Insomnie terminale

Que faire quand ça va pas?
moumoutte
Messages : 338
Enregistré le : 13 août 2016 17:29

Insomnie terminale

Message non lu par moumoutte » 20 févr. 2018 15:05

Bonjour,

Cela fait maintenant près de trois semaines que je souffre d'insomnie terminale ( c'est simplement une insomnie qui a lieu en fin de nuit.) . Pour faire simple, je m'endors a peu près normalement (de moins en moins en ce moment à cause du stress que ça engendre..) , mais je me réveil systèmatiquement 2h (voir plus) avant mon réveil. Evidement, je me sens encore très fatigué avec 'limpossibilité de s'endormir, malgré des excercices de relaxations ou autres. Si je tiens encore, c'est parce qu'une nuit dans la semaine (souvent du vendredi au samedi), je fais une nuit complète (Mais qui ne suiffit pas à rattraper le différentiel des nuits précédentes).

J'aimerai savoir si c'est déjà arrivé à certains d'entre vous et si ça pouvait être lié à l'entrainements.

Pour information, c'est ma deuxième année de triathlon et mes semaines types c'est environ 7 à 8h d'entrainements / semaine, sachant que l'année dernière j'etais plutot à 4 ou 5. Je m'entraine 6 jours par semaine et je m'accorde une journée de récupération active (footing très léger de 40min) ou bien un repos complet ce jour là.

J'ai tenté de couper pendant deux jours d'affiler ça ne change rien, j'ai réduit l'intensité en ne gardant qu'une séance tres dur par semaine (VMA) , et j'ai diminué de 5% de ma fcmax les intensités pendant les sorties longues. Mais ça ne change rien....

J'ai également arreter de prendre du café après ma première tasse du matin, je ne bois plus d'alcool du tout, bref, j'ai essayé pleins de choses mais rien n'y fait...

Faut-il essayer de couper plus longtemps, une semaine complète ? J'ai l'impression que mes dernières semaines d'entrainements sont pourtant beaucoup allégé :/

Si ça ne résorbe pas cette semaine j'irai surement consuter un medecin, mais a quoi bon ? QUe pourra-t-il de plus pour moi ?

Avatar de l’utilisateur
TytouneS3
Messages : 1119
Enregistré le : 23 mars 2012 21:06

Re: Insomnie terminale

Message non lu par TytouneS3 » 20 févr. 2018 15:56

A quelle heure tu te couche ?
A quoi tu pense quand tu te couche ?
As tu un bon lit?
Fait il chaud dans ta chambre ?

Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 8261
Enregistré le : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: Insomnie terminale

Message non lu par Boulegan » 20 févr. 2018 16:05

Peut-être le foie et/ou l'estomac (RGO).
Piste à étudier. :wink:
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

moumoutte
Messages : 338
Enregistré le : 13 août 2016 17:29

Re: Insomnie terminale

Message non lu par moumoutte » 20 févr. 2018 16:09

TytouneS3 a écrit :
20 févr. 2018 15:56
A quelle heure tu te couche ?
A quoi tu pense quand tu te couche ?
As tu un bon lit?
Fait il chaud dans ta chambre ?
- Je me couche entre 22 et 23h pour un endormissement entre trente et soixante minutes plus tard.
- En ce moment, j'ai la tête dans la saison qui arrive, ça me stresse un peu du fait ne pas avoir le jus pour aller m'entrainer pleinement.
- Oui, on avait investi dans un bon truc y'a deux ans.
- Il fait 18 degrée la nuit, en tout cas le thermostat est réglé dessus.

Fab74ch
Messages : 2033
Enregistré le : 21 août 2013 21:20

Re: Insomnie terminale

Message non lu par Fab74ch » 20 févr. 2018 16:11

Surentrainement?

Si c'est le cas, c'est bien plus que 2 jours de coupure pour stopper le processus...

Avatar de l’utilisateur
TytouneS3
Messages : 1119
Enregistré le : 23 mars 2012 21:06

Re: Insomnie terminale

Message non lu par TytouneS3 » 20 févr. 2018 16:18

Tablette, PC ou tel avant de te coucher ?

Pour arrêter d'avoir le cerveau qui continue de fonctionner (pour rien): Passiflora composé c'est de l'homéo
Ensuite tu évites de regarder les écrans avant d'aller au lit.

60' c'est trop pour s'endormir, tu peux aussi aller à la pharma et demander de la mélatonine (hormone du sommeil)
Normalement avec ça tu devrais dormir comme un bébé ;)

On est au mois de février pas besoin de stresser pour ta saison.

trisensation86
Messages : 331
Enregistré le : 02 mai 2008 20:44
Localisation : poitiers

Re: Insomnie terminale

Message non lu par trisensation86 » 20 févr. 2018 19:03

si c'est des insomnies d'ordre psycho...l'hypnose peut t'aider.

si il y a plusieurs facteurs, tu dois trouver l'équilibre.

Mais la pression que tu sembles te mettre pour réaliser ton défi comme décrit sur le blog...bah ! çà aide pas.

pas certain que la pratique du triathlon puisse aider à tes fins...ou alors faut le prendre par une autre entrée;

à toi de te recardrer...

là faut rediscuter avec ton coach plus que le doc.

en tout cas la nuit ton organisme doit tout remettre à l'homéostatie/ (équilibre)...je crois qu'il est perdu et doit faire des choix (détoxiner, cataboliser, anaboliser...) au détriment d'autres hormones. autrement dit parfois il stoppe la production d'hormone parce que privilégie d'autres sachant que tu repars sur une charge d'entrainement et journée professionnelle et familiale..L'hormone du sommeil semble affecter. Tu n'as pas de carences. juste des choix physiologiques que ton corps effectue en urgence. !

la personne (coach , doc, diet,ami...) qui doit faire ton analyse globale (tout ce qui se passe dans ta vie depuis quelques annénes voir plus///) bref :) c'est oi et ce que dis ton entourage sur ton projet


bon courage

Avatar de l’utilisateur
Mathdok
Messages : 1712
Enregistré le : 24 oct. 2008 12:36
Localisation : Hell

Re: Insomnie terminale

Message non lu par Mathdok » 20 févr. 2018 19:51

Je souffre également de gros soucis de sommeil à l'endormissement et comme toi bien en amont de l'heure souhaitée de réveil.
Tellement de facteurs peuvent rentrer en jeu...

La base c'est d'éviter les séances dures à partir de 18H, le pb c'est que c'est généralement le créneau des entrainements club. Dans la mesure du possible, essaie de demander les séances à ton coach et de les faire de ton côté au saut du lit ou le midi ; C'est dommage de ne pas pouvoir les faire avec les copains mais perso ça m'a changé la vie; Je ne garde qu'une nat par semaine le soir (les autres le midi), ça ne me fait ainsi "qu'une" nuit blanche hebdo dans le meilleur des cas.

Autre facteur important: éviter de manger trop de protéines le soir si on a un mauvais sommeil ; Leur assimilation entraine une hausse de la température corporelle qui peut grandement nuire à la qualité de la nuit. C'est dommage pour nous car c'est le moment privilégié de la reconstruction musculaire et donc un apport protéique avant le sommeil après une belle journée de charge, c'est normalement conseillé...
D'autres aliments sont également à éviter: théine, chocolat, gingembre, Vitamine C, etc (on dit désormais que la vitamine C n'empêche en rien de dormir mais chez moi ça semble pourtant être le cas en cas de jus d'orange frais, d'excès de persil, de pommes de terre sautées (leur coeur restant surement à 60/70°, la vit C n'est pas complètement détruite à la cuisson).

Se réveiller trop tôt peu également être un mauvais rythme qui a été intégré malgré nous. Dans la mesure du possible il faut tendre à reprendre les choses en main. Donc ne pas se lever, ne pas allumer le téléphone/TV/tablette, j'essaie donc de prendre un bouquin avec une lumière douce et de somnoler qq minutes de ci de là. Un cycle de sommeil est d'1H30 env, c'est le temps qu'il faudra pour te rendormir.

Petit coup de main naturel: le griffonia. Une plante d'Afrique de l'ouest servant traditionnellement là bas pour régler les pb de sommeil, d'anxiété, de dépression. Il faut 5-7 jours pour qu'il commence à faire effet mais ça fonctionne pas mal. Rien à voir avec les plantes conseillées habituellement
"Les jambes qui tournent sur la terre qui tourne, c’est la vie qui repousse ses limites" Eric Fottorino

Petithomme
Messages : 8
Enregistré le : 20 oct. 2016 07:32

Re: Insomnie terminale

Message non lu par Petithomme » 21 févr. 2018 08:23

Je me réveille toutes les 1h30 en moyenne la nuit et je me rendors juste après .. on s'y fait :p

moumoutte
Messages : 338
Enregistré le : 13 août 2016 17:29

Re: Insomnie terminale

Message non lu par moumoutte » 21 févr. 2018 08:58

Fab74ch a écrit :
20 févr. 2018 16:11
Surentrainement?

Si c'est le cas, c'est bien plus que 2 jours de coupure pour stopper le processus...
C'est ce que je me suis posé comme question évidement, mais comment être sûr que c'est bien ça ? Je suis prets à couper plus longtemps, surtout qu'il n'est pas encore trop tard pour le faire, mais je ne veux pas non plus le faire pour rien...
Mathdok a écrit :
20 févr. 2018 19:51
Je souffre également de gros soucis de sommeil à l'endormissement et comme toi bien en amont de l'heure souhaitée de réveil.
Tellement de facteurs peuvent rentrer en jeu...

La base c'est d'éviter les séances dures à partir de 18H, le pb c'est que c'est généralement le créneau des entrainements club. Dans la mesure du possible, essaie de demander les séances à ton coach et de les faire de ton côté au saut du lit ou le midi ; C'est dommage de ne pas pouvoir les faire avec les copains mais perso ça m'a changé la vie; Je ne garde qu'une nat par semaine le soir (les autres le midi), ça ne me fait ainsi "qu'une" nuit blanche hebdo dans le meilleur des cas.

Autre facteur important: éviter de manger trop de protéines le soir si on a un mauvais sommeil ; Leur assimilation entraine une hausse de la température corporelle qui peut grandement nuire à la qualité de la nuit. C'est dommage pour nous car c'est le moment privilégié de la reconstruction musculaire et donc un apport protéique avant le sommeil après une belle journée de charge, c'est normalement conseillé...
D'autres aliments sont également à éviter: théine, chocolat, gingembre, Vitamine C, etc (on dit désormais que la vitamine C n'empêche en rien de dormir mais chez moi ça semble pourtant être le cas en cas de jus d'orange frais, d'excès de persil, de pommes de terre sautées (leur coeur restant surement à 60/70°, la vit C n'est pas complètement détruite à la cuisson).

Se réveiller trop tôt peu également être un mauvais rythme qui a été intégré malgré nous. Dans la mesure du possible il faut tendre à reprendre les choses en main. Donc ne pas se lever, ne pas allumer le téléphone/TV/tablette, j'essaie donc de prendre un bouquin avec une lumière douce et de somnoler qq minutes de ci de là. Un cycle de sommeil est d'1H30 env, c'est le temps qu'il faudra pour te rendormir.

Petit coup de main naturel: le griffonia. Une plante d'Afrique de l'ouest servant traditionnellement là bas pour régler les pb de sommeil, d'anxiété, de dépression. Il faut 5-7 jours pour qu'il commence à faire effet mais ça fonctionne pas mal. Rien à voir avec les plantes conseillées habituellement
Merci pour toutes ces remarques, je note ! Je n'ai qu'un seul entrainement en soirée c'est ma séance de VMA à la piste... donc la seule séance dure du programme d'entrainements. Dur d'aller se faire bien mal aux cannes quand on est tout seul en effet :) Mais jusque là, ça ne m'avait jamais vraiment dérangé, malgré qu'effectivement je constatais souvent une moins bonne nuit après cette séance (Ce qui m'a vallu ma première hypo après des 8x400 la veille et une nuit de sommeil agité, surement dû à ça).

J'avais pas pensé à la vitamince C , je suis en friand d'oranges surtout l'hivers, et j'avoue que c'est un fruit que je prend avec un fromage blanc le soir, je vais donc l'éviter à presént !

C'est une bonne idée d'essayer de ne pas se lever, c'est juste que c'es barbant quand on voit qu'on passe du temps au lit et qu'on se rendort pas. Mais je vais essayer la prochaine fois.

TytouneS3 a écrit :
20 févr. 2018 16:18
Tablette, PC ou tel avant de te coucher ?

Pour arrêter d'avoir le cerveau qui continue de fonctionner (pour rien): Passiflora composé c'est de l'homéo
Ensuite tu évites de regarder les écrans avant d'aller au lit.

60' c'est trop pour s'endormir, tu peux aussi aller à la pharma et demander de la mélatonine (hormone du sommeil)
Normalement avec ça tu devrais dormir comme un bébé ;)

On est au mois de février pas besoin de stresser pour ta saison.
Pour l'endormissement, malheureusement, je ne maitrise pas ! J'évite au maximum les écrans avant d'aller me coucher, je fini toujours par faire des trucs dans la maison après le repas, ça m'évite de regarder l'écrans. Pour la mélatonine, je vais d'abord demander l'avis d'un médecin, ma nana à du Passiflore en tisane, je vais tenter ça et voir si ça agit.
trisensation86 a écrit :
20 févr. 2018 19:03
si c'est des insomnies d'ordre psycho...l'hypnose peut t'aider.
Je suis sur Poitiers également, peut-être que si tu as une bonne adresse je veux bien essayer (MP ?)


Merci à tous pour vos réponses, cette nuit, je me suis fait réveillé par mes .. chats.. ouais super. La vie s'acharne. Alors que je dormais pas trop mal, réveillé à 6h30. Je me dis que ça commence doucement à reveniR ? Je ne sais pas. En tout cas, ça refait deux jours que je ne fais plus rien parce que je me sens un peu fatigué (d'habitude ,ca ne m'arrête pas), mais là je ne sais plus trop quoi faire dois-je aller à l'entrainement ou bien couper toute cette semaine ?

Venner192
Messages : 703
Enregistré le : 24 juin 2017 17:45

Re: Insomnie terminale

Message non lu par Venner192 » 21 févr. 2018 23:03

Bon allez, je me lance avec mon style habituel anti-scientifique basé que sur mon expérience et ma réflexion ... :D
L'insomnie ça me connaît très bien.
Mon père était flic brigade de nuit, dès tout petit ma chambre étant à côté de la porte d'entrée, j'attendais que mon papa parte pour dormir et j'étais toujours réveillé à 7h pour l'entendre rentrer, toute la tendresse des enfants en somme, j'ai un ami qui a un petit de 2 ans qui ne s'endort que quand papa arrête la fête à 4h du mat.
Mais mon problème est d'être un cérébral, à ne pas confondre avec l'intelligence et l'instruction pour les chambreurs ou hyènes de service.
C'est simplement relatif à l'activité cérébrale qui est mesurée avec des électrodes par les spécialistes du sommeil.
Faire et refaire indéfiniment sa vie, sa journée et le lendemain, c'est une tare.
Comme dit ma femme, il faut débrancher le cerveau.
Alors ma petite méthode éprouvée, c'est de m'obliger à m'arrêter de penser à ce qui m'empêche de dormir, et de penser à une activité sportive répétitive.
Alors moquez-vous autant que vous voudrez, compter les moutons qui sautent la barrière, ça ne marche pas pour moi, car moi c'est une montée de col avec des lacets qui n'en finissent pas, des longueurs interminables en piscine ou l'échange de tennis avec la balle qui revient tout le temps ... 8)
Voilà si ça peut aider, glurps.
BleuBlancRage
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire." Georges Orwell

Fabien D
Messages : 109
Enregistré le : 10 mai 2017 08:35

Re: Insomnie terminale

Message non lu par Fabien D » 22 févr. 2018 12:06

Allez, moi aussi mon petit retour.

J'ai longtemps eu du mal à m'endormir (1 à 2h), ne me demandez pas pourquoi, maintenant je m’endors en 2min. Par contre j'ai de longue période ou je me réveille vers 2h30 et là c'est la galère, 2 ou 3 h pour me rendormir. Soit je me lève pour manger un morceau, au pire lire un peu, je me recouche, je tourne et je retourne, je fini pas compter (je peux allez très loin). Bref, la meilleure solution (c'est pas magique non plus), c'est la respiration, faire de grande inspiration, calmement, en général au bout de la 5éme, j'ai un petit déclic, le sommeil arrive, par contre, la moindre perturbation (extérieure ou interne, pensée à la con...), faut recommencer etc...
Le rythme de vie y fait beaucoup. je bosse en 2*8 les 3/4 de l'année, c'est le plus compliqué pour moi. mais déjà, je me couche le plus tôt possible (20h30, et 22h quand je suis d'équipe d’après midi), on ne regarde plus la TV (je loupe pas grand chose :lol: ) et surtout un bon livre, au bout de 5 pages, c'est systématique, je m'endors. Du coup, en dormant de 21h à 2h, même si je me réveille, j'ai quand même réussi à faire quelques heures de sommeil.

Faut arriver à se vider le cerveau, se dire je ne pense à rien, ça parait con, mais déjà rien que de se concentrer la dessus, ça me va bien.

Bref pas facile à vivre. Après franchement, tu sembles te mettre une sacrés pression sportive...je ne connais pas ton niveau, mais franchement, faut relativiser, ce n'est que du sport hein! :mrgreen:

Ennaeteride
Messages : 140
Enregistré le : 28 mars 2017 08:29

Re: Insomnie terminale

Message non lu par Ennaeteride » 24 févr. 2018 09:46

Venner192 a écrit :
21 févr. 2018 23:03
Alors ma petite méthode éprouvée, c'est de m'obliger à m'arrêter de penser à ce qui m'empêche de dormir, et de penser à une activité sportive répétitive.
Alors moquez-vous autant que vous voudrez, compter les moutons qui sautent la barrière, ça ne marche pas pour moi, car moi c'est une montée de col avec des lacets qui n'en finissent pas, des longueurs interminables en piscine ou l'échange de tennis avec la balle qui revient tout le temps ... 8)
Voilà si ça peut aider, glurps.
Cette méthode fait écho chez moi, qui me présume cérébral également ; une fois que la machine est lancée, que l'inertie prend... dur de l'arrêter. La machine, c'est le cerveau, hein: je ne m'endors pas sur mon Canyon ou au volant de je ne sais quelle tire.

Donc, quoique je ne l'applique pas tout le temps, cette méthode, ou qu'elle ne court-circuite pas toujours les fusibles de ma tant et chère cervelle, penser à un un acte sportif répétitif peut être une bonne chose. Personnellement, j'imagine ma foulée vu de différents angles et (on avait dit pas penser...) considère certaines caractéristiques (pose du pied, etc.), dans un contexte favorable, lors de bons souvenir sportifs (courses avec un temps/ classement sympa ; ça peut être des sensations super) à certains endroits du parcours ; petit à petit cela hypnotise. Je crois que si l'endroit dans lequel on se place est connu, cela est mieux, car cela évite de se lancer trop hardiment dans la phase d'imagination (en détails) de la situation.

Sinon mon médecin m'a filé du passiflora en granules. C'est kif-kif ; peut-être un peu mieux.

moumoutte
Messages : 338
Enregistré le : 13 août 2016 17:29

Re: Insomnie terminale

Message non lu par moumoutte » 27 févr. 2018 13:22

Merci à tous pour vos retours.

De mon côté je constate une amélioration ces temps-ci. Déjà quand je suis fatigué en ce moment, je me force à ne plus aller à l'entrainement, même sur des séances douces ou de récupérations actives, c'est repos complet.

Ensuite, je fais une cure également de Passiflore en infusion (chez un herboriste , c'est pas mal), ça à l'air de marcher dans les deux sens, avec un sommeil qui vient plus vite et qui ne me quitte plus 2h avant le réveil.

Je ne sais pas ce qui est vraiment important la dedans, peut etre les deux, mais en tout casp our le moment ça fonctionne bien.

Ce week-end on a eu du gros volume avec 100km+ de vélo (avec séance de lactique courtes au milieu de la sortie) et une séance de 1h30 en aérobie en course à pied le dimanche, et je n'ai pas senti mon sommeil se détériorier pour le moment.

Bref, coupure + passiflore à l'air de bien marcher.

Avatar de l’utilisateur
Tarmac
Messages : 555
Enregistré le : 14 févr. 2016 13:35

Re: Insomnie terminale

Message non lu par Tarmac » 23 mars 2018 07:30

Les conseils ci-dessus sont tous très judicieux.
Pour ma part, je proscris les entraînements en soirée. Je prends un repas léger. J'essaye de me coucher tôt, en évitant les écrans, devant un bon livre ou une BD avec une tisane :D
Je recommande le sédatif pc homéopathique et la mélatonine.

Répondre