIB qui part dans le social (tout compris), je pense que sans fermer ce robinet, aucune issue.le reste n’est que palabres où on ne sera jamais d’accord. Et je ne parle même pas de sujets (insécurité, immigration, politique familiale(!),,,) que certains pensent être toujours un exemple dans le monde. :clap:
Bref, tout va bien et puis n’oubliez pas cette grande phrase « moi et le chaos ». Heuuu non ou le chaos. :dance:
Allez à 2022.
Bientôt le couvre feu va arriver chez nous dans nos montagnes où on manque d’oxygène à 1800m!!!
Ciao
Evisims
Messages : 396
Inscription : 25 oct. 2014 09:16

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Evisims »

IRONMAN04 a écrit : 21 oct. 2020 06:59 Hello,
Je ne suis pas un spécialiste de l’économie mais avec (je crois) 56-57% du PIB qui part dans le social (tout compris), je pense que sans fermer ce robinet, aucune issue.
Je crois que 55% du PIB, c’est l’ensemble de la dépense publique en 2017. J’imagine que c’est de ce chiffre dont tu parles.
Répondre