Page 1 sur 1

Syndrôme des jambes sans repos

Posté : 07 nov. 2012 18:44
par Mathdok
Y en a t'il qui en souffrent ? Qui prennent des médocs ? Comment gérez vous sport et effets secondaires ?

Perso après 25 ans de prise de tête et d'insomnies j'ai appris il y a peu qu'il existait des solutions médicamenteuses, mon médecin du sport m'a prescrit du Lyrica. Après 1,5 mois d'essais on a arrêté. Les pulls étaient à 95 au repos le soir et à 70 le matin au réveil (contre 42/44 pour moi normalement) et j'étais fortement bridé à l'entrainement : à 99%FCM je stagnais à 15,5km/H, alors qu'habituellement à cette FC je vais 4km/H plus vite.

Là il veut me faire prendre de l'Adartrel mais ce que j'ai lu sur le net ça me fout les jetons : accoutumance rapide et dc augmentation des doses, vomissements, étourdissements, gros troubles de la mémoire et une sportive parle même d'arrêt de sa pratique sans rentrer plus dans les détails !!!

Re: Syndrôme des jambes sans repos

Posté : 07 nov. 2012 19:04
par IronPion
Lyrica, Neurontin, Rivotril et autres... Etc. sont des médocs de la famille des antidépresseurs et antiépileptiques... Prescrits aussi pour des troubles neuropathiques, douleurs du membre fantôme (chez les amputés)... Le principe est "simple" : agir sur le cerveau afin de court-circuiter le phénomène...Certains sont efficaces pour certains patients, d'autres non... Il faut les essayer pour savoir... Mais bien sûr, comme tous les médocs, ils ne sont pas inoffensifs... Take care !
Perso : je les ai tous essayé pour contrer mes douleurs "neuro" qui me rongent sans cesse... Aucun n'a fait effet... Je dérouille un jour sur deux... Dur...
Bon courage à toi !

Re: Syndrôme des jambes sans repos

Posté : 08 nov. 2012 21:41
par Mathdok
Une pote très reconnue ds le milieu de la médecine chinoise me dit qu'elle peut régler ce pb, je vais tenter le coup

Re: Syndrôme des jambes sans repos

Posté : 08 nov. 2012 21:49
par IronPion
Faut tout essayer... Perso, je prends tout ce qu'on me propose... Ça fait un paquet de "trucs" essayés... Depuis tous les médocs, hypnose, sophro, acupuncture, résonance magnétique trans-crânienne, stimulation électrique cutanée, stimulation en implant dans la moelle directe (cet été), magnétiseurs de tout poil, médecine x ou y... Et, à chaque fois en vain... Mais c'est tellement insupportable que je continue à chercher...
Re-Bonne chance à toi !

Re: Syndrôme des jambes sans repos

Posté : 08 nov. 2012 22:32
par Mathdok
Merci, à toi aussi donc

Re: Syndrôme des jambes sans repos

Posté : 16 nov. 2012 17:46
par Monica92
Il est quand même préférable de consulter un neurologue qui connaît bien le syndrome.
Ne pas oublier d'aller voir le site de l'association pour le syndrome des jambes sans repos.
On peut quand même être bien soulagé par les médicaments.
Résultats selon les personnes également avec l'acupuncture.
Je parle en connaissance de cause, j'ai moi-même le syndrome, de forme sévère, depuis plusieurs années

Re: Syndrôme des jambes sans repos

Posté : 16 nov. 2012 22:55
par Joel
Moi ça m'arrive de temps en temps et ça passe avec un aspegic 1000 :idea:

Re: Syndrôme des jambes sans repos

Posté : 12 janv. 2018 19:23
par Mathdok
MAJ 5 ans plus tard:
En 2014, suite à une nuit sous appareillage à la clinique du sommeil de Montpellier, le neurologue m'a prescrit du SIFROL. Assez rapidement la gène est passée, puis réapparue après 2 ans jusqu'à redevenir insupportable, dû à l'accoutumance. Mon toubib a dernièrement augmenté légèrement les doses, je peux désormais redormir.
En revanche, ces dernières années mes pulls étaient passées de 42-44 à 60-70 au repos mais à l'effort me voilà retombé dans les travers évoqués initialement sur ce post, avec des pics à 97%FCM à une allure que je tiens habituellement sur semi.
Mon toubib s'en fout, le médecin du sport que j'ai rencontré pdt qq mois idem, la médecine chinoise évoquée précédemment=lamentable, j'ai pourtant eu 3 séances hebdo pendant un an (2013=ma pire saison).

Y a t'il d'autres forumers qui utilisent du Syfrol? Ressentez vous les mêmes effets secondaires? question bête surement puisqu'ils sont propres à chacun.

J'attends un nouveau rdv avec un neurologue mais sa réponse sera assurément médicamenteuse.
Ma mère est tombée sur un article portant sur la Kiné methode Mezière, je vais tenter.

ps: à ce jour aucune avancée de la médecine n'a été signifié par l'association du syndrome des jambes sans repos. Excepté d'éventuels soulagements, non testés, par des straps plantaires.

Re: Syndrôme des jambes sans repos

Posté : 16 janv. 2018 22:41
par TytouneS3
Un gros pétard des fois ont sait jamais... :sm11:

Re: Syndrôme des jambes sans repos

Posté : 12 juil. 2018 09:08
par Lma0
Je souffre d’un syndrome de mouvements périodiques des jambes au cours du sommeil qui épuise en empêchant le sommeil profond, et qui est proche du syndrome des jambes sans repos.
On m’a donné du Sifrol (faible dose) mais je viens d’arrêter au bout de 6 mois pour cause d’effets secondaires trop gênants (endormissements brutaux). Du reste, depuis que je prends du Sifrol, j’ai eu les premières crises de jambes sans repos que je n’avais jamais eues auparavant.
Donc dans le doute j’ai dit stop et dois revoir le médecin.

PS : Avant de trouver ce syndrome en clinique du sommeil, j’ai erré de spécialiste en spécialiste et les nombreux examens faits depuis 20 ans ont entrainé des traitements divers finalement invalidés ne prenant jamais en compte la spécificité sportive totalement inconnue des spécialistes.
Il y a tellement de causes possibles à ce type de désordres neurologiques et autres que cela peut être aussi une forme de surentrainement, et / ou de manques d’apports. J’ai eu dans le passé longtemps une hypokaliémie par fuite de potassium, aujourd’hui une carence en zinc et un niveau de vitamines B9 un peu sous la limite : Tout ça me laisse penser qu’il reste peut-être des investigations qui auraient pu être menées par un vrai connaisseur de la biologie dans un cadre sportif avant de partir vers des traitements plus lourds. Mais ce n’est que mon feeling.

Re: Syndrôme des jambes sans repos

Posté : 15 oct. 2018 09:06
par alltrax74
Je rebondis sur ce sujet.
J'ai été diagnotiqué jambes sans repos en 2005 par un neurologue, prise d'adartrel
Arrêt au bout de 3 mois, aucune amélioration mais effets secondaires importants (nausées, hyper nervosité la nuit)
Bizarrement le syndrome des jambes sans repos a peu à peu disparu, mais il a en fait évolué il semblerait
Mon sommeil n'a cessé de se dégrader depuis 15 ans, jusqu'à en arriver il y a 2 ans à envisager le pire, après 3 ans de traitement non stop anxiolytiques et somnifères
Consultation spécialiste du sommeil, après une nuit passée en clinique avec analyse du sommeil, mouvement périodique des jambes décelé, fréquence 60/heure soit 1/minute !
Traitement Rivotril (clonazépam) depuis, et je dois dire que ça marche plutôt assez bien. C'est un benzodiazépine comme les saloperies type imovane ou stilnox, mais pour moi sans effet d'accoutumance, je veux dire par là qu'en 2 ans de prise quotidienne aucunement besoin d'augmenter la dose, au contraire je l'ai même réduite de moitié. Et le Rivotril atténue les signaux envoyés aux jambes donc permet d'avoir un sommeil plus profond, plus récupérateur.
En parallèle l'utilisation en récupération sportive de chaussettes de compression me fait beaucoup de bien et atténue le syndrome, qui a justement tendance à s'accentuer sévèrement la nuit qui suit un grosse séance sportive.
Et ne pas négliger l'aspect mental dans tout ça, la médecine traditionnelle occidentale ne nous en parle malheureusement pas, mais la pratique de la méditation de pleine conscience depuis 2 ans m'aide aussi beaucoup au niveau sommeil et récupération. C'est même assez surprenant !
Voilà mon expérience