Lumbago et triathlon

Que faire quand ça va pas?
matGLFC
Messages : 21
Enregistré le : 24 déc. 2015 10:58

Lumbago et triathlon

Message non lu par matGLFC » 01 mars 2017 19:13

Bonjour à tous,

je me suis fais un lumbago suite à une sortie longue vélo enchainé par des débalages de carton (je me suis relevé à plusieurs reprises jusqu'au fameux lumbago).

Après 2 semaines de repros forcé et une amélioration, je tente une séance NAT.
Arrêt forcé au bout de 20mn, je revois médecin, Kiné et osthéo je fais une radio (rien à part légère bascule du bassin). L'osthéo me manipule samedi dernier et me donne le go pour la nat et le bike a partir de ce jour.
Je nage ce midi les douleurs reviennent et j'ai mal depuis...(lombaires + milieu du dos).

Avez vous deja eu ce genre de douleurs ? aussi longue ? cela va désormais faire un mois et je n'ai pas l'impression de noter une réelle amélioration..
des conseils / avis / retours sur éxpérience...je prends tout ce qu'il y a :D

Bonne prépa,

sportivement.

Mat

bebenageur
Messages : 168
Enregistré le : 12 oct. 2014 21:17

Re: Lumbago et triathlon

Message non lu par bebenageur » 01 mars 2017 22:17

bonsoir mat

tout d'abord un peu de patience .. ensuite fais confiance au corps médical plutôt qu'au foromeur :?
l'osteo n 'est pas un magicien , il y a surement un travail a faire en profondeur pour rééquilibrer ta musculature .
repos , assouplissement , renfo musculaire , et seulement ensuite reprise du sport .
on est tous confronté un jour ou l'autre au "mal de dos " , sédentaires et sportifs .. il n'y a jamais de hasard et toujours une explication
donc une solution !
bon courage et bonne reprise ..

evelyne
Messages : 72
Enregistré le : 08 sept. 2006 13:52

Re: Lumbago et triathlon

Message non lu par evelyne » 02 mars 2017 09:36

Bonjour,
En ce qui me concerne, j'ai eu un lumbago sévère en juin 2016 suite à une mauvaise posture lors de transfert d'une lourde charge ( je bosse dans l'industrie nautique )... des douleurs chroniques allant jusqu'à ne plus pouvoir bouger de mon lit pendant deux semaines, bilan du scanner : discopathie lombaire .
Du coup , impossible de m'entrainer ( forfait Vichy 2016 ) Deux séances de kiné par semaine pendant plus de 6 mois avec balnéo,
postures d'étirement au sol , physio et massages . Je pense que c' était bien plus sérieux que toi mais je m'en suis sortie avec patience
et application des consignes du kiné . Depuis janvier , j'ai repris l'entrainement et tout va bien ...d'abord la natation ( pas de brasse ni de pap ) ensuite le vélo et après de longues heures de marche, finalement, la course à pied . Il faut doser ton effort surtout si tu te sens mieux . J'avais rechuté une ou deux fois car je voulais reprendre trop vite
Voilà ... Patience et prudence sont les maitres mots ;O)
Bon repos à toi

bristos
Messages : 167
Enregistré le : 09 févr. 2016 16:08

Re: Lumbago et triathlon

Message non lu par bristos » 09 mars 2017 16:23

Atention quand même au radio qui ne montre ...rien!
Moi j'ai eu deux lumbago en deux mois, le deuxième plus violent que le premier.
Mon médecin a décidé de me faire passer un scanner,douleur,pas violente, mais persistante, resultat:
Hernie discale avec débord centimètrique ! Bam dans ta face!
Alors ne pas prendre les douleurs lombaires à la légère !

bristos
Messages : 167
Enregistré le : 09 févr. 2016 16:08

Re: Lumbago et triathlon

Message non lu par bristos » 09 mars 2017 16:26

Pour information , je nage et roule encore ,je reprends la cap dimanche normalement , si ma douleur au mollet disparaît. .. :sm1: .

matGLFC
Messages : 21
Enregistré le : 24 déc. 2015 10:58

Re: Lumbago et triathlon

Message non lu par matGLFC » 12 mars 2017 09:46

Merci pour vos retours.
Je vais effectivement faire un scanner car la douleur persiste !
En espérant que ma saison ne soit pas entièrement foutue.
Bon dimanche à tous,

Mat

Avatar de l’utilisateur
gbagard
Messages : 691
Enregistré le : 22 juin 2013 10:11
Localisation : Nancy

Re: Lumbago et triathlon

Message non lu par gbagard » 12 mars 2017 14:23

REPOS ! j'ai eu un lumbago il y a deux ans.. 2 semaines de douleurs intenses qui ne passaient pas avec de la codéine ou autres anti-douleurs puissants, j'ai fais une coupure d'un mois TOTAL. Rien. Nada. En faisant super attention a garder une bonne position quand je me baissait, toujours le dos bien droit en pliant bien les genoux.
Surtout ne force pas, dès l'apparition de la moindre douleur stop ton effort immédiatement.
En suivant ces conseils j'ai pu reprendre l'entrainement au bout d'un mois et demi.

Bon courage pour la suite, et surtout soit patient.

bristos
Messages : 167
Enregistré le : 09 févr. 2016 16:08

Re: Lumbago et triathlon

Message non lu par bristos » 12 mars 2017 14:58

Repos total. ... attention à la fonte musculaire quand même ....

Avatar de l’utilisateur
gbagard
Messages : 691
Enregistré le : 22 juin 2013 10:11
Localisation : Nancy

Re: Lumbago et triathlon

Message non lu par gbagard » 12 mars 2017 21:52

bristos a écrit :Repos total. ... attention à la fonte musculaire quand même ....
il faut savoir ce que l'on veut.. fonte musculaire certe, mais au moins ça permet de finir la saison. Sinon c'est prendre le risque d'avoir une récidive du lumbago quelques semaines après

FAYARD
Messages : 17476
Enregistré le : 18 juin 2007 08:53

Re: Lumbago et triathlon

Message non lu par FAYARD » 12 mars 2017 22:00

matGLFC a écrit :Merci pour vos retours.
Je vais effectivement faire un scanner car la douleur persiste !
En espérant que ma saison ne soit pas entièrement foutue.
Bon dimanche à tous,

Mat
Bonne décision parce que derriere le mot lumbago, on range un paquet de pathologies du dos. Une fois ton scanner en main, va donc voir un rhumatologue, c'est un medecin spécialiste des articulations et notamment des vertèbres. Lui seul pourra te dire ce que tu as vraiment et te conseiller pour la suite. Parce que le repos n'est pas un remède miracle contre les pbs de dos, bien au contraire.

J'en ai un très bon vers chez moi, je lui ai envoyé une vingtaine de collègues qui avaient des pbs de dos. Au final, On a tous des pathologies différentes et pourtant on a tous mal au dos !!!
Fin des travaux sur le topic Ericd. Les modos bossent même le dimanche !!! :mrgreen:

Grégoire
Messages : 19
Enregistré le : 18 janv. 2013 00:19

Re: Lumbago et triathlon

Message non lu par Grégoire » 15 mars 2017 22:45

Je suis étonné par l'indication du scanner lors de lombalgie, car la bonne pratique actuelle est d'éviter ce genre d'imagerie (en Suisse du moins). Bon, je dis ça de manière général et pas par rapport à ton cas.

Extrait de la revue médical Suisse :

https://www.revmed.ch/RMS/2013/RMS-N-39 ... z-l-adulte

"Lorsque l’anamnèse et l’examen clinique ne mettent pas en évidence de red flags, il est raisonnable de retenir le diagnostic de lombalgie aiguë non spécifique ou lombalgie commune, de n’effectuer aucune imagerie et de traiter de façon symptomatique ; en effet, en l’absence de signaux d’alerte, on estime que 99% des étiologies sont musculosquelettiques.6 On note cependant régulièrement une satisfaction accrue des patients quant à leur prise en charge lors de la réalisation d’un bilan radiologique ; bien que cela ne change pas le pronostic à court et moyen termes,14–16 cela rend la tâche certes plus ardue. Pourtant, il faudrait absolument éviter l’imagerie 8,9,13,16–19 car si celle-ci ne modifie pas la prise en charge ou le pronostic (même si une étiologie spécifique est mise en évidence par la suite),1 elle peut par contre être source d’«étiquettage» des patients et de découvertes fortuites sans signification clinique et sans bénéfice en termes d’amélioration de la qualité de vie ou de diminution de la douleur."

"Implications pratiques

> La très grande majorité des lombalgies en médecine de premier recours n’a pas une étiologie spécifique et ne conduit à aucune séquelle ou handicap physique
> Une lombalgie aiguë sans signal d’alerte (red flag) ne devrait pas faire l’objet d’une imagerie
> L’imagerie, outre son coût, implique un risque non négligeable de découvertes fortuites, de chronicisation de la douleur et augmente les gestes chirurgicaux inutiles, voire potentiellement iatrogènes "

Répondre