Périostite

Que faire quand ça va pas?
bendufff
Messages : 1515
Inscription : 14 oct. 2010 17:18

Re: Périostite

Message non lu par bendufff »

Pour les chaussures, d'après les spécialistes (médecins, podologues, boutiques spé...), c'est bon pour la route et moi (foulée, morphologie...) => adidas supernova glide machin chose....

Pour les massages... J'ai déjà essayé ce qu tu dis plus haut lorsque j'avais ma vraie periostite. Un seul truc : le strap. Je n'ai jamais testé. Je vais essayer si la douleur persiste.

La question c'était surtout pour les terrains "souples" avez-vous des idées ?
Avatar de l’utilisateur
falkner
Messages : 2663
Inscription : 12 avr. 2010 20:17
Localisation : Hts de Seine

Re: Périostite

Message non lu par falkner »

strap = solution

Quant aux terrains, sous-bois, forêt, et gravier... enfin pour ce qu'on trouve en ville, à part la piste et les diagonales de terrain de foot pour les petits fractionnés... non, je vois pas !
« Ma musique va d'abord faire peur aux gens. Elle représente le bonheur, et ils n'en ont pas l'habitude », Sun Ra.
Avatar de l’utilisateur
Marbout
Messages : 109
Inscription : 09 sept. 2009 18:12

Re: Périostite

Message non lu par Marbout »

De mon humble expérience, il y a peu de périostites qui résistent au massage décontracturant, lorsqu'il est bien fait naturellement, et que les indications sont bien posées.

Terrain, chaussure, dentiste, et tout le toutim, c'est du folklore ou presque. Si vous avez écarté d'autres pathologies (type fracture de fatigue) et qu'il s'agit bien d'une périostite, le massage décontracturant du soléaire fonctionne à 95%. Encore une fois, faut il qu'il soit bien fait. Et ça n'est pas suffisant, voir inutile, de seulement s'acharner au rouleau à pâtisserie ou à la petite cuillère sur le tibia sans travailler sur le responsable de tout ça, le muscle soléaire, et ses fibres les plus internes qui viennent mettre le périoste au supplice lorsqu'elles sont hypertoniques ou contracturées.

J'en ai traité un certain nombre quand même dans mon cabinet (ndlr: kiné/ostéo) et le taux de réussite est considérable, même sur des périostites très anciennes, de plusieurs années, récalcitrantes au repos et autres traitements habituels.

J'essaierai de faire une vidéo un de ces 4, parce que c'est pas bien sorcier, même si cela demande un peu de poigne et de doigté, et du courage pour le soigné...
bendufff
Messages : 1515
Inscription : 14 oct. 2010 17:18

Re: Périostite

Message non lu par bendufff »

Merci en tous cas de faire partager ton expérience de Kiné...
Avatar de l’utilisateur
Enzo
Messages : 481
Inscription : 20 juil. 2004 08:57

Re: Périostite

Message non lu par Enzo »

plus le temps passe, plus je me dis que les périostites et tout ce qui ce termine en -ite peut être très facilement évitées en suivant un entrainement progressif et en se ménageant des plages de repos suffisantes pour que l'organisme assimile les charges d'entrainement.

Mais mainteant tout doit aller vite et tout de suite...parfois ça se paye :)

Enzo
Avatar de l’utilisateur
falkner
Messages : 2663
Inscription : 12 avr. 2010 20:17
Localisation : Hts de Seine

Re: Périostite

Message non lu par falkner »

Marbout a écrit :De mon humble expérience, il y a peu de périostites qui résistent au massage décontracturant, lorsqu'il est bien fait naturellement, et que les indications sont bien posées.

Terrain, chaussure, dentiste, et tout le toutim, c'est du folklore ou presque. Si vous avez écarté d'autres pathologies (type fracture de fatigue) et qu'il s'agit bien d'une périostite, le massage décontracturant du soléaire fonctionne à 95%. Encore une fois, faut il qu'il soit bien fait. Et ça n'est pas suffisant, voir inutile, de seulement s'acharner au rouleau à pâtisserie ou à la petite cuillère sur le tibia sans travailler sur le responsable de tout ça, le muscle soléaire, et ses fibres les plus internes qui viennent mettre le périoste au supplice lorsqu'elles sont hypertoniques ou contracturées.

J'en ai traité un certain nombre quand même dans mon cabinet (ndlr: kiné/ostéo) et le taux de réussite est considérable, même sur des périostites très anciennes, de plusieurs années, récalcitrantes au repos et autres traitements habituels.

J'essaierai de faire une vidéo un de ces 4, parce que c'est pas bien sorcier, même si cela demande un peu de poigne et de doigté, et du courage pour le soigné...
salut Marbout,
Bon, on est bien d'accord, il ne suffit pas de s'acharner à la cuiller ou au rouleau mais quand même, la périostite à part la fracture du fatigue comme tu le dis (et je suis d'accord avec toi sans être kiné) elle n'apparait pas comme cela sans raison. Ne me dis pas qu'un surentrainement, un changement de chaussure ou encore courir sur un terrain trop DUR sont, très souvent, à l'origine de l'apparition de cette pathologie non ?

Et le strap, qu'en penses-tu ?

Par contre toujours intéressé par ton traitement en vidéo ou photo :wink: et comme tu le dis, cela demande du courage pour le massé.... un peu comme un mtp si tu vois ce que je veux dire :mrgreen: :sm1:
« Ma musique va d'abord faire peur aux gens. Elle représente le bonheur, et ils n'en ont pas l'habitude », Sun Ra.
Avatar de l’utilisateur
Marbout
Messages : 109
Inscription : 09 sept. 2009 18:12

Re: Périostite

Message non lu par Marbout »

Enzo a écrit :salut Marbout,
Bon, on est bien d'accord, il ne suffit pas de s'acharner à la cuiller ou au rouleau mais quand même, la périostite à part la fracture du fatigue comme tu le dis (et je suis d'accord avec toi sans être kiné) elle n'apparait pas comme cela sans raison. Ne me dis pas qu'un surentrainement, un changement de chaussure ou encore courir sur un terrain trop DUR sont, très souvent, à l'origine de l'apparition de cette pathologie non ?

Et le strap, qu'en penses-tu ?

Par contre toujours intéressé par ton traitement en vidéo ou photo et comme tu le dis, cela demande du courage pour le massé.... un peu comme un mtp si tu vois ce que je veux dire

Ah mais bien sûr qu'il existe des raisons pour expliquer l'apparition de la périostite, et toutes celles que tu évoques sont valables, naturellement.

Je dis simplement que la périostite n'est qu'un symptôme de la contracture, ou de l'engorgement uro-calcique (pour faire pro), de fibres musculaires du soléaire. Contractures dues aux différents problèmes que tu évoques.
Alors oui il faut être progressif, respecter la récup, boire de l'eau, avoir des pompes adéquates, etc, etc, mais une fois que la contracture est installée et la périostite en marche, on s'en cogne un peu le coquillard du pourquoi du comment c'est arrivé. Combien de gars ont essayé de couper un mois, deux mois, trois mois, mis des semelles, essayé toutes les marques de running du vieux campeur, invoqué les dieux du bitume et de la sorbotane pour au final se retrouver dans le même état qu'au départ.

Alors, d'après moi:

Avant les problèmes: respect des principes connus, répétés et re-répétés partout. Alimentation +++ soit dit en passant.

Aprés les problèmes: idem+ défibrosage des fibres contracturées +++


Pour ce qui est des straps, cela ne peut être qu'un cache misère, encore une fois d'après moi. Et il est clair que cela ne fonctionne pas pour tout le monde. Mais si pour toi c'est la solution qui fonctionne, et bah je peux que te dire de continuer bien sûr.

Maintenant tu sais où est le cabinet et si tu souhaites tenter le traitement :sm2: :sm2: ULTIME :sm2: :sm2: (j'en rajoute un peu), la porte est ouverte!
Avatar de l’utilisateur
Enzo
Messages : 481
Inscription : 20 juil. 2004 08:57

Re: Périostite

Message non lu par Enzo »

Avant les problèmes: respect des principes connus, répétés et re-répétés partout. Alimentation +++ soit dit en passant.

Oui bien sur l'alimentation est un des éléments de base pour éviter la périsotite...progressivité, patience et alim...les 3 chefs de file selon moi...l'alim en premier d'ailleurs :wink:

Enzo
bendufff
Messages : 1515
Inscription : 14 oct. 2010 17:18

Re: Périostite

Message non lu par bendufff »

J'ai trouvé ça en me renseignant sur les chaussures minimalistes... ça a pas l'air d'être un clampin ce Blaise Dubois et il propose un petit exercice bien connu pour éviter les périostites. Qu'en pensez-vous ?
http://www.therunningclinic.ca/medias/p ... -jambe.pdf
triban
Messages : 319
Inscription : 14 nov. 2006 23:10

Re: Périostite

Message non lu par triban »

étirement de la chaîne postérieure : ce que le kiné me faire quand je suis soignée pour des périostites, vraiment très, très efficace.
J'en fais après quasi chaque entraînement à pied (sauf PPG) et c'est radical pour éloigner les douleurs
bendufff
Messages : 1515
Inscription : 14 oct. 2010 17:18

Re: Périostite

Message non lu par bendufff »

Merci triban !!!!!!!!!!!!
bendufff
Messages : 1515
Inscription : 14 oct. 2010 17:18

Re: Périostite

Message non lu par bendufff »

J'ai fait ces exos de renforcements.
Effectivement, aucune douleur aux tibias (normal, j'en avais pas avant), mais grosses courbatures aux mollets...
Je vais être balèze à Annecy...
fredfinisher
Messages : 58
Inscription : 27 sept. 2008 21:28

Re: Périostite

Message non lu par fredfinisher »

je peux rajouter pour mon expériance, biensûr courir sur sol "souple" type chemin, mais surtout la foulée ! travailler la technique, la pointe de pied, surtout en descente, les troma sont bcp moins important sur la pointe ! depuis 1 an j' ai plus rien grâce à un gros boulot technique, pour moi la vrai cause est là.
Autrement, pour soigner le massage est effectivement le plus radicale.
Hug!
Messages : 19
Inscription : 29 avr. 2011 10:06

Re: Périostite

Message non lu par Hug! »

Bonsoir tertous,
Je m'étais promis de vous faire bénéficier de mon expérience suite à ma petite périostiste contractée en juillet suite à une brutale augmentation de mon volume d'entrainement en préparant mon 1er IM...c'est donc maintenant chose faite!
Tout d'abord merci à ceux qui ont contribué à ce post et qui m'ont permis :
1- de mieux identifier de quoi je souffrais ;
2- d'y voir plus clair sur comment guérir et ce qu'il fallait faire pour ne pas agraver le mal.

Pour ma part, la meilleure solution que j'ai trouvé est de ne plus courir jusqu'à disparition des douleurs à la descente des escaliers et j’ai donc préféré faire une croix sur le planning d’entraînement prévu. Pourtant, même si l'arrêt de l'entrainement paraît être une évidence, qu’il est difficile de ne pas céder à nos démons intérieurs qui nous encouragent à pousser la machine! « Allez, c’est pas grave si t’as encore un peu mal, juste un petit 10km pour te tester ! », « Vas courir ! Si tu ne continue pas tu ne seras jamais prêt ! », « Bouge-toi ! Si t’as un peu mal, faut quand même y aller sinon tu vas perdre le bénéfice de ta préparation…». :twisted:
Avec le recul je pense que j’ai eu raison de ne pas répondre à ces objurgations, ne dit-on pas qu’il vaut mieux arriver à une épreuve sous-entrainé que sur-entrainé ? :mrgreen: En tous cas, mieux vaut arriver sous-entrainé que blessé!!! :sm1:
Bref, il reste tout de même le velo et la nat pour compenser, quant aux poches de glace et aux massages en curatif j'ai pas vraiment essayé (si, un peu, mais çà m'a vite gonflé!). :oops:

En résumé ma méthode c'est :
1- repos jusqu'à arrêt des douleurs puis reprise tranquille :
2- si pas de douleur on continue ;
3- si douleur on arrête jusqu'à sa disparition et on reprend à l'étape 1!

Voilà, en espérant avoir fait avancer le smilblick... :wink:
ArthurH
Messages : 30
Inscription : 08 janv. 2012 01:18

Re: Périostite

Message non lu par ArthurH »

En résumé ma méthode c'est :
1- repos jusqu'à arrêt des douleurs puis reprise tranquille :
2- si pas de douleur on continue ;
3- si douleur on arrête jusqu'à sa disparition et on reprend à l'étape 1!

Voilà, en espérant avoir fait avancer le smilblick... :wink:
Donc on avance à rien :ro
Marbout a écrit :De mon humble expérience, il y a peu de périostites qui résistent au massage décontracturant, lorsqu'il est bien fait naturellement, et que les indications sont bien posées.

Terrain, chaussure, dentiste, et tout le toutim, c'est du folklore ou presque. Si vous avez écarté d'autres pathologies (type fracture de fatigue) et qu'il s'agit bien d'une périostite, le massage décontracturant du soléaire fonctionne à 95%. Encore une fois, faut il qu'il soit bien fait. Et ça n'est pas suffisant, voir inutile, de seulement s'acharner au rouleau à pâtisserie ou à la petite cuillère sur le tibia sans travailler sur le responsable de tout ça, le muscle soléaire, et ses fibres les plus internes qui viennent mettre le périoste au supplice lorsqu'elles sont hypertoniques ou contracturées.

J'en ai traité un certain nombre quand même dans mon cabinet (ndlr: kiné/ostéo) et le taux de réussite est considérable, même sur des périostites très anciennes, de plusieurs années, récalcitrantes au repos et autres traitements habituels.

J'essaierai de faire une vidéo un de ces 4, parce que c'est pas bien sorcier, même si cela demande un peu de poigne et de doigté, et du courage pour le soigné...
ll:

Je ne comprend pas bien, que préconises tu pour masser ce fameu soléaire?
Répondre