triathlon et hypertension

Que faire quand ça va pas?
olivb
Messages : 237
Enregistré le : 05 sept. 2006 14:29
Localisation : entre Bethune et Lille

triathlon et hypertension

Message non lu par olivb » 30 août 2017 08:51

Bonjour à tous.
je suis à la recherche d'avis ou d'expériences communes à la mienne.
Triathlète depuis plus de 25 ans et notamment sur distance half.
Je suis actuellement un traitement depuis 6 mois pour l'hypertension quelque peu prononcée.
Je prends donc chaque jour du Valsartan 80 mg.
Depuis la prise de ce traitement, ma pratique sportive et une grosse galère et mon toubib ne prend pas en compte mes ressentis !
Prise de poids, grosse fatigue qui me tombe dessus de façon aléatoire dans la journée. Sur mes entrainements à pied, j'ai l'impression d'être bridé et monte très vite et pulls.
A vélo comme en natation , sensation de ne pas pouvoir faire tourner la machine à plein régime.
j'attends un rdv pour un test d'effort mais j'ai des doutes sur les effets négatifs de ce médicament. En attendant, j'ai volontairement réduit ma dose par deux depuis quelques jours .
Je recherche donc des avis de triathlètes soignés pour l'hypertension !
Merci :wink:

bigmarc
Messages : 532
Enregistré le : 11 févr. 2005 08:08

Re: triathlon et hypertension

Message non lu par bigmarc » 30 août 2017 09:59

Salut,

J'ai aussi été sous traitement Losartan pendant plus de 10 ans. Un traitement commencé au début de ma carrière de triathlète. Traitement abandonné après de long débat avec plusieurs médecin sur les questions statistiques. Ce que je peux te dire, ce que pendant toutes ces années sous traitement, j'étais clairement "bridés" avec les puls qui plafonnaient vers les allures 85-90% et vraiment beaucoup de peine dans tous les entrainements à ces allures et à VMA/PMA. Depuis 3 ans j'ai arrêté le traitement (d'entente avec le médecin) et ces symptômes ont disparus. Pendant toutes ces années sous traitement, aucun problème pour les entrainements et courses peu intenses (half et im). Pas de phénomène de prise de poids et fatigue que tu décris.

Je suis vraiment critique sur la médicalisation de l'hypertension. De mon côté, en tant que sportif de grande taille, je remettais en cause le valeurs de seuil à partir duquel il y à prescription (les girafes ont une pression 2x supérieur à l'homme). Le médecin se cachait derrière les statistiques et l'absence d'étude sur ce point précis.

Du temps sous traitement, j'avais un peu cherché des infos sur la question dans la communauté sportive. J'ai souvent lu que les triathlète "hyper-tendu" cessait la prise de médocs qques jours avant la course objectif (5-10jours) et reprenait ensuite.

voilà, voilà...

100km
Messages : 3148
Enregistré le : 29 sept. 2010 13:39

Re: triathlon et hypertension

Message non lu par 100km » 30 août 2017 11:42

Je pose mes valises ici. Je suis en cours de diagnostique :? Je sens bien les phénomènes que vous décrivez : fatigue, bridage, prise de poids, etc... Même si d'autres facteurs pourrait l'expliquer : j'ai déjà d'autres traitements très lourds en cours. La pratique de ce sport et d'un IM récent m'a également été beaucoup reproché.

Du coup mon médecin refuse de me donner mon certif médical dans l'immédiat :(
Faîtes de la douleur une amie et vous ne serez plus jamais seul

Silver0l
Messages : 6799
Enregistré le : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: triathlon et hypertension

Message non lu par Silver0l » 30 août 2017 11:54

C'est peut-être juste un pb de trouver la bonne molécule?

Pour ma part, j'ai suivi un traitement à base de Telmisartan, un produit proche du Valsartan (c'est aussi comme le Losartan un antagonistes des récepteurs de l'angiotensine II) mais différent, et je n'ai pas constaté d'effet négatif.

Ceci dit, aussi d'accord sur la surmédicalisation de l'hypertension. Les seuils actuels utilisés pour définir l'hypertension font qu'il faudrait traiter de 20 à 30% de la population, ce qui n'est pas raisonnable.
Modifié en dernier par Silver0l le 30 août 2017 12:01, modifié 1 fois.

phiphitri76
Messages : 2910
Enregistré le : 26 mars 2009 16:22

Re: triathlon et hypertension

Message non lu par phiphitri76 » 30 août 2017 11:56

bigmarc a écrit :
30 août 2017 09:59
Salut,

J'ai aussi été sous traitement Losartan pendant plus de 10 ans. Un traitement commencé au début de ma carrière de triathlète. Traitement abandonné après de long débat avec plusieurs médecin sur les questions statistiques. Ce que je peux te dire, ce que pendant toutes ces années sous traitement, j'étais clairement "bridés" avec les puls qui plafonnaient vers les allures 85-90% et vraiment beaucoup de peine dans tous les entrainements à ces allures et à VMA/PMA. Depuis 3 ans j'ai arrêté le traitement (d'entente avec le médecin) et ces symptômes ont disparus. Pendant toutes ces années sous traitement, aucun problème pour les entrainements et courses peu intenses (half et im). Pas de phénomène de prise de poids et fatigue que tu décris.

Je suis vraiment critique sur la médicalisation de l'hypertension. De mon côté, en tant que sportif de grande taille, je remettais en cause le valeurs de seuil à partir duquel il y à prescription (les girafes ont une pression 2x supérieur à l'homme). Le médecin se cachait derrière les statistiques et l'absence d'étude sur ce point précis.

Du temps sous traitement, j'avais un peu cherché des infos sur la question dans la communauté sportive. J'ai souvent lu que les triathlète "hyper-tendu" cessait la prise de médocs qques jours avant la course objectif (5-10jours) et reprenait ensuite.

voilà, voilà...
Et niveau tension artérielle alors ? Tu en es ou sans traitement ?

olivb
Messages : 237
Enregistré le : 05 sept. 2006 14:29
Localisation : entre Bethune et Lille

Re: triathlon et hypertension

Message non lu par olivb » 30 août 2017 15:15

Merci pour ces premières réponses qui confortent mon idée de bridage de la machine :)

D'après mon médecin la pratique du sport est un point positif sur l' hypertension.
Curieusement depuis que j'ai diminué ma dose journalière par deux, ma tension ne change pas et reste la même qu'avec le médoc complet !
par contre les sensations de bridage restent bien présente.

Est-il vrai qu' à l’arrêt brutal du traitement la tension monte en flèche ?

bigmarc
Messages : 532
Enregistré le : 11 févr. 2005 08:08

Re: triathlon et hypertension

Message non lu par bigmarc » 30 août 2017 15:52

phiphitri76 a écrit :
30 août 2017 11:56
Et niveau tension artérielle alors ? Tu en es ou sans traitement ?
Bon je suis pas très régulier dans les mesures depuis qques temps :oops: A la cessation du traitement, j'avais fait un suivi plus régulier.

Sous traitement, j'était globalement vers 125/85 et sans j'en était à 135/90. Donc ce n'était pas "monté en flèche"...

Reste le phénomène "blouse blanche" qui influence les résultats. Immanquablement lorsque tu es diagnostiqué "hyper-tendu", rien qu'à la vue du brassard les chiffres sont déjà faussés...

@SilverOL : faut-il voir par là l'influence de mercantile pharma :mrgreen:

matafan
Messages : 3288
Enregistré le : 19 janv. 2007 11:29
Localisation : Echirolles

Re: triathlon et hypertension

Message non lu par matafan » 30 août 2017 16:14

bigmarc a écrit :
30 août 2017 15:52
Reste le phénomène "blouse blanche" qui influence les résultats. Immanquablement lorsque tu es diagnostiqué "hyper-tendu", rien qu'à la vue du brassard les chiffres sont déjà faussés...
Un cardiologue pourrait te faire porter un "holter tensionnel" pendant 24h pour monitorer ta tension dans ta vie quotidienne. Parce que j'ai ce problème, étant très émotif j'ai toujours une tension anormalement élevée chez le médecin, mais normale sinon. Et avec le holter ça se voit.

Silver0l
Messages : 6799
Enregistré le : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: triathlon et hypertension

Message non lu par Silver0l » 30 août 2017 16:18

matafan a écrit :
30 août 2017 16:14
bigmarc a écrit :
30 août 2017 15:52
Reste le phénomène "blouse blanche" qui influence les résultats. Immanquablement lorsque tu es diagnostiqué "hyper-tendu", rien qu'à la vue du brassard les chiffres sont déjà faussés...
Un cardiologue pourrait te faire porter un "holter tensionnel" pendant 24h pour monitorer ta tension dans ta vie quotidienne. Parce que j'ai ce problème, étant très émotif j'ai toujours une tension anormalement élevée chez le médecin, mais normale sinon. Et avec le holter ça se voit.
Oui, pas possible de diagnostiquer une HTA sans MAPA (mesure ambulatoire de la pression artérielle).

bigmarc
Messages : 532
Enregistré le : 11 févr. 2005 08:08

Re: triathlon et hypertension

Message non lu par bigmarc » 30 août 2017 16:41

matafan a écrit :
30 août 2017 16:14
bigmarc a écrit :
30 août 2017 15:52
Reste le phénomène "blouse blanche" qui influence les résultats. Immanquablement lorsque tu es diagnostiqué "hyper-tendu", rien qu'à la vue du brassard les chiffres sont déjà faussés...
Un cardiologue pourrait te faire porter un "holter tensionnel" pendant 24h pour monitorer ta tension dans ta vie quotidienne. Parce que j'ai ce problème, étant très émotif j'ai toujours une tension anormalement élevée chez le médecin, mais normale sinon. Et avec le holter ça se voit.
Evidemment que j'ai passé par cette étape. Je resterai quand même prudent sur l'interprétation des données diurnes et prêt à croire les données nocturnes.

Répondre